Venez ici pour partager vos joies et vos peines du moment.
par Aurus
Homme de 31 ans non vierge
#230197
Florent a écrit : 25 janv. 2020, 18:09
Aurus a écrit : Les solutions pour s'en sortir existent et je pense que nous les connaissons dans les grandes lignes.
non
Non aux deux parties de ma phrase ?
Avatar de l’utilisateur
par Florent
Homme de 37 ans vierge
#230201
Pour la 2ème partie.
Si les gens connaissaient dans les grandes lignes les solutions pour s'en sortir, il n'y aurait pas ce forum.
par Aurus
Homme de 31 ans non vierge
#230203
Par grandes lignes j'entendais : trouver des moyens de faire des rencontres, avoir plus confiance en soit, s'ouvrir aux autres ...

Après il n'y a pas de solution toute faite, qui faudrait simplement suivre.
Avatar de l’utilisateur
par Coelio
Homme de 31 ans non vierge
#230206
Courage VACN!

Tu as bien cerné la chose à faire : hiérarchiser. Ce n'est pas parce que tu vas mettre tes forces dans ce qui est nécessaire à ta prise d'indépendance que tu t'interdiras pour autant de rencontrer quelqu'un en parallèle. Si par hasard au cours de tes recherches de boulot (fructueuses ou non) tu rencontrais quelqu'un, alors rien ne t'empêcherait d'essayer de construire quelque chose avec elle.
Trouver du boulot me semble être quelque chose de moins "mystique" que rencontrer quelqu'un dans nos cas (je me permets de généraliser aux VTs).
Je ne dis pas plus simple, mais pour moi, ça dépend de paramètres qu'on peut plus facilement contrôler... sans pouvoirs magiques, j'aurai plus de facilités à faire décoller un avion qu'un tapis volant, mais ce n'est pas pour autant qu'apprendre à piloter un avion sera aisé : néanmoins, ça dépend de paramètres que j'aurai, selon moi, plus de chances de pouvoir contrôler.

Pour le reste, je pense que tu te rappelles ma manière de voir les choses (qui n'a pas vraiment changé) : serrer les dents et avancer, ne jamais baisser les bras, toujours y croire (et s'y forcer si quelques neurones indépendantistes et pessimistes décident de faire sécession).
Il est normal d'avoir des phases de découragement, mais il ne faut pas s'y abandonner.

Avance, et crois en toi.
Ippo a écrit :On les connait plus ou moins les solutions mais entre les connaitre et les appliquer il y a un fossé.
Et entre leur application et l'arrivée des premiers résultats, il peut se passer un temps considérable.
Alors il ne faut pas croire que les graines du progrès et du changement qu'on a trouvées et plantées ne donneront rien.. Les fleurs vont mettre du temps à pousser, mais elles seront durables.

Le truc, c'est de ne pas s'arrêter d'arroser en cours de route.


Coelio, champion de la métaphore à 2 cents.
salambo, SnapBack et 1 autres aime ça
Avatar de l’utilisateur
par VACN
Homme de 26 ans non vierge
#230208
Coelio a écrit :Tu as bien cerné la chose à faire : hiérarchiser. Ce n'est pas parce que tu vas mettre tes forces dans ce qui est nécessaire à ta prise d'indépendance que tu t'interdiras pour autant de rencontrer quelqu'un en parallèle. Si par hasard au cours de tes recherches de boulot (fructueuses ou non) tu rencontrais quelqu'un, alors rien ne t'empêcherait d'essayer de construire quelque chose avec elle.
Mais en attendant, j'arrive de moins en moins à supporter les manques. Je les ai ignorés pendant des mois, mais là je recommence à ressentir de la tristesse, de la honte, de la colère et de l'envie en voyant des gens s'embrasser ou se tenir la main, ou des scènes même un peu chaudes dans les films... J'ai de plus en plus l'impression d'avoir raté mes deux seules chances. Finalement, passer le cap n'a pas changé grand-chose.

J'aimerais bien trouver une relation plus légère, sans attaches, pour être au moins un peu satisfait en attendant que le reste de ma vie soit stabilisé. Mais même ça, ça n'a pas l'air possible. Une semaine sur une appli de rencontres dans ce but, et rien, zéro contact. Je ne fais toujours pas envie...

