Vous êtes nouveau ? Alors passage obligatoire par ici, afin de vous présenter à toute la communauté !
par Lynn88
Femme de 31 ans vierge
#232616
Bonsoir tout le monde !

Ce n'est pas simple de revenir ici (j'ai il y a bien longtemps fait partie du forum mais j'en suis partie) mais j'ai vraiment besoin de parler avec des personnes qui traversent les mêmes épreuves que moi. Tout d'abord, je suis contente d'être ici, parmi vous.

Je m'appelle Lynne, j'ai 31 ans (bientôt 32) et je vis en région Rhône-Alpes. Je passe beaucoup de temps à écrire et à dessiner, ça me permet de m'évader un peu et aussi d'extérioriser le trop plein d'émotions qui m'envahit la plupart du temps. Je suis une personne plutôt sympa et sociable, bien que réservée avec un gros manque d'estime et de confiance en soi. ça ne se voit pas forcément au premier contact et pourtant... Mon vécu et la façon dont je me suis construite au fur et à mesure des années m'ont rendue triste et vide d'émotions joyeuses. J'ai grandi aux côtés d'une mère toxique et très fragile émotionnellement qui a toujours utilisé la terreur et le chantage affectif pour me soumettre.

En plus d'avoir cassé l'image du père quand j'avais 10 ans (époque où mes parents se sont séparés), elle m'a toujours montré une image honteuse de la sexualité et des relations amoureuses. Très castratrice, elle a toujours été très intrusive dans ma vie et celle de mes frères. Pour elle et mes frères (qui du coup, on été complètement formatés), il ne fallait surtout pas que j'ai un petit copain, que ça ne se faisait pas, qu'il fallait se marier etc... Le jour où j'ai essayé du rouge à lèvres à l'âge de 12 ans (juste comme ça au collège, car je restais avec des filles un peu plus âgées), ma mère est devenue dingue et a insinué que j'embrassais des garçons dans les toilettes du collège, ça en plus d'insinuer d'autres choses...

Lorsque j'ai eu 12 ans, on m'a incitée à prier (ma famille est de confession musulmane) et à rejeter ma féminité, d'une certaine manière. Pas de voile mais je devais être pudique, sage et être "sérieuse". Loin de moi l'envie de dénigrer une religion mais avec le recul, je me rend compte que la religion et la toxicité de ma famille m'ont brisée de l'intérieur. J'avais peur de tout, des garçons puis des hommes, peur de ma mère et peur de vivre comme toutes les jeunes filles de mon âge. Au fur et à mesure du temps, je me suis mise à rejeter mon corps et à vivre uniquement pour ma mère et mes frères. Dès que je tombais amoureuse ou que j'avais ne serais-ce qu'une attirance pour un homme, je me sentais mal-à-l'aise.

Le temps a passé et malgré les regards et les compliments que je pouvais recevoir de la part d'hommes, je me bloquais et je déclinais. C'était systématique. Un blocage s'est crée et j'ai toujours rejeté les tentatives de drague. Je culpabilisais beaucoup, évidemment.

Il y a quelques années, j'ai déménagé pour m'installer chez une personne de ma famille, à plus de 200 km de ma mère. C'est là que tout m'a pété à la figure : mon mal-être, ma honte, mes peurs... Comme si je m'étais réveillée d'un conditionnement et d'une anesthésie et je suis tombée en dépression et j'ai fais un burn-out (avec un patron tyrannique entre-temps qui ne m'a pas aidée). Ma santé en a même pris un coup.

Aujourd'hui, j'ai 31 ans et je vis avec ce poids énorme de virginité sur mes épaules. J'ai beau me dire que chaque personne est différente et chemine différemment mais j'ai honte quand même. J'ai gâché une grande partie de ma vie, mon adolescence où on se moquait de moi (j'avais des boutons), ma vingtaine où j'aurais pu faire des rencontres. Alors voilà; je me dis que je suis coincée. On vit dans une société où la majorité des gens vivent avec des normes ancrées; où pour eux, à 30 ans révolus, on a forcément déjà couché avec quelqu'un sinon on est considéré comme anormal ou alors, c'est qu'on a un sérieux problème.
Personne ne sait, parmi le peu d'amis que j'ai, que je suis vierge et je n'ose même pas en parler à ma meilleure amie ! J'ai trop honte et peur d'être jugée. Et à côté de ça, je reste convaincue que si je rencontre un homme qui me plaît et à qui je plaît (ce dont je doute), il fuira quand il saura que je suis vierge. Je ne sais donc pas quoi faire et ma solitude me pèse de plus en plus; surtout quand je vois autour de moi mes cousines plus jeunes qui ont déjà un copain ou un mari (et des enfants pour l'une d'entre elles). Je me sens frustrée et je déteste ça. Pour vous dire, je dois prochainement voir une gynécologue et je redoute vraiment !

