Venez ici pour partager vos joies et vos peines du moment.
Avatar de l’utilisateur
par rooter
Homme de 35 ans vierge
#224802
Argh, je me suis trompé de citation. C'était pour celle-ci :
resO a écrit : Excuse-moi mais est-ce que cette dépression peut entrainer des contractions ou bien mouvements involontaires comme des TOC (par exemple tourner tête dans un sens ou bien lever le même bras en l'air) ??
Sinon, ba les accents ne sont pas nécessaire dans l'usage courant des abréviations.
Avatar de l’utilisateur
par Pasta
Homme de 33 ans vierge
#224820
Je remarque que beaucoup de monde a l’air horrifié par les anti-dépresseurs, mais c’est un médicament comme un autre : oui on préférerait ne pas en avoir besoin, oui il y a des effets secondaires, mais si c’est ce dont on a besoin pour aller mieux alors il vaut mieux accepter des les prendre.
YX00 a écrit :
katy81 a écrit : 10 sept. 2019, 21:33
Pasta a écrit : 10 sept. 2019, 02:33
(Ça veut dire quoi IDE ? Pour moi c’est Integrated Development Environment mais c’est rare que ce genre d’IDE donne des conseils psychologiques)
Infirmière Diplomé d'Etat :wink:
En ne faisant pas fi des accents oubliés à état (qui ont une pleine valeur orthographique), Pasta aurait pu écarter l'hypothèse de la signification qu'il a trouvée à la signification IDE…
Le but de cette phrase était de souligner le décalage entre la signification que je donne habituellement au terme et la phrase dans laquelle il est utilisé, afin de provoquer un effet humoristique et l’amusement du lecteur, ce qui a vraisemblablement échoué.
Eeyore aime ça
par Tyrus
Homme de 32 ans non vierge
#224823
Pasta a écrit : 12 sept. 2019, 07:30 Le but de cette phrase était de souligner le décalage entre la signification que je donne habituellement au terme et la phrase dans laquelle il est utilisé, afin de provoquer un effet humoristique et l’amusement du lecteur, ce qui a vraisemblablement échoué.
Rassures toi ça n'a pas échoué pour tout le monde :smile:
Pasta aime ça
Avatar de l’utilisateur
par rooter
Homme de 35 ans vierge
#224826
Pasta a écrit :Je remarque que beaucoup de monde a l’air horrifié par les anti-dépresseurs, mais c’est un médicament comme un autre : oui on préférerait ne pas en avoir besoin, oui il y a des effets secondaires, mais si c’est ce dont on a besoin pour aller mieux alors il vaut mieux accepter des les prendre.
Tous les médicaments ont des effets secondaires. Je suis d'accord, ça fait partie des médicaments diabolisés.
par godfreyho
ans
#224836
Tyrus a écrit :Rassures toi ça n'a pas échoué pour tout le monde
Ben pour moi si, je n'ai rien compris, c'est dans ces moments là que mon coté "Rainman" me rire, donc en fait Pasta a fait rire mais pas pour la raison 1ère de sa vanne.
par katy81
ans
#224856
resO a écrit : 11 sept. 2019, 22:22 Excuse-moi mais est-ce que cette dépression peut entrainer des contractions ou bien mouvements involontaires comme des TOC (par exemple tourner tête dans un sens ou bien lever le même bras en l'air) ??
Je ne suis pas médecin, et faire un diagnostic de dépression (je parle d'une vrai qui dure dans le temps sur de longues années) pas d'un syndrome dépressif (qui est plus ponctuel suite à un évènement brutal et ne dure pas plus de quelques mois) je sais que certaines personnes peuvent effectivement déclencher des tic par anxiété, stress, etc.. (et non des toc qui sont plus axés sur des phobies, des rituels, etc... qui sont assez rarement due à une dépression je pense même que c'est plus les toc qui seraient responsables de la dépression notamment à cause de l'isolement social)
rooter a écrit :Tous les médicaments ont des effets secondaires
d'après bon nombre de spécialistes, à partir de 3 médicaments les bénéfices peuvent stagner et provoquer tellement d'effets secondaires qu'on fini par prendre d'autres médicaments pour soigner /soulager les effets secondaires des précédents. Au final plus on a de médicaments et plus on en prend.
rooter a écrit :@katy81, intéressant. Je pense que je vais me diriger vers le millepertuis, dans un premier temps.
très très bonne alternative Rooter, le millepertuis est très efficace bien plus que la passiflora (attention toutefois au dosage car ça peut avoir des effets assez néfaste à haute dose) en tous les cas j'en entends que du bien dans mon entourage.

