Vous êtes nouveau ? Alors passage obligatoire par ici, afin de vous présenter à toute la communauté !
par AmeSolo
Homme de 35 ans vierge
#235584
Bonjour,

Je ne suis pas un familier des forums, mais étant un peu en manque d'activités en ce moment, hormis la lecture (car mon stock de DVD est épuisé), j'ai décidé de laisser un message sur celui-ci ce soir.

J'ai découvert ce forum un peu par hasard en avril dernier, pendant une période d'ennui et de solitude de deux mois que tout le monde a dû particulièrement éprouver par ici. Et depuis quelques jours, ce sentiment de déprime est revenu, encore plus intense car on finit par avoir l'impression que ce qui nous arrive en ce moment ne va jamais s'arrêter...

Pour me présenter brièvement, j'ai aujourd’hui 35 ans et je travaille depuis une dizaine d'années à Paris, dans un domaine qui certes me passionne mais où je me retrouve avec des collaborateurs en moyenne beaucoup plus âgés que moi, et cela n'a guère évolué avec le temps.

Pendant tout le lycée et ma vie universitaire, j'ai toujours privilégié les études et je sortais assez peu. J'ai malgré tout tissé des liens avec quelques amis que j'ai plus ou moins réussi à conserver jusque là. Pendant les premières années de ma vie professionnelle, j'ai continué à garder ce cap carriériste qui m'empêchait de voir au-delà. Et finalement, je me suis réveillé un peu tard.

Autrefois casanier, j'ai commencé à sortir et à voyager vers l'âge de 30 ans. Dans un premier temps, je me suis pris de passion pour les salles obscures, puis j'ai pris plaisir à naviguer au gré des musées, expos et petits concerts. La vie parisienne est très riche, et je me suis senti bien stupide de ne pas en avoir profité jusque là (et pourtant j'en avais les moyens).

J'ai par ailleurs rapidement pris goût aux voyages. Le déclic a certainement été l'Expo de Milan en 2015, un événement temporaire donc, que j'aurai sans doute regretté si je n'y étais pas allé. Depuis, je suis allé en Angleterre, en Allemagne et j'ai également parcouru plusieurs grandes villes de province françaises. S'il est un voyage que je retiens plus que les autres, c'est sans doute la découverte de Barcelone, que j'ai eu la chance de visiter lors des fêtes de Gràcia, une incroyable fête populaire mêlant folklore, concerts et spectacles de rue, jusqu'à pas d'heure le soir venu. C'est aussi là que j'ai réalisé avoir planifié le programme parfait, pendant la douce chaleur estivale, mais que j'ai hélas été seul à en profiter.

Depuis quelques années, j'ai ainsi multiplié les sorties en tous genres. Je suis en quelques sortes devenu addict aux voyages, comme un moyen pour moi de compenser la frustration de vivre seul. Mais pourtant, je n'ai pas eu une seule véritable opportunité de rencontre lors de ces pérégrinations. Depuis un an, je me suis rapproché de Paris en terme de logement. Je voulais faire de 2020 une année de transition entre ma vie de célibataire et celle où se construirait une relation durable et sérieuse. Pour cela, il n'y avait à mes yeux pas d'autre moyen que d'enchaîner les sorties (j'ai toujours abhorré les sites de rencontre). Mais hélas, le sort en a voulu autrement, et je vis cette année comme un immense échec et une profonde frustration.

L'année dernière, je me suis inscrit à des cours du soir à Paris. Dans ceux-ci, j'y ai vu pas mal de jeunes, mais il était très difficile d'y faire des rencontres au vu du contexte (environ 200 personnes dans un amphithéâtre). Cette année, je me suis à nouveau inscrit dans des cours du soir, mais cette fois-ci dans un tout autre contexte, à savoir dans ma ville de banlieue et dans un cadre plus intimiste avec peu de participants. Mais hélas, j'ai découvert à mon plus grand étonnement que ces séances sont en fait remplies de seniors, alors que je m'attendais très franchement à y trouver un panel d'étudiants et/ou de jeunes actifs... De toutes façons, que ce soit l'année dernière ou cette année, ces cours ont tous deux été suspendus avec les deux confinements successifs... Donc, ce n'est pas encore là que je trouverai mon bonheur !