Bref, je suis perdue avec la désagréable sensation d'avoir gâché ma vie. quelques unes de mes tantes, qui connaissent mon histoire et qui se doutent que je sois vierge, me font parfois culpabiliser inconsciemment en me disant "n'attend pas trop longtemps car la vie passe vite"... Je sais que ça part d'une bonne intention mais elles ignorent à quel point il est dur de surmonter un tel blocage. Je suis suivie par une psy mais je ne lui ai pas parlé de ma virginité. Je lui ai simplement dit que je n'avais jamais eu de vraies relations...

Je vous ai écris un pavé, j'en suis désolée... J'espère que ça ne vous piquera pas trop les yeux^^. En tout cas merci de me lire. J'espère que les personnes qui sont dans mon cas (même celles qui ne le sont plus aujourd'hui), arrivent malgré tout à vivre au mieux avec cette VT ?
Au plaisir de vous lire prochainement :)

Lynne
JaneDarc aime ça
Avatar de l’utilisateur
par Chill
Homme de 29 ans vierge
#232640
Bonjour Lynn88 !

Je suis vraiment désolé pour la relation que tu as eue avec ta mère, c'est vraiment dommage d'avoir peur de sa propre famille, mais tu as réussi à t'éloigner d'eux et je pense que c'est mieux pour toi.

J'aurai deux questions ?
- Pourquoi as-tu peur des hommes ?
- As-tu déjà essayé les sites de rencontres ?

Lynn88 a écrit : 12 mai 2020, 20:28 Bref, je suis perdue avec la désagréable sensation d'avoir gâché ma vie.
Ta vie n'est pas terminée, loin de là, c'est à toi de décider quand elle commence et j'aimerais que tu nous dises que c'est aujourd'hui.

Lynn88 a écrit : 12 mai 2020, 20:28 je reste convaincue que si je rencontre un homme qui me plaît et à qui je plaît (ce dont je doute), il fuira quand il saura que je suis vierge.
Oui c'est possible que ça puisse en dérangé certains et que tu te fasses rejeter à cause de cela, mais tu as plusieurs témoignages de membres féminins sur le forum qui ont réussi à rencontrer un homme compréhensif à ce niveau-là.

Lynn88 a écrit : 12 mai 2020, 20:28 Je suis suivie par une psy mais je ne lui ai pas parlé de ma virginité. Je lui ai simplement dit que je n'avais jamais eu de vraies relations...
Comme tu n'arrives pas à en parler à tes amies, tu devrais essayer de lui parler de tout ce qui n'a va pas, ça fait du bien de se vider de ces penser négative et cela pourra peut-être t'aider à avancer.

Lynn88 a écrit : 12 mai 2020, 20:28 J'espère que les personnes qui sont dans mon cas (même celles qui ne le sont plus aujourd'hui), arrivent malgré tout à vivre au mieux avec cette VT ?
Ma VT, je l'a vis pas trop mal, mais je ressens beaucoup de frustration par moments, malgré que j'ai très peu de réflexion sur ce sujet, j'avoue que ce n'est pas toujours évident à gérer.
Pour ma part, c'est plutôt le côté affectif, un manque de contact humain et quelque complexe physique qui me pose problème. Voilà !

Pour terminé, je veux juste te dire que tu n'est pas la seule à être dans cette situation, malgré qu'on ne le vis pas tous de la même manière, nous sommes beaucoup ici à partager ton ressenti.
Comme je le dis à chaque nouvelle arrivée, n'hésite surtout pas à venir ici, si tu as besoin d'une oreille attentive ou des conseils, nous essaierons de t'aider avec plaisir.

P.S. : Ton "pavé" ne pique les yeux à personnes ici, c'est clair et bien écrit, j'ai pris beaucoup de plaisir à te lire.

