Venez ici pour partager vos joies et vos peines du moment.
par Leo8522
Homme de 35 ans vierge
#237577
Pasta a écrit :Il faudrait que je mette en place des routines pour faire des choses, mais j’ai essayé maintes et maintes fois et c’est très dur de les faire rester
Alors là, je sais de quoi tu parles... Et j'ai fini par comprendre un truc, c'est que les abandons ne sont pas négatifs, ils font partie du process de mise en place de la routine.
Si tu as voulu mettre en place une routine et que tu as abandonné, il faut essayer de comprendre - ou plutôt de ressentir - les raisons de l'abandon.
Peut-être que tu t'es imposé quelque chose de trop pénible (Genre faire 50 pompes tous les matins? :laughing: ).

Par exemple, quantité de gens s'inscrivent dans des salles de sport mais très peu continueront au-delà de 2 mois (alors qu'ils ont payé 500 euros :confounded: ).
Pourquoi? Parce qu'ils s'imposent un rythme beaucoup pénible pour eux ; ils ne s'écoutent pas. Au début ça fonctionne grâce à ce que j'appelle l'effet "feu de paille" : cette phase ou tu es hyper motivé quand tu commences quelque chose de nouveau. Mais une fois cette motivation du départ retombée, ils ne peuvent pas tenir le rythme. Ils sont comparables à des coureurs de marathon qui partiraient en sprint.
Pendant un temps, ils essayent de continuer même si ils n'ont plus envie en compensant le manque de motivation par de la contrainte. Mais là c'est le début de la fin : la contrainte ça ne marche pas sur le long terme.

