Vous êtes nouveau ? Alors passage obligatoire par ici, afin de vous présenter à toute la communauté !
par LinaHin
Femme de 32 ans vierge
#234580
Bonjour à toutes et à tous !

Je m’appelle LinaHin, j’ai 32 ans, et je suis VT.
J’ai beaucoup hésité avant de me présenter sur le site, mais aujourd’hui sur un coup de tête je me lance.

Ma VT en elle-même ne me pose pas de problème, j’en ai pas honte, même si peu de personnes de mon entourage le savent. J’en ai vraiment parlé avec trois amies, ma famille et d’autres amies doivent fortement s’en douter (vu que je n’ai pas le droit à la question type « alors tu nous présentes un garçon quand ? »), et les autres personnes que je côtoie n’en savent absolument rien. Mais je n’en parle car je connais le besoin de nombreuses personnes de commérer et j’ai pas envie de leur donner matière à ça.

Quand je réfléchis à ma situation de VT, je me demande ce que j’ai fait ou pas fait pour en arriver là, et ce que j’aurais dû changer, mais en même temps, je ne vois pas comment il en aurait pu en être autrement.
Quand j’étais toute petite, j’ai été témoin de nombreuses attitudes malsaines que les hommes dans ma famille pouvaient avoir face à des femmes, que ce soit par du dédain, de la jalousie, de la violence physique et psychologique, ou de la simple moquerie. J’ai appris à répondre quand on voulait me rabaisser de par mon statut de femme tout en développant une sorte de peur des hommes.
Et pourtant paradoxalement, mes amis à l’école n’étaient que des garçons et ce jusqu’au collège. J’étais un vrai garçon manqué, et je détestais traîner avec des filles. Et elles me détestaient en retour. Puis au collège, j’ai changé physiquement (j’ai pris du poids), les mentalités ont changé (l’important c’était qui sortait avec qui, qui était le plus canon/la plus belle), alors que moi je restais attachée à l’importance d’apprendre mes leçons et d’avoir de bonnes notes (« espèce d’intello »). J’ai aussi commencé à développer un sens de l’humour assez particulier, un peu sarcastique, ce qui m’a valu la réputation de fille bizarre. Les garçons et beaucoup de filles me fuyaient, j’avais quelques copines mais qui restaient pas trop longtemps avec moi.
Le lycée est arrivé, j’ai continué à prendre du poids et à m’écarter des gens. Bien sûr j’ai craqué sur des garçons durant ces périodes mais ils l’ont jamais su, parce que je savais que je n’existais pas pour eux, et que je me dépréciais énormément physiquement. Et puis surtout, je voulais vraiment réussir mes études pour faire le métier de mes rêves donc je me répétais sans cesse « les études d’abord ».
J’ai donc poursuivi mes études dans différentes régions, et à chaque fois que je me disais qu’il serait peut-être bon de rencontrer quelqu’un, je me répondais « les études d’abord ! Et puis de toute façon dans 2 ans/3 ans/5 ans, tu changes de région, alors à quoi bon ? ».
J’ai réussi à être diplômée, et j’ai donc commencé à travailler. Je savais dès que j’ai commencé mon premier emploi que je démissionnerais sous peu, donc là encore, à chaque fois que l’envie me reprenait de rencontrer quelqu’un, je me disais « tu vas partir, à quoi bon ? ».

Et me voilà à aujourd’hui :expressionless: … Ça fait plus de quatre ans que je suis dans ma boîte actuelle, je suis bien installée, et je n’ai jamais rencontrée quelqu’un… Pourtant ce n’est pas faute de ne pas rencontrer des gens, mon travail me faisant côtoyer beaucoup de personnes tous les jours.
La tête dans le guidon, je n’ai pas remarqué que je suis devenue introvertie, que je me suis beaucoup renfermée et que je laisse très peu de gens s’approcher, je ne sais pas débuter une conversation, et j’avoue que je suis très peu patiente avec beaucoup de personnes, et je me base beaucoup sur ma première impression… Je me sens aussi différente des personnes de mon entourage, dans ma façon de voir les choses, les concevoir, les comprendre, avec un sens de l’humour assez noir et cynique. Je n’aime pas les conversations bateaux, que je trouve assez ennuyeuses, et dès que je suis dans un groupe de plus de trois personnes, je deviens muette, préférant écouter et observer que de participer.
Physiquement, je ne me plais pas (même si je fais un gros travail sur moi pour améliorer ça et que j’ai certaines choses que j’aime chez moi), j’ai perdu du poids mais j’ai gardé des formes. Mes amies ne comprennent pas cette image que j’ai de moi, et me complimentent régulièrement, mais j’avoue être méfiante de leurs propos, car elles sont mes amies donc peu objectives selon une partie de moi.
Ajouté à cela, le métier que j’exerce me prend beaucoup de temps...
Alors j’ai toujours cette méfiance envers la gente masculine, du mal que possiblement on pourrait me faire, mais je sais que heureusement ces hommes ne sont qu’une minorité. Je sais aussi que je dois sûrement dégager quelque chose qui font que les hommes n’ont pas envie de s’approcher de moi, ou qu’ils ont l’impression qu’ils ne peuvent pas m’approcher, et j’y travaille. Puis des fois, je me dis « à quoi bon... ».

Hormis le côté sexuel bien sûr de la relation de couple et les câlins, ce qui me manque aussi (dans la mesure où ce qu’on a jamais connu peut nous manquer) c’est le fait d’être contre quelqu’un sur le canapé, de rentrer le soir et de parler d’autres choses au lieu de ruminer sur tout ce qui s’est mal passé durant la journée, de pouvoir compter sur quelqu’un… Une relation complice avec un homme me manque.
Alors j’oscille entre des périodes où je me dis que je rencontrerai bien un homme au moins qui s’intéressera à moi, et des périodes où j’ai la certitude absolue et profonde que je ne rencontrerai jamais personne et que je resterai toujours seule…

:sweat_smile: Oulah le pavé… Désolée pour le côté barbant de la présentation et de la pseudo analyse… Bravo aux courageuses et courageux qui auront tout lu (avec une mention pour ceux qui auront lu sans bailler ! :grin: ), et merci pour votre lecture !
VACN aime ça
Avatar de l’utilisateur
par Lereveur
Homme de 39 ans non vierge
#234588
Bonjour et bienvenue LinaHin.

Un truc étonnant à propos de bon nombre de VT : ils pondent des pavés de présentation, le disent, et s'en excusent :) .

Je ne me trouve pas spécialement courageux et pourtant j'ai lu toute ta prose et sans bailler (et je viens de me lever il y a peu lol). Il y a de bonnes chances également, je pense, que beaucoup d'autres de nos membres arrivent à accomplir cet " exploit ". Le VT est un animal qui a tendance à réfléchir beaucoup, voire trop diront certains :) .

Tous les problèmes que tu mentionnes (harcèlement, soucis avec son physique, peur du sexe opposé, introversion, etc.) sont de facture " classique " au sein de notre communauté. La bonne nouvelle c'est que tout cela n'est pas une fatalité ; pour donner un exemple personnel, vers 2004 - 2005 je n'avais pour ainsi dire aucun(e) ami(e) et j'étais persuadé n'avoir ni conversation ni humour ; puis, entre autres via un forum, d'abord par écrit, puis IRL (la curiosité de rencontrer ses correspondants en vrai étant plus forte que le stress par rapport au fait d'interagir avec autrui ; et les échanges écrits, ayant brisé la glace, donnaient déjà matière à conversation et à plaisanteries), il s'est avéré que tout cela était faux.

Entre bonnes et mauvaises expériences, j'ai pu avancer sur ce plan (au point d'être qualifié de " sociable " par certains, comme notre ami Snapback lol), et aujourd'hui, j'arrive assez souvent à " donner le change ", même si j'ai encore des rechutes de timidité / maladresse / manque d'aisance et moments de " à quoi bonisme ".

J'imagine que tu as tout de même quelques centres d'intérêt, peut-être des passions ? Ca peut être une piste pour se trouver des points communs avec d'autres personnes (en tout cas, ça a marché pour moi).
par KaZaN
Homme de 32 ans non vierge
#234599
Bienvenue LinaHin !

Je reconnais bien là le côté "prenant" que peuvent avoir certaines études... Pendant un moment, je me disais même que je n'avais tout simplement pas le temps pour caser une relation en parallèle de mes études. Je pense que je n'ai d'ailleurs pas trouvé de solution à ça, puisque je n'ai pas eu de relation ou même d'opportunité pendant cette période. Donc loin de moi l'idée de dire que c'est facile de trouver un accord mais avec le recul, je me dis que j'aurais dû me forcer un peu à trouver un équilibre. M'enfin, c'est passé maintenant.

"Humour noir et cynique", ça me plaît ! Tape-là ! Il y a un côté mécanisme de défense perso parfois dans ce style d'humour très particulier.

Je suis bien d'accord que ce n'est pas parce que l'on croise beaucoup de monde tous les jours que l'on ne se sent pas forcément seul... Tu as cet effet par extension dans les grandes villes notamment.

Quid de tes centres d'intérêts ? Quels sont les trucs qui "te bottent" ?

En lisant le titre de ta présentation et quelques passages, j'ai forcément en tête => https://www.youtube.com/watch?v=4yo9Y0WRUqc
par LinaHin
Femme de 32 ans vierge
#234603
Bonsoir !

Merci pour vos messages de bienvenue :smile:

Le VT est un animal qui a tendance à réfléchir beaucoup, voire trop diront certains
Effectivement j'avais cru remarquer cela en lisant certaines présentations... Ce qui peut expliquer pas mal de choses dans nos situations, en tant que cause et/ou conséquence...

j'ai pu avancer sur ce plan (au point d'être qualifié de " sociable " par certains, comme notre ami Snapback lol), et aujourd'hui, j'arrive assez souvent à " donner le change ",
Oui je vois très bien ce que tu veux dire. On me dit la même chose, surtout quand on me voit au travail, où je parle facilement, où je donne l'impression d'avoir confiance en moi, où je suis avenante et souriante ( :grin: ). Mais je dois donner le change comme tu dis parce que la relation avec l'autre est importante dans ce que je fais, et aussi parce qu'on m'a très souvent rabattu que mon caractère et mon attitude ne collaient pas avec ce qu'on pouvait attendre de jeunes filles/femmes. Et puis faut bien avouer que l'Homme reste une espèce grégaire donc il n'aime pas trop être trop longtemps séparé des siens. Donc j'ai observé et j'essaie de me fondre dans la masse... "Si je leur ressemble, ils m'accepteront ptêt"... Mais bon ça marche jamais vraiment...

même si j'ai encore des rechutes de timidité / maladresse / manque d'aisance et moments de " à quoi bonisme "
Je comprends tout à fait. Il est difficile de changer du tout au tout, surtout quand on a vécu comme ça pendant très longtemps. Chassez le naturel, il revient au galop...

Je reconnais bien là le côté "prenant" que peuvent avoir certaines études...
Arf malheureusement je pense qu'il n'y a pas de solutions... Surtout si on est pas du genre à sortir en soirée avec les potes de promo, où on peut le plus faire de rencontres.

"Humour noir et cynique", ça me plaît ! Tape-là !
Merci ! Je travaille durement pour toujours l'améliorer et le développer ! :grin:

Tu as cet effet par extension dans les grandes villes notamment
Tout à fait. Pour avoir vécu un an dans une "grande" ville (par rapport à ma campagne de fin du bout du monde...), je pense même que ce sentiment de solitude y est exacerbé. Et je crois qu'on a encore plus tendance à se renfermer dans ces cas-là. Le cercle vicieux...

j'ai forcément en tête => https://www.youtube.com/watch?v=4yo9Y0WRUqc
Jolie chanson, je ne connaissais absolument pas du tout .