Sois là bienvenue sur le forum.
Avatar de l’utilisateur
par Pasta
Homme de 33 ans vierge
#232641
Salut Lynne,

Tu n’as évidemment à avoir honte de rien du tout. C’est effectivement frustrant de rester célibataire alors qu’on aurait envie de rencontrer quelqu’un, mais il est tout à fait possible d’être heureuse seule.

Moi aussi j’ai eu un moment le sentiment d’avoir gâché une partie de ma vie en ne connaissant pas les relations de couple, mais aujourd’hui je me dis que même si j’ai raté quelques bons moments, mon niveau de bonheur général serait probablement le même si j’étais en couple.

Je te conseille de prendre ton courage à deux mains et de le dire à ta psy, de façon à ce qu’elle puisse t’aider sur la question.
par mike62
Homme de 35 ans non vierge
#232654
salut !

Il n'est pas encore trop tard , tu est trentenaire, donc ça va , et puis il y a des personnes plus âgées que toi qui ont perdu leur virginité (y compris des personnes inscrites sur ce forum). Après, les formatages de quelque nature que ce soit( parents société , école, religion) ne sont pas forcément évidents à contourner mais c'est possible, il faut que tu change d'optique sur les relations en général ; pourquoi ne pas y aller petit à petit, par exemple en acceptant des rendez vous pour voir ce que ça peut donner, car après tout tu n'est pas obligée de donner suite à ces rencards, tu peux décliner finalement mais je ne veux pas t'influencer, la décision te revient :wink: )

Je te souhaite bon vent :wink:
par Lynn88
Femme de 31 ans vierge
#232671
Bonjour Lynn88 !

Je suis vraiment désolé pour la relation que tu as eue avec ta mère, c'est vraiment dommage d'avoir peur de sa propre famille, mais tu as réussi à t'éloigner d'eux et je pense que c'est mieux pour toi.

J'aurai deux questions ?
- Pourquoi as-tu peur des hommes ?
- As-tu déjà essayé les sites de rencontres ?
Bonjour et merci d’avoir pris le temps de me répondre (et surtout de lire mon pavé^^)
En me relisant, j’ai eu la sensation de porter tout le poids du monde sur mes épaules :sweat_smile: alors qu’il y a clairement pire que moi ! Mine de rien, malgré les séquelles, je suis restée forte et je peux être fière d'avoir réussi à quitter ma mère. J’ai seulement encore beaucoup de colère en moi mais ça, c’est une autre histoire.
Pour répondre à tes deux questions :

- Je pense que ma peur de l’homme est liée à mon père et derrière ça, il y a surtout une peur de l’abandon, de souffrir et de ne pas être à la hauteur (pas assez bien, en somme). Mes parents ne se sont pas mariés par amour donc question références en matière de couple, je n’en ai aucune et j'ai toujours eu une vision négative du mariage (même si je persiste à croire en l'amour). Malgré ça et je tiens à le souligner, je ne méprise pas du tout les hommes, au contraire. Je m’entends même plutôt bien avec eux en général. Seulement, dès qu’il commence à y avoir une ambiguïté ou une attirance (d’un côté comme de l’autre), je prends la fuite !
- Pour les sites de rencontres, pas vraiment. Il y a plusieurs années, j’y allais de temps en temps pour tchater mais sans plus. J’ai fait deux rencontres intéressantes et amicales et pour l’une d’elles, un garçon voulait aller plus loin avec moi et encore une fois, j’ai pris peur. J’espère surmonter cette peur parce que ça devient pesant à force.
Ta vie n'est pas terminée, loin de là, c'est à toi de décider quand elle commence et j'aimerais que tu nous dises que c'est aujourd'hui.
Pas faux. Je pense qu'on a toutes et tous le pouvoir de rendre nos vies meilleures car c'est clair que personne ne le fera à notre place. Voilà pourquoi aujourd'hui, au lieu de me mettre en quête du grand amour, j'aimerais me mettre en quête de mon estime de soi (qui est à mon sens primordial). Mais la VT revient toujours sur le tapis et me rappelle que j'ai comme un "handicap" par rapport aux autres...
Oui c'est possible que ça puisse en dérangé certains et que tu te fasses rejeter à cause de cela, mais tu as plusieurs témoignages de membres féminins sur le forum qui ont réussi à rencontrer un homme compréhensif à ce niveau-là.
J'essaie de me préparer à cette éventualité (certaine) et ayant très peur du rejet, je sais d'avance que ce sera difficile. Mais je ferai avec. J'espère que je trouverai quelqu'un de compréhensif car c'est ça ou je préfère rester seule toute ma vie.^^
Comme tu n'arrives pas à en parler à tes amies, tu devrais essayer de lui parler de tout ce qui n'a va pas, ça fait du bien de se vider de ces penser négative et cela pourra peut-être t'aider à avancer.
Oui ce sera probablement la prochaine étape, j'ai besoin d'en parler à quelqu'un en face à face et j'ai la chance d'avoir une psy vraiment géniale !
Ma VT, je l'a vis pas trop mal, mais je ressens beaucoup de frustration par moments, malgré que j'ai très peu de réflexion sur ce sujet, j'avoue que ce n'est pas toujours évident à gérer.
Pour ma part, c'est plutôt le côté affectif, un manque de contact humain et quelque complexe physique qui me pose problème. Voilà !
Je te comprends tellement ! Qui veut vivre sans amour, sans contact humain et physique, ça j'aimerais bien le savoir !! L'être humain a besoin de tendresse, c'est une réalité alors quand il est est privé malgré lui, c'est d'autant plus dur. Je te souhaite sincèrement de trouver la personne avec laquelle tu te sentiras à l'aise et qui te fera oublier tes complexes ! A ce propos, je ne sais pas vraiment quoi te dire car j'en ai aussi et bien qu'on m'ait déjà dit "on a tous une vision déformée de notre corps" ben c'est pas simple de se rentrer ça dans le crâne !
Pour terminé, je veux juste te dire que tu n'est pas la seule à être dans cette situation, malgré qu'on ne le vis pas tous de la même manière, nous sommes beaucoup ici à partager ton ressenti.
Comme je le dis à chaque nouvelle arrivée, n'hésite surtout pas à venir ici, si tu as besoin d'une oreille attentive ou des conseils, nous essaierons de t'aider avec plaisir.

