Questions, conseils, pour parler librement de sexualité, c'est ici.
par Kay67
Femme de 29 ans vierge
#234806
Je pense qu'il faut déjà travailler sur soi même pour s'accepter et apprendre à vivre avec nos défauts. C'est un travail long et difficile mais j'espère vraiment pouvoir m'améliorer.J'hésite à me faire aider par un professionnel (psychanalyste?) mais j'aimerai vraiment trouver quelqu'un de fiable.
Je me tourne de plus en plus vers le développement personnel, j'ai acheté quelques livres et j'ai envie d'approfondir un peu plus les choses de ce côté. La confiance en soi se travaille, on a tous du potentiel et les capacités pour construire une vie sentimentale. Il faut y croire !
VACN aime ça
Avatar de l’utilisateur
par MathSo
Homme de 26 ans vierge
#234809
Qu'est-ce qui peut nous aider à avancer ? Bonne question .

Personnellement, je pense que cela passe beaucoup par le développement personnel, le fait qu'il faille avoir un état d'esprit propice aux rencontres. Déjà, essayer d'être le plus positif possible, et s'apprécier tel que l'on est. Je sais, c'est plus facile à dire qu'à faire. Puisque moi-même, j'ai dû faire appel aux services d'une psychologue. Si il y a eu certaines avancées, je ne me considère encore pas totalement guéri pour autant. En tout cas, je continue d'essayer de devenir une meilleure version de moi-même.

Certains diront, dans des cas extrêmes, d'aller rendre visite aux filles de joie. Personnellement, je sais que je ne le ferai pas. Quitte à rester vierge à vie.
Kay67 aime ça
Avatar de l’utilisateur
par Pasta
Homme de 33 ans vierge
#234813
J’ai essayé d’aller voir un psy, essayer plusieurs activité, partir en vacances avec l’UCPA, m’inscrire à plusieurs sites de rencontre gratuits ou payants, et même participer à des speed dating, choses qui m’aurait semblé impensable quelques années plus tôt.

Rien de tout ça n’a marché, aujourd’hui je suis un peu à bout et envisage plutôt de rester seul pour toujours.
par Flotbleu4
Femme de 41 ans vierge
#234814
J'ai vraiment l'impression que le manque de confiance en soi est un dénominateur commun. Il prend probablement ses origines tôt dans la vie, et est accentué par les situations négatives que l'on vit à cause de lui. Effectivement, c'est difficile de change cela mais ça vaut la peine d'essayer car ça a des répercussions sur tous les aspects de la vie.

Ajouté 4 minutes 5 secondes après :
Pasta a écrit : 24 août 2020, 08:11 J’ai essayé d’aller voir un psy, essayer plusieurs activité, partir en vacances avec l’UCPA, m’inscrire à plusieurs sites de rencontre gratuits ou payants, et même participer à des speed dating, choses qui m’aurait semblé impensable quelques années plus tôt.

