Le forum libre, pour parler de tout et de rien, si aucune autre rubrique ne convient à votre message. Evitez les abus quand même !
Avatar de l’utilisateur
par VACN
Homme de 26 ans non vierge
#233008
De toute façon, les mesures barrières sont intenables sur la durée. À un moment donné, virus ou pas, il va falloir que les gens recommencent à s'approcher à moins d'un mètre les uns des autres. Et on ne pourra pas mettre tout le monde à l'amende ou en détention.

On en parlait à la maison l'autre jour, et pour une fois je suis tombé d'accord avec mon père quand on s'est rappelé d'une citation de Thomas Jefferson : "Si tu es prêt à sacrifier ta liberté pour obtenir la sécurité, tu ne mérites ni l'une ni l'autre."
Avatar de l’utilisateur
par SnapBack
Homme de 28 ans non vierge
#233017
Les mesures de distanciation sociale restent temporaires cependant.
Un masque et un écart d’1,5 m dans les rassemblements, c’est la base pour le moment.

Il faut revivre mais en étant prudent.
Avatar de l’utilisateur
par Eeyore
Femme de 31 ans vierge
#233021
VACN a écrit : 23 mai 2020, 10:02 je suis tombé d'accord avec mon père quand on s'est rappelé d'une citation de Thomas Jefferson : "Si tu es prêt à sacrifier ta liberté pour obtenir la sécurité, tu ne mérites ni l'une ni l'autre."
Totalement pas d'accord avec ça, c'est hyper égoïste déjà, parce qu'ici on ne parle pas que de sa propre sécurité mais de celle des autres, et va dire ça aux familles des soignants décédés parce trop de gens, encore, se sentaient invulnérables et prenaient des risques inutiles, se sont retrouvés a l'hôpital et leur ont refilé le virus....
Azara, Tyrus, JaneDarc aime ça
Avatar de l’utilisateur
par Lereveur
Homme de 39 ans non vierge
#233027
Il y a une distinction à faire entre les mesures de prévention de nature sanitaire, légitimes car d'intérêt général, et les tours de vis sécuritaires sournoisement et cyniquement glissées dedans, qui eux, sont autant critiquables qu'inquiétants.

Je reviens de mes courses alimentaires en ville, où j'ai vu un port du masque en proportion inégale, la foule habituelle (donc dense) dans les rues commerçantes, et la présence malaisante de plusieurs camions de CRS.

En somme, le mot d'ordre n'a pas changé, " travaille, consomme, et ferme ta gu*ule ".
Avatar de l’utilisateur
par Eeyore
Femme de 31 ans vierge
#233029
N'y aurait-il pas un rapport entre les camions de CRS que tu as vu et les veilleités des gilets jaunes un peu partout de recommencer leurs manifs les samedi ?
Avatar de l’utilisateur
par SnapBack
Homme de 28 ans non vierge
#233035
Lereveur a écrit : 23 mai 2020, 17:14 Il y a une distinction à faire entre les mesures de prévention de nature sanitaire, légitimes car d'intérêt général, et les tours de vis sécuritaires sournoisement et cyniquement glissées dedans, qui eux, sont autant critiquables qu'inquiétants.
On va vers un relâchement de la police ici (malgré des émeutes à connotations communautaires à Bruxelles en ce moment mais ce n'est pas le sujet).
On n'avait déjà pas cette histoire de justificatif (c'est dingue ce truc en France).

L'État fédéral belge a mis en place un tracking via GSM par contre à partir de call centers. La mesure est critiquable... mais c'est de l'enfumage : quand je vois mes relevés bancaires, je me dis que je pouvais déjà être pisté depuis longtemps (quand tu achètes un truc, la carte laisse une trace de ton passage au point géographique du terminal de paiement). Idem pour les téléphones modernes qui ont la géolocalisation standardisée.

Je dirais qu'en Belgique, le masque est porté en général malgré quelques distraits. J'ai fait deux musées (ils ont rouvert cette semaine et les mesures de visite sont strictes), c'était le calme absolu à côté des Primark, FNAC ou autres grands magasins avec des files à rallonge. Je suis allé chercher un cadeau pour mon frère et du matos informatique chez Media Markt ce samedi mais j'aurais fait demi-tour si la file devant le magasin était interminable... Les files me font peur, les gens ne respectent pas les distances de sécurité de ce que j'en ai vu (quand les magasins ne mettent pas eux-mêmes des bandes adhésives sur le sol).

