Venez ici pour partager vos joies et vos peines du moment.
Avatar de l’utilisateur
par Lux
Femme de 33 ans non vierge
#233284
bdi49 a écrit : 31 mai 2020, 10:42 @VACN: si on est complexé en tant que hommes je trouve que c'est pas un mal vu dans notre société ou l'homme ne doit pas être fragile. Etre un homme, protecteur.. Malheureusement je suis encore complexé; je manque confiance et c'est ça qui peut aussi faire fuir le filles;.
Bien sûr je ne dois pas renoncer. A rester chez moi pleurer sur mon sort, ne pas bouger il est certain que je n'aurai personne.
Les stéréotypes de ce type sont mortifères, c'est clair. Mais dis-toi que ta fragilité fait partie de toi ; il faut savoir l'appréhender, ne pas te réduire toi-même à cette fragilité (on est tous plus complexes que ça) mais savoir aussi qu'elle est une partie de ta personne, que tu n'as pas à en avoir honte.
Bien sûr, quand on rencontre quelqu'un, on n'a pas envie de commencer par lui montrer nos parts les plus sombres : tu as sans doute d'autres facettes de ta personnalité à mettre en avant, sans pour autant mentir ni te renier.
par bdi49
Homme de 33 ans vierge
#233316
Je suis d'accord quand on rencontre quelqu'un il ne faut pas parler de ses soucis.Bien sûr je pense avoir des qualités comme l'écoute active...Ce qui est compliqué c'est justement je me demande quelle attitude dois je adopter pour pouvoir séduire le plus naturellement possible?
Il y en a qui disent qu'il faut sur jouer, se faire vendre pour se démarquer des autres, mais est ce que jouer un rôle n'est pas justement ne pas être authentique, entièrement soi même? Tôt ou tard la fille le verra. Cependant pour avoir osé et mis ma timidité de côte j'ai remarqué que cela marchait bien. On va dire que quand je suis dans mon élément, dans un bon mood je suis moins timide et mes rencontres marchent mieux.

Je sais que la psychologie féminine est différente de la psychologie masculine. Certes il n'y pas de méthode de séduction type sauf que on est d'accord il ya des choses a faire et ne pas faire au risque de se planter ? Par exemple etre trop needy..
J'ai quand même l'impression qu'il y a des règles a respecter et qu'il ne faut pas finalement être soi même.
Avatar de l’utilisateur
par Lux
Femme de 33 ans non vierge
#233319
bdi49 a écrit : 01 juin 2020, 11:30 Je sais que la psychologie féminine est différente de la psychologie masculine.
Pas tellement.
En réalité, les gens (hommes comme femmes) ne sont pas très attirés par celles et ceux qui, dès le départ, évoquent des choses très intimes ou trop négatives. Tout simplement parce que ce n'est pas ça qu'on a envie de voir tout de suite chez quelqu'un, et même pour de l'amitié, d'ailleurs : quand on devient ami avec quelqu'un, ce n'est pas parce qu'il nous a raconté tous ses malheurs ou sa vision du monde super négative. C'est généralement parce qu'au départ, on a accroché sur des sujets communs, qu'on a eu un mode de communication où les deux arrivent à être à l'aise, où les deux s'écoutent mais réussissent à parler malgré tout, etc.
Ce n'est pas mentir ou ce n'est pas jouer un rôle que d'essayer de montrer qu'on est aussi une personne avec de l'humour, avec de l'empathie, des opinions, etc.
On a tous des idées noires et moi aussi je peux parfois me dire que j'ai raté ma vie, que ma vie amoureuse est un fiasco, mais quand je rencontre quelqu'un, et peu importe si c'est un homme ou une femme, je ne commence pas par dire : "tu sais moi de toute façon ma vie est nulle et j'arriverai jamais à rien". Même si parfois je le pense, je sais très bien que ce n'est pas une façon intéressante d'aborder quelqu'un.
Evoquer ses difficultés profondes, c'est quelque chose qu'on peut se permettre quand une relation est déjà construite : ça demande de la confiance, des deux côtés, et la confiance tu ne peux pas l'avoir dès que tu rencontres quelqu'un. Il ne faut pas brûler les étapes.
Aurus aime ça
Avatar de l’utilisateur
par Florent
Homme de 37 ans vierge
#233324
Lux a écrit :
En réalité, les gens (hommes comme femmes) ne sont pas très attirés par celles et ceux qui, dès le départ, évoquent des choses très intimes ou trop négatives
J'ai connu quelques personnes qui passaient leur temps à se plaindre (homme comme femme), ça ne les empêchait pas d'être un aimant du sexe opposé.
Entre l'un qui se plaignait qu'il n'avait pas touché de femme depuis 3 mois et qu'il allait finir vieux célibataire. Ou encore l'autre qui se plaignait qu'elle avait raté sa vie et gna gna gna.
Devine le point commun entre ces personnes. Je ne pense pas que si je passe mon temps à me plaindre constamment comme ces personnes, on me trouverait "trop chou" comme elles.
Avatar de l’utilisateur
par Lereveur
Homme de 39 ans non vierge
#233325
Pour enfoncer le clou par rapport au " je ne suis pas assez / trop comme ci ou comme ça " : ces temps-ci je discute beaucoup avec un pote avec un parcours très différent du mien : handicapé (ou " enfant des hôpitaux "), famille recomposée avec une grosse fratrie, etc. Ca ne l'a pas empêché d'avoir une vie sentimentale bien plus remplie que la mienne : perte de virginité très précoce (même si il le regrette), relations avec des filles très mignonnes, tout en ayant un gros recul sur pas mal de plans : sauf si l'opportunité se présente au final, il a mis de côté son souhait de fonder une famille, il pense que l'amour de sa vie est derrière lui (une relation de jadis qui n'a pas perduré)... Il m'a aussi raconté l'histoire fort triste d'un très bon pote handi à lui, bien moins autonome, qui en chiait d'être seul mais qui patientait en vue d'une belle histoire... Il est mort toujours célib et vierge à 30 piges :pensive: .

