Venez ici pour discuter de vos complexes sexuels.

A combien de personne avez-vous parlé de votre virginité tardive ?

0
105
45%
1
26
11%
2
26
11%
3
19
8%
4
10
4%
5
8
3%
6
1
0%
7
5
2%
8
5
2%
+ de 8
30
13%
par Nina
36 ans non vierge
#13356
Plus le temps passe et plus la liste des gens qui sont au courant de ma virginité tardive s'allonge. Non que je la crie sur tous les toits, mais je crois que ma thérapie m'a aidée à prendre conscience que c'était un réel problème pour moi et que ma souffrance venait de là.

Du coup, j'en ai parlé à quatre amies à moi : une de vive voix, deux par msn et une par téléphone. A chaque fois elles ont été assez compréhensives, pas trop surprises. D'autant que l'une d'entre elles est aussi une vierge tardive (elle a 24 ans). Maintenant, il n'y a plus qu'une des trois amies avec qui j'en parle souvent (parce qu'on parle de nos thérapies, elle est suivie pour des TOC).
Je sais aussi par une de ces amies qu'une autre fille de ma connaissance est VT à 26 ans.
J'en ai aussi parlé à un ami homme, qui a plutôt bien réagi aussi (cf. topic "passer aux aveux").
Enfin, j'en parle à ma psy au moins une fois par semaine depuis un mois, un mois et demi...

Ce qui fait 4 femmes + 1 homme + ma psy = 6.

Et vous ?
Dernière modification par Nina le 17 juin 2009, 22:10, modifié 1 fois.
#13363
Et bien même si je le suis plus, j'ai parlé de ma faible expérience à 3 personnes (hormis les personnes que je connais du forum, soit 4 personnes en plus.... ;) ).

Mes "psy" si je puis dire. Mon énergéticien que je connais depuis 3 ans je crois et "ma" hypnothérapeute que je connais depuis janvier et février... plus une demoiselle avec qui je correspond sur Slype...

Chacun à réagis normalement... Ce qui est normal pour les personnes avec qui je travaille sur moi et une légère surprise je pense pour la demoiselle ma dis " et depuis tu n'a rien fait," ou quelque chose comme ça, je m'en rappelle plus très bien.

Soit un homme et deux femmes.... mais je n'en parle pas vraiment, je l'ai juste dis....
#13365
Presque personne: mon médecin traitant et ma psy. A l'occasion, d'autres personnes du corps médical, si cela a été nécessaire. Mais sinon, aucune personne de mon entourage proche ou moins proche n'a jamais entendu quoique ce soit de ma bouche, même si certains s'en doutent sûrement.
#13369
J'en avais parlé 'ouvertement' à 2 membres de ma famille...
Parmi mes amis, il y avait 1 amie d'enfance qui le savait de façon certaine, bien qu'on n'en ai jamais ouvertement parlé.
Pour le reste de mes amis/famille proches, je ne leur ai jamais dit, mais il y en a qui devaient s'en douter... Mais j'aurais préféré me pendre plutôt que de leur avouer franchement la chose. :|

Donc j'ai répondu 2 personnes seulement... c'est à la fois peu et beaucoup!
Le pire aurait été de n'avoir vraiment personne de confiance à qui en parler. Quoiqu'il y ait le forum pour pallier ça, heureusement. :)
#13430
Ben moi pour le moment j'en est parlé à personne .De toute façon tout le monde doit s'en douter .C'est marqué sur mon front .Rien qu'à me regarder .Mais tout le monde fait comme si de rien n'etait .Car c'est un sujet tabou .Si j'en parle jamais , c'est moins par honte que cela n'est jamais venue dans la conversation . Mais si cela arrivait un jour ,je crois que je dirais pas que je suis vierge , mais que j'ai peu d'experience ou de pratique .Ce qui revient sans doute au meme mais qui le merite d'etre moins abrupt
#13432
En tout à deux : à mon copain il y a quelque mois et à un docteur il y a 15 jours environ. Mon copain était très surpris et avait du mal à me croire (que je sois restée si longtemps sans chéri l'étonnait aussi...). Pour le toubib, pas de souci, léger étonnement et sourire, puis c'était ok.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 28