Je pense qu'il ne faut pas confondre la dépression et le syndrome dépressif (cité au dessus), beaucoup de médecins (pour avoir la paix et ne plus revoir leur patient toutes les semaines et n'ose pas diriger leur patient vers d'autres alternatives, donnent des antidépresseurs. Si la dépression est avérée (avec idées noires, morosité permanente, isolement social, perte d'appétit importante, etc...) on se doit d'en prescrire et accompagné d'un suivi psychologique.
C'est un peu comme les insomnies ou les migraines peu de traitement médian existe c'est du tout ou rien, avec tous les effets qui peuvent en découler comme la dépendance médicamenteuse.
J'ai pris un vrai antidépresseur une fois pendant 2 jours, et je n'avais plus du tout aucune émotion ni aucun ressenti de rien (ni joie, ni tristesse) un zombi total. Je savais que cette état dépressif ne durerait pas donc j'ai préféré vivre mes émotions telles qu'elles venaient.
Avatar de l’utilisateur
par Pasta
Homme de 33 ans vierge
#224906
katy81 a écrit : 12 sept. 2019, 20:16d'après bon nombre de spécialistes, à partir de 3 médicaments les bénéfices peuvent stagner et provoquer tellement d'effets secondaires qu'on fini par prendre d'autres médicaments pour soigner /soulager les effets secondaires des précédents. Au final plus on a de médicaments et plus on en prend.
Ça doit très certainement dépendre des médicaments que tu prends. Et parfois même si les effets secondaires s’accumulent, ça vaut toujours mieux que de ne pas se soigner.
katy81 a écrit : 12 sept. 2019, 20:16 Je pense qu'il ne faut pas confondre la dépression et le syndrome dépressif (cité au dessus), beaucoup de médecins (pour avoir la paix et ne plus revoir leur patient toutes les semaines et n'ose pas diriger leur patient vers d'autres alternatives, donnent des antidépresseurs. Si la dépression est avérée (avec idées noires, morosité permanente, isolement social, perte d'appétit importante, etc...) on se doit d'en prescrire et accompagné d'un suivi psychologique.
C'est un peu comme les insomnies ou les migraines peu de traitement médian existe c'est du tout ou rien, avec tous les effets qui peuvent en découler comme la dépendance médicamenteuse.
J'ai pris un vrai antidépresseur une fois pendant 2 jours, et je n'avais plus du tout aucune émotion ni aucun ressenti de rien (ni joie, ni tristesse) un zombi total. Je savais que cette état dépressif ne durerait pas donc j'ai préféré vivre mes émotions telles qu'elles venaient.
rooter a dit être dans cet état depuis son enfance, donc ce n’est certainement pas un état dépressif passager. Par ailleurs, il est vrai que les professionnels de santé peuvent se tromper ou être irresponsables, mais je pense que dans le cas général il vaut mieux les écouter eux que des étrangers sur internet (mais je suis moi-même un étranger sur internet évidemment…).
par katy81
ans
#224923
Pasta a écrit :rooter a dit être dans cet état depuis son enfance, donc ce n’est certainement pas un état dépressif passager.
je n'ai jamais dit à Rooter, ni que Rooter n'était pas en dépression.
J'ai préciser la différence entre une dépression et un syndrome dépressif, les médecins c'est parfois où tout blanc ou tout noir. Peu de médecins proposent la sophrologie ou l’acupuncture par exemple lors d'anxiété ou de trouble du sommeil.

Rooter étant Asperger c'était peut être difficile de diagnostiquer une dépression.
Pasta a écrit :Et parfois même si les effets secondaires s’accumulent, ça vaut toujours mieux que de ne pas se soigner.
Sauf quand certains effets secondaire provoquent pire que ce que la pathologie qu'on soigne qui elle est peut être moins grave. Du genre des hépatites ou des troubles veineux. Mon père était polypathologique (trauma crânien, BPCO, maladie autoimmune, épilepsie entre autre) et je pense que les multiples traitements qu'il a ressue, à plus où moins hautes doses, tout au long de sa vie l'on tuer à petit feu :pensive:
il ne suffit pas de grand chose pour multiplier les traitements, exemple : mal de dos = > anti douleur ou anti inflammatoire + tu as des migraines => anti migraineux auquel on ajoute des troubles hormonaux = hop on ajoute un médoc pour stabiliser tout ça et ajoutons de l'hypertension = > anti hypertenseur
tu vois pas besoin d'avoir de grosses pathologies pour multiplier les médicaments, mais sur du long terme je pense que ça fait quand même des désagréments au corps.
Après je ne dis pas que c'est inutile bien évidemment, mais je pense qu'on devrait réfléchir quelle pathologie soigner en priorité avec un médicament.
Le dos on fait de la prévention autant que possible se muscler la sangle abdominal et la marche et une perte de poids (même faible) fait déjà beaucoup.
encore une fois je ne suis pas médecin mais suis dans le domaine médical et voit beaucoup de choses. C'est mon point de vu et ne force personne à penser comme moi, j'évite juste de prendre des médoc pour pas grand chose.
par godfreyho
ans
#224924
katy81 a écrit :Le dos on fait de la prévention autant que possible se muscler la sangle abdominal et la marche et une perte de poids (même faible) fait déjà beaucoup.
Je confirme, grâce à ça je n'ai pas eu de problème de dos depuis un an et demi, je peux même faire des exercices qui m'étaient normalement interdits à cause de hernies discales comme le développé couché, je n'ai presque plus de traitements médicamenteux et peut-être plus du tout si ça continue à évoluer ainsi.
Après cela dépend de beaucoup de paramètres, on ne réagit pas tous de la même manière, notre état d'esprit influe beaucoup aussi.
Avatar de l’utilisateur
par Pasta
Homme de 33 ans vierge
#224930
katy81 a écrit : 13 sept. 2019, 13:39 Peu de médecins proposent la sophrologie ou l’acupuncture par exemple lors d'anxiété ou de trouble du sommeil.
Dans la mesure où il me semble que ces disciplines n’ont pas fourni la preuve de leur efficacité, je serais assez scandalisé qu’un médecin me les propose.
katy81 a écrit : 13 sept. 2019, 13:39 Après je ne dis pas que c'est inutile bien évidemment, mais je pense qu'on devrait réfléchir quelle pathologie soigner en priorité avec un médicament.
Bien sûr, il faut réfléchir au cas par cas, et aussi faire attention aux interactions entre médicaments, mais il ne faut pas oublier que choisir de ne pas traiter une maladie peut aussi être lourd de conséquences.

On est hors sujet cependant.
  • 1
  • 82
  • 83
  • 84
  • 85
  • 86