Questions, conseils, pour parler librement de sexualité, c'est ici.
Par Karina04

Femme de 29 ans vierge
#207880
Bonsoir à toutes et à tous,

Tout d’abord j’ai hésité de poster ce message dans cette section.

Ayant eu une vie affective tardive de par mon éducation, ma timidité, j’ai tenté de compenser ce décalage en m’intéressant à la sexualité à 20 ans passé. Petit à petit, par curiosité au départ, j’ai commencé à discuter avec des hommes sous forme de dialogue érotique.

Puis j’ai eu 2-3 relations et rendez-vous pas énormément mais c’était un pas important pour moi. A ce moment, j’ai fait la rencontre d’un garçon, nous sommes restés presque 6 mois ensemble (celui dont j'ai parlé sur une section du forum)
Lui comme moi était peu expérimenté. Vers la fin de notre relation, on se disputait beaucoup et il en voulait à tout le monde, il avait l’impression que personne ne le comprenait moi j’essayais de lui remonter le moral
mais ça ne servait à rien au contraire, il m’affublait de reproches. Mais ce n’était pas constant, à d’autres moments, il était gentil. Quand nous avons rompu, nous sommes restés en contact régulièrement pendant au moins 6 mois.

Celui-ci voulait qu’on se revoit pour évoquer le passé et se dire adieu, il m’évoquait l’idée qu’on pourrait avoir des rapports intimes en guise d’adieu. Sans broncher, je suis allée au rdv, on s’est baladés, on a un peu parlé mais même si ça ne me dérangeait pas qu’il me prenne dans ses bras, je ne voulais pas aller plus loin, je lui ai dit gentiment non mais il a voulu me forcer à me faire une fellation. J’ai pu me reculer et il n’a pas compris, il a tenté une deuxième fois mais je me suis aussi dépêtrée puis ça s’est arrêté là. Le lendemain, il s’est excusé. Malgré ça on s’est revus deux – trois fois par la suite et bizarrement je n’arrive pas à comprendre pourquoi mais j’ai accepté de lui faire une fellation à la fin de nos rencontres, j’avais toujours un peu de sentiment pour lui et je l'ai fait sans vraiment réfléchir parce qu'il me le proposait mais il ne m'a pas forcée comme l'autre fois.

En parallèle (après qu’il y ait eu), j’ai recommencé les dialogues érotiques avec un interlocuteur précis mais cette fois-ci en plus hard, car mon interlocuteur m’a proposé l’échange de photos érotiques, à plusieurs reprises il m’inondait de sms et de mails et souhaitait qu’on se rencontre. Mes proches ont découvert les échanges que j’avais avec ce type, cela les a blessés moi-même je n’arrivais pas à expliquer le pourquoi j’en suis arrivée là etc, si on peut parler de tentative d’agression de mon ex ou non. Aujourd’hui, tout ça est derrière moi, j’ai mis fin à tout échange depuis plusieurs mois mais j’aimerais comprendre ce que j’aurais dû faire et continuer à avancer en vue d’une nouvelle relation et ne plus reproduire les mêmes erreurs si un jour ça ne doit plus marcher.

Je suis consciente d’avoir fait des erreurs mais il me plairait d’avoir vos conseils. Merci pour votre conseil. :wink:
Avatar du membre
Par Pasta

Homme de 31 ans vierge
#207881
S’il a essayé de te forcer, il n’y a pas de doute qu’il s’agit d’une agression.

Mon conseil va sembler évident : couper immédiatement tout relation avec les gens qui veulent te forcer, que ce soit physiquement ou en te harcelant par mail ou sms.
Avatar du membre
Par katy81

Femme de 37 ans non vierge
#207886
Si je me souviens bien c'est avec lui que tu avais déjà fait ce genre de pratique avant même la relation complète... à mon avis non ce n'est pas une bonne chose que tu le revois juste pour le contenter . Et surtout il en a profiter c'est certain. Mais c'est passé alors n'en parlons plus.

