Venez ici pour partager vos joies et vos peines du moment.
par mamoruka
Femme de 31 ans vierge
#236453
@ pasta
Tu n'es pas à l'aise pour parler aux femmes ou uniquement à celles qui t'intéressent ?
Tu sais dès le départ qu'une fille t'intéresse ? Parfois il y a juste le courant qui passe mais sans arrière-pensée et après c'est au fil des conversations que l'étincelle s'allume... donc peut-être essayer d'avoir un regard plus détaché au début et voir ce qu'il va se passer et ensuite t'attacher plus ? bon je sais qu'on ne décide pas ce genre de truc mais ne pas trop faire de plan sur la comète etc, pour s'enlever de la pression et juste ajouter une connaissance à sa liste ?
par Mellow
Femme de 33 ans vierge
#236456
Reprenons depuis le début. Shall we? :wink:
Pasta dit qu'il n'arrive pas à exprimer ses désirs.
Il a notamment dit qu'il a une attitude plutôt fermée. Et qu'il y a eu un malentendu avec sa soeur (problème d'expression de soi).
Il demande comment assumer ses désirs envers les femmes.
Les membres du fo lui disent de s'ouvrir davantage aux autres, en prenant le boulot comme exemple mais en précisant que ça peut s'appliquer en toute situation, romantique ou non.
On a aussi parlé de travailler sur la sociabilité (aller vers les autres, etc).
Pasta dit qu'il n'a aucun problème pour communiquer au boulot. Cool. Et les autres situations ?
Je crois me rappeler qu'il a du mal à parler en groupe, à trouver un sujet de conversation, à initier une conversation avec une femme dans un contexte informel.
... Pasta ? Si tu as une autre solution... ? :sweat_smile:
Avatar de l’utilisateur
par Pasta
Homme de 33 ans vierge
#236457
Je crois que le problème c’est de parler de moi-même en fait, surtout à des inconnus. J’ai un peu honte de ma vie et de moi-même, je ne veux pas prendre le risque qu’on découvre que je suis nul et chiant.
par salambo
Femme de 32 ans non vierge
#236458
Pasta a écrit : 22 janv. 2021, 17:27 je ne veux pas prendre le risque qu’on découvre que je suis nul et chiant.
Encore une fois, tu as le droit d'exister et de t'exprimer :blush:
Et il y a tellement de gens qui sont nuls et chiants et qui s’expriment, tout le temps...... Déjà tu sais faire une phrase avec un français correct, c'est un bon début :wink:

Et du coup en ne prenant pas ce risque, il se passe quoi? Car quand on ne veut pas prendre de risque, c'est qu'il y a déjà quelque chose en place qui nous plait assez pour qu'on n'ait pas envie de le perdre (ex : je ne veux pas prendre le risque de demander ce super méga poste car mon poste actuel est tranquille/mes collègues sont sympas/il n'y a pas trop de déplacement). Quel aspect de ta vie tu ne souhaite pas voir disparaitre si jamais tu prenais ce risque et qu'en effet la personne en face ne te trouve pas intéressant?
Avatar de l’utilisateur
par Pasta
Homme de 33 ans vierge
#236462
C’est surtout du jugement dont j’ai peur, pas vraiment qu’on ne me trouve moi-même pas intéressant mais qu’on se rende compte que je ne fais rien de ma vie, que je suis un vieux puceau qui ne sort de son appartement que pour faire ses courses. J’ai peur qu’on me pose des questions sur mes passions, mes voyages, ma vie amoureuse et que je me retrouve bête parce que je n’ai strictement rien à dire. C’est ce qui se passe concrètement dans ma tête quand il s’agit de parler de moi-même, et évidemment ça me pousse à éviter de le faire et à éviter de me mettre dans des situations où j’aurais à le faire.

Récemment, avec le confinement, des collègues ont organisé un quizz où chacun devait donner une anecdote sur lui-même à l’organisateur, puis on devait deviner de qui était l’anecdote. Hé bah moi j’ai été infoutu de trouver la moindre anecdote sur moi.

