Venez ici pour discuter de vos complexes sexuels.
Avatar de l’utilisateur
par Valsiny
Homme de 32 ans vierge
#234714
Et vous ? Avez-vous déjà vécu ce genre de scène ?
Pas à ce degré d'indélicatesse, mais il est arrivé qu'on me livre des analyses que je n'avais pas demandées. Cela ne va jamais très loin, et c'est intéressant pour repérer les conceptions qui traînent dans l'air du temps :
- si tu es seul, c'est parce que tu le veux
- si tu es seul, c'est parce que tu es trop difficile
- si tu es seul, c'est parce que tu n'as pas confiance en toi
- si tu es seul, c'est parce que tu veux trop ne plus être seul
Sans compter des remarques d'un autre ordre, non moins pleines de profondeur :
- vouloir être en couple c'est se soumettre au conformisme, à la pression sociale
- les gens comme toi ont de la chance de ne pas connaître la souffrance d'être en couple

Tout cela ne me gêne plus vraiment. Les êtres humains ont besoin de conformisme, et ce qui sort du cadre excite nécessairement la curiosité. Ce qui a pu m'attrister, ce fut davantage de constater à quel point des gens qui me connaissent depuis si longtemps n'ont pas la moindre idée de ce que je peux vivre, parce qu'ils n'ont pas pris la peine d'y penser trente secondes et n'ont pas demandé à m'écouter avant d'émettre leurs opinions. Du moins je ne m'explique qu'ainsi la bêtise des remarques susmentionnées.
VACN aime ça
par Zenon
Femme de 28 ans vierge
#234719
Je me demande aussi si le fait que ça ne nous soit pas arrivé pendant l'adolescence, période où on n'est pas parfaitement conscients de ce que nous arrive (dans le sens où, peut-être, on a moins de recul par rapport aux événements, moins conscience du danger, on est plus emportés dans un mouvement qui nous échappe, et donc certaines choses sont plus faciles à enclencher que d'autres), ça ne jouerait pas dans le sens où on a pas été "lancés" dans le flux à une période propice pour ça, et que maintenant, on réfléchit trop alors qu'on n'a pas acquis une base qu'on acquiert pendant l'adolescence, on calcule, on se remet en question, on accorde trop d'importance aux moindres détails (en ce qui me concerne, le fait de trop réfléchir est un gros problème dans l'histoire).
Personnellement, je ne comprends pas grand-chose à ce que je viens d'écrire, même si j'ai une idée claire de ce que je pense... N'hésitez pas à reformuler si vous comprenez.
Avatar de l’utilisateur
par VACN
Homme de 26 ans non vierge
#234720
Valsiny a écrit :les gens comme toi ont de la chance de ne pas connaître la souffrance d'être en couple
"Ben plaque ton copain / ta copine / ton mari / ta femme, alors." :laughing:
par KaZaN
Homme de 32 ans non vierge
#234721
VACN a écrit : 16 août 2020, 07:55
Valsiny a écrit :les gens comme toi ont de la chance de ne pas connaître la souffrance d'être en couple
"Ben plaque ton copain / ta copine / ton mari / ta femme, alors." :laughing:
Sans rire :sweat_smile: Nous on voit forcément le problème sous notre angle d'approche... mais j'en connais qui sont sérieusement coincés dans leur relation (dont certains bien plus jeunes que moi) et qui restent ensemble parce qu'il y a un ou des enfants et parce qu'ils ne savent pas comment se quitter !

