Vous êtes nouveau ? Alors passage obligatoire par ici, afin de vous présenter à toute la communauté !
par Lamperouge
Homme de 35 ans vierge
#231900
Burden a écrit :Mon avis c'est que tu devrais apprendre à t'aimer toi-même, non pas en fermant les yeux sur tes faiblesses mais en les surmontant, porter un masque ça ne marche pas, le masque tombe toujours à un moment.
Je pense la même chose, et je suis totalement adepte de cette philosophie. Comme on dit, "chassez le naturel, il revient au galop". Je pense que c'est vrai. Simplement je m'inquiète, parce que j'ai toujours été authentique, dans mes meilleurs comme dans mes pires moments. Je n'essaie pas de jouer un rôle. Et c'est justement ce qui m'inquiète, le fait que "Qui je suis" ait toujours échoué dans sa vie sentimentale, ait toujours une mentalité de perdant et soit toujours en train de se morfondre sur son passé alors que la vie avance. Des choses dont j'ai conscience, mais que je peine à surmonter.

Burden a écrit :Le manque de concentration est un symptôme de la dépression, avec ton traitement ça devrait s'améliorer. L'anhédonie est aussi un symptôme, mais cela peut apparaître avec la prise d'anti-dépresseurs. Depuis combien de temps reçois-tu un traitement?
Bientôt 2 mois pour les antidépresseurs et anxiolytiques, un peu moins d'un mois pour le neuroleptique qui me sert pour aider à passer des nuits sans insomnie. Je sais pas si ce sont des symptômes ou des effets secondaires, je suppose que c'est la continuité ou la phase de sevrage qui permettra de le vérifier.

Burden a écrit :Concernant les "mondes virtuels" c'est un peu le mal du siècle. C'est facile de s'y réfugier mais on ne peut pas échapper indéfiniment à la réalité.
Hélas. Ou pas, dans un sens le vrai monde me plait, avec tout ses défauts mais surtout ses beautés, c'est juste à ma vie que j'essaie d'échapper. Le concept d'avatar est quelque chose qui me rassure d'ailleurs, j'ai longuement joué à un MMORPG sur lequel j'ai fait un peu de RP, et les moments où j'incarnais cette avatar (car c'était une femme, ne me demandez pas pourquoi, bien qu'étant hétéro, si j'avais eu le choix j'aurais préféré être une femme qu'un homme -- sans aucune incidence sur mon orientation sexuelle -- bref) je me sentais confiant, passionné, motivé, débordant d'énergie, utile... mais dans ma peau, rien. Il faudra que j'en parle avec ma psy aussi, un jour...

