Venez ici pour partager vos joies et vos peines du moment.
Avatar de l’utilisateur
par Amaz
Homme de 29 ans vierge
#234295
Tu t'en doute mais je pense que la plupart des gens et moi y compris, nous avons des vies monotones, le fameux métro boulot dodo, en tout cas, c'est ce que je remarque chez mes voisins et moi, nous avons des vies qui vont à cent à l'heure, chacun vie au rythme des activités professionnelle. Cela dit je compatis quant à la frustration que tu ressens, j'espère que tu vas avoir une opportunité pro à l'avenir intéressante et que tu vas ainsi pouvoir vivre en toute autonomie.

ça te sera déjà plus intéressant et vivable de vivre seul plutôt qu'avec les parents, aussi sympathique ou non soit-il il arrive un âge ou l'on finit par avoir le souhait de vivre sa vie en dehors de la pression familial implicite :wink: j'ai hélas bien connu ça aussi et la toxicité surtout intra familial.
MathSo aime ça
Avatar de l’utilisateur
par VACN
Homme de 26 ans non vierge
#234455
Amaz a écrit :Oui je connais aussi les petites remarques qui non l'air de rien mais qui sont blessante. C'est souvent le cas si la personne est toxique. Ce ne sont pas des critiques grasses et lourdes, au contraire, ce sont de petite critique qui font mal.
Je pense que mes parents sont toxiques, même si c'est pas au même niveau que ce que tu nous as raconté sur ton père.

C'est bien simple, je peux pas leur parler de mes problèmes, ça sert à rien. Mon père, c'est pas la peine, et ma mère, si je lui dis que je fais une dépression et pourquoi, elle va me dire de "voir le verre à moitié plein", de "voir la vie du bon côté", bref, de cacher cette tristesse qu'elle ne saurait voir. Ou alors ce sera "c'est pas en faisant la tronche que ça ira mieux" ou carrément "nous ne sommes pas responsables de ton état, donc sois plus souriant avec nous". Si, si, c'est du vécu, cette dernière phrase.

Elle est peut-être un peu castratrice, d'ailleurs. Déjà pendant mes études, elle ne s'inquiétait pas que je sois seul, parce que soit-disant je devais me concentrer sur les études et le travail, et qu'une vie amoureuse m'aurait distrait.
Avatar de l’utilisateur
par Amaz
Homme de 29 ans vierge
#234456
Oui il y a beaucoup de parent qui le sont toxiques et qui ne s'en rendent même pas compte la plupart des cas.

Mon père s'est quelque peu assagi avec l'âge mais l'aspect castrateur je connais, et quant à mon père il lance des petits pics l'air de rien mais c'est des pics qui sont directement en lien avec la confiance en soi. Il aime être le " patron ". Il veut te faire sentir que c'est lui le chef, je ne sais pas si tu vois ou je veux en venir. Et s'il sent qu'il perd le contrôle il finit par être un peu agressif toujours dans la mesure. Il ne se met plus en colère mais il te fait comprendre par son comportement qu'il n'est pas content de la tournure que prend la situation. Il se montre insistant si tu préfères.

Je ne suis pas convaincu qu'il soit nécessairement un " pervers narcissique ", c'est un terme galvauder de nos jours que l'on utilise à toutes les sauces. Mais il en a certains aspects diront nous. Un certain manque d'empathie notamment, un côté narcissique tout de même très prégnant, pas de notion de culpabilité (ce qui est cohérent avec le manque d'empathie), la faute sera systématiquement rejetée sur autrui. Et enfin, un fort besoin de contrôler, voir si besoin, de manipuler les gens et en particulier les proches.

De toute manière mon pauvre VACN j'ai envie de te dire que ça laisse des traces ce genre de parent toxique mais on doit essayer de nous construire nous en tant qu'adulte malgré tout.

Il y a une phrase qui est très poétique à ce propos.
L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-même de ce qu'on a fait de nous.
par Sartre.

Je ne sais pas si cela est réel ou non mais quant à la dépression, j'ai entendu dire que les gens disent " haut potentiel " est plus sujette à la dépression que la moyenne.C'est peut-être pour ça aussi que tu te sens dépressif, tu es peut-être plus à risque.

Mais faut dire que par les temps qui courent, il y est de quoi tombé dans la dépression.