Pour ce qui est des discussions érotiques ça c'est ton histoire et ce n'est pas surprenant que lui voulait aller plus loin ça arrive et ça me semble logique.
chauffer un mec ou une nana c'est toujours un peu délicat, l'autre s'attend certainement à un passage à l'acte par la suite. Même si j'ai conscience que le virtuel nous protège c'est jamais anodin.
Pour ton entourage mise à part une certaine inquiétude pour toi au cas où tu ferais une mauvaise rencontre, je ne vois pas pourquoi ils te jugent sur ce que tu fais dans le privé ça ne les regardent pas.

Ce qui me surprend c'est ton investissement sexuel tôt envers un homme, comme si tu n'avais pas de limite, alors je sais bien qu'on est adulte et qu'on peut débuter une relation même sérieuse sur du sexe. Mais il faut aussi se protéger, et j'ai l'impression que tu satisfais l'autre par peur qu'il ne te considère pas, que tu ne serais pas à l'hauteur (pas spécialement sexuellement) mais en tant que compagne. Je n'irai pas à dire que ça serai du chantage mais une sorte de "regardes je suis capable de faire ceci ou cela sexuellement, j'assure en tant que copine au lit donc prends moi comme petite amie" je raccourcis mais c'est l'impression que j'ai en te lisant. Du coup les sentiments réciproques ne sont pas forcément au rdv par la suite, la relation est biaisée au départ.

Est ce que prendre le temps de discuter, de faire connaissance sur tous les plans ne serait pas là une meilleure alternative que d'être dans la relation au sexe dès le départ ?! Et une fois en couple vous pourrez explorer votre vie sexuelle tranquillement.
Avatar du membre
Par Lux

Femme de 32 ans non vierge
#207920
La chose essentielle à garder à l'esprit, c'est son propre désir, et ses propres envies.
Si tu avais envie d'une correspondance érotique avec un inconnu, libre à toi. Et s'il a dépassé les bornes en te harcelant, c'est LUI le coupable. On n'est jamais redevable de rien, en amour comme en ce qui concerne la sexualité. L'avoir "chauffé" ne signifie pas que tu allais passer à l'acte, et il n'avait pas à te harceler.
Idem pour ton ex qui a voulu te forcer à lui faire une fellation. C'est une agression pure et simple.

Reste à l'écoute de tes envies, c'est tout. Et comme tu l'as fait avec ton ex, si tu n'en as pas envie, eh bien ne le fais pas.
Pasta, Laura, Alex93 aime ça
Par Karina04

Femme de 29 ans vierge
#207932
Bonsoir merci pour vos réponses.

Oui c’est vrai Katy81 c’était bien avec lui. Evidemment après il s’est excusé le lendemain mais c’est vrai que l’après-rupture et la coupure du lien ne fut pas facile on peut le dire il m’a fallu plus de 6 mois presqu’un an mais bon ça fait du bien car il me faisait des fois pas mal culpabiliser dès la fin de notre relation.

Je suppose que oui c’est normal qu’à un moment donné il voulait aller plus loin effectivement, j’aurais dû cadre plus rapidement nos échanges Oui je ne sais pas comment ils ont pris connaissance de mes échanges mais je peux comprendre que ça les ait choqués vu l’éducation plutôt stricte que j’ai reçue, où la sexualité s’exprime dans une relation longue durée.

Pour ce qui est de la sexualité, les 2 copains que j’ai eus m’ont parlé assez vite de sexualité. Moi disons que je suivais sans savoir si j’aimerais ou pas (juste avec un où je n’ai jamais franchi le cap). C’est vrai que quand j’aime je réfléchis moins aux limites et c’est vrai qu’en général dans ma vie professionnelle, ou quotidienne j’ai du mal à dire non j’ai l’impression. Mais bon effectivement, peut-être que comme eux obtiennent ce qu’ils veulent ils n’arrivent pas à me considérer comme je voudrais. Avec le mec des échanges, il s’agissait plus de curiosité envers la sexualité, histoire de changer mon quotidien mais je n’ai jamais voulu franchir le cap en fait juste discuter de tout et de rien et ne cherchais pas non plus de relation non plus juste une « amitié virtuelle ».