Merci pour vos réponses une fois encore. Vraiment, j'aimerai rendre la pareille mais je ne suis ni de bon conseil, ni capable d'apporter une écoute ou une capacité à faire se poser les bonnes questions... j'en suis sincèrement navré car j'ai tendance à exploiter ce forum à sens unique...
Avatar de l’utilisateur
par Burden
Homme de 26 ans vierge
#231916
Lamperouge a écrit :le fait que "Qui je suis" ait toujours échoué dans sa vie sentimentale, ait toujours une mentalité de perdant et soit toujours en train de se morfondre sur son passé
Tout ça ne définit pas qui tu est, cela définit qui tu est quand tu vas mal.
Lamperouge a écrit :Bientôt 2 mois pour les antidépresseurs et anxiolytiques, un peu moins d'un mois pour le neuroleptique qui me sert pour aider à passer des nuits sans insomnie. Je sais pas si ce sont des symptômes ou des effets secondaires, je suppose que c'est la continuité ou la phase de sevrage qui permettra de le vérifier.
Deux mois c'est peu. fais attention de ne pas prendre les anxiolytiques d'une manière trop récurrente, j'en ai moi-même fais les frais. Ces médicaments sont faits pour être utilisés uniquement dans les moments où l'angoisse devient ingérable ou empêche de faire l'activité qu'on souhaite. Si c'est pris de façon pluri-quotidienne à heures fixes comme on me les avait prescrits, l'effet semble disparaître au bout d'un moment et le sevrage est très dur.
Je veux pas faire me substituer à l'avis d'un médecin mais je trouve ça sidérant qu'on t'ai prescrit un neuroleptique dans le cas d'une dépression et pire, dans le but de pouvoir dormir. Les neuroleptiques sont des médicaments très puissants qui devraient être réservés aux patients psychotiques et à mon avis, tu sera anhédonique tant que tu continueras à en prendre. Personnellement jamais je ne me risquerai à prendre ce genre de médicaments. Surtout que cela fait seulement deux mois que tu as commencé ton traitement par AD+anxiolytiques. Pour les troubles du sommeil l'Athymil est très efficace et bien plus soft qu'un neuroleptique au niveau des effets secondaires.
Lamperouge a écrit :j'ai longuement joué à un MMORPG
Lamperouge a écrit :je me sentais confiant, passionné, motivé, débordant d'énergie, utile... mais dans ma peau
J'ai aussi beaucoup joué à des MMORPG. Le fait de te sentir motivé, débordant d'énergie etc... c'est assez normal puisque ces jeux ont été faits comme des répliques du monde réel, mais avec la difficulté en moins. En jouant une journée à un MMORPG on a l'impression d'avoir accompli beaucoup de choses, d'avoir noué beaucoup de contacts, de s'être dépassé...Alors qu'on a simplement fait bouger des pixels sur un écran. Cela provoque du plaisir en activant le système de récompense du cerveau. Le danger c'est que dans le monde réel, c'est impossible d'accomplir autant de choses en si peu de temps, d'avoir autant d'interactions avec les autres, rien que le fait de se déplacer est plus difficile (car cela demande un effort physique), plus cher, et même le fait de simplement prendre sa voiture pour faire ses courses est plus dangereux que d'affronter un boss de fin de jeu! C'est ça le véritable danger de l'addiction à ce genre de jeux, quand on vit dans un monde parallèle trop facile, on finit par ne plus avoir d'intérêt pour le monde extérieur, et le piège se referme quand on a finalement fait le tour du jeu et qu'on s'aperçoit qu'il n'offre pas assez de possibilités, alors on veut revenir dans la vie réelle, mais le cerveau, habitué au plaisir de l'accomplissement facile est déstabilisé.
Lamperouge a écrit :Merci pour vos réponses une fois encore. Vraiment, j'aimerai rendre la pareille mais je ne suis ni de bon conseil, ni capable d'apporter une écoute ou une capacité à faire se poser les bonnes questions... j'en suis sincèrement navré car j'ai tendance à exploiter ce forum à sens unique...
T'inquiètes pas moi ça m'occupe et ça me permet d'avoir les idées plus claires :wink:
par Lamperouge
Homme de 35 ans vierge
#231932
Hello,

J'apprécie ton analyse, j'ai l'impression que tu mets le doigt sur de vrais soucis car j'ai effectivement une prescription pour les anxiolytiques 3 fois par jours, et effectivement l'impression que cela fait moins d'effet qu'avant. Après, il m'est arrivé quelques fois d'avoir la tête ailleurs et d'oublier de les prendre pendant quelques heures, je n'ai pas ressenti de manque, je crois. Mais peut-être que c'est trop court pour mesurer ça. Il y a juste un jour, où j'ai été m'exposer au soleil sur mon balcon, pensant bien faire, et où je me suis retrouver à trembler des bras et des jambes comme si j'étais tétanisé... mais impossible de dire si ça vient du fait que j'avais 2 heures de retard sur la prise de mon médicament, ou un problème d'insuline, ou de soleil, ou autre chose.

Quant aux MMO, je pense que tu as raison. Je n'avais jamais envisagé les choses sous cet angle... ceci étant, pour le moment je n'ai plus la force de m'y mettre. Je teste la VR depuis hier mais il s'agit principalement de jeux musicaux (Beat Saber), d'exploration du monde (Google Earth VR) et d'autres applis plus créatives (Blocks, Tilt brush). Ca ne dure jamais bien longtemps car je m'en lasse rapidement, et aussi parce que mon corps est resté très peu actif pendant 2 mois donc même mes bras me pèsent au bout d'un moment, mais je pense que ça peut être une bonne façon de regagner du tonus et peut-être de travailler sur ma concentration en me lançant des petits projets créatifs.

