Venez ici pour partager vos joies et vos peines du moment.
Avatar de l’utilisateur
par MathSo
Homme de 26 ans vierge
#227771
godfreyho a écrit : Ça c'est une vision "fantasmée" (je ne te le reproche pas, je suis le 1er à tomber dans le piège) mais en face il y a un être humain comme nous pourquoi serait-il aussi "dur", "cynique" ou méprisant sous prétexte que ce serait une femme? On pourrait aussi reprochait ça aux mecs dans ce cas.
Visiblement il existe des personnes avec une estime de soi à la ramasse qui ont réussi malgré tout à se mettre en couple, ils ont bien du rencontrer un homme ou une femme pas trop pourri qui ont réussi à "voir au delà".
Oui bien sûr, on pourrait continuer sur ce raisonnement. Mais ce que je voulais dire, c'est que lorsque un homme met une femme sur un piédestal, ça transparaît dans son attitude : il devient en quelque sorte un toutou. Et ça je pense que ça fait fuir les femmes.

D'ailleurs, imaginons la chose en sens inverse. Une femme, visiblement très amoureuse de toi te met sur un piédestal : Elle devient collante ; est d'accord sur absolument tout ce que tu dis ou fait ; a abandonné ses amis ou ses convictions profondes rien que pour te plaire. Tu vas pas trouver ça too much ? C'est le genre de personne qui n'a pas de personnalité voire un peu possessive sur les bords. Et dans tous les cas, ça n'annonce rien de bon pour la suite.
Même si la personne en face de soi n'est pas cynique, elle va se poser des questions.

Quand à l'estime de soi, je pense que c'est autre chose. Après dans mon post, c'est une parole d'ex-harcelé. Désolé si ça a pu être perçu comme dur.
par godfreyho
ans
#227775
MathSo a écrit :Tu vas pas trouver ça too much ?
Je serais surtout très gêné et lui demanderais d'arrêter.
Sinon je comprends mieux ton point de vue qui effectivement se défend.
Mais est-ce que sous prétexte d'avoir une vie sentimentale inexistante nous en arriverions à de tels comportements assez extrêmes quand même, je ne pense pas, que nous en ayons certains aspects du fait de notre mésestime de soi oui c'est fort probable mais de manière plus nuancée peut-être. Non?
Avatar de l’utilisateur
par Florent
Homme de 37 ans vierge
#227776
Ca n'existe pas les vrais gentils. Tout comme les vrais méchants.
Personne n'est tout blanc ou tout noir.
Avatar de l’utilisateur
par Lux
Femme de 33 ans non vierge
#227792
MathSo a écrit : 16 nov. 2019, 20:09
godfreyho a écrit : Ça c'est une vision "fantasmée" (je ne te le reproche pas, je suis le 1er à tomber dans le piège) mais en face il y a un être humain comme nous pourquoi serait-il aussi "dur", "cynique" ou méprisant sous prétexte que ce serait une femme? On pourrait aussi reprochait ça aux mecs dans ce cas.
Visiblement il existe des personnes avec une estime de soi à la ramasse qui ont réussi malgré tout à se mettre en couple, ils ont bien du rencontrer un homme ou une femme pas trop pourri qui ont réussi à "voir au delà".
Oui bien sûr, on pourrait continuer sur ce raisonnement. Mais ce que je voulais dire, c'est que lorsque un homme met une femme sur un piédestal, ça transparaît dans son attitude : il devient en quelque sorte un toutou. Et ça je pense que ça fait fuir les femmes.

D'ailleurs, imaginons la chose en sens inverse. Une femme, visiblement très amoureuse de toi te met sur un piédestal : Elle devient collante ; est d'accord sur absolument tout ce que tu dis ou fait ; a abandonné ses amis ou ses convictions profondes rien que pour te plaire. Tu vas pas trouver ça too much ? C'est le genre de personne qui n'a pas de personnalité voire un peu possessive sur les bords. Et dans tous les cas, ça n'annonce rien de bon pour la suite.
Même si la personne en face de soi n'est pas cynique, elle va se poser des questions.

Quand à l'estime de soi, je pense que c'est autre chose. Après dans mon post, c'est une parole d'ex-harcelé. Désolé si ça a pu être perçu comme dur.
Je comprends mieux ce que tu veux dire. En gros, le fait d'effacer ce qu'on est pour l'autre pousse la personne adulée à mal se comporter, c'est ça ?
Il y a un peu de vrai même si j'imagine que certains savent ne pas en abuser. Mais ça monte à la tête de tout le monde d'être mis sur un piédestal, comme tu le dis.
Florent a écrit : 17 nov. 2019, 01:04 Ca n'existe pas les vrais gentils. Tout comme les vrais méchants.
Personne n'est tout blanc ou tout noir.
D'accord avec ça : on est généralement plus nuancés que ça... dans certaines situations on peut mal ou bien se comporter, personne n'est uniforme.
Après il y a quand même des tendances à l'altruisme ou à l'égoïsme, au tact ou à la fausse franchise qui ne sert qu'à blesser.
Avatar de l’utilisateur
par MathSo
Homme de 26 ans vierge
#227846
godfreyho a écrit :Mais est-ce que sous prétexte d'avoir une vie sentimentale inexistante nous en arriverions à de tels comportements assez extrêmes quand même, je ne pense pas, que nous en ayons certains aspects du fait de notre mésestime de soi oui c'est fort probable mais de manière plus nuancée peut-être. Non?
Ça je n'en sais vraiment rien. Ça doit dépendre selon chacun. Après, je doute que sous prétexte qu'on ait une vie sentimentale inexistante, on se comporte comme tel. A la limite, peut-être comme quelqu'un de désespéré. En revanche, je suis quasi sûr que mettre l'autre sur un piédestal, c'est très utilisé par ceux qui ont une faible estime d'eux-mêmes ! Ils se dévalorisent en faisant ça.
Lux a écrit : Je comprends mieux ce que tu veux dire. En gros, le fait d'effacer ce qu'on est pour l'autre pousse la personne adulée à mal se comporter, c'est ça ?
Il y a un peu de vrai même si j'imagine que certains savent ne pas en abuser. Mais ça monte à la tête de tout le monde d'être mis sur un piédestal, comme tu le dis.
Lorsque quelqu'un met une personne sur un piédestal, généralement cette dernière va trouver ça bizarre, et ça va s'arrêter là. Mais en effet, il doit y avoir certaines personnes qui n'ont pas de scrupules et qui vont essayer de profiter de la situation. Du genre : "tiens, je vais pouvoir lui demander tout ce que je veux sans rien lui rendre en retour, parce-que c'est juste un serpillière qui est prêt à faire n'importe quoi pour moi". J'exagère un peu, mais c'est dans le genre. Heureusement, il s'agit de la minorité.
Florent a écrit :Ca n'existe pas les vrais gentils. Tout comme les vrais méchants.
Personne n'est tout blanc ou tout noir.
Oui c'est ça. Il y a toujours une part de bonté chez les "méchants" ou une part de méchanceté chez les "gentils".
Amaz aime ça
par godfreyho
ans
#227850
MathSo a écrit :Oui c'est ça. Il y a toujours une part de bonté chez les "méchants" ou une part de méchanceté chez les "gentils".
C'est une évidence, après quelqu'un qui est globalement plus méchant que gentil, ben désolé c'est une ordure... Il n'y a qu'à voir les dégâts qu'il peut faire (harcèlement, violences...).