Questions, conseils, pour parler librement de sexualité, c'est ici.
par Friwia
Femme de 28 ans vierge
#222783
Bonjour à tous,

Cela fait longtemps que je ne suis pas venue ici.
Mais aujourd'hui j'ai besoin d'aide, de conseils et de comprendre certaines choses sur moi-même.
Et parfois cela est plus simple de parler avec des gens qui ne nous connaisse pas.
Et comme je sais que la tolérance et l'entraide sont de mises sur ce forum, je me suis dit que c'était le bon endroit.

J'avais déjà expliqué certaines choses dans ma présentation mais je ne penses pas que grand monde s'en souvienne du coup je vais tout raconter depuis le début.
Et du coup revenir sur des points déjà abordés.

Alors tout d'abord, j'ai actuellement 27 ans et n'est jamais eu de relation amoureuse.
Enfin non, j'en ai bien eu une, qu'une seule en faite.
L'année de ma rentrée en 6è, une nouvelle famille a emménagé dans ma résidence.
Une mère et son fils. Fils qui rentrait en 5è dans mon collège.
Gentil, mignon avec un air rebelle et bad boy.

J'ai craqué direct sur lui (comme la plus part des filles de mon quartiers d'ailleurs).
Très vite il est devenu ami avec mon frère et courant janvier il me demandé de sortir avec moi.

C'est après que les choses se sont gâtés.
Plusieurs fois au cours des mois qui ont suivis il m'a demandé d'aller plus loin mais je me sentais pas prête et ai de ce faite toujours refusé.
Sauf que courant juin de cette même année, alors que je me promenais dans la résidence avec une amie. Il est arrivé accompagné de 4 amis à lui.
Pour résumé la suite, pendant que ses potes me tenais lui essayé d'aller plus loin.
Heureusement ma pote a eu le réflexe d'aller chercher son père qui est arrivé avec une batte de baseball pour les faire fuir...
Au final, plus de peur que de mal mais cela m'a néanmoins grandement marqué.

Par la suite, 2 mois plus tard.
J'ai appris que mes parents divorcés car mon père avait trompé ma mère pendant les 7 années qui avaient précédés. (ce qui est énorme et peux être considéré comme une double vie...

Les années qui ont suivis se sont plutôt bien suivis.
Jusqu'à mon année de 3è où j'ai eu différents soucis avec ma classe.
Entre les moqueries, la mise à l'écart, les humiliations... ont peu dire que cela à fini en harcèlement au point que je n'ai été présente qu'un petit peu plus de 2 mois en cours.

Bref, depuis j'ai énormément de mal à croire aux hommes et à ne pas en avoir peur.
J'ai toujours eu petite voix dans ma tête qui me dit que quand un homme vient m'aborder c'est juste pour se moquer, pour un pari, parce qu'il espère pouvoir tirer son coup (désolé de l'expression), voir encore parce qu'il veut "testé" avec une "grosse".
Je sais pourtant que tous ne sont pas comme ça et heureusement mais je n'arrive pas à faire taire cette voix.

C'est même arriver au point qu'au lycée, j'étais écœuré des hommes.
Je ne me voyais pas avoir une relation avec l'un d'eux.
Pourtant j'avais envie de me trouver quelqu'un (bon si je veux être très franche, c'était plus parce que toutes mes amies avaient quelqu'un mais bon)
Je me suis aussi posé la question si je ne préférais pas les filles.
Et même si je me sens beaucoup plus à l'aise face à une femme et que l'idée ne me dérangeait pas.

J'ai même commencé à bien discuté avec une amie d'une amie .... de ma belle-mère.
On s'entendait bien, on parlé bien et au bout de six mois je me suis rendu compte que j'attendais ses messages. Qu'elle me manquait. Que j'avais envie de la voir, de l'entendre.
(Chose qui ne m'étais jamais arrivé même pour la famille ou les amis.)
Et même si elle avait l'air réceptive, je sentais une certaine distance venir d'elle.
Malgré tout j'ai voulu lui dire que je ressentais quelque chose de fort pour elle.
Je lui ai donc dit que je l'aimais, elle m'a répondu qu'elle aussi mais qu'elle devait me dire quelques choses avant qu'on aille encore plus loin.
Elle m'a alors appris qu'elle étais bisexuelle et libertine et que si cela ne la dérangeait pas on pouvait toujours se voir.
Pour faire cours, elle sortait depuis plus de 3 ans avec un mec mais voyais régulièrement des nanas ou des hommes à côté et ce sans s'en cacher (de son mec du moins, qui soit disant passant faisait pareil).