Si je devais émettre une autre critique... les gens sont devenus FOUS sur la route.
Des types qui font des burnouts, des rupteurs en agglomération ou te dépasses à fond de balle quand tu es à 120... Complètements pêtés depuis le début du déconfinement !
par Tyrus
Homme de 32 ans non vierge
#233069
Lereveur a écrit : 23 mai 2020, 17:14 Il y a une distinction à faire entre les mesures de prévention de nature sanitaire, légitimes car d'intérêt général, et les tours de vis sécuritaires sournoisement et cyniquement glissées dedans, qui eux, sont autant critiquables qu'inquiétants.
Tout à fait d'accord

Lereveur a écrit : 23 mai 2020, 17:14 En somme, le mot d'ordre n'a pas changé, " travaille, consomme, et ferme ta gu*ule ".
Pourquoi aurait-il changé ?
J'ai l'impression que beaucoup de gens s'attendent à un espèce de monde nouveau avec de nouvelles habitudes. Comme si l'être humain allait tout à coup cesser d'être cupide et penser à son prochain. Désolé mais vous rêvez. Personne (et moi le premier) n'a envie de renoncer à son smartphone ou encore à ses vacances.

VACN a écrit : 23 mai 2020, 10:02 On en parlait à la maison l'autre jour, et pour une fois je suis tombé d'accord avec mon père quand on s'est rappelé d'une citation de Thomas Jefferson : "Si tu es prêt à sacrifier ta liberté pour obtenir la sécurité, tu ne mérites ni l'une ni l'autre."
Ton père est-il conscient qu'il fait très certainement partie de la population à risque ? Même si toi et ta famille vous vous fichez de ce qui pourrait vous arriver, si tu pouvais du coup éviter de te trouver nez à nez avec les miens de parents ce serait cool. Parce que de mon côté je tiens à eux et pour eux je limite très fortement mes déplacements.
Avatar de l’utilisateur
par Lux
Femme de 33 ans non vierge
#233074
Je suis d'accord que l'équilibre entre liberté et sécurité n'est pas évident, mais quand on parle d'une épidémie de ce type, franchement... Je ne suis pas gênée qu'on m'ait confinée, je ne suis pas gênée non plus qu'on me demande de porter un masque et très franchement je ne serais pas si gênée que ça qu'on piste les malades, parce qu'à un moment donné, quand on voit tous les gens qui continuaient à venir bosser en février et mars alors qu'on parlait déjà d'une épidémie (même si on nous disait que ça ressemblait à la grippe), je me dis que y'a quand même un tas d'inconscients qui se sont dit : "nan mais je vais continuer quand même à aller bosser alors que je crache mes poumons" (alors que déjà à mon sens, épidémie ou pas, si t'es malade tu évites d'aller contaminer tout le monde quoi).

Après, certaines décisions sont contestables (rouvrir les centres commerciaux mais pas les parcs à Paris, la bonne blague) mais il ne me semble même pas qu'elles sont destinées à brider notre liberté : c'est plutôt une forme de moralisation de l'épidémie, en mode vous pouvez consommer mais pas trop vous amuser, quoi.

Je suis toujours gênée qu'on compare les questions liberté vs sécurité à l'époque du covid avec les mesures prises contre le terrorisme, par exemple. Une épidémie, c'est un truc réel, ça se mesure avec des chiffres ; le terrorisme, on ne s'en prémunira jamais en empêchant les gens de sortir de chez eux (d'autant que c'est le but recherché, de nous faire peur) mais bien en mettant le paquet sur nos services de renseignements.

Perso, j'ai pas envie d'aller crier à ma liberté alors que ma liberté pourra mettre en danger des centaines de gens.
JaneDarc aime ça
Avatar de l’utilisateur
par VACN
Homme de 26 ans non vierge
#233086
Tyrus a écrit :Ton père est-il conscient qu'il fait très certainement partie de la population à risque ? Même si toi et ta famille vous vous fichez de ce qui pourrait vous arriver, si tu pouvais du coup éviter de te trouver nez à nez avec les miens de parents ce serait cool. Parce que de mon côté je tiens à eux et pour eux je limite très fortement mes déplacements.
Du calme, on se soucie pas mal de ce qui pourrait nous arriver. On est trois asthmatiques, deux personnes en surpoids et une qui a des problèmes de tension. On prend des mesures. C'est juste que, comme Lereveur, on se méfie des dérives liberticides. Jefferson est tout aussi pertinent pour une épidémie que pour une menace terroriste ou une guerre. La situation actuelle n'est pas normale, et il ne faudrait pas qu'elle le devienne. A moins que la perspective d'apprendre à vivre dans un monde en plexiglass ne dérange que nous.
Avatar de l’utilisateur
par Amaz
Homme de 29 ans vierge
#233099
les gens non souvent pas le choix de travailler, j'ai bossé pendant le confinement et je n'avais pas le choix, sur un plan pécuniaire je ne m'y retrouvais pas si je n'avais pas accepté la mission lors de l'épidémie.

J'ai pris mes précautions, l'entreprise pour laquelle je travaillais à également fait au mieux pour nous faire prendre le moins de risque et ainsi en faire prendre le moins aux usagers. Mais je ne regrette pas le choix d'avoir accepté de travailler. Et ça s'est bien passé dans l'ensemble.
  • 1
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27