Vous êtes nouveau ? Alors passage obligatoire par ici, afin de vous présenter à toute la communauté !
Par Roud

Homme de 29 ans non vierge
#216979
Bonjour à toutes et à tous,

Bonne année à tout le monde tout d'abord !

Alors moi c'est Roud, j'ai 29 ans (bientôt 30 cette année ...) et j'habite dans la métropole lilloise.
J'ai découvert ce forum depuis quelques semaines mais je n'avais pas encore franchi le pas de l'inscription (mais j'ai pu lire des conversations super intéressantes). En cette nouvelle année, une de mes résolutions peut passer par là ... je vais m'expliquer plus bas.

J'ai eu une enfance épanouie, quoique très couvé par mes parents (fils unique pendant très longtemps) qui me poussaient à la réussite scolaire. Je suis donc très peu sorti au collège ou lycée. J'ai eu très peu d'amis pendant cette période (on est pas sur un forum pour s'épancher là dessus) et 0 petite copine. Des sentiments, bien sûr, mais je n'ai jamais eu le courage d'aller voir la fille pour lui dire. Je préférais passer par des biais pour me rapprocher d'elle et passer du temps (par exemple donner des cours de soutien en maths après les cours ^^). J'avais déjà du mal à cerner les éventuels signes d'un éventuel intérêt quelconque à mon égard donc je ne sais pas si j'ai pu plaire ... je ne suis pas spécialement moche (ni beau ^^) et mon côté un peu "intello" pouvait susciter quelques jalousies ...
Ma timidité et la peur d'aller vers l'autre étaient les principaux freins à mon avis.

Cela a continué à la Fac, où j'ai eu plus de connaissances, plus de sorties, mais jamais le courage, soit de dévoiler mes sentiments aux filles qui me plaisaient, soit d'aller draguer des filles en pleine soirée autour d'un bar ou sur la piste de danse (mon niveau de danse est très bas ... mais après quelques verres, qui fait attention à cela ? ^^).

Je suis parti un an à l'étranger en Erasmus et RAS. Le calme plat ... je dois être le seul à n'avoir rien connu dans un tel cadre mais bon c'est la vie. En réalité, un frein physique était apparu (il a toujours été là mais je n'y pensais pas vraiment avant l'entrée en fac) : un phimosis qui empêchait donc toute relation sexuelle (à moins de douiller le moment venu) et il fallait subir une circoncision.
Donc ma timidité m'empêchait d'aller voir une fille mais en plus, la peur de passer un mauvais moment (pour les deux) au moment de l'éventuel passage à l'acte couronnait le tout.

J'ai fini par me prendre en main et à m'inscrire sur un site de rencontres (AUM) puis me faire opérer en décembre 2011. Le fait d'écrire me permettait d'aller au-delà de ma timidité. J'ai pu discuter avec plusieurs filles, en rencontrer certaines sans rien de plus. Je commençais réellement à angoisser, à me poser des questions, à avoir encore moins confiance en moi. Je ne savais plus ce que je cherchais, est-ce qu'un plan cul pour commencer ? Tout de suite trouver quelqu'un pour la vie ? J'avais quand même 23 ans ...

Et en août 2012 j'ai rencontré la fille avec qui je suis installé aujourd'hui, pacsé et propriétaire.
Tout va bien me diriez-vous ?
Sauf que ... je n'ai donc connu qu'une seule fille. Je n'ai effleuré les lèvres que d'une seule fille. Connu le plaisir charnel avec une seule fille. Tenu la main que d'une seule fille. Connu l'odeur que d'une seule fille.
Je suis bien avec elle mais je n'ai aucune comparaison possible. J'ai peur que passé un certain temps, je fasse une crise existentielle. Je suis du genre à me poser des MILLIARDS de questions aussi ... sur les autres, sur moi, sur l'amitié, sur l'amour, sur ce que je veux, sur les choix que je fais, etc.
Je n'arrive pas à aller plus loin (mariage, enfants) car je ne sais pas où je vais. Et je ne veux pas faire trop de mal.
Elle est au courant de tout cela bien sûr ...

Voilà ce pourquoi je suis ici (entre autres). Pour lire, conseiller, échanger mais aussi pour avoir vos avis, vos retours d'expérience, si vous vivez cette situation. Forcément, plus le premier rapport est tard, plus la probabilité (ou la chance ?) de connaître plusieurs partenaires s'amenuise...

J'espère ne pas vous avoir assommés avec ce pavé. Je me suis peut-être trompé de catégorie pour raconter ma life ?

Merci pour vos retours.