Évidemment ça ne répond pas à ta question. J’imagine que je n’ai effectivement rien à perdre mais ce sont des peurs irrationnelles qui arrivent aux moments fatidiques.
MathSo aime ça
par Mellow
Femme de 33 ans vierge
#236469
Évidemment ça ne répond pas à ta question. J’imagine que je n’ai effectivement rien à perdre
Hmm je dirais que si... l'image que tu renvoies, la considération des autres: tu l'as dit toi-même. Un peu de fierté, mais ça se comprend, on a tous en nous de la fierté ^^
Peut-être aussi un certain confort dans tes interactions sociales car quand tu ne dis rien ou peu de choses, tu ne t'exposes pas à la critique ou au jugement et donc cela t'es confortable. Pas de prise de risque donc pas de stress.

Maintenant concernant le jugement des autres, franchement quoiqu'on fasse ou dise, on sera jugé. Je trouve ça triste que tu te renfermes comme ça. Si le fait de répondre à certaines questions te stresse, prépare tes réponses à l'avance (tu tournes le truc à ta façon, vague, comique...). Et renvoie la balle à ton interlocuteur en te focalisant sur lui, en lui posant des questions.

Est-ce que tu aimes ta vie telle qu'elle est actuellement ? (Bon on oublie le célibat) Si tu l'aimes bah autant essayer de l'assumer, en en discutant avec quelques personnes de confiance, petit à petit. Sinon... fais les choses dont tu as envie si tu sens que tu voudrais faire plus.

Moi j'ai senti le jugement des gens pendant longtemps (sur mon corps, ma personnalité)... parfois c'était verbalisé. Ben, je raconte pas toute ma vie à tout le monde mais je dis franchement quand j'ai rien fait de mon week-end (ce qui arrive souvent), par exemple. Mes hobbies aussi qui ne sont pas vraiment originaux mais tant pis. J'ai conscience du jugement mais je fais avec. J'ai la trentaine maintenant donc j'ai pas envie de me prendre tout le temps la tête sur le quand dira-t-on... exemple : l'écran d'accueil de mon portable est une couverture de manga. Bah ça fait sourire certains, d'autres vont peut-être me mettre dans la case geek ou gamine attardée, et alors ? Aujourd'hui je me suis baladée avec 2 chaussettes différentes, j'ai été gênée 2 secondes puis j'ai continué ma route sans complexe :joy: :sunglasses:
salambo aime ça
Avatar de l’utilisateur
par Pasta
Homme de 33 ans vierge
#236473
Mellow a écrit : 23 janv. 2021, 19:19
Évidemment ça ne répond pas à ta question. J’imagine que je n’ai effectivement rien à perdre
Hmm je dirais que si... l'image que tu renvoies, la considération des autres: tu l'as dit toi-même. Un peu de fierté, mais ça se comprend, on a tous en nous de la fierté ^^
Peut-être aussi un certain confort dans tes interactions sociales car quand tu ne dis rien ou peu de choses, tu ne t'exposes pas à la critique ou au jugement et donc cela t'es confortable. Pas de prise de risque donc pas de stress.

Maintenant concernant le jugement des autres, franchement quoiqu'on fasse ou dise, on sera jugé. Je trouve ça triste que tu te renfermes comme ça. Si le fait de répondre à certaines questions te stresse, prépare tes réponses à l'avance (tu tournes le truc à ta façon, vague, comique...). Et renvoie la balle à ton interlocuteur en te focalisant sur lui, en lui posant des questions.
C’est ce que je fais quand je suis dans une situation où je suis obligé de parler de moi, mais ça reste des façons de ne pas parler de moi non ?
Mellow a écrit : 23 janv. 2021, 19:19 Est-ce que tu aimes ta vie telle qu'elle est actuellement ? (Bon on oublie le célibat) Si tu l'aimes bah autant essayer de l'assumer, en en discutant avec quelques personnes de confiance, petit à petit. Sinon... fais les choses dont tu as envie si tu sens que tu voudrais faire plus.
Je ne sais pas trop si j’aime ma vie, d’un côté elle n’est pas si désagréable si on oublie le célibat, d’un autre j’ai un sentiment de non accomplissement. Parler à des personnes de confiance je le fais déjà, si je sais que je ne vais pas subir de jugement ou de reproches. Quant à faire plus de choses, ça fait 15 ans que je me dis que je devrais le faire…
Mellow a écrit : 23 janv. 2021, 19:19 Moi j'ai senti le jugement des gens pendant longtemps (sur mon corps, ma personnalité)... parfois c'était verbalisé. Ben, je raconte pas toute ma vie à tout le monde mais je dis franchement quand j'ai rien fait de mon week-end (ce qui arrive souvent), par exemple. Mes hobbies aussi qui ne sont pas vraiment originaux mais tant pis. J'ai conscience du jugement mais je fais avec. J'ai la trentaine maintenant donc j'ai pas envie de me prendre tout le temps la tête sur le quand dira-t-on... exemple : l'écran d'accueil de mon portable est une couverture de manga. Bah ça fait sourire certains, d'autres vont peut-être me mettre dans la case geek ou gamine attardée, et alors ? Aujourd'hui je me suis baladée avec 2 chaussettes différentes, j'ai été gênée 2 secondes puis j'ai continué ma route sans complexe :joy: :sunglasses:
Et comment ça se passe pour toi dans les conversations de groupe, ou les conversations en tête à tête avec une personne que tu connais peu ?
Avatar de l’utilisateur
par Decca
Femme de 30 ans vierge
#236474
Pasta a écrit :Je crois que le problème c’est de parler de moi-même en fait, surtout à des inconnus. J’ai un peu honte de ma vie et de moi-même, je ne veux pas prendre le risque qu’on découvre que je suis nul et chiant.
C'est certain qu'aborder des inconnu(e)s n'est pas chose facile ! D'autant qu'on vit dans une société qui incite les hommes à faire le premier pas dans le "jeu" de la séduction... Donc ça met un peu une pression inutile sur les plus timides ou introvertis.

