Venez ici pour partager vos joies et vos peines du moment.
Avatar de l’utilisateur
par Eeyore
Femme de 31 ans vierge
#233260
Rien ne t'empêche de relancer ta soeur "au fait tu devais pas me présenter quelqu'un ?" :smile:
Azara aime ça
Avatar de l’utilisateur
par Pasta
Homme de 33 ans vierge
#233280
Franchement qu’est-ce que je serais censé attendre d’une telle rencontre si ce n’est un gros malaise ?
par salambo
Femme de 32 ans non vierge
#233283
Et ben justement, tu n'en attends rien! Tu te laisse porter par le truc! Je doute qu'elle vous laisse tout les 2 seuls dans un café, et si tu la pense capable de cela, tu lui dis que ça te mettrait mal à l'aise.
Avatar de l’utilisateur
par Pasta
Homme de 33 ans vierge
#233287
Mais même le simple fait de se retrouver avec une fille qu’on a invité en même temps que moi parce qu’il s’avère qu’on est tous les deux célibataires mais attention on n’attend rien de particulier va me mettre mal à l’aise. Par ailleurs, même si j’arrivais à être à l’aise, si je n’attends rien de particulier et que je ne fais rien de particulier, il ne va rien se passer de particulier…

Même si je sais que c’est comme ça que les gens normaux se rencontrent, c’est frappant de constater à quel point ces conseils me semblent absurdes.
par Aurus
Homme de 31 ans non vierge
#233290
Je suis d'accord sur le fait que tu n'as rien à perdre à tenter ce genre de rencontre.

Tu a déjà une projection négative, alors que tu l'as toi même dis, il n'y a pour l'instant aucune rencontre au programme.

Je pense qu'il faut arriver à dépasser ses barrières que l'on se met nous même pour aller de l'avant. Apprendre à lâcher prise.
Avatar de l’utilisateur
par VACN
Homme de 26 ans non vierge
#233294
Pasta a écrit :Mais même le simple fait de se retrouver avec une fille qu’on a invité en même temps que moi parce qu’il s’avère qu’on est tous les deux célibataires mais attention on n’attend rien de particulier va me mettre mal à l’aise. Par ailleurs, même si j’arrivais à être à l’aise, si je n’attends rien de particulier et que je ne fais rien de particulier, il ne va rien se passer de particulier…
En effet, il vaut mieux ne rien attendre. Plutôt vivre l'instant présent, se mettre "en pilote automatique", si on veut.

Histoire de la ramener (encore) avec mon expérience personnelle : ma première et unique relation a commencé sans forcer, et sans que je m'attende à quoi que ce soit avec cette fille en particulier. Au début, elle n'était qu'une parmi quelques unes avec qui j'avais commencé à discuter. Après chaque message sur OkCupid, la seule chose à laquelle je m'attendais, c'était qu'elle me laisse en plan sans explication, comme tant d'autres avant elle. Seulement voilà, deux semaines après la première prise de contact, elle continuait à me répondre. On s'est mis d'accord sur un rendez-vous, on s'est vus, et tout s'est enchaîné ensuite. Mais je n'ai pas pris contact avec elle en me disant immédiatement "c'est la bonne, elle va être ma première copine".

Par contre, dès le début, j'avais un bon feeling. Je me disais "elle a quelque chose, ce serait vachement bien si on pouvait finir ensemble". Si ça n'avait pas marché, je me serais sûrement dit "dommage". Et ça aurait tout aussi bien pu ne pas marcher.

Avec elle, j'étais vraiment dans le fameux "lâcher-prise". En partie parce que ma psy et son "groupe de parole" m'avaient aidé à me mettre dans cet état d'esprit, et en partie grâce à Céline elle-même, avec qui j'étais "compatible" à un certain niveau, ce qui me permettait d'interagir avec elle sans réfléchir. Pas de "il faut que je dise ceci, maintenant" ou de "je ne dois surtout pas faire ça". Instinctivement, j'arrivais à savoir quoi faire avec elle, alors qu'avec n'importe qui d'autre, pas moyen d'être aussi "en phase".

