Page 2506 sur 2509

Re: Etat d'esprit du moment

Publié : 24 avr. 2021, 19:54
par Athanagor
Bonjour à tous...

Je me suis un peu éloigné de ce forum depuis mon message précédent... je venais de fêter mon trentième anniversaire, réalisant que je n'avais pas atteint mon "objectif" de trouver une vie sociale ou sentimentale passé cet âge, puis ayant plus ou moins accepté mon sort, que de toutes façons je serai toujours en décalage avec les autres et que ça valait mieux ainsi. Parallèlement je me préparais à subir une lourde opération pour traiter une maladie grave.

Des mois plus tard, qu'en est-il ? L'intervention s'est plutôt bien passée, en revanche, peu après mon hospitalisation je suis tombé malade et mon état de santé s'est rapidement dégradé, j'ai dû retourner à l'hôpital pour environ deux mois :persevere: ça a été très dur, et même si je vais bien mieux depuis que je suis sorti, je reste sous traitement. Je suis actuellement retourné chez mes parents.

Par ailleurs, pendant mon hospitalisation j'ai acquis, disons une "difformité" physique imprévue... qui normalement ne devrait être que temporaire - mais ça demandera une autre intervention. Au début, j'étais mal à l'aise à l'idée que, outre mes problèmes de santé je devais maintenant devenir, même temporairement, une "monstruosité" mais finalement je m'y suis habitué, je me dis même que ça me donne un physique "intéressant".

Cependant, il y a maintenant le confinement et le fait d'être dans la ville de mes parents, où la plupart des gens que je fréquentais sont aujourd'hui partis ailleurs, ou que j'ai perdus de vue... voilà qui limite les interactions sociales. Alors j'attends que ça se termine... et ensuite ? Je ne sais pas... jusque-là j'attendais de me faire opérer avant de reprendre des projets, mais je risque de ne pas être sorti d'affaire avant un moment. Que faire...? Je songe parfois à changer de vie malgré mes problèmes de santé, plutôt que de continuer à rester chez mes parents, à attendre des jours meilleurs sans trop savoir quoi faire. Comme ce fut plusieurs fois le cas dans ma vie.

Voilà où j'en suis, puceau à trente ans, malade, difforme mentalement, difforme physiquement, à nouveau chez mes parents comme un ado attardé. Un des points positifs c'est que pendant mon hospitalisation beaucoup d'amis et de proches sont venus me contacter par Internet et me demander régulièrement des nouvelles, ce qui m'a rappelé qu'il y a des gens sur lesquels je peux compter.

Je suis content d'être enfin sorti de l'hôpital, et vivre chez mes parents ça a ses bons et ses mauvais côtés... j'ai des hauts et des bas, notamment un sentiment de solitude, et je dois le dire, de frustration sexuelle, qui s'était complètement évanouie pendant mon hospitalisation et qui repointe le bout de son nez. On va dire que c'est le signe que je retrouve la santé. Alors j'en profite pour faire le point sur ma vie, et m'occuper sur des projets personnels que je ne trouvais pas le temps de faire. Voilà...

Re: Etat d'esprit du moment

Publié : 25 avr. 2021, 14:03
par MathSo
Ce n'est pas un témoignage facile que tu nous livres ici Athanagor. Sans indiscrétion, mais par rapport à ta "difformité", ca veux dire que tu vas devoir retourner à l'hôpital pour te faire opérer ? Bien sûr si c'est difficile pour toi d'aborder ce sujet, tu n'es pas obligé de répondre.
Athanagor a écrit :j'étais mal à l'aise à l'idée que, (...) je devais maintenant devenir, (...), une "monstruosité" mais finalement je m'y suis habitué, je me dis même que ça me donne un physique "intéressant".
Je trouve que tu passes cette épreuve avec beaucoup de courage et de dignité. D'ailleurs, même à ce que tu as dit, on voit que tu continues à voir le verre à moitié plein, et que tu ne t'apitoies pas sur ton sort. C'est déjà une grande force d'esprit je trouve.