Quand j'étais enfant ou ado, j'ai toujours pensé que le plus difficile dans la vie était de réussir sa vie professionnelle et que le plus simple, au contraire, serait de parfaire sa vie sentimentale. Entre les deux se situait pour moi l'accès à la propriété. Et bien aujourd'hui, je dois reconnaître que je me suis lourdement trompé. C'est en effet ma carrière que j'ai réussie en premier, et alors que là je m'apprête bientôt à devenir propriétaire, je n'ai, à mon âge toujours pas trouvé l'âme-sœur.

Je suis surpris aujourd'hui de constater à quel point les gens ne se parlent plus. Je prends le train tous les jours, et jamais par exemple il m'est arrivé de faire la conversation avec une jeune femme. Et je crains aujourd'hui que les choses ne s'arrangent guère avec tous ces visages déshumanisés par le port du masque. Je suis frappé également de voir à quel point les écrans envahissent nos vies, chez soi, au bureau, dans les transports, dans la rue... Le virtuel est-il devenu plus important que le réel ?

Physiquement, je ne suis pourtant pas moche. Svelte, plutôt grand, pas trop ridé (pour l'instant), je devrais normalement attirer les regards. Mais cependant il n'en est rien. De mon côté, j'aime les filles minces, aux cheveux assez longs, mais brunes, blondes ou rousses, je m'en moque un peu. Le principal pour moi, c'est que celle que je rencontrerai partage mes valeurs et disons-le, mon goût de l'aventure. Pour ma part, je ne bois pas, je ne fume pas et je ne me drogue pas non plus, car je pense qu'il n'y a rien de mieux que d'apprécier les choses qui nous entourent dans son propre état le plus naturel qu'il soit. Je trouve par exemple que l'alcool biaise notre perception des choses. Et après tout, nul besoin d'alcool à mon sens pour se détendre et être au maximum à l'aise avec quiconque. Je n'ai pas envie non plus de tomber sur une fille trop casanière car je crois que je m’ennuierai assez vite. Dans la vie, j'aime organiser, planifier les choses. J'aime surprendre aussi. A vrai dire, je grouille d'idées en matière de sorties romantiques, que ce soit à Paris ou ailleurs en France ou à l'étranger. Mais hélas, je suis terriblement frustré de ne pouvoir mettre aucun de ces projets à exécution.

Personnellement, je souhaiterai rencontrer une femme qui se sera elle aussi préservée comme moi. J'ai beaucoup réfléchi à cela, et rien de tel à mes yeux que de découvrir le sentiment amoureux ensemble et simultanément. Sur le long terme, je me verrai bien savourer la vie à deux pendant une petite dizaine d'années, avant d'éventuellement envisager d’avoir des enfants. J'ai aussi réfléchi à ce que je pourrai apporter d'un point de vue ludique et culturel à un enfant si j'en ai, mais ce qui me freine un peu, c'est disons plutôt l'aspect 'logistique', notamment quand l'enfant est très jeune. Il faudrait que la personne avec laquelle je serai en couple soit suffisamment à l'aise avec la gestion pratique d'un enfant (toilette, habillement, etc.), car j'ai peur de mon côté d'avoir quelques lacunes sur ce plan-là.

D'un point de vue assez large, je me verrai plutôt avec une femme âgée entre 18 et 30 ans, car passé ce cap, j'ai peur que la question de l'horloge biologique se pose assez rapidement pour elle. C'est pour cela que les choses pressent un peu pour moi aussi, car même si physiquement je parais encore assez jeune (mon père m'a dit une fois me donner volontiers une bonne dizaine d'années de moins), je sais que le temps va fatalement finir par jouer contre moi. Difficile en effet d'envisager à 40 ans une relation avec une femme moitié plus jeune... Et puis, j'aimerai bien léguer plus tard des photos de moi en couple dans une allure d'homme frais et fringuant !

