Venez ici pour partager vos joies et vos peines du moment.
par godfreyho
ans
#227350
Linconnu a écrit :Au moins ils ont été honnêtes avec toi, cela vas peut-être te permettre de mettre le doigt sur ce qui va et sur ce qui ne vas pas.
Si encore ils lui reprochaient d'être méchant ou malveillant ou désagréable, mais là non ils lui reprochent sa différence, donc ce qui va et ne va pas désolé mais bon... Encore une fois il faut mentir et rentrer dans le moule c'est la seule solution, ah si avoir un physique pas trop mal aussi sinon, c'est mort.

Bien bien c'est encourageant tout ça.
Avatar de l’utilisateur
par SnapBack
Homme de 28 ans non vierge
#227351
godfreyho a écrit :Si encore ils lui reprochaient d'être méchant ou malveillant ou désagréable, mais là non ils lui reprochent sa différence, donc ce qui va et ne va pas désolé mais bon... Encore une fois il faut mentir et rentrer dans le moule c'est la seule solution, ah si avoir un physique pas trop mal aussi sinon, c'est mort.
L’originalité, ça marche rarement... à condition qu’elle soit contenue comme une cerise sur un gâteau, un nœud papillon dans un costume, des lunettes rondes sur une tête bien faite (je vais y revenir). Une différence trop marquée dans ses habitudes et ses goûts peuvent aussi renvoyer un désir de ne pas se laisser approcher : comme un couple, c’est aussi des moments ensemble... je pense qu’il y a de ça aussi.

Quand on n’a pas réussi et que l’on garde cette originalité qui nous est singulière, ça renforce ce sentiment d’échec et les gens te roulent dessus. Les relations humaines, encore une fois, c’est que du concret : la moindre faiblesse et on t’attaque. Après, ça m’a rendu plus fermé qu’avant mais ne jamais négliger la forme au fond même si on pense que la forme, c’est superficiel et que les gens n’y prêtent pas attention surtout les plus braves.

L’amour est quelque chose de beau mais qui n’a rien de mystique, il faut le chercher soi-même tout en restant juste. Pour être en couple, il faut le vouloir et assumer prendre sa part... car les autres vivent leurs vies et saisiront les occasions.
par Haze
Homme de 33 ans vierge
#227352
SnapBack a écrit : 02 nov. 2019, 20:19 L’originalité, ça marche rarement... à condition qu’elle soit contenue comme une cerise sur un gâteau, un nœud papillon dans un costume, des lunettes rondes sur une tête bien faite (je vais y revenir). Une différence trop marquée dans ses habitudes et ses goûts peuvent aussi renvoyer un désir de ne pas se laisser approcher : comme un couple, c’est aussi des moments ensemble... je pense qu’il y a de ça aussi.

Quand on n’a pas réussi et que l’on garde cette originalité qui nous est singulière, ça renforce ce sentiment d’échec et les gens te roulent dessus. Les relations humaines, encore une fois, c’est que du concret : la moindre faiblesse et on t’attaque. Après, ça m’a rendu plus fermé qu’avant mais ne jamais négliger la forme au fond même si on pense que la forme, c’est superficiel et que les gens n’y prêtent pas attention surtout les plus braves.
hardcore redpill
Avatar de l’utilisateur
par SnapBack
Homme de 28 ans non vierge
#227353
Haze a écrit : 02 nov. 2019, 20:39 hardcore redpill
Je n’aime pas trop ce qualificatif mais avec mon retour d’expérience, je trouve que certains codes sociaux sont encore bien tenaces et que pour progresser, il faut malheureusement y passer pour intégrer la société et accroître ses chances de trouver quelqu’un sans renier certaines valeurs. Une originalité trop marquée te marginalise et te catégorise : si c’est assumé et maîtrisé, c’est bien car vivre heureux en faisant ce que l’on veut, j’y crois sincèrement mais si ce n’est pas assumé, c’est trés difficile de se défaire d’une image que l’on n’a pas voulu au départ et qui sera tourné en ridicule quand tu seras dans un mauvais jour.

Seul le concret compte et pour y atteindre, on mange son pain noir pendant des années parfois.

Je suis un ancien original, je croyais que les gens pouvaient passer outre de ça mais ça ne marche pas ainsi, je m’étais trompé bien que je sois un anticonformiste dans l’âme. Changement d’image et les choses changent.

Selon les retours de tes proches, d’amis, ça peut valider certains choix (bien qu’indépendant, je reste « soumis » aux autres car on vit en société mais je cherche l’équilibre entre faire ce que je veux et bien intégrer la société malgré mes traits d’ermite). Certains appellent ceci de la maturité mais je vois ça comme un retour d’expérience.
par godfreyho
ans
#227355
SnapBack a écrit :Selon les retours de tes proches, d’amis, ça peut valider certains choix (bien qu’indépendant, je reste « soumis » aux autres car on vit en société mais je cherche l’équilibre entre faire ce que je veux et bien intégrer la société malgré mes traits d’ermite). Certains appellent ceci de la maturité mais je vois ça comme un retour d’expérience.
Je t'envie, je n'y arrive pas et la mort de mon frère n'a pas arrangé mon amertume et ma colère.
Avatar de l’utilisateur
par SnapBack
Homme de 28 ans non vierge
#227356
godfreyho a écrit :Je t'envie, je n'y arrive pas et la mort de mon frère n'a pas arrangé mon amertume et ma colère.
Quand quelque chose ne fonctionne pas, il faut changer d’approche.
Ça peut prendre du temps...