Bien sûr la vie chez les parents est loin d'être facile, mais j'espère qu'ils te soutiennent dans cette période difficile.

Courage :wink:

Re: Etat d'esprit du moment

Publié : 04 mai 2021, 21:10
par SnapBack
J’ai des coffrets DVD des Chevaliers du Zodiaque et j’ai lancé les premiers épisodes : ça m’a mis de bonne humeur !
Go refaire l’intégrale jusqu’au Sanctuaire :smile:

Re: Etat d'esprit du moment

Publié : 05 mai 2021, 15:02
par Lereveur
Retour au taff aujourd'hui où un collègue homo me raconte qu'il enchaîne les coups ces derniers temps, qu'il trouve sur le net... #Caauraitétéplussimplesij'étaisgay .

Re: Etat d'esprit du moment

Publié : 15 mai 2021, 12:10
par SnapBack
Curieux, je me suis rasé la moustache sur un coup de tête (que j’ai laissé des années) pour voir à quoi je ressemblerai... C’est moins pire que prévu.
Je n’ai plus des traits de gamin, c’est déjà chouette !

Re: Etat d'esprit du moment

Publié : 16 mai 2021, 20:45
par Athanagor
Merci beaucoup pour le soutien MathSo ^^
MathSo a écrit : 25 avr. 2021, 14:03 Sans indiscrétion, mais par rapport à ta "difformité", ca veux dire que tu vas devoir retourner à l'hôpital pour te faire opérer ?
Oui mais ça ne me dérange pas... l'opération et le séjour seront probablement moins longs que ce que j'ai pu vivre au début de l'année. De plus je préfère ça, plutôt que de rester comme ça toute ma vie - même si je me suis adapté.
Pour l'instant je n'ai toujours pas de nouvelles des médecins :confused: et ça m'embête un peu. Même si on m'a dit que ça ne serait pas prévu avant l'été, le temps que mon corps se remette entièrement de ce que j'ai vécu, avant de repasser sur le bloc. Seulement, l'été approche...
MathSo a écrit : 25 avr. 2021, 14:03 Je trouve que tu passes cette épreuve avec beaucoup de courage et de dignité. D'ailleurs, même à ce que tu as dit, on voit que tu continues à voir le verre à moitié plein, et que tu ne t'apitoies pas sur ton sort. C'est déjà une grande force d'esprit je trouve.
C'est gentil :-) je t'avoue qu'il m'est arrivé de ronger mon frein pendant de longues heures, la nuit notamment, chose que je faisais de moins en moins ces dernières années. Mais bon je tiens toujours le coup.

A vrai dire, je rumine moins sur ma maladie que sur ma VT, et ma situation en général. Ces derniers temps, j'ai assisté à plusieurs conférences, meetups, discussions en ligne sur divers sujets qui m'intéressent. C'est intéressant mais souvent ça a fait baisser ma confiance en soi, en fait : j'ai l'impression que la plupart des gens que je rencontre s'en sont mieux sorti que moi, que ce soit au niveau professionnel, artistique ou personnel, et que parfois, moi je n'avais pas le bagage nécessaire pour me débrouiller. Ça parle : "Ma promotion", "mon doctorat", "ma copine", "mon mari" etc. etc. Je ne sais pas si c'est une illusion, mais à la fin je finis par appréhender ce genre de réunions, l'impression de "rater le train" et que jamais je ne réussirai vraiment à rattraper ce retard :confused:

Je me compare à la "petite fille aux allumettes" qui semble regarder les autres se faire des connaissances, évoluer, trouver des opportunités dans leur carrière et dans leur cercle d'amis, tandis que moi j'ai l'impression de rester sur le carreau. Ça ne reflète probablement pas la réalité (il suffit de voir ce forum, ou d'autres, pour se convaincre que beaucoup galèrent) mais je me sens l'unique mouton noir où que j'aille, et cette sensation est désagréable ; parfois je ne vois plus l'intérêt de sortir si c'est juste pour constater à quel point je n'ai pas ma place ici.