Alors comment on fait?
En ce qui me concerne, j'ai mis en place avec succès quelques routines (mais j'en ai abandonné des dizaines...) et voici pour moi les éléments clés :
  • Savoir filtrer le bruit. On a tout le temps envie de faire plein de choses, de tout apprendre. Parmi toutes ces envies, il faut savoir distinguer les envies passagères et impulsives des aspirations profondes. Pour ça, il faut essayer de ressentir ce qui a du sens pour nous et qui nous fait vraiment vibrer. Typiquement, si après avoir abandonné quelque chose, on a très envie de s'y remettre, il s'agit probablement d'une aspiration profonde.
  • Ne pas partir trop fort au départ même si on a le sentiment qu'on pourrait faire plus (Penser au coureur de marathon)
  • Être à l'écoute de ce que l'on ressent vis-a-vis de cette routine et l'accueillir sans le juger, surtout si c'est négatif (envie d'abandonner, de faire autre chose). Ne pas cultiver un rapport de force avec la routine mais essayer d'être bienveillant envers soi-même et de s'encourager comme le ferait un ami proche
  • Trouver l'organisation qui nous convient. Par exemple je trouve ça beaucoup plus facile de faire du renforcement musculaire à midi que le soir, ou le matin au réveil. C'est propre à chacun, il n'y a pas de recette toute faite
  • Cultiver la motivation. Il faut rester connecté à la raison qui nous a fait démarrer cette routine. La motivation est un peu comme une boîte à musique qu'il faut remonter de temps en temps. Si on sent une baisse de motivation, prendre le temps de se poser et de repenser ce que l'on voulait accomplir par cette routine. Lorsqu'il n'y a plus de motivation, on compense par de la contrainte et ce n'est jamais une bonne chose
  • Accepter d'alléger ou de réadapter si c'est trop pénible. Quelque soit le domaine, c'est la régularité qui faut rechercher en priorité, pas l'intensité ou la longueur des sessions. De toute façon, mieux vaut ça que d'abandonner
  • Éventuellement trouver une communauté. Ce n'est pas toujours possible surtout en ce moment et ça dépend de l'activité. D'après moi, c'est un plus mais pas absolument indispensable.
  • Probablement le plus important : ne pas voir les abandons comme des échecs mais comme des étapes d'un processus plus large. Les abandons sont source d'apprentissage suite auquel on pourra retenter en s'y prenant d'une autre manière.
Voili, voilou...En espérant que ça aide :wink:
Léo
Avatar de l’utilisateur
par Pasta
Homme de 34 ans vierge
#237578
Amelie a écrit : 18 avr. 2021, 01:18 J'espère que tu vas tomber sur quelqu'un de compétent qui va pouvoir t'aider, tu l'as choisie au hasard ?
Oui, enfin je l’ai choisie parce qu’elle était proche de chez moi, je n’ai pas trop d’élément pour choisir sinon.
Amelie a écrit : 18 avr. 2021, 01:18 De tous les problèmes que tu cites, le plus important à régler me semble le manque de motivation et le manque de projets, tu as toujours été comme ça plus jeune, et dans ton enfance ?
D’autant que je me souvienne, oui.
Amelie a écrit : 18 avr. 2021, 01:18 Avec les femmes, tu as l'impression de les déranger même en allant leur parler sans vraiment exprimer un intérêt particulier, genre les inviter à boire un café ?
Oui, rien que l’invitation à boire un café exprime déjà un intérêt en fait. Si j’invite une femme que je ne connais pas bien à faire quoi que ce soit en tête à tête, tout le monde comprendra que j’ai une idée derrière la tête à des kilomètres.
Amelie a écrit : 18 avr. 2021, 01:18 Je ne comprends pas vraiment comment on peut avoir du désir pour des inconnus (si tu parles du désir sexuel et pas de l'admiration esthétique et de la curiosité pour connaitre une nouvelle personne).
Tu es peut-être demisexuelle ? En tout cas je ressens bien parfois du désir sexuel pour des inconnues, et même des personnages imaginaires, ce qui ne veut pas dire que les autres critères n’entrent pas en compte bien sûr.
Leo8522 a écrit :
Pasta a écrit :Il faudrait que je mette en place des routines pour faire des choses, mais j’ai essayé maintes et maintes fois et c’est très dur de les faire rester
Alors là, je sais de quoi tu parles... Et j'ai fini par comprendre un truc, c'est que les abandons ne sont pas négatifs, ils font partie du process de mise en place de la routine.