P.S. : Ton "pavé" ne pique les yeux à personnes ici, c'est clair et bien écrit, j'ai pris beaucoup de plaisir à te lire.

Sois là bienvenue sur le forum.
Encore MERCI, ça fait chaud au coeur que de se sentir soutenue et surtout, pas seule ! Non pas que ça m'enchante de savoir qu'il y a énormément de VT mais il y a tellement peu de gens à qui on peut se confier. Et j'aimerais aussi apporter ma contribution sur le forum pour aider des personnes qui auraient aussi besoin d'une écoute !

Ajouté 5 minutes 33 secondes après :
Pasta a écrit : 13 mai 2020, 07:17 Salut Lynne,

Tu n’as évidemment à avoir honte de rien du tout. C’est effectivement frustrant de rester célibataire alors qu’on aurait envie de rencontrer quelqu’un, mais il est tout à fait possible d’être heureuse seule.

Moi aussi j’ai eu un moment le sentiment d’avoir gâché une partie de ma vie en ne connaissant pas les relations de couple, mais aujourd’hui je me dis que même si j’ai raté quelques bons moments, mon niveau de bonheur général serait probablement le même si j’étais en couple.

Je te conseille de prendre ton courage à deux mains et de le dire à ta psy, de façon à ce qu’elle puisse t’aider sur la question.
Bonjour !

Merci pour ton message ! C'est vrai qu'on peut se suffire à soi-même et être capable de vivre seul est une bonne chose en soi. Mais parfois, on a aussi envie de partager avec quelqu'un des bons moments car la solitude pèse au bout d'un moment. Mais ce que tu dis est juste, surtout quand on voit tellement de couples se déchirer ou se mettre ensemble juste pour faire comme tout le monde. J'ai des amies qui ont tellement souffert avec leurs conjoints et dans ces moments-là je me dis "j'aurais pu être à leur place" ça fait relativiser du coup.

J'en parlerai à ma psy quoi qu'il en soit. Et toi, comment vis-tu ce célibat, ça te pèse ou tu arrives à supporter la situation ?

Ajouté 7 minutes 11 secondes après :
mike62 a écrit : 13 mai 2020, 10:54 salut !

Il n'est pas encore trop tard , tu est trentenaire, donc ça va , et puis il y a des personnes plus âgées que toi qui ont perdu leur virginité (y compris des personnes inscrites sur ce forum). Après, les formatages de quelque nature que ce soit( parents société , école, religion) ne sont pas forcément évidents à contourner mais c'est possible, il faut que tu change d'optique sur les relations en général ; pourquoi ne pas y aller petit à petit, par exemple en acceptant des rendez vous pour voir ce que ça peut donner, car après tout tu n'est pas obligée de donner suite à ces rencards, tu peux décliner finalement mais je ne veux pas t'influencer, la décision te revient :wink: )

Je te souhaite bon vent :wink:
Salut, merci pour ton intervention !