L’exemple de Diogene montre que l’on peut conseiller quelqu’un mais qu’il faut choisir les bons mots sous peine de rendre cette personne triste (je n’aime pas cette méthode dite « électrochoc » : trop dure, pas pédagogique, paternaliste et potentiellement dangereuse pour les personnes en état de détresse). J'invite plus les gens à faire leurs propres expériences car on a des tempéraments différents... et un Jean-Schtroumpf-à-lunettes, ça énerve tout le monde :grin:

Je reste en colère parfois... ça a modifié ma perception du monde (certains, certaines aiment bien gratter sur les autres) mais il ne faut jamais faire payer ceux et celles qui ne t’ont rien fait et qui t’ont aidé, bien que je suis devenu encore plus méfiant.

Être trop à fond sur ses passions fait peur aussi car ça peut virer à l’obsession (ton partenaire aura peur de passer en 2ème place) et à un manque d’ouverture à d’autres expériences (ce qui est un objectif du couple : faire des projets à deux et plus seul). Pour le coup, c’est un vrai apprentissage pour moi car c’est totalement nouveau et que mes passions, bien que je les adore, doivent prendre un peu de recul même si je continue toujours de m’améliorer.
Avatar de l’utilisateur
par SnapBack
Homme de 28 ans non vierge
#227358
Linconnu a écrit :Les relations humaines peuvent être aussi très complexes. Par exemple l'expression : on ne sait pas sur quel pied danser avec toi. (une fille me l'a déjà dit)
La réflexion que je lis souvent ici : « Les autres sont heureux, ils vivent en couple et ça me rend triste ». Une pure réflexion de pensée « concrète » qui manque encore de nuance : un sourire peut être un masque (comme un iceberg que tu ne vois que la partie visible) mais on aura retenu « les autres en couple et les VT célibataires ».

Beaucoup de gens fonctionnent ainsi, à la facade.
D’où l’importance de bien soigner sa présentation car elle a un impact réel.


Linconnu a écrit :Que veux-tu dire par : assumer prendre sa part ?
Chercher quelqu’un et non plus l’attendre.
Mais pas en mode obsession non plus : les projets demandent parfois du temps.
par godfreyho
ans
#227360
Linconnu a écrit :La différence peut aussi attirer, ou éveiller la curiosité des autres et pas forcément pour te faire du mal ou te juger.
Je me répète, je comprends le principe mais dans la pratique je ne l'ai jamais vérifié, mes différences m'ont toujours fais ostraciser d'où une perception erronée du monde et des individus. Je sais que je suis dans l'erreur, je n'arrive cependant pas à m'en persuader ou à aller au delà pour l'instant, j'espère que cela ne durera pas trop longtemps.
Avatar de l’utilisateur
par Lux
Femme de 33 ans non vierge
#227364
En même temps, je persiste à penser que la VT n'est pas une simple question de "se fondre dans le moule ou pas".
Ça joue, très certainement, mais il y a des tas de gens excentriques, anti-conformistes, qui s'habillent n'importe comment, qui sont en couple.
A mon sens, on est vraiment sur une question de comportement et de rapport aux autres. Je n'ai évidemment pas la solution mais celles et ceux qui vous intiment de changer de look ont tout faux, à mon sens. En revanche, apprendre à aller vers les autres, ça me semble nettement plus intéressant et efficace (je dis ça sans avoir moi-même trouvé la clé, hein...)

Diogène, je comprends ton aigreur, maintenant nous dire à 28 ans que ça fait 15 ans que tu stagnes... pardon, mais à 13 ans on n'est pas VT, et à vrai dire même à 18 ans pas vraiment...
x00 aime ça
par godfreyho
ans
#227366
Lux a écrit :Diogène, je comprends ton aigreur, maintenant nous dire à 28 ans que ça fait 15 ans que tu stagnes... pardon, mais à 13 ans on n'est pas VT, et à vrai dire même à 18 ans pas vraiment...
Je ne pense pas que, dans son cas, seule la VT soit à prendre en compte mais, comme tu le dis, son rapport aux autres, je dis ça car je pense être dans un état d'esprit similaire.

Après le soucis, c'est que c'est un cercle vicieux: on nous dit que le problème vient de nous donc on culpabilise et on s'enlise dans cette mésestime de soi, mon inconscient est persuadé que j'ai mérité toutes ces maltraitances subies et que les acteurs de ces actions n'ont rien à se reprocher, puisque le "problème vient de moi".