Dans mon ancien boulot, il y avait un collègue qu'il fallait mettre dehors vers 20h pour qu'il rentre chez lui retrouver sa femme et ses gosses. Il n'en pouvait plus de cette vie maritale mais me disait qu'il ne voyait pas comment changer tout ça maintenant et qu'il était trop tard.
Avatar de l’utilisateur
par VACN
Homme de 26 ans non vierge
#234722
KaZaN a écrit :j'en connais qui sont sérieusement coincés dans leur relation
Certains ne se privent pas pour nous dire "t'as qu'à te trouver un copain / une copine, si tu te sens seul(e) !". Alors bon... XD
Avatar de l’utilisateur
par Diogene
Homme de 29 ans vierge
#234728
Zenon a écrit : 16 août 2020, 07:25 Je me demande aussi si le fait que ça ne nous soit pas arrivé pendant l'adolescence, période où on n'est pas parfaitement conscients de ce que nous arrive (dans le sens où, peut-être, on a moins de recul par rapport aux événements, moins conscience du danger, on est plus emportés dans un mouvement qui nous échappe, et donc certaines choses sont plus faciles à enclencher que d'autres), ça ne jouerait pas dans le sens où on a pas été "lancés" dans le flux à une période propice pour ça, et que maintenant, on réfléchit trop alors qu'on n'a pas acquis une base qu'on acquiert pendant l'adolescence, on calcule, on se remet en question, on accorde trop d'importance aux moindres détails (en ce qui me concerne, le fait de trop réfléchir est un gros problème dans l'histoire).
Personnellement, je ne comprends pas grand-chose à ce que je viens d'écrire, même si j'ai une idée claire de ce que je pense... N'hésitez pas à reformuler si vous comprenez.
Je pense que tu as raison sur ce point. D’autant plus quand on est cérébral et qu’on a besoin de conceptualiser et comprendre une chose pour l’aborder.
Avatar de l’utilisateur
par Amaz
Homme de 29 ans vierge
#234729
Et si on a été au final toujours comme ça ? a trop réfléchi . Et si c'était cela qui même durant l’adolescence nous à pousser à ne pas faire certaines expériences qui paraissaient banales pour le commun des mortels des ados
Avatar de l’utilisateur
par Valsiny
Homme de 32 ans vierge
#234731
VACN a écrit : 16 août 2020, 07:55
Valsiny a écrit :les gens comme toi ont de la chance de ne pas connaître la souffrance d'être en couple
"Ben plaque ton copain / ta copine / ton mari / ta femme, alors." :laughing:
Je n'ai jamais entendu cela que de la bouche d'un célibataire. Une expérience du célibat de quelques semaines étant tout à fait suffisante pour savoir ce que c'est qu'être seul depuis des années, naturellement.
VACN aime ça
par Zenon
Femme de 28 ans vierge
#234733
Amaz a écrit : 16 août 2020, 20:52 Et si on a été au final toujours comme ça ? a trop réfléchi . Et si c'était cela qui même durant l’adolescence nous à pousser à ne pas faire certaines expériences qui paraissaient banales pour le commun des mortels des ados
Oui, c'est mon cas, malheureusement. Mais il y a vraiment une synergie d'éléments ; il y a ça, mais aussi le fait qu'on n'a pas été aidés par le hasard, par les autres aussi, je pense.
Amaz aime ça
par Tyrus
Homme de 32 ans non vierge
#234740
Valsiny a écrit : 15 août 2020, 22:29 Pas à ce degré d'indélicatesse, mais il est arrivé qu'on me livre des analyses que je n'avais pas demandées. Cela ne va jamais très loin, et c'est intéressant pour repérer les conceptions qui traînent dans l'air du temps :
- si tu es seul, c'est parce que tu le veux
- si tu es seul, c'est parce que tu es trop difficile
- si tu es seul, c'est parce que tu n'as pas confiance en toi
- si tu es seul, c'est parce que tu veux trop ne plus être seul
Sans compter des remarques d'un autre ordre, non moins pleines de profondeur :
- vouloir être en couple c'est se soumettre au conformisme, à la pression sociale
- les gens comme toi ont de la chance de ne pas connaître la souffrance d'être en couple

Tout cela ne me gêne plus vraiment. Les êtres humains ont besoin de conformisme, et ce qui sort du cadre excite nécessairement la curiosité. Ce qui a pu m'attrister, ce fut davantage de constater à quel point des gens qui me connaissent depuis si longtemps n'ont pas la moindre idée de ce que je peux vivre, parce qu'ils n'ont pas pris la peine d'y penser trente secondes et n'ont pas demandé à m'écouter avant d'émettre leurs opinions. Du moins je ne m'explique qu'ainsi la bêtise des remarques susmentionnées.
Dans le même genre j'ai eu droit à "tu verras quand tu auras trouvé quelqu'un les femmes te trouveront bien plus désirable et tu auras du succès" :joy: