Le forum libre, pour parler de tout et de rien, si aucune autre rubrique ne convient à votre message. Evitez les abus quand même !
Avatar de l’utilisateur
par Erectus
Homme de 31 ans vierge
#208181
deadwood a écrit :
C'est marrant ça me fait beaucoup penser à du Alan Parsons Project... ^^
Serait-ce du Prog Rock ?

Ajouté 3 minutes 44 secondes après :
Bon je suis chaud, un petit Alan Parsons Project

Avatar de l’utilisateur
par deadwood
Homme de 45 ans non vierge
#208187
Parson à un gros coté prog', en même temps avant de monter son Alan Parson Project il a été injé son des Floyds (pour Atom Hearth Mother et Dark side of the moon) qui dans un style différent de Génésis, Krimson ou yes sont quand même assez proche du prog vers le milieux des 70.

Pour Dave Stewart c'est une autre époque la on est en 90 et 91, si tu le remet pas, à la base c'est la moitié du duo Eurythmics , qui fait plutôt une pop électronique bien ficelé au début des 80's

Je t'épargne Sweet Dreams ;)




Vers 89 le groupe prend un tournant plus "pop rock" il explique que si ça l'amusait au départ d’expérimenter avec des synthé a la fin de la décennie tout le monde faisait ça et qu'il avait voulu revenir à une composition de chanson "à la guitare"


Et du coup ses deux albums perso de 90 et 91 son résolument plus rock, aprés dans l'ensemble je suis pas persuadé qu'on puisse assimiler ce qu'il fait à du prog', même si dans l'absolu et déjà l'époque de Eurythmics on trouve parfois chez lui des rythmiques et des arrangement un peu fins/recherchés, dans l'ensemble j'ai pas l'impression que ce soit la même logique .
par Friwia
Femme de 29 ans vierge
#211671
https://m.youtube.com/watch?v=tBp75SOP7Is

Catch the moment - AmaLee :)
(Sword Art Online - Ordinal Scale)

I sigh, saying that I’m fine with every breath of mine
This regret, it leaves another bitter taste
Yeah

Why does the sun shine,
But only when I slip and make a new mistake?
‘Cause I hate the feeling it’s all a waste

If I could cut away my fate with this blade,

I would, if that’d let me re-start
But something tells me if that happened,
I might not see you there

I’m only held by the limit inside my soul
The voice in my heart -
I trust it will break the mold that it holds

It will never end - May it never end
No matter what’s in store

We must be faster ‘cause right now there’s no more time
I fear at this rate, the world will leave us behind - And so I
Wonder how long I have left with you, in this life?
There’s not a minute we should waste

CATCH THE MOMENT

So will you seize today with me?
Because it’s fleeting, like a dream

CATCH THE MOMENT
Avatar de l’utilisateur
par Gege
Femme de 40 ans non vierge
#213488
J'aime un homme qui ne voit pas qu'j'suis une femme
Un homme qui m'emmène au bord des larmes
Et qui n'sait pas
Que j'pleure sur moi
Alors j'attends j'attends que vienne le jour
De passer de l'amie à l'amour
S'il pouvait savoir c'que j'ai pour lui au fond d'mon coeur
Ça lui ferait peur
Avatar de l’utilisateur
par Florent
Homme de 38 ans vierge
#215036
Ouais je sais que je vous gonfle avec cet artiste, mais c'est peut-être le seul artiste actuel qui arrive à me bouleverser.

Ici, ça parle d'une personne qui a accepté de vivre avec sa solitude, qu'il redoutait au début mais qu'il a fini par apprivoiser et par apprécier.



Souvenez-vous que je vous aime autant qu'un homme le peut,
Mais elle aussi m'est indispensable.
Elle qui a cette beauté sauvage dont personne ne veut,
Qui a fait goûter la folie même aux plus grands sages.
Au départ je l'ai fuie :
Je n'ai pas directement compris son langage.
Je n'ai vu que les épines de la rose, pas les pétales ni les fruits,
Ils se dévoilent sans doute lorsque l'on prend de l'âge.
Elle et moi, on ne fait rien de mal.
C'est étrange, je ne sais pas ce que les autres voient.
On parle de tout et de rien, ensemble on se trimballe.
J'avoue que ça me dérange lorsqu'elle me parle un peu trop de moi.
Ensemble on rit, on rêve,
A deux on cherche des yeux dans les étoiles ce que les cieux m'ont pris.
Rappelez-vous toujours à quel point je vous aime,
Mais sachez aussi que jusque là c'est elle qui m'a le mieux compris.

Elle me connaît depuis tout petit,
Elle a remplacé mon père,
Elle s'est souvent cachée sous le lit,

Elle est ma plus vieille compagne, le temps qui passe la cultive.
J'ai cru pouvoir faire ma vie sans elle mais j'étais stupide.
Observe bien au fond de mes yeux, elle s'est incrustée.
Approche, vois comme elle a sculptée son visage dans mes pupilles.

Ce sera bientôt l'heure d'y aller,
Ma tendre solitude me rappelle.
Je sens le parfum de ma fleur damnée.
C'est à nouveau l'heure d'y aller,
Ma solitude me rappelle.
Elle est ma tendre fleur damnée
Elle me rappelle, j'y vais.

Au fond je l'aime peut-être un p'tit peu trop je pense
Car dès qu'elle me réclame, je ne peux pas ne pas y aller.
Sur le champ je pars lui accorder une autre danse
Et je sais que je ne serai jamais son unique cavalier.
Oui je l'accepte, je la laisse m'emporter,
Je sais à quel point notre amour est fragile.
Au départ je subissais, je ne pouvais pas la supporter,
Mais on s'aime passionnément depuis ce fameux jour où je l'ai choisie.

Elle me connaît depuis tout petit,
Elle a remplacé mon père,
Elle s'est souvent cachée sous le lit.

Ma solitude préfère que je parle peu.
Elle dit que pour les rêves le verbe est prédation.
Elle sait que le silence est le langage de Dieu,
Que tout le reste n'est que mauvaise interprétation.
Elle aime se faufiler dans mes entailles de regards,
Elle dit que j'ai le chant d'un animal blessé,
Elle sait que je ne me sens à ma place nulle part,
Que jusqu'ici elle seule a su m'apprivoiser.

Je vous aime autant qu'un homme le peut
Mais dès qu'elle me réclame, ce n'est pas ma faute, je tremble.
Qu'importe le temps et qu'importe le lieu,
Sur le champ je pars lui accorder une autre danse.
J'y vais, j'y vais...
  • 1
  • 44
  • 45
  • 46
  • 47
  • 48
  • 49