Voilà, je crois avoir dit l'essentiel pour l'instant. N'hésitez pas à me donner des conseils ou des astuces si vous en avez pour favoriser mes chances ou mes opportunités de rencontre. Comme vous l'avez vu, je suis quelqu'un de déterminé, volontaire et avide de faire de nouvelles expériences, si possible en couple désormais. Mais puisse l'année 2020 n'être bientôt plus qu'un lointain désagréable souvenir, car je crois que l'on a tous envie ici de casser ce sacre-saint nouveau code de la distanciation sociale...

A bientôt.
Viride aime ça
par mike62
Homme de 36 ans non vierge
#235605
Slt et bienvenue

J'adore ce que tu dit dans ta présentation car je suis un peu comme ça aussi : sorties toutes les semaines, voyage quand c'est possible (et en ce moment les possibilités sont disons...limitées :laughing: ), intérêts divers et variés dans plusieurs directions etc...

Dommage que tu habite en région parisienne car sinon on se serait sans doute très bien entendu. Réjouis toi de tout ce que tu est en train de faire et tu verras la suite des événements. Tu n'est pas le seul à galèrer pour faire des rencontres . Au delà de ce site, les gens en général sont plus ou moins en difficulté pour rencontrer quelqu'un : c'est ainsi (ce qui ne veut pas dire qu'il faut baisser les bras )

Au plaisir d'échanger 👍
Avatar de l’utilisateur
par Viride
Homme de 28 ans vierge
#235637
Bonjour Amesolo ! Ravi de lire la présentation d'un autre amateur de voyages :)

J'ai également pas mal parcouru l'Europe (et au delà). Les canaux pittoresques d'Amsterdam, Berlin rénovée, la paisible Stockholm (peuplée de sveltes blonds) pour ma part... Cela m'a beaucoup enrichi et je me reconnais dans ton témoignage.

Bon courage à toi dans cette terrible année pour nous tous :kissing_smiling_eyes:
par Karolina
Femme de 33 ans vierge
#235651
AmeSolo a écrit : 05 nov. 2020, 23:59 N'hésitez pas à me donner des conseils ou des astuces si vous en avez pour favoriser mes chances ou mes opportunités de rencontre.
Si nous avions des recettes il n'y aurait plus de vierge ici et pourtant...
Bienvenue sur le forum qui à défaut d'apporter des solutions permet de se sentir moins seul
par Amelie
Femme de 40 ans vierge
#235703
Salut,
Je suis également accro aux voyages, à tel point que je suis allée trois fois cette année à l'étranger. Les voyages sont essentiels pour ma santé physique et mentale, j'imagine que c'est un moyen de sortir de mon quotidien et de vivre une autre vie, au moins pour quelques jours.
Moi non plus je n'ai jamais rencontré personne pendant mes voyages, je mets ça sur le compte du fait que les hommes ne voyagent pas trop seuls en général, j'ai rencontré ou j'ai vu pas mal de femmes qui voyagent seules, les hommes seuls sont une exception. Cette année, par exemple, je me suis fait une amie de voyage (j'ai contacté une femme sur un forum, elle allait sur une ile grecque en même temps que moi) et on diné ensemble quelques fois. Je ne sais pas si j'avais eu le courage de faire la même chose avec un homme.
Une autre fois, j'ai parlé brièvement à une femme qui attendait le bus, le soir, comme moi, on était les seules deux touristes dans ce village éloigné. C'est elle qui a insisté, elle est venue deux fois me poser des questions, et j'ai un peu du mal à imaginer la même situation avec un homme. Un homme n'a peut être pas la même envie de communiquer qu'une femme, ou alors il aurait été découragé par mon manque d'intérêt la première fois.
Je sais que les jeunes qui logent dans des auberges de jeunesse ont plus d'opportunités de se parler, mais j'ai besoin de plus de confort et surtout de silence, donc ce n'est pas une option pour moi.