Questions, conseils, pour parler librement de sexualité, c'est ici.
Avatar de l’utilisateur
par Dod
Femme de 28 ans vierge
#232875
Sais-tu alors où as tu réfléchis à pourquoi tu n’y arrives pas ( si c’est le cas, j’en sais rien) ...
Qu’est ce qui bloque dans ce cas, si tout est ok dans ta vie ?

Moi je pense que nous avons une grande part de responsabilité dans la façon dont on appréhende nos rencontres, comment on arrive à créer des occasions, c’est trop simple de penser qu’on ne plait pas et que c’est comme ça ... c’est pas vrai déjà, et je pense que si on en est encore là, c’est à nous de surmonter ça par nos propres moyens ( et j’ai bien conscience que pour beaucoup de VT, les failles sont profondes et douloureuses, plus facile à dire qu’à faire, mais sans ça je vois pas !)
Avatar de l’utilisateur
par SnapBack
Homme de 28 ans non vierge
#232876
Dod a écrit :Moi je pense que nous avons une grande part de responsabilité dans la façon dont on appréhende nos rencontres, comment on arrive à créer des occasions, c’est trop simple de penser qu’on ne plait pas et que c’est comme ça ... c’est pas vrai déjà, et je pense que si on en est encore là, c’est à nous de surmonter ça par nos propres moyens ( et j’ai bien conscience que pour beaucoup de VT, les failles sont profondes et douloureuses, plus facile à dire qu’à faire, mais sans ça je vois pas !)
La manière dont on appréhende les rencontres prennent racines loin souvent. Pour faire court, j'étais mis souvent de côté quand j'étais gamin (mais je n'ai pas connu le harcèlement comme l'on pu écrire certains, certaines membres) : on créé donc des mécanismes où on peut soi-même se mettre de côté.

Mes difficultés à trouver quelqu'un viennent de là et je "renforce" ce trait.

La VT est passée mais je ne suis pas plus sociable qu'avant même si je vois beaucoup de gens aux boulots.
Avatar de l’utilisateur
par Dod
Femme de 28 ans vierge
#232881
Et d’après toi comment on transcende ça ? Moi je pense que ça ne peut venir que de nous !
Alors c’est probablement injuste, on nous a causé du tort on nous a blessé si profondément que ça handicape nos vies... et pour autant c’est à nous de réparer tout les dégâts ! Si c’est le prix à payer pour dépasser ces difficultés, perso j’y vais, je me remonte les manches et j’attaque le chantier !

Je suis usée de tourner autour des causes de ma situation, j’en ai trouvé plein ! Le constat est fait ! Maintenant faut agir !
Maintenant je me «guéris », je dégage de ma vie ce / ceux qui m’empêchent d’avancer et de me sortir de se marasme. Je me rapproche de ce / ceux qui pourraient me permettre de m’épanouir (dans tous les aspects de ma vie).
J’impose ma positive attitude et pour l’instant je dois dire que ça fonctionne plutôt bien !
Ce n’est pas pour mentir ou quoi sur ce qui m’a blessé ou peut me blesser encore, ces blessures elles sont là, ok, mais elles ne seront jamais des moteurs pour moi, alors je préfère les maquiller un peu et finalement être celle que j’aurai toujours voulu être justement quand elles sont arrivées ...

Je sais pas si c’est clair 😅
Évidemment c’est personnel, chaque situation est différente ;) on discute, on échange, c’est l’intérêt je crois !
Avatar de l’utilisateur
par Dod
Femme de 28 ans vierge
#232883
Honnêtement je crois pas que ce soit toujours lié à notre personnalité ( ça joue beaucoup quand on entre en contact avec quelqu’un) mais je pense que c’est aussi une question de génération, aujourd’hui il est plus difficile de rencontrer des gens et les relations peuvent être tellement plus complexes que juste la génération de nos parents...
Dans le fond je suis d’accord trouver quelqu’un c’est pas forcément une difficulté, c’est trouver quelqu’un durablement qui semble être l’Everest à grimper !
Moi je n’y pense pas trop ...
Avatar de l’utilisateur
par Eeyore
Femme de 31 ans vierge
#232886
Dod a écrit : 18 mai 2020, 20:43 Honnêtement je crois pas que ce soit toujours lié à notre personnalité ( ça joue beaucoup quand on entre en contact avec quelqu’un) mais je pense que c’est aussi une question de génération, aujourd’hui il est plus difficile de rencontrer des gens et les relations peuvent être tellement plus complexes que juste la génération de nos parents...
C'est drôle mais le fait que "pour nos parents c'était plus facile" revient régulièrement dans les discussions et moi je ne vois vraiment pas en quoi.
Alors oui a l'époque y avait peut être le bal du village une fois par mois mais tu y rencontrais probablement toujours les mêmes personnes, alors qu'actuellement, avec les sites de rencontres, les milliers d'activités possibles via des clubs ou assoc, les sites de rencontres amicales type meet up ou OVS, les Speed dating, les forums spécialisés ou non (un pote a moi avait rencontré son amoureux sur un site dédié aux élèves de prépa Maths-spé, si ça c'est pas improbable :joy: ), auquel on rajoute les filières classiques des mariages , fêtes entre amis, soirée en boîte, études (plus longues qu'avant), travail (on en change plus souvent aussi) et j'en passe... Non franchement moi je suis bien contente de ne pas vire a l'époque de mes parents! :grin:

A mon avis la différence vient plutôt des exigences, actuellement on attends beaucoup d'une relation amoureuse (et je trouve qu'on a tout a fait raison !), Alors qu'à l'époque (pas tout le monde hein :wink: ) une fille pas mariée a 25-28 ans est-ce qu'elle se disait pas "bon lui il me courtise il a l'air gentil et travailleur je trouverai pas mieux de toute manière" et hop!

Bon après j'ai des parents assez vieux, peut être que c'était pas la generation concernée par le message en fait... Mais je trouve qu'internet est quand même un sacré outil pour élargir son cercle et pouvoir trouver quelqu'un qui te convient même a l'autre bout de la France...
SnapBack, Dod aime ça
Avatar de l’utilisateur
par Dod
Femme de 28 ans vierge
#232892
Ah oui oui ! Je suis complètement d’accord avec toi, c’était plus facile parcequ’on attendait pas du tout la même chose d’une relation ! C’était plus facile dans le sens où tu trouvais ta moitié dans ta vingtaine, avec comme seule ( ou presque) exigence de faire un bon mariage et d’avoir des enfants ! Aujourd’hui le schéma du couple n’est plus le même ! Et je pense que ça explique en partie la difficulté à trouver quelqu’un durablement .

Ajouté 4 minutes 34 secondes après :
SnapBack a écrit : 18 mai 2020, 20:56 Quand je m’investis, je le fais toujours à fond.
Je me vois mal faire quelque chose pour ne rencontrer que des femmes à vrai dire...

Il faut que ça m’apporte du sens.
Complètement d’accord et c’est pour ça que j’ai jamais eu l’envie de m’inscrire dans une asso de quoi que ce soit avec en arrière pensée l’idée que je pourrais rencontrer quelqu’un ... ça me fait bizarre quoi.

En revanche les applis de rencontre c’est pas déguisé on sait pourquoi on est là ( bon il faut être clair sur ce qu’on cherche et faire le tri), mais finalement on tourne pas autour du pot, je préfère ...
Avatar de l’utilisateur
par Pasta
Homme de 33 ans vierge
#232894
Autant je suis le premier à dire que ce n’était pas forcément mieux avant, autant je pense que ce n’est pas non plus mieux aujourd’hui. Il y a plus d’opportunités pour les gens extravertis, mais peut-être que ça éclipse d’autant plus les autres.

Quant aux exigences, elles sont peut-être plus élevées, mais il y a également plus de relations légères pour celles et ceux qui le souhaitent et qui en sont capables. Les exigences ne suffisent donc pas à expliquer la VT.

En ce qui me concerne, les canaux qui servent explicitement à faire des rencontres (SDR, speed dating) ont été un échec cuisant, et je n’ai pas non plus l’impression de pouvoir faire des rencontres facilement par d’autres biais, je n’ai donc pas l’impression que la modernité m’aide beaucoup sur ce point…
Avatar de l’utilisateur
par Valsiny
Homme de 32 ans vierge
#232898
Eeyore a écrit :A mon avis la différence vient plutôt des exigences, actuellement on attends beaucoup d'une relation amoureuse (et je trouve qu'on a tout a fait raison !), Alors qu'à l'époque (pas tout le monde hein :wink: ) une fille pas mariée a 25-28 ans est-ce qu'elle se disait pas "bon lui il me courtise il a l'air gentil et travailleur je trouverai pas mieux de toute manière" et hop!
C'est à peu près mon intuition. Je pense que ce qui a considérablement reculé, c'est le désir de se conformer à un modèle qui fait du mariage, de la procréation et de la perpétuation du nom une nécessité. Mais ce qui l'a remplacé n'est pas très clair, les modèles sont flous et une part du malaise contemporain est peut-être lié à cela. Beaucoup de gens sont traversés de désirs parfois mal définis, parfois contradictoire, et qui se heurtent en plus à ce qu'il reste des anciens modèles (l'injonction à enfanter n'a pas tout à fait disparu).
Dod aime ça
  • 1
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12