@+
Avatar du membre
Par SnapBack

Homme de 27 ans non vierge
#217041
Bonjour Roud et bienvenue.
J’ai été relativement étonné d’un point sur ta présentation.

Roud a écrit :Sauf que ... je n'ai donc connu qu'une seule fille. Je n'ai effleuré les lèvres que d'une seule fille. Connu le plaisir charnel avec une seule fille. Tenu la main que d'une seule fille. Connu l'odeur que d'une seule fille.
Je suis bien avec elle mais je n'ai aucune comparaison possible. J'ai peur que passé un certain temps, je fasse une crise existentielle. Je suis du genre à me poser des MILLIARDS de questions aussi ... sur les autres, sur moi, sur l'amitié, sur l'amour, sur ce que je veux, sur les choix que je fais, etc.


Drôle de question car pourquoi chercher ailleurs quand tout va bien ?
Florent aime ça
Avatar du membre
Par Plumeria

Femme de 33 ans vierge
#217050
Bienvenue Roud! Et bonne année à toi également!

En quoi ne connaitre qu'un seul partenaire (homme/femme) serait-il un problème, ou plutôt source de questionnement si tout va bien avec la personne ?
Roud a écrit : Forcément, plus le premier rapport est tard, plus la probabilité (ou la chance ?) de connaître plusieurs partenaires s'amenuise...

Je pense que ce n'est pas propre aux personnes qui commencent leur sexualité sur le tard... On peut être un ancien(ne) VT et connaitre plusieurs partenaires pour la suite. Comme une personne peut connaitre son 1er amour jeune (exemple à 17ans au lycée) et être toujours avec vingt ans plus tard... et ne connaitre elle aussi qu'un partenaire dans sa vie.
Comme dit Snapback si cela va, pourquoi vouloir aller voir ailleurs ? Est-ce le jugement que tu as pu entendre de certains sur ce fait de n'avoir connu qu'une personne qui t’amène à te questionner ?

Après si comme tu le dis : tu n'arrives pas à aller plus loin (mariage, enfants)... tu n'es sans doute pas encore prêt c'est tout...chacun son rythme :wink: Une amie est avec son copain depuis la fac (donc depuis plus de dix) , et elle n'est pas mariée et ne se sent pas prête pour plus (enfant)
Par Marta

Femme de 34 ans non vierge
#217071
Déjà tu sembles heureux en couple et garde cette idée en tête, l'amour c'est précieux.

Selon moi tu dois travailler sur un point : accepter d'avoir été un VT. C'est pas si simple. On ressasse pendant longtemps avant cela se passe puis ça finit par arriver et on se pose encore des questions sur ce que l'on pas encore découvert, ce que l'on découvrira jamais, ou encore comment rattraper tout ce temps perdu...
Je pense qu'au fond de toi tu n'assume pas d'avoir perdu ta virginité sur le tard donc au final, peut-être aussi ne même il est difficile d'être avec la même fille qui t'a fait passé cette étape. Tout est dans l'acceptation.
Il faut peut-être que tu distingue de ta compagne, la personne que tu aimes et la personne qui t'a fait passer cette étape compliquée. Car oui, c'est compliqué d'être VT ! Certes c'est la même personne, mais penses que tu aurais pu la rencontrer après une autre. Puis, dans la société actuelle, on croit plus en l'amour unique, on nous bassine que les gens ne respectent plus avec la même personne toute leur vie. Bref, on est pas aidé...Mais travailles sur cette étape pas comme les autres ;)
Par LiPo

Homme de 25 ans vierge
#217072
Un célèbre dicton dit : "on sait ce qu'on perd, on ne sait pas ce qu'on gagne"... Contente toi de ce que tu as et apprends à apprécier ce que tu possèdes, c'est déjà énorme. Ne cherche pas forcément l'impossible.
Par JD99

Homme de 33 ans non vierge
#217143
Elle a eu d'autres partenaires à part toi ? Peut être que tu fais une fixation à cause de ça...Coucher pour avoir un palmarès est synonyme de manque de confiance en soi et je pense que personne n'est vraiment heureux d'avoir une collection d'ex (= collection d'échecs).
As tu juste une envie ou es tu attiré par une autre fille ? Toute personne en couple depuis longtemps passe par cette période, il y a les caps des 3/5/7 ans/bébé. Tu dis être bien avec elle mais tu n'as pas de point de comparaison. Est ce que quand tu vois sa photo, tu te dis que c'est la personne la plus importante pour toi ? Ou es tu bien avec elle juste par rapport à un certain confort ? Est ce qu'elle te manque quant elle est absente ?
Ceux qui te disent de te contenter de ce que tu as, ne les écoute pas. Parles en avec ta copine, essaie de voir/comprendre ce qui te fait envie. Informe toi. Il n'y a pas que le couple monogame, il existe aussi le polyamour, ça convient pour certains, pas pour d'autres, et ça peut être destructeur.