C’est ce que je me dis aussi… Mais avec mon expérience dans l’abandon je devrais être un maître à l’heure qu’il est :sweat_smile: Bon j’ai tout de même quelques routines en place en ce moment.
Leo8522 a écrit : Cultiver la motivation. Il faut rester connecté à la raison qui nous a fait démarrer cette routine. La motivation est un peu comme une boîte à musique qu'il faut remonter de temps en temps. Si on sent une baisse de motivation, prendre le temps de se poser et de repenser ce que l'on voulait accomplir par cette routine. Lorsqu'il n'y a plus de motivation, on compense par de la contrainte et ce n'est jamais une bonne chose
Mais justement, l’intérêt d’une routine c’est de continuer à faire quelque chose automatiquement même si on n’en a pas forcément envie ce jour-là, non ? Parce que la motivation, c’est vraiment quelque chose que j’ai du mal à cultiver, et c’est justement pour m’imposer de continuer à avancer que je voudrais mettre en place des routines. Sans compter qu’il y a certaines choses qui doivent être faites régulièrement mais pour lesquelles je ne serai jamais motivé, même pas au début, comme par exemple le ménage.
par Amelie
Femme de 40 ans vierge
#237590
@Tyrus: un projet pour moi ça peut être n'importe quel truc qu'on attend avec impatience, genre une fête en famille, des vacances. En lisant Pasta, j'ai l'impression qu'il a toujours cet état d'âme linéaire sans beaucoup d'envies ni d'attentes. Mais je me trompe peut être, et c'est possible aussi que Pasta écrit ici juste quand il ne va pas bien et que l'image n'est pas complète.
@ Pasta: justement, l'idée n'est pas de lancer des invitations à des inconnues mais de parler avec tout le monde, y compris les femmes, d'une façon naturelle, comme on le ferait avec des hommes. Difficile à faire quand on n'a pas l'habitude, et quand on a toujours été entouré juste par des hommes, ou juste par des femmes. Mais dans un contexte de discussion normale, je ne vois pas pourquoi tu serais pris pour un pervers, ou pourquoi tu ne serais pas légitime si tu t'intéresses aux femmes avant tout en tant qu'êtres humains et pas comme à des êtres sexués.
Pour ce qui est de la motivation et des routines, je pense qu'il y a des choses qui nous font plaisir et des choses qu'on est obligé de faire, genre le ménage et pour lesquels on manque de motivation et donc on s'impose des routines. On ne devrait pas parler de motivation pour les trucs plaisants, or il semble que toi tu as du mal à identifier ce qui te fais plaisir. Si tu n'as aucun plaisir à faire des activités avec d'autres personnes, c'est en effet plus difficile à trouver une motivation extérieure.
Avatar de l’utilisateur
par Pasta
Homme de 34 ans vierge
#237591
Amelie a écrit : 18 avr. 2021, 19:38 @Tyrus: un projet pour moi ça peut être n'importe quel truc qu'on attend avec impatience, genre une fête en famille, des vacances. En lisant Pasta, j'ai l'impression qu'il a toujours cet état d'âme linéaire sans beaucoup d'envies ni d'attentes. Mais je me trompe peut être, et c'est possible aussi que Pasta écrit ici juste quand il ne va pas bien et que l'image n'est pas complète.
Non c’est exactement ça. Récemment c’était mon anniversaire, on a fêté ça chez mes parents, mais à titre personnel je m’en fiche. Les vacances je ne sais pas quoi en faire. Et ce n’est pas non plus à cause de mes ambitions démesurées d’un point de vue professionnel.
Amelie a écrit : 18 avr. 2021, 19:38 @ Pasta: justement, l'idée n'est pas de lancer des invitations à des inconnues mais de parler avec tout le monde, y compris les femmes, d'une façon naturelle, comme on le ferait avec des hommes. Difficile à faire quand on n'a pas l'habitude, et quand on a toujours été entouré juste par des hommes, ou juste par des femmes. Mais dans un contexte de discussion normale, je ne vois pas pourquoi tu serais pris pour un pervers, ou pourquoi tu ne serais pas légitime si tu t'intéresses aux femmes avant tout en tant qu'êtres humains et pas comme à des êtres sexués.
Ça j’y arrive à vrai dire, je me suis même fait une amie récemment au boulot. Et en fait on a effectivement pris un café ensemble, mais en tant que collègues, car je sais qu’elle est déjà en couple.