Entre ça et tous les parcours sentimentaux que je peux lire ici, ou entendre / voir ailleurs, on peut en conclure que notre mauvaise fortune en la matière ne peut s'expliquer parce qu'on se traîne avec telle ou telle " mauvaise carte " (comme la calvitie ou une petite taille par exemple), alors que tant d'autres, dotés d'un bagage en apparence bien plus compliqué à gérer aboutissent à des résultats honorables. Autant que possible, il faut se détacher du " je ne suis pas assez bien pour elle / lui / pour personne ".

Et pour le négativisme, tout comme Lux j'en ai moi-même à revendre, j'en parle souvent avec les quelques personnes qui me sont proches, MAIS je ne me résume pas à ça : je suis aussi celui qui échangera sur tel film, sur les blagues dans la dernière vidéos du JDG, la pluie et le beau temps, la cuisine ou que sais-je encore. Sans quoi je ne serais pas un ami un tant soit peu intéressant.

D'ailleurs mon ami susmentionné, à propos du fait que je pouvais me parfois me sentir comme n'étant proche de personne, m'a dit que pour lui j'étais quelqu'un d'important. Et que j'affecterais bien plus les gens que je ne pourrais le penser si d'aventure je venais à disparaître.

Si il y a des règles à respecter, ce sera surtout du savoir-vivre de base (ne pas voler, ne pas violer...), mais au-delà de ça il n'y a guère de sens à en faire trois tonnes, il s'agit plutôt comme déjà dit d'être suffisamment à l'aise.
Azara, MathSo aime ça
Avatar de l’utilisateur
par Lux
Femme de 33 ans non vierge
#233331
Florent a écrit : 01 juin 2020, 15:17
Lux a écrit :
En réalité, les gens (hommes comme femmes) ne sont pas très attirés par celles et ceux qui, dès le départ, évoquent des choses très intimes ou trop négatives
J'ai connu quelques personnes qui passaient leur temps à se plaindre (homme comme femme), ça ne les empêchait pas d'être un aimant du sexe opposé.
Entre l'un qui se plaignait qu'il n'avait pas touché de femme depuis 3 mois et qu'il allait finir vieux célibataire. Ou encore l'autre qui se plaignait qu'elle avait raté sa vie et gna gna gna.
Devine le point commun entre ces personnes. Je ne pense pas que si je passe mon temps à me plaindre constamment comme ces personnes, on me trouverait "trop chou" comme elles.
Mais genre c'est la première et la seule chose qu'ils disent aux gens ? Parce que clairement, une personne qui ne fait que se plaindre (déjà en général elle est assez égoïste), ça n'attire personne au premier abord.
Avatar de l’utilisateur
par Florent
Homme de 37 ans vierge
#233343
C'est peut-être pas la 1ère chose qu'ils disaient aux gens, mais ça arrivait tôt dans la conversation et très fréquemment. En tous cas de ce que je me souviens (ça commence à dater de 10 ans).
par bdi49
Homme de 33 ans vierge
#233351
Je pense que venir parler de ses problèmes de sa vie, de venir faire la tronche c'est pas séduisant.