Il faut se remettre dans le contexte : comme j'ai dit dans mon topic de présentation, j'ai été considéré comme H.P.I. et lors de mon passage du bac j'étais un des plus jeunes bacheliers de France (j'ai même eu droit à un article dans le journal local) Je pense qu'en fait ça m'a incité ensuite à mettre la barre très haut. Mais après le bac ça a été plus difficile. J'ai quand même pu terminer mes études malgré la difficulté, mais je ne me trouve pas pleinement satisfait dans mon travail : je ne sais pas vraiment ce que j'ai envie de faire. Atteint aujourd'hui d'une maladie chronique, puceau à trente ans qui est retourné vivre chez ses parents, je me demande : où est-ce que j'ai merdé ? Je me compare négativement, même aux autres H.P.I. et je me demande si ça valait le coup de faire toutes ces études :confused:

Au niveau sentimental c'est pareil, ma VT ne dérangerait pas tant que ça par elle-même, mais la plupart de mes cousins, cousines et amis sont fiancés ou mariés, tandis que moi je ne connais même pas la sensation d'un baiser ; ça semble si naturel chez les autres, y compris certains geeks et ex "puceaux" que j'ai fréquenté. J'ai l'impression que je suis le dernier des derniers des puceaux ; qu'ai-je de si différent je me demande ? J'ai l'impression qu'il y a tout un pan de la vie et des relations humaines qui me manque, que je n'évolue pas dans le même monde que mon entourage. Il y a des situations où je suis émoustillé comme un ado et ça me renvoie à mon "anormalité", que ce soit par rapport à la société en général ou au milieu social dans lequel je suis.
MathSo a écrit : 25 avr. 2021, 14:03 Bien sûr la vie chez les parents est loin d'être facile, mais j'espère qu'ils te soutiennent dans cette période difficile.
C'est vrai; depuis mon hospitalisation j'ai été inondé d'amour de la part de ma famille :blush: et je suis bien content que mes parents subviennent à mes besoins au vu de mon état.
Si je devais trouver un point noir c'est, par la force des choses, de me retrouver à nouveau au milieu des querelles familiales :neutral_face: heureusement je n'y suis pas impliqué mais il m'arrive de jouer les médiateurs. Sans compter les diverses aigreurs des uns et des autres, les théories du complot qui font foison, multipliées par dix depuis la COVID :grimacing: Enfin voilà qui, pour moi, plombe un peu l'ambiance, voilà ce que je veux dire. Il y a des hauts, et des bas...
SnapBack a écrit : 15 mai 2021, 12:10 Curieux, je me suis rasé la moustache sur un coup de tête (que j’ai laissé des années) pour voir à quoi je ressemblerai... C’est moins pire que prévu.
Je n’ai plus des traits de gamin, c’est déjà chouette !
C'est pareil, je me suis rasé aussi après avoir laissé pousser pendant mon hospitalisation. Par contre je pense que j'ai encore des "traits de gamin"... Mais ça ne me dérange pas d'apparaître plus jeune. Cela dit il me semble parfois noter un début de calvitie... mais avec une frange je pense que ça passe. On verra si des rides apparaissent :grin:

Re: Etat d'esprit du moment

Publié : 16 mai 2021, 23:16
par SnapBack
J’ai toujours voulu apparaitre plus vieux, au faite (je suis déjà poivre et sel mais j’ai encore mes cheveux).
Je pense faire un ou deux ans de plus sans barbe mais ça me va.

Mon visage semble un peu plus carré... à voir si ça me plaît ou que je ferai repousser.

J’aime toujours mon visage avec mes lunettes, beaucoup moins sans...

