Venez ici pour partager vos joies et vos peines du moment.
Avatar de l’utilisateur
par Lux
Femme de 33 ans non vierge
#227368
godfreyho a écrit : 03 nov. 2019, 10:57
Lux a écrit :Diogène, je comprends ton aigreur, maintenant nous dire à 28 ans que ça fait 15 ans que tu stagnes... pardon, mais à 13 ans on n'est pas VT, et à vrai dire même à 18 ans pas vraiment...
Je ne pense pas que, dans son cas, seule la VT soit à prendre en compte mais, comme tu le dis, son rapport aux autres, je dis ça car je pense être dans un état d'esprit similaire.

Après le soucis, c'est que c'est un cercle vicieux: on nous dit que le problème vient de nous donc on culpabilise et on s'enlise dans cette mésestime de soi, mon inconscient est persuadé que j'ai mérité toutes ces maltraitances subies et que les acteurs de ces actions n'ont rien à se reprocher, puisque le "problème vient de moi".
Je vois ce que tu veux dire. Néanmoins, l'étude psychologique des individus humains a permis de montrer que, s'ils peuvent agir sur leur quotidien, ils ne sont pas nécessairement responsables de ce qu'ils sont, parce qu'ils sont le produit d'une génétique qu'ils n'ont pas choisie, d'un environnement qu'ils n'ont pas choisi, etc.
Savoir pourquoi cela ne fonctionne pas, et savoir comment agir dessus, ne veut pas dire que la responsabilité nous revient. Comment pourrait-on savoir, sans faire le travail nécessaire, pourquoi on agit comme ci ou comme ça ? Souvent les facteurs sont extérieurs à nous-mêmes, et c'est pour ça qu'il faut apprendre à les connaître pour ensuite pouvoir les affronter.
par godfreyho
ans
#227371
Lux a écrit :c'est pour ça qu'il faut apprendre à les connaître pour ensuite pouvoir les affronter.
Voilà où ça coince: le terme "affronter", ça fait 44 ans que je me bats, je n'ai plus envie ou alors qu'il y ait des résultats. Donc le coup de la zone de confort ça commence sérieusement à me gonfler, je n'y suis jamais dans cette c0nnerie de zone de confort, je suis tout le temps sur mes gardes à faire attention à tout, donc que l'on ne vienne pas me dire que je ne fais aucun effort, je suis tout le temps épuisé et oui je le dis et le revendique, ce ne serait pas le cas si les gens étaient un peu moins pourris.
par mike62
Homme de 35 ans non vierge
#227396
"Diogène, je comprends ton aigreur, maintenant nous dire à 28 ans que ça fait 15 ans que tu stagnes... pardon, mais à 13 ans on n'est pas VT, et à vrai dire même à 18 ans pas vraiment... "

En fait je pense qu'il parle de 15 ans de stagnation parce qu'il prend comme référence les premiers émois amoureux, en gros la découverte des relations avec le sexe opposé. S'Il prend en compte le début des relations avec l'autre sexe soit à peu près les 12 - 13 ans en général, alors ça devient plus logique et compréhensible

Ajouté 1 minute 31 secondes après :
Mais ce n'est pas une généralité absolue , tout le monde ne découvre pas ce genre de choses de manière simultanée, à la seconde près
par Blup
Homme de 33 ans vierge
#227414
Je pense aussi.

Par exemple moi j'ai aussi l'habitude de dire 15 ans, c'est-à-dire quand j'avais 17 ans, qui est l'âge moyen pour la première relation sexuelle, mais en fait mes premiers échecs en amour remontent à mes 14-15 ans. Pas VT à proprement parler mais ça illustre qu'entre 15 et 32 ans il n'y a pas eu d'évolution.
Avatar de l’utilisateur
par Diogene
Homme de 29 ans vierge
#227626
Merci pour toutes ces réponses en tout cas, j'ai dit 15 ans pour faire un arrondi, et je ne recherche pas vraiment à me dépuceler à tout prix, au contraire, je suis plus effrayé à l'idée de devoir le faire en sachant que je vais être mauvais. Disons que quand j'étais adolescent (on parle de 15-16 ans), j'ai commencé à prendre conscience que les autres garçons de mon âge avaient déjà eu des relations depuis leur collège (sans sexe pour la plupart) alors que moi, ben j'ai plus passé mon temps à chercher comment esquiver les beignes et éviter de me refaire tabasser pour la troisième fois de la semaine. Du coup, naturellement j'étais déjà en décalage mais sans le savoir.