Une fille qui me fait la tronche, me parle de ses soucis il est certain ce n'est pas attirant.

C'est surtout la confiance en soi que je dois retravailler, et mon anxiété. Et puis plus on est serein plus on est confiant, souriant et mieux on renvoi une image. Le positif attire le positif.
Pour avoir travaillé la dessus mes rencards se passaient bien. Rester positif, parler de plein de choses, mettre de l'humour (auto derision), avoir de la conversation; Même si il ne se passait après c'était un jolie travail sur soi, d'affirmation..

Je me posais cette question. Est ce que vous pensez qu'une amitié peut déboucher sur du plus sérieux?
Ou une fois qu'on rentre dans cette fameuse "friendzone" il est difficile d'en sortir ?
Je pense que quand une fille dit malgré qu'il y a un bon feeling qu'elle ne trouve pas ce petit "truc" en plus il faut laisser tomber.
Tout simplement dire qu'il n'y pas d'attirance physique du moins sexuelle. En gros tu es un bon pote mais je ne pourrai coucher avec toi. Sexuellement tu ne m'attires pas. Il n'y pas cette petite étincelle, ce coup de foudre.
Je me trompe peut être dans mon analyse.
Merci
par Eeyore
ans
#233352
bdi49 a écrit : 02 juin 2020, 21:02 Je me posais cette question. Est ce que vous pensez qu'une amitié peut déboucher sur du plus sérieux?
Ou une fois qu'on rentre dans cette fameuse "friendzone" il est difficile d'en sortir ?
Je pense que quand une fille dit malgré qu'il y a un bon feeling qu'elle ne trouve pas ce petit "truc" en plus il faut laisser tomber.
Tout simplement dire qu'il n'y pas d'attirance physique du moins sexuelle. En gros tu es un bon pote mais je ne pourrai coucher avec toi. Sexuellement tu ne m'attires pas. Il n'y pas cette petite étincelle, ce coup de foudre.
Et si on retournait la question, connais-tu des filles qui au début n'étaient que des potes ou des amies et pour qui tu as fini par développer d'autres sentiments? J'étends cette question a la majorité masculine de ce forum, d'ailleurs, car sinon vous allez répondre des choses comme "souvent, une fille ceci ou cela", mais en fait a défaut d'être dans la tête desdites filles vous ne pouvez qu'interprèter. Qu'en est-il pour vous?
Avatar de l’utilisateur
par ludoch
Homme de 26 ans vierge
#233353
Pour être honnête cela ne m'est jamais arrivé.
Développer un sentiment amoureux pour des connaissances oui.
Les filles qui ne me plaisent pas, je les considère comme des garçons et cela ne peut dépasser l'amitié.
Les filles qui me plaisent, au début ce sont des connaissances mais j'espère passer à la relation amoureuse juste après.

Ajouté 2 minutes 8 secondes après :
Je pourrais peut être devenir ami avec une fille qui me plaît que si je suis déjà en couple. Déjà, comblé amoureusement.
Sinon, c'est beaucoup de frustration et de souffrance.
  • 1
  • 88
  • 89
  • 90
  • 91
  • 92
  • 93