Le forum libre, pour parler de tout et de rien, si aucune autre rubrique ne convient à votre message. Evitez les abus quand même !
Avatar de l’utilisateur
par Lux
Femme de 33 ans non vierge
#231240
Pasta a écrit : 19 mars 2020, 17:15 J’avais lu la Peste en ayant entendu cette explication, mais je n’ai jamais vraiment compris en quoi c’était une métaphore de la montée du nazisme…
Parce que le nazisme est également une maladie contagieuse ; qu'on voit l'attitude des gens face à la montée du fascisme : certains qui en profitent pour se faire de l'argent, ceux qui veulent sauver les autres, ceux qui sont prêts à dénoncer leurs voisins... Il y a aussi la figure religieuse qui ne prend parti et puis les camps de "quarantaine" qui ressemblent quand même à s'y méprendre aux camps de concentration ; et puis, à la fin, il y a ceux qui oublient très vite : la question de l'oubli de l'horreur nazie a souvent été au centre des questions philosophiques du XXe siècle.
D'ailleurs, on appelle le fascisme "la peste brune" :wink:
MathSo aime ça
par Marcorel
Homme de 32 ans non vierge
#232052
Vie parallèles de Plutarque, à déconseiller pour les impatients ou ceux qui éprouvent des sueurs froides dès qu'un livre dépasse les 200 pages.

Image
Avatar de l’utilisateur
par Lux
Femme de 33 ans non vierge
#232119
Moi je me suis enfin plongée dans les Frères Karamazov de Dostoïevksi. Et je n'ai plus envie de lire autre chose dans ma vie que Dostoïevski.
J'avais déjà été frappée par l'Idiot il y a 15 ans ; que je suis bête d'avoir attendu si longtemps pour dérouler le reste de son oeuvre !
C'est écrit à la perfection, c'est intelligent, profond, presque haletant... quel maître.
par mike62
Homme de 35 ans non vierge
#232134
de mon côté je ne l'ai pas encore lu : j'avais un cliché en tête : le temps nécessaires car dostoïevski n'écrit pas des légers fascicules de seulement 10 pages on va dire mais bon a priori ça a l'air de valoir le coup donc pourquoi ne pas prendre le temps ? Je viens de finir récemment les désert des tartares de dino buzzatti, un chef d'oeuvre !
Avatar de l’utilisateur
par Azrael
Homme de 34 ans non vierge
#232143
Ecrit à la perfection... Selon l'identité du traducteur ça te change ou déforme plus ou moins une oeuvre.
par CasseCraie
ans
#232147
Pour avoir lu les frères Karamazov il y a quelques années, j'en avais apprécié la profondeur et la richesse mais avais eu du mal à rentrer dedans. J'avais trouvé certains passages longuets, au début notamment, ou encore l’aparté racontant la vie du staretz (qui constitue presque un livre dans le livre). Cela reste une lecture enrichissante dans tous les cas. J'hésite à me lancer dans Crime et châtiment, mais les souvenirs de la longueur de ce roman me freine pour le moment.

De mon côté je suis sur "Gagner la guerre" de Jaworski. J'adore, c'est très bien écrit (ce qui me surprend beaucoup pour un livre pêché au rayon fantastique - n'y voyez pas d'attaque c'est un de mes genres favoris) et au vu des 1000 pages c'est idéal en cette période !
Avatar de l’utilisateur
par VACN
Homme de 26 ans non vierge
#234278
J'ai commencé La Voie des Rois, premier tome de la saga des Archives de Roshar de Brandon Sanderson. Ça faisait longtemps que je n'avais pas dévoré un livre à cette vitesse.

C'est de la fantasy très inhabituelle, entre les tempêtes cataclysmiques qui ravagent le monde de Roshar plusieurs fois par semaine, les animaux qui sont tous dérivés de crustacés, la culture qui réserve la lecture, l'écriture, les sciences et les beaux-arts aux femmes et cantonne les hommes au commerce, à la guerre et aux travaux de force, le racisme qui porte sur la couleur des yeux plutôt que sur celle de la peau, et les nobles qui se baladent avec des armures indestructibles et des épées qui tranchent n'importe quoi comme du beurre, le dépaysement est total.

Mais là où ce bouquin brille, c'est avec ses personnages. L'auteur met toujours un point d'honneur à écrire des personnages très détaillés et presque réels. Il prend aussi grand soin de représenter correctement les troubles mentaux dont souffrent ses protagonistes. Là, on suit entre autres un jeune chirurgien de guerre dépressif, mon personnage préféré.

Je ne devrais pas être surpris de la qualité du récit, vu que cette saga est le cœur de l'oeuvre de Sanderson, autour de laquelle s'articulent tous ses autres romans dans le même univers.

J'en profite pour recommander aussi la série Fils-des-Brumes, du même auteur. Une histoire de voleurs dans un monde couvert de cendres et de brouillard, dominé par un sorcier immortel et où ingérer des métaux procure des pouvoirs surnaturels. Ça parle de confiance, d'espoir et de s'ouvrir aux autres.
Pasta aime ça
Avatar de l’utilisateur
par Pasta
Homme de 33 ans vierge
#234280
Je lis également les archives de Roshar, j’en suis à Justicière. Comme VACN je suis fan, l’univers est impressionnant, original et très détaillé, avec ses propres coutumes, ses propres lois de la magie, etc. C’est apparemment destiné à être une œuvre assez longue vu que les deux premiers bouquins, 1000 pages chacun, servent à planter le décor (mais racontent tout de même une histoire par eux-même).
Avatar de l’utilisateur
par VACN
Homme de 26 ans non vierge
#234284
"Justicière", ça fait bizarre comme traduction de "Oathbringer". Difficile de trouver mieux, mais ça sonne curieux, je trouve.
  • 1
  • 46
  • 47
  • 48
  • 49
  • 50