J'ai alors mis fin à toute cette histoire. (oui en faite ça fait deux relations..)
J'en ai pleuré pendant des jours et des nuits.
Mais le temps à fait son œuvre et j'ai finalement réussi à l'oublié.

Depuis je n'ai jamais réussi à me sentir suffisamment en confiance pour pouvoir me lancer de nouveau dans une relation.
Dès que le passage de la rencontre arrive je flippe et coupe net.
Je me fais un tas de film qui n'ont pas lieu d'être... --'

J'ai envie pourtant de me trouver quelqu'un.
Je n'ai pas l'habitude de me classer dans une case mais pour trouver il faut déjà savoir où chercher....

Ensuite, un autre problème ?
Le côté sexuel.
Peut être que c'est parce que je ne l'ai jamais fait mais cela ne m'attire pas...
Je me pose des questions parfois (je suis curieuse après tout), sur le ressenti et autres et puis ça passe.
J'ai déjà regarder des pornos mais là encore, rien.
Je trouve ça presque "vulgaire", peut être que c'est un peu exagérer mais c'est le seul mot qui se rapproche de ce que je ressent.
Il manque quelques chose à mon sens, romantisme, amour voir même douceur...
Encore une fois, peut être que c'est parce que je ne l'ai jamais fait mais du coup c'est vrai que pour se mettre en couple avec quelqu'un en ayant pas envie de ça, bah .....

Enfin bon, voilà.
Merci d'avance à tout ceux qui prendront de leurs temps pour lire et pour répondre.

Bisous :kissing_smiling_eyes:
Friwia
Avatar de l’utilisateur
par Pasta
Homme de 33 ans vierge
#222785
Il y a des gens qui sont asexuels, et il y a des gens qui ont besoin de ressentir des sentiments pour quelqu’un pour avoir du désir. Dans tous les cas ça me semble être prématuré d’y penser puisqu’il faut d’abord que tu arrives à te mettre en couple sans t’enfuir.
Avatar de l’utilisateur
par Genisa
Femme de 28 ans non vierge
#222786
C'est possible d'avoir du mal à s'imaginer avoir des relations sexuelles en ayant jamais été en couple. Ça se débloque peu à peu quand on sort avec quelqu'un.

Maintenant, vu ton expérience avec ton premier copain, ça pourrait être un blocage plus sérieux, et il faudrait peut-être en parler à un psy (si c'est pas déjà fait).
par Friwia
Femme de 28 ans vierge
#222787
Pasta a écrit : 30 juil. 2019, 15:51 Il y a des gens qui sont asexuels, et il y a des gens qui ont besoin de ressentir des sentiments pour quelqu’un pour avoir du désir. Dans tous les cas ça me semble être prématuré d’y penser puisqu’il faut d’abord que tu arrives à te mettre en couple sans t’enfuir.
Asexuel ? Je ne connaissais pas...
Ouai, tu as raisons je le sais mais le fait que je ne sais même pas ce que je cherche (fille/gars - sexe/sans sexe) me perturbe et me mets encore plus de doutes... :sweat:

Ajouté 2 minutes 20 secondes après :
Genisa a écrit : 30 juil. 2019, 16:27 C'est possible d'avoir du mal à s'imaginer avoir des relations sexuelles en ayant jamais été en couple. Ça se débloque peu à peu quand on sort avec quelqu'un.

Maintenant, vu ton expérience avec ton premier copain, ça pourrait être un blocage plus sérieux, et il faudrait peut-être en parler à un psy (si c'est pas déjà fait).
J'ai déjà commencé à en parler avec un psy effectivement mais je n'ai pas l'impression d'avancer plus que ça...
par Amuerie
Femme de 37 ans non vierge
#222788
Effectivement difficile de se retrouver dans tout ça. Sans avoir eu ta malheureuse expérience je ne fais pas particulierement confiance aux hommes de manière générale.
Même si je suis actuellement en couple depuis presque 3 mois. J’ai toujours une petite voix qui se méfie et qui me dit qu’il me fera du mal à un moment donné. Pas physique ça je le sais. Mais certaines paroles font très mal.
Mais pourtant a fur et à mesure je sens qu’il est doux et attentionné (selon les moments :sweat_smile: ) mais il y a cette crainte.