Merci Lux et Pasta de me dire que j’avais le droit d’avoir envie sur le moment et le droit d’arrêter maintenant c’est clair qu’il fallait savoir poser les limites quand je n’avais plus envie. Trouver la bonne manière n’est pas toujours simple (heureusement du passé mais j’espère ne pas avoir à retomber là-dedans en cas de moue comme à l’époque ça date quand même d’il y a seulement quelques mois).

Sinon oui j’aimerais avoir une relation autre que basée trop rapidement sur la sexualité c’est pour ça que je poste sur ce forum pour avoir des conseils surtout que je commence à me rapprocher d’un homme et ça semble réciproque.
Par Blup

Homme de 31 ans vierge
#208178
S’il a essayé de te forcer, il n’y a pas de doute qu’il s’agit d’une agression.


Effectivement, c'est très clair. Surtout que tu lui as clairement dit "non", pas besoin d'aller plus loin.

L'avoir "chauffé" ne signifie pas que tu allais passer à l'acte, et il n'avait pas à te harceler.
Idem pour ton ex qui a voulu te forcer à lui faire une fellation. C'est une agression pure et simple.


Merci Lux et Pasta de me dire que j’avais le droit d’avoir envie sur le moment et le droit d’arrêter maintenant c’est clair qu’il fallait savoir poser les limites quand je n’avais plus envie.


Juridiquement le consentement s'apprécie au moment de l'acte. Donc, comme le dis Lux, si tu envoies des photos érotiques à un homme, ça ne veut absolument pas dire que tu consens à passer à l'acte avec lui dans le futur. Et même, en allant plus loin, si au cours d'une rencontre physique deux personnes entament les préliminaires et que subitement l'une d'entre elles veut s'arrêter (voire même pendant l'acte lui-même), l'autre doit également arrêter tout de suite.

La justice considère également qu'une personne fortement alcoolisée ne peut pas donner un consentement "libre et éclairé" pour des relations sexuelles.
Avatar du membre
Par impala

Femme de 35 ans non vierge
#208186
Blup a écrit :La justice considère également qu'une personne fortement alcoolisée ne peut pas donner un consentement "libre et éclairé" pour des relations sexuelles.

On aimerait que ce soit aussi simple, mais malheureusement, ce n'est pas le cas. Et je parle en connaissance de cause.

https://www.legavox.fr/blog/maitre-durr ... -22492.htm :
L’absence totale de consentement de la victime doit être caractérisée pour que l’infraction soit constituée. Il faut établir en quoi il y a eu violence, contrainte, menace ou surprise et il ne suffit pas de retenir que l’agresseur ne pouvait pas ignorer que la victime n’était pas consentante (par exemple, alcoolisée). L’appréciation se fait au cas par cas.


https://www.vice.com/fr/article/59dppn/ ... nsentement :
Est-ce à dire que toute personne sous l'emprise de l'alcool ou de la drogue est incapable de consentir à une relation sexuelle et qu'il s'agit, dès lors, d'un viol ? « Partir du principe qu'une personne qui consomme de l'alcool, par exemple, n'est plus en possession de ses moyens, ce n'est pas possible.
Avatar du membre
Par VACN

Homme de 24 ans non vierge
#208188
C'est un sujet sensible, mais quelqu'un avait demandé, sur ce forum, ce qu'on faisait si les deux personnes étaient alcoolisées au moment des faits. À supposer que l'une d'elles porte plainte après coup.

Le cas par cas me paraît être prudent. Ce qui ne veut pas dire être indulgent avec les agresseurs.
Avatar du membre
Par VACN

Homme de 24 ans non vierge
#208196
En effet... Le cas de cet homme de je ne sais combien d'années et cette fille de 11 ans est extrême, et facile à juger, mais la capacité à consentir dépend plus de la maturité, qui n'est pas aussi facile à mesurer que l'âge.
katy81 aime ça