Je suis tombé plusieurs fois amoureux de certaines filles (qui étaient d'ailleurs adorables) et elles m'ont toutes rejetées (avec beaucoup de respect et nous sommes devenus amis ensuite). Sauf qu'au fur et à mesure des rejets, j'ai commencé à comprendre que ce n'était pas de la malchance mais que le problème venait de moi. Ensuite, dans les années prépa/école, j'ai été manipulé par un nombre incalculables de femmes qui ont vu en moi le mec naïf, facile et en forte demande (ce que j'étais).

Puis j'ai fini par rencontrer une fille avec qui ça "aurait" failli se faire, je dit ça au conditionnel car au final je ne suis plus sur de rien. Disons que je sais que j'ai réussi à lui plaire miraculeusement mais le contexte a joué en ma défaveur. Au début, j'ai plutôt bien pris cet échec en demi teinte en me disant que j'avais enfin réussi à séduire quelqu'un, sauf qu'au final, après plusieurs années de disette, j'ai fini par me convaincre que le destin ne voulait pas de moi, sinon ça se serait fait. Puis j'ai rencontré une autre femme il y a un an et demi avec qui j'ai eu la même impression. Cette fois ci, ne voulant pas regretter, j'y suis allé. Sauf que malgré deux rencards, une relation très intime et le fait qu'on était réellement proches, la sentence a fait très mal et m'a fait remettre en question toute ma non vie sentimentale.
La violence a été telle que je me suis isolé pendant plus de 6 mois et je suis tombé dans un cynisme extrème et une phase alcoolique (avec recul c'était excessif mais j'avais peut être d'avantage besoin de mettre ma "vie en pause" et me détruire pour me sentir vivant).

Si je reviens aujourd'hui et que j'en parle dans ce pavé, c'est parce que pour la troisième fois de ma vie, j'ai de nouveau ce feeling avec une fille qui me plait depuis quelques temps, mais dont je me suis rapproché depuis peu. Le problème, c'est que suite à cette précédente expérience, je n'arrive pas à voir ses flatteries comme autre chose que de la moquerie, ses paroles me semblent fausses et ses réactions me semblent exagérées quand je la complimente. Je suis devenu trop cynique et trop méfiant, je vois le mal partout et ça m'handicape. J'ai mis plus de deux mois pour me mettre le coup de fouet nécessaire pour aller lui parler. Maintenant que c'est fait, je n'arrive pas à me convaincre qu'elle ne me prend pas pour son jouet, même si c'est peu probable, je me dit que tout est possible. En plus, histoire de complexifier le truc, je me suis rendu compte qu'un autre de mes amis est aussi intéressé par elle et il a fini par s'en rendre compte, ce qui me met encore plus mal à l'aise vis à vis de lui (j'ai peur qu'il m'en veuille si j'essaye).

@Lux, désolé pour mes réponses parfois excessives, j'ai tendance à voir le verre vide tout le temps, j'ai en réalité peur des femmes, peur de moi même, peur du contact physique et je ne supporte pas en réalité de blesser les gens. En plus de ça, je me dis que je ne suis pas légitime à recevoir de l'affection ce qui fait que dès que j'en reçois, je la remet en doute.

Peut être que mon intuition est la bonne cette fois, peut être qu'au contraire j'ai raison de me méfier. J'ai envie d'y aller mais j'ai peur de me brûler...