Merci encore pour tes réponses :)
Avatar de l’utilisateur
par Burden
Homme de 26 ans vierge
#231935
Lamperouge a écrit : il m'est arrivé quelques fois d'avoir la tête ailleurs et d'oublier de les prendre pendant quelques heures, je n'ai pas ressenti de manque, je crois. Mais peut-être que c'est trop court pour mesurer ça.
En effet c'est un peu court. Perso j'avais commencé à ressentir le sevrage environ 24 heures après, et ça a duré deux trois jours. Ça dépend aussi de la puissance de tes anxiolytiques. Je prenais deux temesta par jour. Aujourd'hui j'en prend seulement quand je sens que c'est nécessaire (quand je me sens particulièrement nerveux ) et j'essaie de me limiter à un par jour, voire n'en prendre aucun quand c'est possible. C'est de cette manière que les anxiolytiques peuvent être efficaces.

Mais ce qui m'inquiétait dans ton dernier message c'est le fait que tu prennes un neuroleptique pour dormir. Certains psychiatres ont parfois la main lourde, et je crois qu'il faut vraiment avoir tout essayé avant d'en prendre. Bien sûr ça dépend de la dose prescrite et de la puissance du médicament. Mais il faut se méfier de ce genre de médicaments, surtout si ton anhédonie persiste.
Lamperouge a écrit :aussi parce que mon corps est resté très peu actif pendant 2 mois donc même mes bras me pèsent au bout d'un moment, mais je pense que ça peut être une bonne façon de regagner du tonus et peut-être de travailler sur ma concentration en me lançant des petits projets créatifs.
Améliorer ses capacités physiques, c'est le meilleur moyen d'avoir le moral :wink:
par Lamperouge
Homme de 35 ans vierge
#235985
Hello, long time no see ~

Et pourtant il ne s'est pas passé grand chose depuis. Pour résumer 2020 : crises d'angoisse, dépression, rémission, reprise du travail, hypomanie, rémission, dépression. Et là, j'en suis au stade de la rémission à nouveau. Depuis mon dernier message j'ai donc notamment appris que j'étais probablement "bipolaire type 2", c'est à avoir tendance à osciller entre hypomanie et dépression, et donc à avoir une armée de cachets pour me stabiliser (hourra). Les quelques semaines d'hypomanie ont été une expérience très particulière, que je qualifie de bonne personnellement, tellement je me suis sentit débordant d'énergie et d'idées ; je travaillais 16h par jour, tous les jours, même le week-end, il n'y avait vraiment que l'épuisement pour m'arrêter... et puis après quelques semaines de retour à la normale, je suis finalement retombé en dépression. Bref, des très hauts et des très bas.

Si je reviens par ici c'est notamment pour savoir ce que vous, qui passerez par ici, pensez des applis de rencontre type Once, Elite, Bumble, Fruitz, Madly, etc. ? Comme je glande énormément du fait que rien ne me captive plus de 5 minutes j'ai commencé à regarder ce que ça valait, ayant toujours trouvé ces "supermarchés de la rencontre" plutôt glauques. Ce que j'en ai vu ne m'a pas beaucoup plus rassuré : évaluation rapide sur la photo, profils très succincts, limitation du contact avec des jetons, abonnements extrêmement chers et, à mon sens, très peu d'efforts de la part des développeurs pour aider à briser la glace avant de se lancer dans un tchat "Salut, ça va ?"

Du coup si vous avez des retours d'expérience, positifs comme négatifs, et des conseils d'apps qui marchent vraiment bien et qui n'existent pas que pour se faire de l'oseille sur la détresse sentimentale des autres, je suis intéressé :)

Merci d'avance, et prenez soin de vous et de vos proches !
par Tyrus
Homme de 33 ans non vierge
#236103
Je crois que Snapback a parlé de fruitz un moment.