Le forum libre, pour parler de tout et de rien, si aucune autre rubrique ne convient à votre message. Evitez les abus quand même !
Avatar du membre
Par Amaz

Homme de 27 ans vierge
#201419
Je suis d'accord pour l'avoir vécu, un important turn-over, c'est mauvais signe... Soit le boulot les gens trime ! et donc du coup ils laissent tombé lorsque le boulot en devient à devenir désagréable,

fin en bref, une signe d'une ''politique sociale " par toujours tip top.

En tout cas tu as un avantage Florent, c'est le fait que tu habites Paris, tu as l'air de ne pas galérer à avoir des entretiens, c'est hélas par mon cas, étant en province les opportunités sont bien moindres car notamment que les entreprises y sont pas aussi nombreuses que dans une ville comme Paris, par contre il doit y avoir énormément de concurrence sur le marché de l'emploi, sans doute plus que dans une petite ou ville moyenne ^^
Avatar du membre
Par SnapBack

Homme de 26 ans vierge
#201424
Pour faire écho avec la discussion que j'ai avec Bonben' sur le sujet "Politique"...
En province, la voiture est encouragée.

Je connais des courageux qui venaient en bus à mon centre de formation (placé près d'un aéroport, dans un "zoning" comme on dit en Belgique pour zone artisanale ou industrielle). L'accès est possible mais difficile sans voiture (temps de parcours doublé voir triplé) : ce qui fait que l'accès à l'emploi est rendu difficile de prime abord si tu ne vis pas en ville ou au mieux, en périphérie.

La scission sociale se fait là. Les entreprises jouissent de plus d'espaces en zoning qu'en ville.
Je me souviens avoir raté pas mal de stages quand je n'étais qu'un piéton... malgré un arrêt de train à 500m lorsque je cherchais un stage de fin d'études. Une autre étudiante a eu le stage car elle était véhiculée, je l'ai su par la suite. On parle d'un stage et non d'un emploi.

Être dispo, de suite, sans opportunité de progression car tu auras bien souvent meilleur que toi. Malgré qu'en Belgique, tu n'es pas payé quand tu fais un stage de 3 mois.
Avatar du membre
Par Florent

Homme de 35 ans vierge
#201425
Il y a du turn-over car c'est un métier pas très bien payé (moins de 1000 euros par mois, à mi-temps) et pas non plus franchement enthousiasmant.
Il y a plein de genre de métiers dans le même cas. Pour ce que je connais le plus, employé de libre-service par exemple. Les gens restent rarement longtemps (ça doit surement exister mais je pense que c'est quand même assez rare).

Sinon Amaz, je n'habite pas à Paris. Je ne suis même jamais allé à Paris de ma vie ^^. J'habite dans une ville en province, dans l'extrême sud-est, sur la Côte d'Azur (surnommée ici la Côte d'Usure). Mais même si c'est pas la même taille que Paris, ça reste quand même une grande ville, et en effet y'a plus d'opportunités d'emploi.

J'ai l'impression que plus les années passent, plus la voiture devient indispensable. On ne m'a jamais demandé autant la voiture que maintenant.
Il y a un peu plus de 10 ans par exemple, je bossais à Mandelieu. Ce qui fait beaucoup d'heures de trajet par jour l'aller et le retour. On ne m'a jamais reproché mon manque de voiture, et si mes souvenirs sont bons niveau employés là-bas, il y avait plus d'utilisateurs de transports en commun que de personnes qui ont une voiture.
Comment l'automobile est passé de l'objet pratique qu'il était avant à presque une sorte de drogue indispensable qu'il est maintenant, je ne saurais l'expliquer.
Avatar du membre
Par SnapBack

Homme de 26 ans vierge
#201441
Un autre RDV demain et j'ai bien forcé car le monsieur trouvait que j'habitais trop loin (plus d'une heure de route en auto).
Mais il y a un CDI... tentons :smirk:

Si tu ne te montres pas convaincant, t'as quedalle...
Avatar du membre
Par katy81