Et impossible que tu sois "nul et chiant" ! Il ne faut pas te sous-estimer Pasta !
Je te conseillais d'aller vers une assoc' regroupant majoritairement des vegans parce que ça peut vraiment aider de rencontrer des gens qui partagent nos convictions. On se sent tout de suite moins seul et les sujets de conversation ne manquent pas car on peut aborder immédiatement des discussions plus profondes.
Généralement ce sont des personnes assez ouvertes d'esprit ; il n' y a pas le jugement du "t'es en couple/quoi, non?? T'as un problème !? non bah si... " :scream: ).

Concernant ta relation avec ta sœur, si tu n'as pas peur qu'elle se dégrade avec les rencontres organisées, alors oui, ce serait dommage de refuser son aide. C'est sûr que ça ne te coûte rien d'essayer (peut-être un peu de temps) :grin:

Mellow a écrit :Moi j'ai senti le jugement des gens pendant longtemps (sur mon corps, ma personnalité)... parfois c'était verbalisé. Ben, je raconte pas toute ma vie à tout le monde mais je dis franchement quand j'ai rien fait de mon week-end (ce qui arrive souvent), par exemple. Mes hobbies aussi qui ne sont pas vraiment originaux mais tant pis. J'ai conscience du jugement mais je fais avec. J'ai la trentaine maintenant donc j'ai pas envie de me prendre tout le temps la tête sur le quand dira-t-on... exemple : l'écran d'accueil de mon portable est une couverture de manga. Bah ça fait sourire certains, d'autres vont peut-être me mettre dans la case geek ou gamine attardée, et alors ? Aujourd'hui je me suis baladée avec 2 chaussettes différentes, j'ai été gênée 2 secondes puis j'ai continué ma route sans complexe
Idem. Ma vie tourne un peu (beaucoup!) autour de mes chats et des trucs que je collectionne / accumule. Je m'en suis souvent cachée par peur de passer pour une "vieille fille poussiéreuse à chats " mais maintenant je m'en fiche. Si des collègues viennent me poser des questions perso soit j'esquive (s'il s'agit d'un sujet lié à ma vie sentimentale, forcément) soit je dis la vérité. Ce n'est pas facile d'accepter le jugement des autres mais au fond, on s'en fiche de ce qu'ils pensent. Généralement, leur vie n'est pas meilleure que la nôtre...
Avatar de l’utilisateur
par Pasta
Homme de 33 ans vierge
#236485
Mais est-ce que la technique qui consiste à esquiver quand on nous pose des questions est une bonne technique de drague ? :grin:

Personnellement, j’ai vraiment l’impression que tout le monde a une vie plus intéressante que la mienne. D’ailleurs ça ne veut pas forcément dire meilleure, mais qu’au moins il y a des choses à en dire.
  • 1
  • 265
  • 266
  • 267
  • 268
  • 269