Le forum libre, pour parler de tout et de rien, si aucune autre rubrique ne convient à votre message. Evitez les abus quand même !
Avatar de l’utilisateur
par Bonbenbof
Homme de 38 ans non vierge
#147420
Pour avoir passé plusieurs après-midi au CBBD, je confirme que ça vaut le détour... Si vous avez l'occasion de perdre un peu de temps dans leur bibliothèque, n'hésitez pas... Entre les vieux hebdos et les BD rarissimes, il y a de quoi faire...

Lire une BD dans son édition d'origine, c'est un peu particulier...

Honnêtement, je peux me replonger dans certains albums de Tintin sans soucis... Je dirais qu'à partir du Lotus bleu, si on zappe l'oreille cassée, la plupart des autres albums se laissent lire... Je ne dis pas qu'ils sont intemporels, mais niveau mise en scène et action, Hergé a défini l'étalon de base...

Puis il y a quand même l'une ou l'autre histoire qui tient du véritable chef d'oeuvre...

Le Lotus Bleu, les dyptiques "Le Secret de la Licorne/Le Trésor de Rackham le Rouge" et "Objectif Lune/On a marché sur la Lune", "Tintin au Tibet", ça vole haut... "Coke en stock" aussi... Je ne suis pas sûr que du côté du cinéma, on avait déjà tenté le mélange géopolitique/action avec autant de succès...

Et j'en passe, parce qu'après tout "Les Sept Boules de Cristal/Le Temple du Soleil", c'est aussi du haut niveau, comme dans un autre style "Vol 714 pour Sidney" et "Tintin et les Picaros"...

Enfin, je vais pas discuter de l'oeuvre d'Hergé ici, des spécialistes l'ont déjà fait...


Du côté des Schtroumpfs, là aussi, ça vole souvent haut, avec quand même l'un ou l'autre album un peu en-dessous... La logique commerciale a voulu que son fils reprenne avec plus ou moins de réussite la série...

Souvent, chaque album était composé de plusieurs récits... Mais les tout premiers gardent une saveur particulière... "Les Schtroumpfs Noirs", c'est du pur génie... Je ne sais pas s'il avait entendu parlé du bouquin "Je suis une légende", parce que la trame y ressemble, mais à bien y réfléchir, on est pile poil dans la même veine que les zombies, quelques années avant Romero... Sauf que ça peut être montré sans soucis à des gosses...^^

Il y a deux albums des Schtroumpfs que j'adore... "Le Schtroumpfissime", et "Le Cosmoschtroumpf"...

(Attention je spoile... Purée sur des trucs paru il y a 50 ans mince quoi...^^)

Le premier, c'est une histoire de politique finalement assez dramatique, mais qui finit bien... C'est un album que tous les enfants devraient lire, car mine de rien, il peut les conscientiser par rapport à certaines dérives...

Le second... Ah ben c'est sûr, ce n'est pas une fusée en bois qui va nous faire voyager dans l'espace... Mais j'aime l'abnégation dont fait preuve l'ensemble du peuple schtroumpf, juste pour faire vivre son rêve à l'un d'entre eux... C'est extrêmement touchant... C'est sûr, le Cosmoschtroumpf se fait un peu avoir, mais en même temps, il est tellement triste quand il prend conscience que son rêve est intouchable que les autres font tout pour qu'il soit heureux, quitte à lui mentir (mais c'est un gentil mensonge alors ça va...)...

Il y a aussi ce moment que j'adore dans "Le Bébé Schtroumpf", quand le Schtroumpf Grognon l'enlève pour ne pas le rendre à la cigogne, et qui se justifie quand il se fait rattraper en disant "Moi, j'aime bien le Bébé Schtroumpf..."... Ça aussi c'est ultra touchant...^^


Tiens, à propos de premiers albums qui gardent une saveur particulière... Je ne sais plus qui avait cité Boule et Bill plus haut... C'est vrai que quand on voit ce que c'est devenu, ce n'est plus la même BD qu'au tout départ, d'autant plus que là aussi, la logique commerciale à rattrapé la série...

Graphiquement parlant, les premiers albums sont des années lumières des derniers (même des derniers dessinés par Roba lui-même...)... Et l'innocence des récits n'est pas la même... Au début, elle était gratuite, et naturelle... Par la suite, on sent que c'est une marque de fabrique, qu'il faut faire persister quitte à verser dans l'artificiel...
Avatar de l’utilisateur
par Giles
Homme de 41 ans non vierge
#148500
Le Combat ordinaire de Manu Larcenet va bientôt être adapté au cinéma.
La bande-annonce m'incite à vous conseiller ceci : si vous ne l'avez pas lu, dépêchez-vous de le faire avant que ce truc ne vienne gâcher une des plus belles BD de ces dernières années.