Femme de 36 ans non vierge
#201446
le turn over c'est aussi pour éviter les "trop grosse dépenses patronales" de l'entreprise, avoir de petits contrats en mi temps ou temps partiel choisi et mal payer ça s'appelle la servitude (j'ai étudier la problématique au niveau des enseignes agroalimentaire au niveau des hôtesse de caisse et els)
l'employeur à toute largesse que ce soit au niveau des temps de pause, des temps de récupération et peut employer plus de "petit personnel" dans le besoin (job alimentaire) comme les mères célibataires qui ont besoin de bosser mais pas trop car enfants parfois en bas âge ou primaire et le périscolaire c'est loin d'être gratuit
temps de travail complété par des contrats étudiants qui eux ont un planning de cours et donc des horaires décalés et des dispos particulières tôt le matin, tard le soir et les weekends.
les sociétés de nettoyage c'est pareil et la restauration rapides ou les aides à la personne idem

malheureusement je pense que socialement on se dirige vers ce genre de système d'entreprise aux petits contrats sans réel engagement.
SnapBack, Amaz aime ça
Avatar du membre
Par Amaz

Homme de 27 ans vierge
#201453
Bah justement durant un débat que j'ai écouté sur le sujet de la transformation numérique et du travail, un des participants disait qu'il y a des chances que le CDI s'amoindrit au profit des contrats que l'on qualifie actuellement de " précaire " mais qui d'ici à 20 / 30 ans deviendrait la norme des contrats de travail. Et cela pose des questions et met en avant des hypocrisies, pour revenir au premier point, celui de " cela mets des interrogations sur la table " il y a celui de devenir propriétaire, comment voulez-vous si les CDD deviennent la norme que les gens à l'avenir parviennent à devenir proprio ?, aucune banque ne permet de fournir son argent si pas de contrat stable.

Et par hypocrisie un des participants faisait remarquer que l'on demande aux petites gens, aux classes moyennes d'être de plus en plus flexible mais au niveau de l'état, et en particulier la haute fonction, les choses resteraient en l'état, il n'y a pas de débat en cours sur un quelconque changement du statut de fonctionnaire, il y aurait donc, deux France, la France du privé à qui l'on demanderait d'être flexible, d’enchaîner période de chômage et de travail et ainsi de suite et une France ayant ce que nomme " Bernard Friot'' ", un salaire à vie.

Et donc un des participants sans dire quoi disait que dans ce cas si la norme devient le CDD il va valoir mettre en place des garantie d'ordre social. Pour ne pas laisser à la rue les gens qui seront dépassés par ce changement de prisme.

C'est en gros, une vision des entreprises et qu'ont l'admettrait ou non l'histoire également nous prouve que l'o tend à penser que l'on travaillera différemment, ce ne sera sans doute plus ni le CDI et les 35 heures la norme à l'avenir. On va devoir citoyen nous adapter à un modèle entrepreneurial différent de ce que nous connaissons actuellement et donc les entreprises devront également s'adapter et donc cela me laisse à pensée pour quelqu'un qui comme moi n'apprécie pas les entretiens d'embauche, nous allons en bouffait bien plus à l'avenir! Ce n'est pas la grande joie je l'avoue, j'espère dans ce cas que les entreprises mettront en place un système plus simplifié de l’embauche dans le cas ou la norme deviendrait " l'upérisation " et ou du moins un temps de travail et des contrats plus cours.

Et pour un petit peu taclé JLM, un des participants disait qu'il était vieux jeu car il est toujours dans le prisme de l'ancien système, 35h et CDI et qu'il n'était pas en phase avec le monde à venir où pour y répondre, j'aurais tendance à dire, le monde ultralibéralisme.
Avatar du membre
Par VACN

Homme de 23 ans vierge
#201455
J'ai effectivement l'impression qu'on va vers une société un peu à l'ancienne. Je ne parle pas seulement du vingtième siècle, avec les ouvriers qui devaient se faire embaucher (ou pas) chaque matin, en fonction des besoins de l'usine. Plutôt d'un système comme au Moyen-Âge, avec des artisans qui font chacun leur truc dans leur coin, en s'entraidant parfois, et en ne travaillant que pour eux-mêmes.

De toute façon, on est la génération de la galère et de la débrouille. Certes, on a tendance à être plus paumés et moins bien lotis dans la vie que nos parents aux même âges, mais l'avantage c'est qu'on s'entraide plus. C'est général, bien sûr, mais je vois bien une société du futur avec une cohésion sociale plus forte, pour de simples raisons de survie.
SnapBack aime ça
Avatar du membre
Par SnapBack

Homme de 26 ans vierge
#201456
C'est comme pour la VT, ne laissez dire à personne ce qu'on aimerait avoir pour soi-même.
Même si des moments peuvent s'avérer difficiles car il y en a toujours.

Je reviens d'une interview dans les Ardennes. J'ai eu droit... a une dictée ! Ça s'est pas trop mal passé (le patron trouvait mon écriture stylée) et j'attends la suite la semaine prochaine. J'aurais bien mérité mon week-end.
  • 1
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 14