Donc courage. Et si tu sens qu’avec le psy ça n’avance pas c’est peut être que ça méthode ne te convient pas.
Avatar de l’utilisateur
par ludoch
Homme de 26 ans vierge
#222790
Friwia a écrit : Sauf que courant juin de cette même année, alors que je me promenais dans la résidence avec une amie. Il est arrivé accompagné de 4 amis à lui.
Pour résumé la suite, pendant que ses potes me tenais lui essayé d'aller plus loin.
Heureusement ma pote a eu le réflexe d'aller chercher son père qui est arrivé avec une batte de baseball pour les faire fuir...
Au final, plus de peur que de mal mais cela m'a néanmoins grandement marqué.
Ses 4 amis à lui étaient aussi en cinquième j'imagine...
Comment des cinquièmes peuvent avoir ce genre de comportement ? :scream:
Friwia a écrit : Le côté sexuel. Peut être que c'est parce que je ne l'ai jamais fait mais cela ne m'attire pas...
Une question peut être un peu indiscrète, pratiques-tu la masturbation et réussis-tu à te procurer du plaisir à toi même ?
Friwia a écrit : Je me pose des questions parfois (je suis curieuse après tout), sur le ressenti et autres et puis ça passe.
J'ai déjà regarder des pornos mais là encore, rien.
Je trouve ça presque "vulgaire", peut être que c'est un peu exagérer mais c'est le seul mot qui se rapproche de ce que je ressent.
Le porno ne reflète pas la vraie vie. C'est juste des films. Donc, ce n'est pas parce que tu n'es pas attirée par le porno que dans la vrai vie, tu vas avoir le même sentiment.
Difficile d'imaginer les sensations que procure une relation sexuelle quand on l'a jamais vécu...
Friwia a écrit : Encore une fois, peut être que c'est parce que je ne l'ai jamais fait mais du coup c'est vrai que pour se mettre en couple avec quelqu'un en ayant pas envie de ça, bah .....
L'envie parait-il vient naturellement quand tu rencontres la bonne personne.
Avatar de l’utilisateur
par victeur
Homme de 48 ans non vierge
#222791
Suivant tes écrits, c'est une tentative de VIOL de la part de ce premier petit ami que tu as vécue, en plus en présence de ses copains. Heureusement que le père de ta copine est sorti aussi avec un gros gourdin pour te protéger. Double symbole phallique entre armes d'attaque et de défense.

C'est clair que cela t'a créé des blocages.

Cette femme par sa liberté sexuelle, aimant aussi bien les hommes que les femmes, t'a troublée.

Je t'inviterai à aller en institut pour te faire un massage afin de te reconcilier avec ton corps, de te démontrer que les mains d'un homme peuvent être douces et essayer de lâcher-prise.

Allez, bon courage.
par x00
Homme de 31 ans non vierge
#222794
Tu as peut être besoin de tomber amoureuse pour te débloquer... Une piste parmi tant d'autres... Genisa a raison un psy aiderais sans doute à déméler tout ça.

Bon courage à toi :relieved:
par Friwia
Femme de 28 ans vierge
#222981
Amuerie a écrit : 30 juil. 2019, 16:49 Donc courage. Et si tu sens qu’avec le psy ça n’avance pas c’est peut être que ça méthode ne te convient pas.
Je ne sais pas.
Je vais essayer de lui en parler. Elle m'avait conseiller à une période d'aller voir une de ses consœurs en parallèles des séances que j'ai avec elle mais même si elle était plutôt gentille, j'avais la sensation que le courant ne passer pas... :/
Amuerie a écrit : 30 juil. 2019, 16:49 Même si je suis actuellement en couple depuis presque 3 mois. J’ai toujours une petite voix qui se méfie et qui me dit qu’il me fera du mal à un moment donné. Pas physique ça je le sais. Mais certaines paroles font très mal. Mais pourtant au fur et à mesure je sens qu’il est doux et attentionné mais il y a cette crainte.
"Parfois on a beau sentir qu'une personne tien à nous, se sentir en sécurité avec. Le manque de confiance que nous avons envers nous même peu nous faire ressentir un manque de confiance envers l'autre." Dixit ma psychiatre :blush: et je pense qu'elle a raison.