Re: Etat d'esprit du moment

Publié : 18 mai 2021, 13:37
par Athanagor
Lereveur a écrit : 05 mai 2021, 15:02 Retour au taff aujourd'hui où un collègue homo me raconte qu'il enchaîne les coups ces derniers temps, qu'il trouve sur le net... #Caauraitétéplussimplesij'étaisgay .
J'imagine que c'était une boutade, mais je suis convaincu que la fameuse promiscuité sexuelle des homosexuels n'est pas toujours ce qu'on croit. Il me semble d'ailleurs qu'il y a des homosexuels parmi les membres du forum.

J'ai lu un article très intéressant l'autre jour, incluant le témoignage d'un homosexuel qui se définit comme ex-incel (en anglais) : https://www.huffpost.com/entry/gay-ince ... 7cd9f91b97
En résumé, les médias gays, particulièrement sur les réseaux sociaux, influenceraient les gens sur des critères de beauté irréalistes, et l'image d'un style de vie utopique, ce qui pour beaucoup fait baisser leur confiance en eux. Par contre on n'a pas d'exemple d'appel à la violence dans la petite communauté des gay incels, plutôt des insultes et des critiques sur les réseaux sociaux.

Auparavant, le journaliste avait réalisé une autre enquête sur la solitude et la dépression au sein de la communauté gay : https://highline.huffingtonpost.com/art ... oneliness/ A noter que les enquêtes se concentrent principalement sur l'Amérique du Nord.

Re: Etat d'esprit du moment

Publié : 18 mai 2021, 19:23
par Valsiny
Athanagor a écrit : 18 mai 2021, 13:37
Lereveur a écrit : 05 mai 2021, 15:02 Retour au taff aujourd'hui où un collègue homo me raconte qu'il enchaîne les coups ces derniers temps, qu'il trouve sur le net... #Caauraitétéplussimplesij'étaisgay .
J'imagine que c'était une boutade, mais je suis convaincu que la fameuse promiscuité sexuelle des homosexuels n'est pas toujours ce qu'on croit. Il me semble d'ailleurs qu'il y a des homosexuels parmi les membres du forum.

J'ai lu un article très intéressant l'autre jour, incluant le témoignage d'un homosexuel qui se définit comme ex-incel (en anglais) : https://www.huffpost.com/entry/gay-ince ... 7cd9f91b97
En résumé, les médias gays, particulièrement sur les réseaux sociaux, influenceraient les gens sur des critères de beauté irréalistes, et l'image d'un style de vie utopique, ce qui pour beaucoup fait baisser leur confiance en eux. Par contre on n'a pas d'exemple d'appel à la violence dans la petite communauté des gay incels, plutôt des insultes et des critiques sur les réseaux sociaux.

Auparavant, le journaliste avait réalisé une autre enquête sur la solitude et la dépression au sein de la communauté gay : https://highline.huffingtonpost.com/art ... oneliness/ A noter que les enquêtes se concentrent principalement sur l'Amérique du Nord.
S'il s'agit de trouver l'amour, du moins un partenaire pour une relation prolongée, je trouve ça plus difficile.

S'il s'agit de trouver des plans d'un soir, en revanche, cela me semble beaucoup plus simple, à condition de vivre en ville. Je n'ai jamais essayé parce que ça ne m'intéresse pas du tout, mais je ne connais personne qui peine à en trouver.

Re: Etat d'esprit du moment

Publié : 22 mai 2021, 18:57
par Lereveur
L'autre jour une collègue proche de la retraite me reparle de son fils qui a dans mes âges et qui galère à se trouver une épouse (bien que plus jeune il n'avait pas de difficulté à choper), de fil en aiguille elle s'interroge de nouveau sur mon cas (dont mon âge - " ne m'en parle pas ").

A ce moment arrive une nouvelle collègue plutôt à mon goût et semblant très sociable qui vient se présenter, j'échange jovialement avec elle. Lorsque elle est partie, mon moi cynique glisse à ma collègue un truc du genre " je te parie qu'elle est en couple " ; même si j'en attends confirmation et que ladite collègue continue à être amicale avec moi, je commence à connaître le film... Je vous dirai si c'est néanmoins la chance sur un million qui se produit lol.