Vous êtes nouveau ? Alors passage obligatoire par ici, afin de vous présenter à toute la communauté !
par CasseCraie
ans
#231603
Je garde l'idée du psychologue dans un coin de ma tête, mais honnêtement je ne me vois pas y aller. En tous cas je n'en ressens pas le besoin actuellement.


Je ne sais pas pour vous, mais un point que je trouve difficile, c'est le sentiment de ne jamais rien contrôler, voire carrément ne rien influencer.
En fait quand je fais la connaissance d'une fille, que ce soit d'une manière ou d'une autre, ou que j'ai un rendez-vous avec elle, c'est comme si j'étais cause de 0% de ce qui arrive ensuite.
En fait à chaque fois j'ai comme le sentiment que c'est foutu d'avance, dans le sens où quoi que je fasse ça ne change rien. Si je fais la connaissance d'une fille et qu'on a une discussion sympa, je me dis à force qu'elle est juste contente de discuter avec quelqu'un (elle a pu passer une mauvaise journée, être d'une nature bavarde ou autre) mais que n'importe qui aurait fait l'affaire et que cela ne traduit aucun intérêt particulier de sa part. Peu importe la discussion, si j'essai de créer un échange plus intéressant ou non, c'est comme joué d'avance.
Pareil en rendez-vous, des fois j'ai le sentiment que la fille en face de moi n'a jamais été et ne sera jamais intéressée, mais que peut-être qu'elle se sent seule et que prendre un verre une fois avec le premier garçon venu lui changera les idées, sans qu'il ne soit jamais question d'une suite. Je me sens presque inexistant dans des situations ou il ne s'agit pourtant que d'un échange entre deux personnes et où donc on ne peut pas vraiment être invisible. Je ne sais pas si je suis clair.
Avatar de l’utilisateur
par Burden
Homme de 25 ans vierge
#231606
Quand on te lis tu donnes l'impression de souffrir particulièrement du manque d'affection, et que tout est centré sur toi dans tes relations avec les autres car tu est perpétuellement en train de te juger (te juger mal en plus). Mon avis là dessus c'est que d'une part les gens sentent et ont tendance à fuir les gens qui désirent à tout prix leur affection, d'autre part dans une relation, surtout avec une fille, tu dois être concentré sur elle (mais pas sur ce qu'elle pense de toi!) et pas sur toi. C'est toujours un peu la même réponse, dans les relations humaines il faut avoir confiance en soi. Pour ça il faut que tu te prouves des choses à toi-même, que tu te dépasses dans certains domaines, ça te rendra plus confiant car tu douteras moins de tes capacités à contrôler les choses, même si c'est dans un tout autre domaine.
Amaz aime ça
Avatar de l’utilisateur
par Amaz
Homme de 29 ans vierge
#231609
Burden Je suis d'accord avec toi à 1000 pourcents.

Je dirais même que cela est attirant une personne (aussi bien un homme qu'une femme) qui justement (et c'est très bien trouver) ne dégouline pas d'affection, une personne un petite indifférente si on peut dire (je ne sais pas trop comment l'expliquer), qui dégage une certaine confiance en soi, c'est attirant.

Alors qu'au contraire, une personne qui paraît désespérer ça risque de faire fuir plus qu'autre chose.

Et confiance en soi (et je l'ai compris que très récemment) ça ne rime pas avec écraser les autres, la confiance c'est avoir confiance en ses capacités, être conscient de ce que l'on vaut mais sans en faire trop non plus, c'est être aussi lucide sur ses limites.
par CasseCraie
ans
#231617
Vous avez mis le point sur quelque chose de pertinent avec le besoin d'affection. Le seul bémol c'est que je ne sais pas si ça se perçoit beaucoup ou non. J'ai plutôt tendance à peu montrer d'émotions, à être discret. Ceci dit ce comportement est moins vrai en tête à tête avec une fille où je deviens nettement plus bavard (en partie par nécessité, mais sans doute pas que).

Il m'arrive parfois de me dire que je m'en fous de ce qu'une fille peut penser de moi, mais il est évident que je me mens. A vrai dire, même lorsqu'une fille qui a priori ne me plaît pas me rejette, ça me fait quand même mal. Il y a peut-être de l'ego également.

Y-a-t-il à votre avis des éléments concrets accessibles par lesquels démarrer pour changer cela ?