Quelles sont ses envies à elle ? Vous êtes deux mais il s'agit de ta vie. Malgré cette crise, traite là comme tu aimerais être traité. Cette période doit être difficile pour elle aussi.

Le message de Marta est plein de bon sens. Perdre sa VT est une chose mais c'est pas avant un petit moment que tu passes à autre chose. Il s'agit d'un sujet qu'on aborde peu sur ce forum...L'aide d'un psy pourra certainement te permettre d'y voir clair.
Par JBK27

Homme de 33 ans non vierge
#217178
Salut Roud et bienvenue dans ce forum.... et tout d'abord bonne année.

Je suis très interpellé par ton histoire, de manière agréable, parce que j'ai l'impression d'avoir un miroir opposé à la mienne.
Certes je ne vais pas tout te raconter car c'est très long aussi, mais je t'invite, si tu as le temps et l'envie, à regarder mon histoire "Une vie sans avoir rencontré l'amour". Je suis admiratif du fait que tu aies pu surmonter ta timidité pour que tu puisses avoir une vie amoureuse qui te comble, et qui est stable et t'a aidé dans beaucoup de domaines.

C'est une chose que je n'ai jamais pu accomplir, et qui reste un grand but dans ma vie personnelle, que par un handicap, et un manque de courage et une peur, que je ne puisse pas réaliser. La perspective d'avoir une vie amoureuse stable, me fait grandement envie, mais me fait peur aussi (je pense que cette peur freine beaucoup de chose), car je ne me sens pas en confiance pour assurer....

Pour en venir au point que tu évoques, tu as, il me semble, envie de découvrir des choses, de rattraper le temps, et de savoir ce que c'est avec une autre femme. Mais tu tiens à ton histoire amoureuse, tu sembles éprouver beaucoup d'amour pour ta compagne et c'est tout à ton honneur. Je pense que je t'inviterais à en parler (avec précaution) à elle. De lui dire que tu l'aimes toujours, que tu la désires toujours. Si cela n'est pas déjà fait. Dans ce cas là, permets moi de te féliciter pour ton courage, car cela n'est pas facile.

Si je te parle, c'est que je pratique le libertinage, qui pourrait, je pense être quelque chose qui puisse te permettre de pouvoir sexuellement connaitre d'autres femmes, tout en préservant ton couple, et pour elle lui donner aussi l'occasion de s'amuser, de profiter de la vie, et qu'elle puisse vivre sa vie de femme. En effet, c'est par le biais du libertinage, que je commence à me découvrir sexuellement, sur mes envies, mes faiblesses et mes forces, et trouver ma personnalité sexuelle. C'est par ce biais que je peux avoir une vie sexuelle, qui serait sinon inexistante. (c'est pourquoi je dis que ton histoire est un miroir opposé de la tienne)
En effet, tu peux essayer d'en parler avec ta compagne. Le libertinage, je sais, a une mauvaise image, mais je pense au contraire, que sa pratique est saine pour le corps, et aussi l'esprit. (les valeurs phares sont RESPECT, HYGIENE, LIBERTE, CONSENTEMENT)
Vous formez un couple uni, aimant, et pourquoi ne pas pratiquer ensemble, comme beaucoup de couples font. Ces couples discutent de leurs envies respectives et se mettent d'accord sur les choses permises ou pas. C'est une démarche qui ne génère pas de tromperie, mais au contraire, de la confiance.

De manière pratique, soit tu le pratiques en homme seul, avec l'assentiment de ta compagne (je ne conseille pas, c'est tellement plus avantageux de le pratiquer à deux), soit vous le pratiquez ensemble avec un accord mutuel (coquiner ensemble, séparément, avec qui femmes, couples, hommes, et posez bien vos limites respectives).

Le libertinage est à double tranchant, il peut détruire un couple, mais si la démarche est faite avec confiance, joie, bonheur, elle peut renforcer des couples, et je vois des couples très épanouis et heureux de pratiquer le libertinage. Certes pour moi célibataire, il se pratique de manière différente, mais j'ai l'avantage de ne rendre compte qu'à moi même.

Bon ceci est ma vision des choses, et j'espère que cela peut être utile. Pour ma part, je recherche des solutions pratiques pour me créer ma première histoire d'amour. JB