Vous êtes nouveau ? Alors passage obligatoire par ici, afin de vous présenter à toute la communauté !
par cocogito
Homme de 41 ans non vierge
#232760
Salut à tous et merci à ceux qui font en sorte que cet espace existe, je ne m'attendais pas à tomber là-dessus.

J'ai 41 ans, je vis et travaille à Bruxelles et j'ai eu ma première expérience sexuelle à 14 ans. A l'époque déjà je me sentais anormal, en retard, j'avais honte... Ensuite j'ai eu recours à des pros exclusivement, connu quelques amitiés amoureuses plus ou moins longues mais sans contacts intimes et un retrait social toujours plus prononcé que je combats, un peu par nécessité (boulot).

La danse m'a longtemps offert un ersatz (souvent très plaisant) de vie amoureuse. J'ai eu beaucoup d'occasions mais impossible de franchir le pas, trop d'angoisse : dans ma tête, si ça se passe mal, si mes hantises (je ne serai jamais à la hauteur, je ne suis pas un homme) se réalisent je meurs, socialement ou symboliquement.

Jusqu'à mes 38 ans j'ai cru que ça allait se résoudre de soi-même, que ce n'était dû qu'à des circonstances défavorables, beaucoup de lâcheté de ma part, des erreurs de jugement. Depuis je me suis plongé dans ma psyché. Tous les dérivatifs que j'avais (danse, lecture, écriture etc.) m'ont paru dérisoires. Je me suis persuadé de ceci : si je voulais avoir une chance de devenir moins malheureux, je devais résoudre ce problème avant tout. Dès lors je me suis imposé des tâches, des objectifs. J'essaie de me montrer plus authentique, de m'ouvrir, je consulte, j'ai avalé des pilules, je me suis fait brièvement interner. Le tout sans résultat tangible.

Dans mon esprit cependant le "tableau clinique" se précise. Aujourd'hui j'ai la sensation de comprendre mieux que jamais ce qui m'est arrivé, et comment je pourrais en sortir. Le concept de timidité amoureuse (https://fr.wikipedia.org/wiki/Timidit%C3%A9_amoureuse) m'y a aidé, ainsi que le bouquin qui l'a développé. Enfin je me suis reconnu plus ou moins exactement dans une description de pathologie. J'aurai l'occasion d'en reparler.

Le concept est associé à une forme de thérapie comportementale qui était expérimentée à l'époque (les années 80) dans les universités américaines mais n'existe plus à ma connaissance. Aucune ne me semble plus adaptée aux gens qui souffrent d'une absence de relations amoureuses. J'ai envie d'y croire, de militer même. Le climat ne s'y prête guère mais je ferai de mon mieux.

Je pense aussi que lire vos récits et partager avec vous sera bénéfique. Au plaisir !
par cocogito
Homme de 41 ans non vierge
#232866
Ca fait chaud à coeur, merci à tous et bonne continuation :grin:
Avatar de l’utilisateur
par SnapBack
Homme de 28 ans non vierge
#232870
Bienvenu à toi, nous sommes quelques Belges ici.

Pour certaines choses, le forum pourrait ne pas t'apporter l'aide que tu recherches (ce qui peut expliquer ton accueil passé inaperçu).
Je te souhaite de retrouver un peu de réconfort néanmoins.

Autre bon conseil : toujours faire ses passions pour soi, c'est très important.

Pour la question "d'être un homme ou pas", il y a un sujet très intéressant qui mobilise les foules dans le bistrot.
Avatar de l’utilisateur
par Eeyore
Femme de 31 ans vierge
#232873
Bienvenue, cocogito.

Beaucoup de nouvelles têtes en ce moment, je n'avais pour ma part pas vu ton arrivée.
Qu'est ce que tu fais comme danse? Étonnant qu'en pratiquant la danse de manière régulière, comme ça a l'air d'être ton cas, ça ne t'ai pas aidé dans ta recherche de relation, en tout cas cest un bon moyen de rencontrer des nouvelles personnes, et comme dit Snap, les passions c'est avant tout pour soi.
Avatar de l’utilisateur
par Chill
Homme de 28 ans vierge
#232903
Bienvenue à toi cocogito !

Je suis d'accord avec mes camarades, une passion ses avant tout pour soi-même.
Par contre perdre sa virginité à 14 ans ce n'est pas être en retard, au contraire.
J’espère sincèrement que tu trouveras ce que tu cherche sur ce forum.
par cocogito
Homme de 41 ans non vierge
#232940
Merci pour votre accueil

Il me semble que les passions créent aussi des liens au naturel, surtout quand elles ont un aspect social comme la danse. Ca n'a pas été le cas pour moi justement parce que j'étais pathologiquement puriste dans ma pratique.

Snapback tu fais référence à la thérapie que j'évoque ? Rassure-toi je ne suis pas prosélyte, j'en parlais parce que je m'y suis intéressé ces derniers temps. J'aurais d'ailleurs bien du mal à en faire la promotion, elle n'existent pas actuellement.

Oui je sais que 14 ans c'est plutôt précoce, en ce sens je ne suis pas du tout à ma place (pas trouvé de forum virginité précoce :stuck_out_tongue_closed_eyes: ), mais dans mon esprit (mes tripes plutôt) ça n'a rien résolu, mon complexe intime n'a fait que s'amplifier ensuite. J'ai probablement tort mais je pense que le dépucelage n'a pas grande influence sur cette question (peut-être parce que je ne suis pas concerné). J'ai hâte de connaître votre avis.

Quant à "en être ou pas"... nous aurons l'occasion d'en reparler.