Questions, conseils, pour parler librement de sexualité, c'est ici.
par Mystique
Femme de 27 ans vierge
#239448
Je suis curieuse :blush:

Je m'étais toujours imaginée que ce serait avec un garçon avec lequel je serais en couple, pour lequel j'aurais des sentiments et vice versa, avec lequel je me sentirais en confiance et je construirais quelques chose.

En lisant les témoignages, je m'aperçois que sauter le pas n'est peut-être pas si "sacré" que cela et que je fais peut-être une montagne de rien du tout.
Après tout, je lis ici de jolies histoires sur des personnes ayant lâché prises avec des partenaires qu'elles venaient fraichement de rencontrer (ce n'est en aucun cas une critique hein)
Et je me rends compte que je peux très bien avoir une expérience positive de cette façon là, sans forcément que cette personne reste dans ma vie par la suite

Qu'en pensez-vous ? Comment abordez vous la choses ? Quels sont vos souhaits ?
Avatar de l’utilisateur
par Eno
Homme de 38 ans non vierge
#239451
Le sexe est une expérience qui ne ressemble à aucune autre, mais qui n'est pas non plus en dehors des normes classiques de la vie. Imaginons du saut en parachute par exemple. On pourrait tout aussi bien imaginer le partager avec un ami de longue date qu'avec un inconnu qui a toutes les qualités pour nous rassurer sur le moment. Ce qui compte vraiment, et qui reste, c'est l'expérience en elle-même. Pour le sexe c'est un peu pareil. Il n'y a pas de norme absolue ni de modèle parfait, en dehors de ceux que l'on s'impose (pour des raisons religieuses par exemple).

L'expérience, le faire, est de toute façon un passage obligé. C'est à toi ensuite de placer les curseurs. Mais tout montre, sur ce forum et ailleurs, que c'est plus l'ambiance globale de la première fois qui compte que son statut de « sérieux » ou non. Il faut être en confiance, avoir envie de le faire. Mais pas forcément plus que ça. Pas forcément la peine de vivre un Walt Disney pour que ce soit le bon moment. Il faut se méfier de trop idéaliser, au risque d'être déçu.

Moi j'ai perdu ma virginité avec une amoureuse. Est-ce que ça m'a rendu heureux, ou est-ce que cette relation a détruit les 10 années suivantes de ma vie ? Je te laisse deviner. Bref mon conseil, c'est plus de relâcher la pression si tu sens de réelles envies. On a qu'une vie, et on ne rattrape jamais les années passées.
Avatar de l’utilisateur
par VACN
Homme de 27 ans non vierge
#239452
Faire l'amour pour la première fois a été une expérience incroyable. Les fois suivantes étaient très bien aussi, c'était magique de ressentir une connexion pareille. J'étais très amoureux d'elle, ça aide.

Pour moi, le sexe est un moyen d'exprimer quelque chose de fort. Et je trouve ça désolant qu'il soit si difficile de trouver quelqu'un ave qui ce soit possible. Parce que oui, c'est difficile, et le fait que beaucoup y arrivent veut juste dire que beaucoup sont doués à ce jeu-là.
Avatar de l’utilisateur
par katsanka
Femme de 27 ans vierge
#239454
Alors, c’est interessant parce que comme toi aussi j’aurais avant imaginé la perdre avec l’homme avec qui je me serais mis en couple. Depuis qu’il y a eu du changement dans ma vie, ma vision des choses a quelque peu changé. (Peut-être aussi qu’avec l’âge je perçois la virginité d’un autre œil aussi ?) Je ne m’imagine absolument pas franchir le pas avec un inconnu dans le cadre d’un « coup d’un soir » (je suis encore trop méfiante et fragile dans mon rapport à autrui et je veux éviter tout hic qui pourrait me bloquer par la suite. :confused: )

Mais je suis ouverte à ce que la chose arrive avec quelqu’un avec qui je ne compte pas forcément développer une relation sérieuse/romantique par la suite, mais avec qui je nouerais avant ça une relation de confiance/amicale, bref quelqu’un qui serait à l’écoute et compréhensif vis à vis de cette première fois et pour qui j’aurais de l’affection. :blush:

(Aussi, j’aimerais prendre un peu de temps, sachant que je n’ai même jamais embrassé quelqu’un, en soi je ne suis pas pressée de passer direct à la case « perte de virginité », je préférerais y aller doucement, apprendre à me familiariser avec le corps de l’autre. :relieved: )
Decca aime ça
Avatar de l’utilisateur
par Pasta
Homme de 34 ans vierge
#239458
Idéalement je le ferais avec quelqu’un avec qui j’ai confiance, histoire qu’elle soit compréhensive en constatant que je suis nul. Mais je n’ai aucune idée de comment pourrait se présenter ma première fois si elle se présente un jour.
par KaZaN
Homme de 33 ans non vierge
#239459
Pasta a écrit : 22 août 2021, 20:42 histoire qu’elle soit compréhensive en constatant que je suis nul.
Tu ne seras pas forcément nul au bout de 2-3 fois :wink: Une ex me disait que jusqu'à 25 ans, elle tombait sur des jeunes mecs qui expédiaient la chose, vu que l'image de la sexualité qu'ils avaient était construite sur le porno et les récits des copains...
Avatar de l’utilisateur
par MathSo
Homme de 27 ans vierge
#239463
Oulà ... bonne question. Très bonne question pour ma part :sweat_smile: .

