Venez ici pour partager vos joies et vos peines du moment.
Par shabif56

Homme de 41 ans vierge
#213478
Hello,

Cela faisait de nombreuses années que je n'étais plus passé sur ce forum.
Content de voir qu'il existe toujours car je pense qu'il permet à pas mal de personnes de se rendre compte qu'elles ne sont pas seules... à être seules ! :-)
Donc merci et bravo aux administrateurs / modérateurs qui font vivre cet espace d'échanges.

Certain.e.s reviennent par ici pour informer de leur changement de "statut", expliquer comment cela est (enfin) arrivé, ce que cela change pour eux/elles (ou pas...).
Cela ne sera pas mon cas pour cette fois. Je suis toujours VT et à 40 ans, je réclame même le statut de VT-rant ! :-)

Pour autant, de l'eau à couler sous les ponts pour moi durant ces quelques années.
Vivant moins en ermite que je n'ai pu le faire plus jeune, je suis amené à rencontrer de nombreuses personnes.
Et il s'est trouvé qu'une de ces personnes est tombé amoureuse de moi.
Cupidon étant un ivrogne :-) n'a pas voulu que ce sentiment soit réciproque.
Je ne ressentais aucune attirance, même physique, pour cette personne.
J'ai trouvé d'ailleurs cette situation assez dérangeante, ne sachant comment me comporter, la faisant souffrir bien involontairement.

Ceci dit, je ne sais comment j'aurais réagi dans le cas où l'attirance aurait été réciproque.
J'aurais peut-être été tout aussi embêté, sinon plus.... étant plus généralement fermé à toute relation intime, y compris amicale.
Je connais pas mal de monde mais reste toujours distant. L'ermite ne s'éloigne jamais très loin de sa hutte.

Et plus globalement je ne cherche pas à rentrer dans les clous et accepte volontiers d'être quelqu'un d''anormal" sur pas mal de sujets.
D'ailleurs je ne ressens pas cette situation de "VT" en soi comme une souffrance.
Il y a bien frustration sexuelle, mais je pense que je pourrais ressentir cette même frustration en étant seul bien que pas VT ou même en étant en couple, mais sans relations intimes satisfaisantes.

Je dois dire que j'ai d'ailleurs cherché si il y avait des solutions permettant de diminuer ce désir (plantes anaphrodisiaques ou autres...) mais sans réel succès.
Mais je n'ai pas vraiment insisté. J'ai une relation ambigu avec de désir, difficile à contenter complètement mais apportant tout de même un certain plaisir.
Sans doute qu'avec l'âge, les choses vont se calmer naturellement mais à 40 ans je suis encore assez "vert" :-)

En tous cas, sauvageon comme je suis, j'imagine assez mal parvenir à des relations sexuelles par des voies classiques (drague, rencontres, etc.).
Aussi je ne cache pas fréquenter certains sites proposant des "relations tarifées", comme on dit poliment.
J'y fais du lèche-vitrine sans pour l'instant "consommer" (sic). Et je ne serai pas hypocrite en disant que c'est uniquement pour des raisons éthiques, même si c'est une source de questionnement.
J'avais d'ailleurs tenté une expérience de cette sorte il y a de nombreuses années qui avait été un fiasco et j'ai l'impression que je parviendrais au même résultat.
Mais je peux traverser le Rubicon à tout moment. C'est simple comme un coup de fil :-)

Voilà pour les nouvelles d'un ancien du forum.

Il me restait quelques mois pour pouvoir poster ce message en faisant un clin d’œil au film "40 ans toujours... " que je n'ai d'ailleurs pas pu regarder plus de 15 minutes, tant je l'ai trouvé caricatural !
Conseil cinéma : sur le même sujet, préférez le film islandais "L'Histoire du géant timide" qui est tout de même bien plus subtil (pas difficile !).

Au plaisir de vous lire.
Pasta, motus aime ça