Sinon, c'est sympa de te revoir par ici, Coelio :sweat_smile:
Avatar de l’utilisateur
par SnapBack
Homme de 28 ans non vierge
#230209
Les recherches, c’est souvent douloureux... mais sans ça, rien ne changera.
Avatar de l’utilisateur
par Amaz
Homme de 29 ans vierge
#230210
Ce serait trop beau si l'on devait ne pas faire de recherche

Mais j'en ai connu des gens qui partaient du principe que pole emploi devait le travail de candidature à leur place. Il y a des gens qui mélangent pôle emploi et agence d'intérim. Le but principal de pôle emploi ça reste l'indemnisation des chômeurs, ils ne peuvent pas trouver un job à la place des gens. Au mieux, ils peuvent dans certains cas financer une formation qui nous intéresse.

Personne ne viendra toquer à nos portes, le seul moyen d'obtenir un job, c'est de se fatiguer à candidater
Avatar de l’utilisateur
par Coelio
Homme de 31 ans non vierge
#230213
VACN a écrit : Mais en attendant, j'arrive de moins en moins à supporter les manques. Je les ai ignorés pendant des mois, mais là je recommence à ressentir de la tristesse, de la honte, de la colère et de l'envie en voyant des gens s'embrasser ou se tenir la main, ou des scènes même un peu chaudes dans les films... J'ai de plus en plus l'impression d'avoir raté mes deux seules chances. Finalement, passer le cap n'a pas changé grand-chose.
Tu n'es pas une machine. Tu as des hauts et des bas, c'est normal. Ce n'est pas parce que je ne cessais de dire ici qu'il ne fallait jamais cesser d'y croire que je n'avais pas des périodes de doute. Alors je m'appliquais ce avec quoi je vous cassais les pieds alors :grin: .

J'ai mis en gras un truc que je trouve intéressant.
(Je n'ai pas suivi tout ce qu'il t'est arrivé et/ou compris ton propos, donc peut-être que je vais dire des bêtises, et te prie de bien vouloir m'en excuser)

Tu as eu des expériences, et visiblement tu choisis de leur mettre un autocollant "chance ratée" dessus. En vrai, ce n'est que toi qui les vois ainsi.Ce n'est pas parce que tes histoires avec X et Y n'ont pas abouti à quelque chose de durable dans le temps, comme tu le souhaites, que c'est un échec complet. Quand tu as vécu ces histoires, n'étais tu pas heureux de les vivre, sans pour autant te dire "Ah, si ça ne va pas durer, alors c'est nul, on arrête tout"?
Elles ont duré ce qu'elles ont duré. Tu as fait de ton mieux je suppose. Tu as peut-être raté des choses, fait des erreurs, mais ça arrive à tout le monde. Il y avait aussi toute une part que tu ne maîtrisais pas, au moins 50%, puisque ça se fait à deux (sans parler de potentiels facteurs externes).

J'ai souvent eu des regrets aussi, vis à vis de telle ou telle personne avec qui j'aurais aimé construire quelque chose, quand j'étais un VT en plein doute. Je me retournais la tête en me disant "Cette chance tu l'as ratée, et celle là aussi, et puis celle là, et celle ci et encore ... etc etc". Ouais ok. C'était mort, fini. Je pourrais voyager dans le temps, j'irais me botter mon divin arrière-train en me disant de passer à autre chose et d'aller m'en créer d'autres.

Tire objectivement de tes expériences passées tout ce qu'il y a de positif. Pense à ce que tu as réussi pour t'offrir ces possibilités, même si à la fin ça s'est terminé. Tu as RÉUSSI à entamer des choses, et c'est bien.
Alors oui, j'imagine que c'est d'autant plus frustrant de ne pas réussir à le reproduire pour le moment. Mais je n'ai aucun doute que ça se reproduira, honnêtement. Mais oui, ça ne sera sans doute pas demain (mais si ça arrive tant mieux, c'est tout ce que je te souhaite! :smile: ).

Personnellement, je suis bien content de m'être rétamé plein de fois avant de rencontrer ma copine. Avec elle, j'ai réussi tout ce que je n'arrivais pas à être ou à faire avec mes "chances ratées". Et je gage que je n'y serais pas arrivé sans mes déceptions passées.