Ok j'ai vidé mon sac. Désolé :grin:
Avatar de l’utilisateur
par Diogene
Homme de 29 ans vierge
#227629
Je peux me tromper, mais à priori elle n'est pas intéressé par lui. Il est clairement dans la friend zone et je n'ai pas ressenti de tension de son côté (en général, quand quelqu'un me plait, j'arrive à ressentir les hommes avec qui je suis en concurrence et qui représente un "danger" potentiel, de son côté je n'ai pas ressenti de danger).
Ce qui me gène vis à vis de lui n'est pas qu'il essaye aussi (il a le droit), c'est qu'il est beaucoup plus jeune que moi et n'a pas la même maturité vis à vis de ça. La dernière vois qu'on s'est vu lui et moi, il m'a parlé d'elle pendant un moment, du coup je lui ai dit ce que je savais d'elle, sauf qu'il a fait le lien avec celle dont je lui avait parlé quelques semaines auparavant, a compris qu'il s'agissait de la même personne et son visage a changé.
Depuis, j'ai plus de mal à échanger avec lui, je ne le vois que quand elle est là et il adopte un comportement qui est assez gênant pour lui comme pour moi. C'est pas par méchanceté du tout, au contraire, il continue de me mettre en valeur et inversement, c'est plutôt qu'il a des réflexes de concurrence immature (du genre à répéter les phrases que je dis en plus fort par exemple). Quand je vois qu'il discute avec elle, je les laisse parler, je vais me prendre un verre, parler avec mes potes, normal quoi. Par contre à l'inverse, il s'incruste.
Je pense qu'il faudra que j'en parle avec lui car j'ai pas envie de le perdre pour un truc aussi idiot. J'ai déjà été mis en concurrence par une fille avec un mec plus jeune que j'appréciait et qui réagissait pareil, j'ai passé l'age de ces bétises. Ca me ferait mal de risquer de perdre un ami parce que le hasard a décidé qu'on aurait le même crush sans s'être consulté au départ.
par godfreyho
ans
#227630
@Diogene, Je suis bien mal placé pour te dire ce qui va suivre, puisque je me considère comme le pire nullard de l'univers, l'être le plus repoussant qui soi et de ce fait ne méritant aucun amour, respect ou considération (ça ne te rappelle personne?), mais bon tant pis.
Donc malgré ce que tu sembles penser de toi, tu as de la valeur et tu mérites de rencontrer l'amour et je ne te dis pas ça par pitié ou pour te "ménager", c'est complètement sincère.
Après comment réussir à t'en convaincre par toi-même, ça désolé, je ne sais pas comment faire mais si ces quelques mots t'aident à regagner un tout petit peu d'estime personnelle, c'est déjà ça, et je me répète, je pense ce que je te dis.
Diogene et 1 autres aime ça
Avatar de l’utilisateur
par Diogene
Homme de 29 ans vierge
#227750
godfreyho a écrit : 12 nov. 2019, 08:28 Après comment réussir à t'en convaincre par toi-même, ça désolé, je ne sais pas comment faire mais si ces quelques mots t'aident à regagner un tout petit peu d'estime personnelle, c'est déjà ça, et je me répète, je pense ce que je te dis.
Merci, c'est très simpa de ta part :), ça fait vraiment plaisir à entendre, et je pense que toi non plus n'a pas grillé toutes tes cartouches.

Bon tu devines la suite de l'histoire, j'ai renoncé avant de jouer, le fait de tomber malade juste avant la prochaine occase n'a pas aidé, mais plus le temps avance, plus je me dis que je me suis encore monté la tête et que je n'ai rien pour (lui) plaire, du coup j'ai abandonné.

T'es vraiment quelqu'un de bien tu sais, ça se ressent par tes messages, tu fais preuve d'une réelle sincérité envers les personnes de ce forum, si plus de gens étaient aussi sincères que toi, je pense que le monde irait bien mieux.
par godfreyho
ans
#227753
@Diogene, Merci beaucoup, mais je suis très loin d'être si bien que ça et "je ne suis qu'un Yaourt nature". :laughing:
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
Diogene aime ça