Le poids culturel, religieux peuvent faire des dégâts, je m'en rends vraiment compte aujourd'hui. J'ai lu sur des sites qu'il y avait des personnes encore plus âgées qui étaient encore vierges et la plupart d'entre eux ont eu un grand blocage physique au moment de passer à l'acte. J'avoue que ça me fait peur, un problème de plus à devoir gérer :sweat: Mais tout dépend aussi avec qui on fait sa première fois. J'ai conscience qu'il me faut changer de regard sur les relations de couple et la sexualité en général. J'ai tendance à beaucoup idéaliser, à vouloir que ce soit parfait etc... Alors que rien n'est parfait dans la vie. Je sais que je vais devoir laisser tout ça de côté et me lancer, ne serais-ce qu'accepter un rencard et voir ce que ça donne ensuite.
Merci encore, ce que tu me dis me fait beaucoup réfléchir !
Chill aime ça
Avatar de l’utilisateur
par Pasta
Homme de 33 ans vierge
#232675
Lynn88 a écrit : 13 mai 2020, 16:10
Pasta a écrit : 13 mai 2020, 07:17 Salut Lynne,

Tu n’as évidemment à avoir honte de rien du tout. C’est effectivement frustrant de rester célibataire alors qu’on aurait envie de rencontrer quelqu’un, mais il est tout à fait possible d’être heureuse seule.

Moi aussi j’ai eu un moment le sentiment d’avoir gâché une partie de ma vie en ne connaissant pas les relations de couple, mais aujourd’hui je me dis que même si j’ai raté quelques bons moments, mon niveau de bonheur général serait probablement le même si j’étais en couple.

Je te conseille de prendre ton courage à deux mains et de le dire à ta psy, de façon à ce qu’elle puisse t’aider sur la question.
Bonjour !

Merci pour ton message ! C'est vrai qu'on peut se suffire à soi-même et être capable de vivre seul est une bonne chose en soi. Mais parfois, on a aussi envie de partager avec quelqu'un des bons moments car la solitude pèse au bout d'un moment. Mais ce que tu dis est juste, surtout quand on voit tellement de couples se déchirer ou se mettre ensemble juste pour faire comme tout le monde. J'ai des amies qui ont tellement souffert avec leurs conjoints et dans ces moments-là je me dis "j'aurais pu être à leur place" ça fait relativiser du coup.

J'en parlerai à ma psy quoi qu'il en soit. Et toi, comment vis-tu ce célibat, ça te pèse ou tu arrives à supporter la situation ?
À un moment je ressentais un certain désespoir en pensant à toutes ces années « perdues », mais aujourd’hui, bien que j’ai toujours envie d’avoir des relations amoureuses, je me dis que ma vie n’est pas pire que celle d’un autre qui serait en couple.
par Lynn88
Femme de 31 ans vierge
#232683
À un moment je ressentais un certain désespoir en pensant à toutes ces années « perdues », mais aujourd’hui, bien que j’ai toujours envie d’avoir des relations amoureuses, je me dis que ma vie n’est pas pire que celle d’un autre qui serait en couple.
Tu as appris à relativiser, en fait. Bravo je t'admire pour ça car je suis loin d'être à ce niveau ! Parfois dans ma tête j'aimerais assumer complètement ma VT et oser le dire au cours d'une discussion d'un air détaché, sans honte. Dans un monde idéal oui. Malheureusement pas dans cette société...
Avatar de l’utilisateur
par Lereveur
Homme de 39 ans non vierge
#232688
Bonsoir et bienvenue Lynn88 !

Tu trouveras pas mal de gens ici qui aiment tâter de la plume ou du crayon plus ou moins régulièrement, tu ne manqueras donc pas d'interlocuteurs sur ces sujets.

Mais revenons au domaine principal motivant ta venue, à savoir le sentimental.

Un parent castrateur, un environnement trop rigide dû à la religion (ou autre), font partie des parcours déjà connus parmi tous les VTs déjà passés au sein de notre havre virtuel. Il va sans dire que je trouve ce genre de comportemental familial complètement lamentable, pour être poli.