En tous cas merci pour vos réponses !
Avatar de l’utilisateur
par Burden
Homme de 25 ans vierge
#231620
Je pense pas que ça soit la façon de penser la solution, c'est clair que ça ne sert à rien de se dire "je m'en fout de ce que pensent les gens". Si on te sert un smoothie au camembert et à la noix de coco tu pourras te dire "je m'en fout du goût que ça a"ou "ça a super bon goût", tu vas quand même avoir du mal à le boire (j'espère).
Tu semble être mal dans ta peau car tu n'aime pas être rejeté par une fille qui ne te plaît pas (si c'était l'inverse tu en aurais rien à cirer). J'ai un peu le même problème que toi. Pour être concret, je sais que me concernant que je me sens bien plus apte à affronter le regard des autres quand je suis"fier" de moi-même en quelque sorte. Je sais que quand pendant un certain temps je me suis dépassé, en bossant dur, en faisant du sport, etc..., en accomplissant des choses difficiles mais qui n'ont pas forcément de rapport avec mes difficultés sociales, eh bien ça fait que je me sens plus digne et ça se ressent pour les autres je pense. Dans d'autres périodes où je me laisse totalement aller (mais seulement de mon point de vue; c'est à dire je vais faire les choses qu'on attend de moi mais pas ce que j'attends de moi-même), mes problèmes s'aggravent toujours, et on pourrait me dire "tu n'as aucune raison d'avoir honte" si je disais que c'est le cas, ça ne changerai rien.
Avatar de l’utilisateur
par Burden
Homme de 25 ans vierge
#231629
Le but c'est pas de vivre dans le déni justement, mais d'accepter la réalité pour pouvoir progresser, faire quelque chose de cette réalité. Trouver une personne qui soit sur la même longueur d'ondes, d'une part ça arrive trop rarement, et puis ce n'est pas nécessaire pour une relation je pense. Justement c'est le défi qui consiste à tenter de mettre la personne sur ta longueur d'onde qui a de l'intérêt. Rien ne tombe tout cru dans le bec.
par CasseCraie
ans
#231657
On a beau dire qu'on évolue vers une société d'égalité (ou que les inégalités restantes sont toutes à l'avantage des hommes) il en reste que l'on n'a pas franchement dépassé nos instincts biologiques. On se croit comme chez les animaux, les mâles paradant et les femelles choisissant. Ceci trouve bien sûr sa quintessence sur les sites de rencontre, dû à une proportion de femme très faible, mais même dans la vie réelle ça se retrouve en quelque sorte.
J'entends parfois dire que c'est une question d'âge, et qu'au bout d'un moment les choses s'inversent, si tel est le cas je vais être honnête, j'en profiterais autant que possible, par pur esprit revanchard.
Je me demande si les hommes faisant partie des 25% (à la louche) les plus attirants ont une expérience différente, peut-être que toutes les filles s'intéressent aux mêmes, en préférant "partager" le haut du panier (ça aussi ce serait en accord avec les principes biologiques).

En fait voilà, j'ai le sentiment que les femmes veulent vraiment de nous seulement si on fait partie du top, et sinon elles vont finir par vouloir une relation durable pour fonder une famille et là on "fera l'affaire" (mais qui a envie de juste"faire l'affaire" ?).
Les relations hommes-femmes à notre époque (en particulier les sites de rencontre) c'est vraiment un truc qui donne envie de rester célibataire malheureusement.

(désolé pour le ton un peu rageux de ce message)
par Tyrus
Homme de 32 ans non vierge
#231661
CasseCraie a écrit : 06 avr. 2020, 19:45A vrai dire, même lorsqu'une fille qui a priori ne me plaît pas me rejette, ça me fait quand même mal. Il y a peut-être de l'ego également.
Evidemment que ça fait mal et évidemment aussi que c'est une bonne part d'égo :smile:

Etre rejeté n'est jamais plaisant. Je doute que quelqu'un apprécie de l'être. Par contre certains parviennent à le masquer derrière d'autres sentiments, la colère ou la violence par exemple. Attention, je ne dis pas que ça excuse ce genre de comportements dégueulasse, je dis juste que c'est un mécanisme d'autodéfense et qu'on compose tous différemment avec le rejet.

Mister68 a écrit : 06 avr. 2020, 21:54 Toutes les personnes dégagent une énergie soit positive soit négative en fonction du vécu de la personne

La personne en face le ressent inconsciemment.
Je n'ai jamais cru à cette théorie et mes quelques expériences ont l'air de le démontrer. Une personne en manque affectif ne le dégage pas forcément, ça n'est pas écrit sur son visage. Je crois par contre beaucoup plus au langage du corps et là oui il y a des gestes à éviter car ils ont des significations.

Kael08 a écrit : 07 avr. 2020, 23:36 Ou peut-être je me fais des idées mais c'est incroyable de constater que l'on doit être une sorte de nouvelle personne pour être apprécié par la majorité, en faite si l'on ne rentre pas dans les cases, c'est clairement mort quoi, certaines vont écrire "cherche même pas à discuter avec moi si tu n'as pas de second degré" mais enfin, je veux dire tout le monde ne peut pas avoir l'expression facile non plus ! À mon sens on peut apprendre à l'être un peu, ne pas avoir sa langue dans sa poche, mais bref...je trouve ça vraiment dégoûtant, ça se fait pas, il faut laisser la chance à tout le monde, après comment la saisir ? En reniant notre nature et en devenant quelqu'un que nous ne sommes pas ?
J'ai souligné ce point à plusieurs reprises car ce discours est effectivement contradictoire. Car il faut être soi, ne pas changer sa personnalité. Mais si ta personnalité n'est pas attirante, il faut travailler dessus, faire des activités que tu n'aimes pas forcément faire. Donc changer ta personnalité. Donc te changer. Donc ça n'est plus toi ?
Bref... le rester soi-même je dirais oui dans une certaine mesure. Garder les qualités vues comme étant positives mais atténuer les autres. C'est comme l’honnêteté. Oui il faut l'être mais dans une certaine mesure.

Kael08 a écrit : 07 avr. 2020, 23:36 Je sais pas pour vous, mais plus je vais sur les sites de rencontres, plus je lis les descriptions sur le profil de certaines femmes et plus je suis dégoûté de ça :fearful:
Les femmes doivent en voir de belles également à mon avis.