Rien de tout ça n’a marché, aujourd’hui je suis un peu à bout et envisage plutôt de rester seul pour toujours.
Je te comprends très bien. Certains peuvent être heureux seuls, du moins par moments. En revanche, si cette solitude pèse trop, ça vaut la peine de chercher à comprendre pourquoi les tentatives pour ne sortir n'aboutissent pas. Il y a peut-être quelque chose dans ta façon d'être qui provoque l'échec sans que tu t'en rendes compte et que tu pourrais modifier. De tout coeur avec toi.
Amaz aime ça
par Zenon
Femme de 28 ans vierge
#234815
A vrai dire, le problème est double dans cette discussion : d'un côté, il est question d'avoir des relations sexuelles, ce qui n'entraîne pas forcément de relation amoureuse et de former un couple ; d'un autre côté, la volonté de sortir de sa solitude et de former un couple avec quelqu'un (avec qui on aurait des relations sexuelles).
J'en fais personnellement deux problèmes différents. Au stade où j'en suis, je cherche surtout des relations sexuelles, pas à m'installer dans un couple. Mais effectivement, d'un autre côté, j'aspirerais éventuellement à avoir une relation amoureuse, ne serait-ce qu'une fois dans ma vie. Pour moi, la vie de couple n'est pas la panacée. On peut très bien être célibataire sans souffrir de solitude grâce à notre travail, notre engagement politique pour une cause etc...
Et puis concernant le manque d'assurance et de confiance en soi, j'ai rencontré des autistes aspergers (donc des gens extrèmement maladroits dans les relations sociales) qui étaient en couple avec des non-autistes, ou qui avaient eu plusieurs partenaires dans leur vie. Donc je ne pense pas qu'il faille tout mettre sur le dos du manque de confiance en soi et d'amour propre. Il y a aussi une sorte de déclic qui ne se fait pas...
Amaz aime ça
par Blablabla
Homme de 37 ans vierge
#234816
Zenon a écrit : 24 août 2020, 12:04 A vrai dire, le problème est double dans cette discussion : d'un côté, il est question d'avoir des relations sexuelles, ce qui n'entraîne pas forcément de relation amoureuse et de former un couple ; d'un autre côté, la volonté de sortir de sa solitude et de former un couple avec quelqu'un (avec qui on aurait des relations sexuelles).
J'en fais personnellement deux problèmes différents. Au stade où j'en suis, je cherche surtout des relations sexuelles, pas à m'installer dans un couple. Mais effectivement, d'un autre côté, j'aspirerais éventuellement à avoir une relation amoureuse, ne serait-ce qu'une fois dans ma vie. Pour moi, la vie de couple n'est pas la panacée. On peut très bien être célibataire sans souffrir de solitude grâce à notre travail, notre engagement politique pour une cause etc...
Et puis concernant le manque d'assurance et de confiance en soi, j'ai rencontré des autistes aspergers (donc des gens extrèmement maladroits dans les relations sociales) qui étaient en couple avec des non-autistes, ou qui avaient eu plusieurs partenaires dans leur vie. Donc je ne pense pas qu'il faille tout mettre sur le dos du manque de confiance en soi et d'amour propre. Il y a aussi une sorte de déclic qui ne se fait pas...
est-ce que dans un premier temps, tu remarques les hommes ou garçons qui s'intéressent à toi ?
par Zenon
Femme de 28 ans vierge
#234817
Non, je ne remarque pas tellement les hommes. Je ne suis attirée que par les femmes, alors j'ai l'attention qui est quand même beaucoup plus orientée vers les femmes. Et en général, j'ai du mal à savoir si une femme (mais aussi un homme) s'intéresse à moi quand ça ne passe pas par des comportements verbaux et explicites, alors je fonctionne plutôt dans l'autre sens (je m'intéresse à une femme, et ensuite je vois si je suis susceptible de l"intéresser).
Pourquoi cette question, au juste ?

Sinon, est-ce que quelqu'un a déjà essayé l'hypnose ?
Avatar de l’utilisateur
par Amaz
Homme de 29 ans vierge
#234818
C'est vrai qu'on peut s'y faire au célibat mais ça me paraît dans notre cas quelque peu contre nature, comme dans le cas où pasta essaye de sortir de la solitude mais n'y parvient pas, on ne peut pas dire que la situation est voulue et que la finalité recherche est le fait de rester célibataire, dans son cas par-exemple il me semble qu'il se résout à rester VT toute sa vie faute de mieux et à vrai dire ça me fait de la peine de lire ça sur notre cher forum.
MathSo aime ça
par Aurus
Homme de 31 ans non vierge
#234860
Prendre soin de soi, physiquement (mangé sainement, faire du sport, soigner son apparence physique ...) et mentalement (consulté un thérapeute peut aider, la méditation, la sophrologie ...) afin de mettre en place une dynamique positive qui donne envie de continuer d'y croire.

Se créer des occasions d'élargir son cercle social pas forcément dans l'optique de faire des rencontres sentimentales, sites de type OVS, milieu associatif, tester les sites de rencontres ou tout simplement entretenir son cercle social actuel (en proposant des sorties ou en se rendant plus disponible) .

Le plus dur étant de mon point de vue, apprendre à lâcher prise. Accepter de ne pas tout contrôler, arrêter de trop réfléchir et se lancer. Et surtout être patient.

Je reste persuadé que dans la majorité des cas, le soucis principal des VT n'est pas extérieur mais est plus lié à une question d'attitude et d'état d'esprit.
LiPo, KaZaN, Flotbleu4 aime ça