Mais justement, je traite les femmes exactement comme je traite les hommes, sauf que j’ai toujours peur de dire ou faire quelque chose de déplacé justement.
Amelie a écrit : 18 avr. 2021, 19:38 Pour ce qui est de la motivation et des routines, je pense qu'il y a des choses qui nous font plaisir et des choses qu'on est obligé de faire, genre le ménage et pour lesquels on manque de motivation et donc on s'impose des routines. On ne devrait pas parler de motivation pour les trucs plaisants, or il semble que toi tu as du mal à identifier ce qui te fais plaisir. Si tu n'as aucun plaisir à faire des activités avec d'autres personnes, c'est en effet plus difficile à trouver une motivation extérieure.
Il y a des choses qui font plaisir, qui intéressent voire qui passionnent, mais qui demandent néanmoins du travail. C’est là que la motivation intervient, et qu’elle fait défaut chez moi.
par salambo
Femme de 33 ans non vierge
#237593
Pasta a écrit : 18 avr. 2021, 20:53 Ça j’y arrive à vrai dire, je me suis même fait une amie récemment au boulot. Et en fait on a effectivement pris un café ensemble, mais en tant que collègues, car je sais qu’elle est déjà en couple.

Mais justement, je traite les femmes exactement comme je traite les hommes, sauf que j’ai toujours peur de dire ou faire quelque chose de déplacé justement.
C'est le lot quotidien de beaucoup de monde en fait Pasta, mais à un moment ben faut se lancer, tout simplement.
Moi aussi, quand je rencontre des personnes pour les premières fois j'ai toujours un peu peur de dire une bêtise, mais c'est la vie et si la personne en face est intelligente, elle te le fera remarquer et hop, on passe à autre chose. Personne n'est jamais mort d'avoir dit une bêtise (sinon l'humanité aurait disparu depuis bien longtemps!)

C'est la vie, c'est tout. Tu ne peux pas tout contrôler, surtout en ce qui concerne les interactions humaines, faut se lancer. Mais encore une fois c'est le cas pour beaucoup de monde! Et des fois tu vas te tromper, oui, mais c'est pas la mort. Ce sera un mauvais moment à passer, il est vrai, et puis tu vas apprendre de cet évènement.
Et je te rassure, si vraiment la femme se sent mal à l'aise, soit elle te le dira soit elle partira.
SnapBack aime ça
Avatar de l’utilisateur
par Pasta
Homme de 34 ans vierge
#237596
Je ne sais pas si on parle bien de la même chose… Parler avec des gens la première fois, je ne trouve effectivement pas ça facile mais j’y arrive quand même mieux qu’avant, mais c’est exprimer mon intérêt pour une femme qui me semble inconcevable. Ce n’est pas que j’ai peur de peut-être dire une bêtise, c’est que je ne vois vraiment pas de façon de le faire qui ne serait pas inappropriée. Et puis si une femme me disait que je la met mal à l’aise ou si elle s’enfuyait devant moi, je m’inquièterais beaucoup.

Enfin bon, ce n’est pas comme si j’étais dans une situation où je rencontre beaucoup de femmes de toute façon.
Avatar de l’utilisateur
par VACN
Homme de 27 ans non vierge
#237597
Un truc à essayer (je ne sais pas si ça marche vraiment, mais ça paraît plausible) : si une femme te plaît, tu peux croiser son regard et le tenir environ trois secondes. Pas plus, sinon tu risques d'être menaçant. Trois secondes, puis tu détournes le regard. Ce serait un message non-verbal voulant dire "vous me plaisez, permission d'approcher ?" Et si elle te rend ton regard quelque temps après, c'est un des signes qui indiquent "permission accordée".
Avatar de l’utilisateur
par Pasta
Homme de 34 ans vierge
#237598
VACN a écrit : 19 avr. 2021, 23:03 Un truc à essayer (je ne sais pas si ça marche vraiment, mais ça paraît plausible) : si une femme te plaît, tu peux croiser son regard et le tenir environ trois secondes. Pas plus, sinon tu risques d'être menaçant. Trois secondes, puis tu détournes le regard. Ce serait un message non-verbal voulant dire "vous me plaisez, permission d'approcher ?" Et si elle te rend ton regard quelque temps après, c'est un des signes qui indiquent "permission accordée".
Je me demande combien de femmes sont au courant :grin:

J’ai eu mon premier rendez-vous chez la psychologue aujourd’hui, et ça s’est bien passé, elle semble correspondre bien plus à ce que j’attends que le psychiatre que je voyais précédemment. J’ai hâte de voir la suite, même si j’appréhende la partie où je vais peut-être devoir prendre des actions concrètes :scream:
Tyrus, Decca, VACN et 3 autres aime ça
Avatar de l’utilisateur
par Decca
Femme de 30 ans vierge
#237600
Pasta a écrit :Je me demande combien de femmes sont au courant
Moi je n'étais pas au courant... Tant d'occasions loupées ! :sweat_smile:
MathSo aime ça
  • 1
  • 269
  • 270
  • 271
  • 272
  • 273