Au final, malgré tous les conseils qu'on avait pu me donner, c'est mon "pilote automatique" qui a fait le gros du travail tout seul. Mon pilote automatique "déverrouillé" par une personne en particulier.

Quelques mois après ma rupture, ça a failli se concrétiser avec une autre femme, et c'était pareil : on était "en phase", la conversation se faisait toute seule. On n'était pas suffisamment compatibles pour que ça aille aussi loin qu'une relation, mais le contact était vraiment facile, bien plus qu'avec n'importe qui d'autre avant ou depuis.

Depuis maintenant deux ans, je suis célibataire pour deux raisons (à mon avis) :
  1. Je n'ai pas recroisé de femme avec qui le courant passe aussi facilement.
  2. J'ai perdu cet état d'esprit "carpe diem" qui me permettrait d'interagir avec une telle femme sans me brider avec trop de réflexions.
Maintenant, comprendre le problème et avoir une idée de la solution ne veut pas dire qu'on est en mesure de l'appliquer ; mais pour rencontrer une personne avec qui il y a un potentiel, il faut rencontrer des personnes. Donc, Pasta, si quelqu'un peut t'arranger une rencontre, je ne peux que te conseiller de tenter le coup, sans pression. Si ça marche, tant mieux, sinon tant pis, ce sera une prochaine fois. Ça peut très bien être gênant, mais c'est pas grave, de toute façon s'il y a un feeling, une ambiance gênante ne sera pas un obstacle à ce que ça se concrétise. On est tous plus ou moins fous, imparfaits ou inadaptés ; il s'agit juste de trouver quelqu'un avec qui on peut partager sa folie et ses imperfections sans honte.
Amaz aime ça
Avatar de l’utilisateur
par Eeyore
Femme de 31 ans vierge
#233301
Pasta a écrit : 31 mai 2020, 15:00 Par ailleurs, même si j’arrivais à être à l’aise, si je n’attends rien de particulier et que je ne fais rien de particulier, il ne va rien se passer de particulier…
Et pourquoi donc ? De toute façon personne n'attend de toi que tu l'embrasses ou quoi, la question c'est juste de voir si potentiellement vous vous entendez bien, c'est tout. Tu n'es pas censé finir le rendez-vous par la certitude que c'est (ou que ce n'est pas) la femme de ta vie!
Avatar de l’utilisateur
par Pasta
Homme de 33 ans vierge
#233308
Je le sais par expérience. Peu importe mon état d’esprit, je n’ai jamais fait de rencontre. Peut-être que c’est mon pilote automatique qui est pas terrible, ou peut-être que je ne suis compatible avec personne. En tout cas je ne vois pas pourquoi ça serait différent cette fois-ci.
par Max56
Homme de 31 ans vierge
#233311
J'ai l'impression que c'est une forme de stratégie d'évitement. Tu t'auto persuade que ça ne mènera forcément à rien pour justifier d'être dans l'inaction.

Il faut que tu essayes de formater un peu ce mode de pensée négative. Savoir à certains moments s'en détacher temporairement pour initier une action. Action qui mènera forcément à quelque chose même si ce n'est pas ce que tu crois où ce que tu espères...

C'est ce que j'ai réussi à faire en 2017 où j'ai rencontré plus de filles en 6 mois que ces 2 dernières années ... Depuis je suis retombé dans mes travers et dans l'engrenage inverse...
Le pouvoir du cerveau est dingue car au lieu de se dire "c'est la preuve que je peux réussir" il s'est dit "c'est la preuve que je suis un loser" ou encore "quoique je fasse, tout a échoué".
Aujourd'hui j'en suis là a essayé par une gymnastique mentale à repartir de l'avant
Là où je trouve que c'est compliqué c'est quand on a pas vraiment de cercle d'amis et qu'on est seul.

Là c'est une opportunité pour toi non pas de devenir optimiste mais juste de mettre de côté ton état d'âme et d'agir peut importe où ça mène. Il y aura forcément un truc de positif à tirer après aussi minime soit il
  • 1
  • 257
  • 258
  • 259
  • 260
  • 261