Aller, courage. Je sais que ce n'est pas facile, mais rien n'est jamais perdu, et je sais aussi que c'est chiant de devoir encore, et encore, et encore, être patient... Attendre, espérer... Autant le faire avec le meilleur moral possible!
Sinon, c'est sympa de te revoir par ici, Coelio :sweat_smile:
Je passe ponctuellement, en coup de vent. Je poste peu, mais j'essaie de suivre un peu ce que vous devenez :) .
Avatar de l’utilisateur
par VACN
Homme de 26 ans non vierge
#230219
Coelio a écrit :Tire objectivement de tes expériences passées tout ce qu'il y a de positif. Pense à ce que tu as réussi pour t'offrir ces possibilités
J'ai franchi le cap, découvert que j'étais un compagnon "de qualité" (une fois en couple) et vécu mon premier "coup de foudre". Je n'aurais jamais cru dire ça un jour il y a deux ans, mais maintenant ça me paraît dérisoire. Et depuis plus d'un an, rien. Être en couple ne m'a pas appris à trouver une partenaire, et mon petit coup de foudre (mutuel, en plus !) n'a pas fait long feu. Je ne comprends toujours pas comment ça marche. Je suis de retour derrière le mur de verre, de l'autre côté il y a presque tout le monde qui vit une vie "normale" pendant que je stagne. Exactement comme avant. Je ne sais pas que je peux plaire ; je sais que j'ai plu deux fois (une fois et demie, disons). C'est différent.
Avatar de l’utilisateur
par VACN
Homme de 26 ans non vierge
#233950
Amaz a écrit :J'ai repensé à la discussion et si je m'en rappelle bien il me semble que VACN est haut potentiel, peut-être que ça joue sur l'état d'esprit, il paraîtrait que les hauts potentiels ont souvent tendance à voir le monde d'une manière très lucide et ils sont également un ''Grand sens de la justice, de l'équité, moralité. Intolérance à l'injustice, pour lui et pour les autres''.
Justement, on m'a dit toute ma vie (et ma mère me l'a redit récemment pour essayer de me remonter le moral) que je suis "brillant", que je suis "capable de tout". Mais si je suis si doué, si extraordinaire, alors pourquoi je n'arrive quasiment à rien dans la vie ? L'écart entre ce que je suis censé pouvoir accomplir et ce que j'ai accompli est si grand que ça me donne l'impression d'avoir gâché ce fameux potentiel. Et du coup je me sens encore plus nul. "Tu verras, quand tu feras ce qu'il faut et que ça ira mieux, tu te diras 'Ouah, j'aurais dû faire ça plus tôt, j'ai perdu du temps à être pas bien !'". Oui, ben voilà, je suis trop nul, aussi, de pas me sentir bien, quand le bonheur est à portée de main...

La plupart des gens font certaines choses d'instinct, comme discuter avec des gens nouveaux, baratiner un recruteur, séduire les gens qui leur plaisent, comprendre les codes et comment marche le monde. Ça leur vient naturellement, mais moi je comprends rien à tout ça. Et personne ne comprend ça.

On me dit que la vie est belle, mais pour moi la vie elle est pas belle, elle est morne et vide, à part quelques amis et ma famille. Ma vie à moi stagne, et sans qu'elle soit catastrophique, je n'arrive pas à la faire bouger. Chaque fois que j'essaye de changer moi-même ma situation, il y a un obstacle que je n'arrive pas à franchir, et finalement je dois m'en remettre au jugement de quelqu'un d'autre pour que ça bouge. Du coup je me sens comme spectateur de ma propre vie, parce que je vaux rien comme acteur. Je veux autre chose dans ma vie, je veux un travail qui me plaise, je veux un chez moi, je veux une compagne, je veux une famille, je veux ce que plein de gens ont. Ça devrait pourtant être simple, mais je n'y arrive pas. Même pas la première étape, trouver un CDI.

J'ai conscience de perdre mon précieux temps de vie à me sentir mal, et que ça ne peut pas aider à ce que les choses s'améliorent, mais je suis littéralement incapable de m'en empêcher à l'heure actuelle.

Du coup, j'ai des pulsions. Je vois un couteau, je me vois l'attraper et me taillader avec. Une voiture arrive en face sur la route, je me vois lui rentrer dedans. Ma fenêtre est ouverte, je me vois sauter à travers.
  • 1
  • 110
  • 111
  • 112
  • 113
  • 114