Pour ce qui est de mes centres d'intérêt, ils sont plutôt simples et basiques, et à faire seule ( :unamused: )... J'aime beaucoup lire, écouter de la musique, promener mes chiens en forêt, apprendre des nouvelles choses, regarder des séries... Des trucs un peu bateaux... Je me suis découverte une affinité pour le sport l'année dernière, notamment sport de combat que j'ai fais en club avec une amie, mais rien n'y a fait, je restais beaucoup dans mon coin.
J'aimerais beaucoup voyager mais mes amies sont assez casanières, et partir seule, j'ai vraiment pas le courage... :sweat_smile:
Avatar de l’utilisateur
par Amaz
Homme de 29 ans vierge
#234609
excellente présentation ! c'était agréable à lire et ne t'en fait pas pour le pavé on a l'habitude, nous ne sommes peut-être pas très bavards à l'oral pour certains et certaine mais à l'écrit on pourrait écrire des bouquins :sweat smile:

c'est dingue à quel point je me suis reconnu dans la manière que tu as de te voir, moi aussi, j'ai du mal avec les discussions du groupe, s'il y a plus de deux personnes je me sens perdu.
Tant mieux sinon qu'au boulot tu arrives à ne pas être trop renfermé sur toi, c'est un peu ce que je crains avec mon nouveau job à venir, j'espère que je ne serai pas trop gêné par la timidité. Jusqu'ici je faisais des boulots solitaires mais à l'avenir ça sera du travail de groupe et c'est important la communication lorsqu'on boss en groupe.

Oui c'est hélas très classique les problèmes dont tu parles, harcèlement scolaire notamment. Sans doute que cela joue sur le fait qu'on soit VT et il est vrai que l'on a tendance à " trop " réfléchir et à ne pas suffisamment se laisser aller.
par LinaHin
Femme de 32 ans vierge
#234633
Merci Amaz :smile:

Les conversations de groupe sont une vraie épreuve pour moi, comme les repas de famille où je me faisais souvent fâchée (pour rester polie) parce que je participais pas (même encore parfois... :unamused: ). J'ai de la chance d'avoir des amies actuellement qui ont compris mon introversion, mais avant j'avais toujours le droit à des commentaires par derrière "elle fait la gueule ? Pourquoi elle parle pas ? Elle se fait ch*** ? Elle avait qu'à pas venir sinon..."... J'en ai sûrement encore, mais maintenant je m'en fous.

Je comprends ton appréhension pour ton futur boulot... Maintenant si tu apprécies ce que tu fais, que tu as des collègues avenants et prévenants et qui ont déjà une bonne communication entre eux, ça devrait aller. Après oui, parfois j'ai du me mettre des coups de pied au c*l pour le boulot, mais au final ça m'a bien servi, même si je reste souvent un ours pour mes collègues... :expressionless:
Amaz aime ça
Avatar de l’utilisateur
par Paucval
Homme de 30 ans vierge
#234657
Bienvenue à toi LinaHin!

En effet, ce qui nous fait probablement défaut à tous ici, est le fait que nous pensons et réfléchissons beaucoup trop, ce qui nous stoppe net dans notre capacité à interagir avec les autres. Disons que nous appliquons à outrance le fameux dicton "réfléchir avant d'agir", alors que parfois dans certaines situations, il serait peut-être préférable d'agir avant de réfléchir... :sweat_smile:
par mike62
Homme de 35 ans non vierge
#234691
Bienvenue à toi . Je crois qu'une petite erreur s'est glissée : tu a 32 ans mais c'est précisé 31 ans au niveau de ton statut. Bref ce n'est qu'un détail. Je te souhaite le meilleur sur le forum 😉