Questions, conseils, pour parler librement de sexualité, c'est ici.
par Samarkand1
Homme de 28 ans vierge
#231987
Bonjour,

Je préviens d'entrée qu'il y a quelques détails "techniques" (autrement dit physiologiques intimes) dans ce texte... C'est au sujet d'un vieux démon insupportable qui me poursuit depuis 2014, toujours avec la même partenaire - puisque j'en ai eu en tout et pour tout une seule dans ma vie.

Pour expliquer ce qui va suivre, un concours de circonstances a fait que j'ai dernièrement recommancé à avoir une activité érotique avec mon unique ex, avec qui j'ai toujours gardé de très bonnes ralations amicales et qui m'héberge en ce moment. De mon côté, je suis motivé par une frustration sexuelle générale de plus en plus pesante. Elle, c'est pour relever volontairement des défis que lui lance à distance un "sex friend" assez ouvert qui s'amuse à la débloquer sur la question, sachant notre proximité et le fait que je vois ça d'un très bon oeil. Elle s'est prise au jeu jusqu'à un certain point et même si c'est bizarre et peu glorieux, on en est ainsi arrivés aux mêmes fins !

On a fait ainsi plusieurs types de préliminaires graduellement, suivant les suggestions de ce "sex-friend", jusqu'au moment où il s'est agit de pénétration vaginale. J'ai ainsi eu l'occasion inespérée il y a quelques semaines encore, la première depuis décembre 2014 :persevere: , de procéder à une pénétration réussie.

De mon côté, le désir est conséquent et je pense hélas beaucoup moins du sien, elle est entièrement consentante, mais principalement pour le défi. :confused: Je lui ai pourtant demandé plusieurs fois si elle voulait vraiment le faire, elle m'a soutenu que oui (parce que ça l'amusait de ne pas perdre la face devant son lanceur de défis...).

Ne sentant pas chez elle de réelles envie (sur le plan physique) et excitation, malgré mon grand désir habituel, il était difficile (quel paradoxe horrible !!) de l'éprouver précisément à ce moment-là et d'avoir une érection durable et autre que simplement mécanique. Si je ne sens pas de désir chez ma partenaire, le mien est inhibé et tout plante.

Elle a insisté pour que j'essaie encore et encore de pénétrer, ne voulant pas laisser tomber comme ça. Ce n'est pas l'envie qui me manque (je ne m'y sens pas forcé) mais à l'entrée du vagin, pourtant guidé par ses doigts, je me retrouve constamment à buter contre mur qui dévie mon pénis. 15 tentatives dans des positions différentes, 15 fois la même chose. La fois d'avant, c'était en décembre 2014, déjà avec le même résultat alors qu'elle était encore vierge, et pourtant je n'ai pas senti la moindre différence. :weary:

On a fini par abandonner après une bonne heure de multiples essais, son amour propre en a pris un coup puisqu'elle n'a pas pu dire à son "sex friend" qu'elle m'a dépucelé dans les règles de l'art... Elle me soutient qu'elle ne souffre pas de vaginisme puisqu'elle peut insérer un doigt, et qu'avec d'autres partenaires elle n'a pas eu de soucis...

Moi je n'y comprends plus rien, je suis frustré comme jamais, je doute, horriblement, de beaucoup de choses, à commencer par mes propres capacités. C'est peut-être la fille pour qui j'ai le plus de désir pourtant, et le grand timide que je suis avait là une occasion en or. Mais non, invariablement, ça ne fonctionne pas, la pénétration reste physiquement impossible. Je n'ai d'expérience qu'avec elle, mais est-ce que ça pourrait mieux fonctionner avec quelqu'un d'autre ? A 28 ans, je suis rigoureusement incapable de m'y apporter une réponse. Je me sens dubitatif, crispé, résigné... voire, malgré mon esprit rationnel, tout simplement maudit sur ce point.

Avez-vous connu des cas, autres que le vaginisme, où la pénétration est impossible même après de multiples essais ? Si oui, comment se sortir d'une situation aussi invraisemblable ? Si vous avez des conseils je suis vraiment preneur car mon amie/ex, indépendamment de tout niveau de désir physique ressenti, tient toujours farouchement à relever son défi dans les prochains jours. Elle serait très fière que ça réussisse ! Quant à moi je veux enfin y arriver, au moins une fois dans ma vie bon sang ! :rage:

Si vraiment ça continue à ne pas fonctionner, avec elle ou avec d'autres, ben tant pis, c'est que je ne suis pas fait pour ça, malgré ma libido normale. Frustrant, mais bon, il faudra se faire une raison. La vie ne se résume pas à l'épanouissement sexuel, même s'il contribue à la santé psychique générale.

Merci d'avance... :wink:
par Tyrus
Homme de 32 ans non vierge
#231991
Hello,
Samarkand1 a écrit : 21 avr. 2020, 03:40 Ne sentant pas chez elle de réelles envie (sur le plan physique) et excitation, malgré mon grand désir habituel, il était difficile (quel paradoxe horrible !!) de l'éprouver précisément à ce moment-là et d'avoir une érection durable et autre que simplement mécanique. Si je ne sens pas de désir chez ma partenaire, le mien est inhibé et tout plante.
Je ne pense pas qu'il faille chercher plus loin.
Si elle n'en a pas envie plus que ça (et peut etre toi non plus) comment veux tu être psychologiquement dans de bonnes conditions pour y arriver ?
Pasta aime ça
par Marcorel
Homme de 32 ans non vierge
#231993
Samarkand1 a écrit :De mon côté, le désir est conséquent et je pense hélas beaucoup moins du sien, elle est entièrement consentante, mais principalement pour le défi. :confused: Je lui ai pourtant demandé plusieurs fois si elle voulait vraiment le faire, elle m'a soutenu que oui (parce que ça l'amusait de ne pas perdre la face devant son lanceur de défis...).
Personellement si une fille me dis ça, je m'en vais de suite.
Tout n'est pas que physique, il y a aussi une part de "psychologie", sinon ça serait trop simple. On ne peut pas lutter contre son cerveau.
Tyrus, Amaz aime ça
Avatar de l’utilisateur
par victeur
Homme de 48 ans non vierge
#231999
J'ai relu rapidement ta présentation. Tu expliques que tu es une personne "DOUCE" et "NON-VIOLENTE", or la relation sexuelle nécessite une pénétration, donc un acte brutale d'intromission dans l'espace d'autrui, dans le corps de l'autre.
As-tu essayé la position de l'Andromaque ? Tu es allongé et la partenaire s'empale au-dessus de toi : comme ça, seule elle peut guider la pénétration.
Tu y as mis peut-être beaucoup trop d'affect, trop de pression d'où échec.

Le confinement va bien finir par vous rapprocher à un moment.
Allez bon courage.
par salambo
Femme de 32 ans non vierge
#232017
D'accord avec amaz. Ça me paraît pas hyper sain comme relation. Vous ne voulez pas les mêmes choses.
Avatar de l’utilisateur
par Laura
Femme de 32 ans vierge
#232065
Alors si ça peut être le vaginisme pour autant car psychologiquement si elle n'en a pas vraiment envie avec toi.... Bin son corps bloque...
par Samarkand1
Homme de 28 ans vierge
#232251
Bonsoir,

Désolé, je repasse rapidement par là, juste pour dire que je n'ai plus vraiment eu le temps de poster dernièrement parce que j'ai d'un coup plein de travail qui arrive, mais ça ne se fait pas de déserter un fil après l'avoir ouvert... donc merci à celles et ceux qui ont répondu, je prends le temps de lire vos réponses et je reposterai à l'occasion.

A bientôt