Page 4 sur 4

Re: La VT, l'aviez-vous vue venir ?

MessagePosté :25 janv. 2019, 01:37
par McCoy
Blup a écrit :Même chose que x00 et Velib.

Jusqu'à présent je m'étais cru dans une file d'attente, en sachant que mon tour viendrait, mais maintenant j'ai pris conscience de ne pas être dans la même file que les autres, et je ne sais pas comment les rejoindre.


Bien que triste la métaphore de la file d'attente est vraiment bien adaptée à la situation, malheuresement celle la je ne l'oublierai pas lors de mes périodes de déprime :pensive: mais bien trouvé quand même :wink:

Blup a écrit :Je pense aussi aux services d'une escort mais je ne sais pas si, dans mon cas, ça pourra débloquer quelque chose. Ok, je pourrais me dire "je l'ai fait", et arriver un peu plus confiant lors de mon premier rapport non tarifé en sachant ce que ça fait, mais ça ne va pas m'aider à séduire. Ils y en a pour qui ça a marché et débloqué quelque chose, mais d'autres pour qui la situation n'a pas vraiment évolué.


Personellement je suis contre cette "solution" en partie pour les raisons que tu as invoquées, mais aussi pour un question de fierté qui me tient beaucoup à coeur, que des gens qui ont une vie sexuelle normale payent des prostituées pour "enrichir" leur expérience sexuelle en accomplissant leurs fantasmes je le conçoit même si je ne pense pas que je le ferai si j'étais non VT, et je ne vois pas en quoi cela atteint la fierté (ne lancez pas le débat sur la légalisation/moralité de la prostitution svp :sweat_smile: ).
Par contre payer pour construire sa vie sexuelle, une chose dont l'écrasante majorité des gens n'a pas besoin de payer pour l'obtenir, ça m'est inconcevable. J'aurai l'impression de me faire entuber et de plier sous le poids de la difficulté qu'est la VT.

Re: La VT, l'aviez-vous vue venir ?

MessagePosté :28 janv. 2019, 10:22
par Blup
Bien que triste la métaphore de la file d'attente est vraiment bien adaptée à la situation, malheuresement celle la je ne l'oublierai pas lors de mes périodes de déprime :pensive: mais bien trouvé quand même :wink:


Il y a aussi celle du train en marche :smile: . J'attends sur le quai que le train arrive, jusqu'à ce qu'un chef de gare m'interpelle "Monsieur, le train ne va pas passer ici, il faut changer de gare" - "Ah ? Et où faut-il aller ?" - "Je ne sais pas, mais il ne faut pas rester là"

Par contre payer pour construire sa vie sexuelle, une chose dont l'écrasante majorité des gens n'a pas besoin de payer pour l'obtenir, ça m'est inconcevable. J'aurai l'impression de me faire entuber et de plier sous le poids de la difficulté qu'est la VT.


J'y pense aussi, mais je ne vois pas comment je pourrais y arriver avec un escort sachant que c'est prémédité, tarifé, pas naturel (en même temps si c'était naturel on ne serait plus vierge à nos âges)


C'est ce que je pense également en me disant que, si je saute le pas de cette manière, cela risque de me miner encore plus, avec la pensée que je suis si peu intéressant qu'il me faille payer pour être "aimé".

Cependant, plus l'âge avance et plus l'idée se fait séduisante...

Comme un jeu dans lequel on est bloqué depuis des semaines, on se dit qu'un petit cheat ne peut pas faire de mal et ça débloque tout pour la suite.

Re: La VT, l'aviez-vous vue venir ?

MessagePosté :17 févr. 2019, 18:37
par Ombrelle
Bonjour Siana,

Je trouve ta question très intéressante :)

Je pense qu'on est plusieurs à ne pas l'avoir vu venir. On ne peut jamais vraiment prévoir l'avenir même si quelques éléments précis peuvent nous mettre sur la piste ou alors ça peut être dû à des aspirations ou à un mode de vie qu'on a choisi de défendre avec conviction. C'est le cas pour les gens qui décident de rester vierge jusqu'au mariage ou pour les gens, par exemple, qui n'ont pas envie d'avoir d'enfants. Il y'a plein d'autres exemples. Mais dans ce cas précis, ils ont une idée de ce que pourra être leur avenir. Même si là encore, rien n'est gravé dans le marbre.

Pour ma part, j'ai compris il y'a quelques années, on va dire vers l'âge de 23 ans ( ou même avant) qu'il serait plus difficile pour moi de trouver l'amour et de passer à l'acte. Pourquoi ? Parce que j'ai toujours été d'une timidité maladive et puis j'ai eu une éducation qui a favorisé la peur des autres...sans compter les nombreux rejets que j'ai essuyé sur le plan relationnel et qui m'ont amené à me replier sur moi même. Après tout s'enchaîne. Anxiété sociale, agoraphobie, méfiance à outrance, peur de l'intimité etc...c'est comme une espèce de boucle déjà bouclée et plus on avance, plus on se dit que jamais on pourra vivre ça.

Mais bon, aujourd'hui, j'accepte ma situation. Je me dis tout simplement qu'une personne spéciale est là pour moi et qu'il y'a peut être une bonne raison à cette virginité tardive. Donc j'essaye d'etre positive même si ce n'est pas toujours évident.