Si je pouvais envisager la perte de ma virginité, je pense que ce serait une partenaire avec qui je serais en couple. Une partenaire que j'aimerais, et pour laquelle j'aurais des sentiments. Une partenaire qui serait ouverte d'esprit, et compréhensive quand à ma VT.

Oui je sais c'est assez gnan-gnan ce que je viens de dire, mais perso je ne me vois pas aller payer les services d'une escort ou d'une prostituée pour me déniaiser. Je refuse même catégoriquement d'avoir recours à cette possibilité.

Autant dire qu'avec mon mode de pensée, je pense que ca n'est pas près de m'arriver. Justement, plus le temps passe, plus la perte de ma virginité devient de moins en moins envisageable. Une potentielle partenaire pourrait prendre peur face à un VT "pur jus" comme moi (qui n'a en plus même jamais embrassé quelqu'un, ni même touché le moindre corps féminin :expressionless: ).

Donc pour moi, à moins d'un miracle, je pense que c'est quasi mort :expressionless: .
par Eden
Homme de 35 ans vierge
#239464
Bonsoir,
Je n’ai pas d’imaginaire précis à ce sujet, je ne rêve pas de « la première fois »  comme quelque chose de sacré non plus. Comme d’autres j’imagine, j’ai besoin de conditions minimales (comme être à l’aise avec la partenaire par exemple) mais le chemin qui mène à la rencontre au préalable est déjà plus compliqué dans mon cas. Je me rend compte, je devrais peut être le travailler cet imaginaire et mettre au clair mes attentes.
Il n’y a pas qu’une seule voie à suivre et à mon avis aucune n’est sans « danger » ou conséquences, c’est ce risque qu’il faut apprivoiser et accepter si on veut avancer.
Merci pour ton sujet, il m’a donné a réfléchir, j’avoue que j’ai faillis paver. :smile:
par Mystique
Femme de 27 ans vierge
#239465
Eno a écrit :Ce qui compte vraiment, et qui reste, c'est l'expérience en elle-même. Pour le sexe c'est un peu pareil. Il n'y a pas de norme absolue ni de modèle parfait, en dehors de ceux que l'on s'impose (pour des raisons religieuses par exemple).

L'expérience, le faire, est de toute façon un passage obligé. C'est à toi ensuite de placer les curseurs. Mais tout montre, sur ce forum et ailleurs, que c'est plus l'ambiance globale de la première fois qui compte que son statut de « sérieux » ou non. Il faut être en confiance, avoir envie de le faire. Mais pas forcément plus que ça. Pas forcément la peine de vivre un Walt Disney pour que ce soit le bon moment. Il faut se méfier de trop idéaliser, au risque d'être déçu.

Moi j'ai perdu ma virginité avec une amoureuse. Est-ce que ça m'a rendu heureux, ou est-ce que cette relation a détruit les 10 années suivantes de ma vie ? Je te laisse deviner. Bref mon conseil, c'est plus de relâcher la pression si tu sens de réelles envies. On a qu'une vie, et on ne rattrape jamais les années passées.
Je suis tellement d'accord, à fortiori avec les parties en gras qui est d'une grande sagesse :blush:

Ajouté 3 minutes 57 secondes après :
MathSo a écrit : 22 août 2021, 21:50 Oulà ... bonne question. Très bonne question pour ma part :sweat_smile: .

Si je pouvais envisager la perte de ma virginité, je pense que ce serait une partenaire avec qui je serais en couple. Une partenaire que j'aimerais, et pour laquelle j'aurais des sentiments. Une partenaire qui serait ouverte d'esprit, et compréhensive quand à ma VT.

Oui je sais c'est assez gnan-gnan ce que je viens de dire, mais perso je ne me vois pas aller payer les services d'une escort ou d'une prostituée pour me déniaiser. Je refuse même catégoriquement d'avoir recours à cette possibilité.

Autant dire qu'avec mon mode de pensée, je pense que ca n'est pas près de m'arriver. Justement, plus le temps passe, plus la perte de ma virginité devient de moins en moins envisageable. Une potentielle partenaire pourrait prendre peur face à un VT "pur jus" comme moi (qui n'a en plus même jamais embrassé quelqu'un, ni même touché le moindre corps féminin :expressionless: ).

Donc pour moi, à moins d'un miracle, je pense que c'est quasi mort :expressionless: .
Je ne suis pas d'accord avec la phrase en gras :blush:
Qui a dit que la virginité devait forcément être un fardeau ? Je pense qu'avec la bonne partenaire, ça ne posera pas de problème
Et surtout, c'est l'approche que tu as avec ta VT qui va définir son caractère rebutant ou non.
Si tu n'as aucun complexe vis-a-vis de ça, ça ne genera pas ta partenaire.
A contrario, si tu es défaitiste en disant qu'aucune femme ne voudra de toi pour cette raison, ça risque de s'auto-réaliser :wink:

Ajouté 1 minute 2 secondes après :
Bon, désolée c'est une catastrophe :joy:

J'essaie d'éditer mon message et de supprimer des citations, au lieu de quoi elles se dupliquent à chaque publication


Edit Bonben: C'est mieux?^^
MathSo aime ça