ludoch a écrit : 30 juil. 2019, 17:44
Friwia a écrit : Sauf que courant juin de cette même année, alors que je me promenais dans la résidence avec une amie. Il est arrivé accompagné de 4 amis à lui. Pour résumé la suite, pendant que ses potes me tenais lui essayé d'aller plus loin.
Heureusement ma pote a eu le réflexe d'aller chercher son père qui est arrivé avec une batte de baseball pour les faire fuir... Au final, plus de peur que de mal mais cela m'a néanmoins grandement marqué.
Ses 4 amis à lui étaient aussi en cinquième j'imagine...
Comment des cinquièmes peuvent avoir ce genre de comportement ? :scream:
Effectivement ils étaient tous en cinquième sauf un qui avaient sauté une classe et était donc en quatrième (mais ils avaient tous le même âge.
C'est une bonne question. :pensive:
ludoch a écrit : 30 juil. 2019, 17:44
Friwia a écrit : Le côté sexuel. Peut être que c'est parce que je ne l'ai jamais fait mais cela ne m'attire pas...
Une question peut être un peu indiscrète, pratiques-tu la masturbation et réussis-tu à te procurer du plaisir à toi même ?
Non, je n'en ressens ni le besoin, ni l'envie.
J'ai certes déjà essayer mais sans plus, ni sans grand résultat. Pour être franche, après coup j'ai même ressenti comme une sensation de nausée.
ludoch a écrit : 30 juil. 2019, 17:44
Friwia a écrit : Encore une fois, peut être que c'est parce que je ne l'ai jamais fait mais du coup c'est vrai que pour se mettre en couple avec quelqu'un en ayant pas envie de ça, bah .....
L'envie parait-il vient naturellement quand tu rencontres la bonne personne.
La bonne personne ? Il ne reste plus qu'a ne pas la louper quand elle se présentera...

victeur a écrit : 30 juil. 2019, 19:55 Suivant tes écrits, c'est une tentative de VIOL de la part de ce premier petit ami que tu as vécue, en plus en présence de ses copains. Heureusement que le père de ta copine est sorti aussi avec un gros gourdin pour te protéger. Double symbole phallique entre armes d'attaque et de défense.
On me l'a déjà dit aussi mais je n'y arrive avec ce mot.Même tentative de viol me parait encore trop fort, trop violent, trop... Pourtant je sais que c'est ça mais je sais pas. Ce mot à du mal à passer.
victeur a écrit : 30 juil. 2019, 19:55 C'est clair que cela t'a créé des blocages.
Je le sais et cela devient pesant à force.
D'autant plus quand je me dis que si je rencontre quelqu'un. Ce n'est pas le genre de truc qu'on aborde d'entré de jeu mais comment expliqué que je ne supporte pas les touchés, même ceux de ma famille. Comme quand ma grand-mère pose sa main sur mon avant bras pour attiré mon attention et que je ressens comme un sentiment de malaise au fond de moi.
victeur a écrit : 30 juil. 2019, 19:55Je t'inviterai à aller en institut pour te faire un massage afin de te reconcilier avec ton corps, de te démontrer que les mains d'un homme peuvent être douces et essayer de lâcher-prise.
Me faire masser par un homme tu veux dire ?
Mmh, cela pourrait être une bonne idée. Il faut que j'y refléchisse mais cela pourrait peut être aider, oui.



Merci à tous pour vos messages et vos conseils, cela me touche. :kissing_heart:
D'une certaine façon, j'ai l'impression d'être écouter, comprise et ce sans jugement.
Avatar de l’utilisateur
par Amaz
Homme de 29 ans vierge
#222991
Peut-être que les choses viendrons tout naturellement le jour où tu rencontreras un jeune homme que tu apprécies et en qui tu auras confiance. Essaye de ne pas trop te mettre la pression avec la VT. Même si la société à quelque peu du mal à comprendre la VT, ça ne fait pas de nous des monstres. Ce n'est pas dramatique de ne pas avoir d'expérience sexuelle. C'est comme tout, ça ''s'apprend''.
Decca aime ça