Je pense que les parents toxiques aident pas à se sentir épanouie. La castration, les petits pics à longueur de temps, ça flingue la confiance en soi et surtout dans tes moments aussi sensibles que l'adolescence notamment.
Avatar de l’utilisateur
par VACN
Homme de 26 ans non vierge
#234461
Amaz a écrit :Je ne sais pas si cela est réel ou non mais quant à la dépression, j'ai entendu dire que les gens disent " haut potentiel " est plus sujette à la dépression que la moyenne.C'est peut-être pour ça aussi que tu te sens dépressif, tu es peut-être plus à risque.
Ah mais carrément ! Être à "haut potentiel", c'est un peu comme voir et comprendre une partie des rouages du monde. Une petite partie seulement, mais déjà plus que la plupart des gens ; assez pour être hanté par des questions existentielles quasiment en permanence, là où les autres se contentent de vivre. On a conscience de ce qu'on sait et surtout de ce qu'on ne sait pas, et du coup ça bloque.

Sinon, j'ai vu ma psy hier. On a parlé de frustration sexuelle. J'avais encore du mal à parler de sexualité avec elle, mais on a commencé à débloquer certaines choses. A réapprendre à accepter et accueillir cette tension qui s'accumule dans le corps. Un truc que j'avais oublié depuis deux ans, mais ça fait un bien fou de se laisser ressentir ça sans le cacher.
Amaz aime ça
Avatar de l’utilisateur
par Amaz
Homme de 29 ans vierge
#234462
Oui tout à fait, j'ai un ami qui est peut-être un haut potentiel, sa psy le pense mais elle en est pas certaine et je retrouve chez lui ce dont tu parles, l’extrême lucidité sur le monde notamment. Et un cerveau qui tourne à cent à l'heure. D'ailleurs lui et moi on s'entend très bien. Il dit que je suis l'une des rares personnes avec qui il a la possibilité d’extérioriser ses nombreuses réflexions sur le monde et sur lui-même.

Même si je ne suis pas très fan des catégorisations en tous genres, je n'aime pas trop l'idée qu'il faille se définir comme étant " haut potentiel " ou bien ''Asperger'' ou n'importe quoi d'autres mais mine de rien, il y a des caractéristiques inhérentes à ces catégories et qui définisse après tout la manière dont va réagir la personne.

Je trouve cela très stimulant intellectuellement parlant d'échanger avec une personne éventuellement haute potentielle. J'aime les réflexions qu'il a sur le monde et lui-même.

Peut-être que je me trompe mais en revanche je crois voir les problématiques que peuvent rencontrer les hauts potentiels, j'ai l'impression que vu que leur cerveau tourne beaucoup le lâcher prise est difficile, et l'extra clairvoyance je le vois comme un frein au bonheur.

Ajouté 9 minutes 17 secondes après :
Je ne saurais pas dire s'il est heureux ou non, il ne semble pas respirer la joie de vivre mais il ne semble pas non plus fondamentalement malheureux. Il me dit être agacé par moments par je le cite " l'appétit de son cerveau " à vouloir tout comprendre, tout apprendre mais hormis ça il semble le vivre assez sereinement.
par Max56
Homme de 31 ans vierge
#234463
Tes frustrations sexuelles sont comment ? pire que celles d'avant avoir connu le sexe ?
Avatar de l’utilisateur
par VACN
Homme de 26 ans non vierge
#234464
J'en ai plus conscience maintenant. Ça vient par vagues, une tension dans les muscles.
par Max56
Homme de 31 ans vierge
#234466
VACN a écrit :J'en ai plus conscience maintenant. Ça vient par vagues, une tension dans les muscles.
Il n'y a pas de cycle bien défini (scientifiquement) chez les hommes mais en ce qui me concerne la libido a un caractère cyclique quand même. Par moment c'est impossible de résister je pense qu'à ça et d'autres j'y pense normalement mais j'arrive à détourner facilement mes pensées ailleurs.
Tyrus aime ça
par Tyrus
Homme de 32 ans non vierge
#234467
Mais es tu vraiment a haut potentiel VACN ? J'ai l'impression que maintenant des que quelqu'un ne rentre pas dans le moule, hop on le colle haut potentiel. On m'a fait cette remarque mais je doute d'en être.

Avant d'être affirmatif sur la question il vaut mieux passer des tests.
Avatar de l’utilisateur
par VACN
Homme de 26 ans non vierge
#234468
On m'a testé quand j'étais gamin, et diagnostiqué "surdoué".
  • 1
  • 112
  • 113
  • 114
  • 115
  • 116