Du coup, je ne m'étonne pas que tu aies un gros travail de déconditionnement sur le feu. Tu as eu un excellent réflexe en prenant physiquement de la distance. Tout le monde ici je pense comprend on ne peut mieux ton sentiment d'avoir gâché de précieuses années.

Mais la bonne nouvelle, c'est qu'il est prouvé (notamment par les récits conservés ici) que les hommes (et femmes !) qui ne fuient pas à l'annonce d'un état de virginité tardive existent bel et bien ; on peut même y inclure nos membres masculins (et pour cause lol).

Et puis à 31 ans, c'est encore loin d'être la cata.

Quant au pavé, pas de souci, c'est même une coutume de l'établissement. Je ne cesse d'ailleurs de m'étonner du fait que bon nombre de nouveaux / nouvelles, apparemment sans jamais se concerter, fassent des excuses à ce sujet. On devrait peut être en conclure qu'il s'agit DU signe de reconnaissance des VTs ^^ ?
Louna711 aime ça
par Lynn88
Femme de 31 ans vierge
#232733
Bonsoir et bienvenue Lynn88 !

Tu trouveras pas mal de gens ici qui aiment tâter de la plume ou du crayon plus ou moins régulièrement, tu ne manqueras donc pas d'interlocuteurs sur ces sujets.
Salut et merci pour l'accueil ! Ah et bien c'est une bonne chose car dans mon entourage, peu de personnes apprécient autant la plume et le crayon que moi^^
Mais revenons au domaine principal motivant ta venue, à savoir le sentimental.

Un parent castrateur, un environnement trop rigide dû à la religion (ou autre), font partie des parcours déjà connus parmi tous les VTs déjà passés au sein de notre havre virtuel. Il va sans dire que je trouve ce genre de comportemental familial complètement lamentable, pour être poli.

Du coup, je ne m'étonne pas que tu aies un gros travail de déconditionnement sur le feu. Tu as eu un excellent réflexe en prenant physiquement de la distance. Tout le monde ici je pense comprend on ne peut mieux ton sentiment d'avoir gâché de précieuses années.
Malheureusement, ça joue beaucoup et il m'a fallu du temps pour comprendre à quel point j'avais été conditionnée et traumatisée, en quelque sorte, par tout ça. Je n'ai pas évoqué mon harcèlement scolaire mais je l'ai aussi vécu pendant quasiment toutes mes années collège et ma terminale. Pour la confiance en soi, ça n'aide pas lorsqu'on est entouré de personnes qui nous rabaissent sans cesse ! Voilà pourquoi j'admire autant les personnes comme nous qui ont réussi à prendre le dessus et à avancer.
Mais la bonne nouvelle, c'est qu'il est prouvé (notamment par les récits conservés ici) que les hommes (et femmes !) qui ne fuient pas à l'annonce d'un état de virginité tardive existent bel et bien ; on peut même y inclure nos membres masculins (et pour cause lol).

Et puis à 31 ans, c'est encore loin d'être la cata.
Ouf, ça rassure -un peu- mais je reste persuadée que c'est une minorité (hommes comme femmes) qui accepte cette VT. Même si, dans le principe, la VT d'une personne n'a pas à être acceptée ou rejetée car elle n'appartient pas à l'autre. Cette peur du rejet est vraiment ancrée en moi. Pourtant, je sais que j'ai déjà attiré quelques hommes et je sais aussi que ma sociabilité fait que ça ne se voit pas sur ma tête que je sois vierge mais je me dis toujours "si ce mec savait, il prendrait la fuite illico !" Mais bon, je ne peut pas être certaine dans la mesure où aucun homme ne l'a su et ne le sait.
Quant au pavé, pas de souci, c'est même une coutume de l'établissement. Je ne cesse d'ailleurs de m'étonner du fait que bon nombre de nouveaux / nouvelles, apparemment sans jamais se concerter, fassent des excuses à ce sujet. On devrait peut être en conclure qu'il s'agit DU signe de reconnaissance des VTs ^^ ?
C'est vrai que j'aurai du y réfléchir à deux fois avant de m'excuser^^ mais c'est une manie chez moi ! Ici, tout le monde est présent pour se confier, raconter son histoire donc forcément, personne ne va se contenter de 2 lignes pour résumer sa situation ! Je suis tombée au bon endroit, du coup ! Est-ce un signe de reconnaissance de VT, peut-être, qui sait ?