C'est horrible : on reconnaît bien les scènes et les textes de la BD, mais alors que sur papier c'est lumineux et poignant, en film ça fait essai pompeux et chiant...
Avatar de l’utilisateur
par Bonbenbof
Homme de 38 ans non vierge
#148517
Mouep, j'ai failli en parler quand je l'ai appris il y a une ou deux semaines...

Avec évidemment la crainte qu'une oeuvre phare de la BD se fasse littéralement violer par le cinéma...

Ce ne serait pas la première fois, mais tout de même...


Même constat que Giles, on reconnait évidemment les scènes et les textes de la BD, mais la magie n'opère pas...

Pourtant, Larcenet n'est pas un dessinateur de génie, mais son trait simple, naturel, voire même maladroit (En fait, le meilleur qualificatif reste peut-être ordinaire...) colle tip top à cette histoire ultra touchante...

Ça parait peut-être simple à adapter au cinoche... La mise sur grand écran de l'histoire ne semble pas nécessiter, à priori, du savoir-faire d'un maître de l'image... Et pourtant... Faut être rudement costaud pour trouver la manière de filmer qui rende justice à cette BD...

Maintenant, la bande annonce est un peu courte pour se faire une opinion définitive...

Il y a quand même un truc qui m'a choqué...

L'acteur qui joue Marco ne colle définitivement pas... Les angoisses existentielles du personnage ne peuvent se résumer à des valises sous les yeux maquillées en deux minutes avant de tourner une scène... Et puis mince quoi... Ok pour le photographe de guerre, mais le héro à la voix rocailleuse qui suinte la virilité, ce n'est pas Marco... Dans mes souvenirs, il est rond, et pas carré, il est sensible, mais pas ténébreux...


Par contre, je me suis quand même fait violence par rapport à Ankama... Au milieu de toute leur production, il y avait une BD qui me semblait sortir du lot... Mutafukaz... J'ai juste feuilleté, et sans vraiment rentrer dans l'histoire, ça m'a plutôt plu... Donc, ce sera peut-être l'une de mes prochaines acquisition... D'autant plus qu'aujourd'hui, j'ai appris qu'elle allait avoir droit à son adaptation télé... Je préfère découvrir ça sur papier...
par Jansen
Homme de 52 ans non vierge
#150852
Bonjour,

Je ne suis pas un grand fana de BD mais j'ai un faible pour la série des "Formidables Aventures de Lapinot", de Lewis Trondheim (je crois que j'ai tous les albums). C'est vraiment une BD originale sur le plan des scénarios et des rebondissements. Il y a un univers dans lequel on se sent bien. La psychologie des personnages (Lapinot,Nadia, Richard, Titi) est fine et on retrouve en fait pas mal de thèmes abordés dans ce forum ;) (surtout dans les albums qui se déroulent à l'époque contemporaine de leur réalisation,c'est à dire à la fin des années 1990). De L. Trondheim, il y a aussi "Approximativement", autobiographique avec pas mal d'introspection et de noirceur. Également du même auteur, "Ordinateur mon ami" et "Cyberculture mon amour", recueils de planches parues dans le magazine d'informatique SVM, délicieusement désuettes aujourd'hui (avec des iMac tout ronds et des consoles de jeu à cartouches) et qu'on relit aujourd'hui avec plaisir (ah, quelle époque :D !).
Avatar de l’utilisateur
par Giles
Homme de 41 ans non vierge
#150877
Oui, Lewis Trondheim a pas mal révolutionné la BD "franco-belge", ne serait-ce qu'en prouvant qu'on n'est pas obligé de savoir dessiner pour faire de la grande bande dessinée.
Lapinot et Donjon (avec Joann Sfar et plein d'autres auteurs invités) sont ses travaux les plus accessibles, mais toute son œuvre vaut le coup.
J'ai un grand souvenir de La Maison close, notamment, que je lui avais fait dédicacer à Angoulême : un collectif orchestré par Rupert et Mulot, avec beaucoup beaucoup d'auteurs invités à délirer dans des décors créés sur mesure (Trondheim jouant les portiers).
Avatar de l’utilisateur
par Bonbenbof
Homme de 38 ans non vierge
#151149
Je l'imaginais discret, et toujours dans l'ombre de Tome et de Janry...

Le dessinateur et coloriste Stuf est décédé il y a une dizaine de jours...

Il y a deux ou trois semaines, je tenais un numéro du Journal de Spirou, en me disant que "Passe-moi l'ciel" était vraiment une série sympathique, l'air de rien...

Snif alors...
Avatar de l’utilisateur
par deadwood
Homme de 45 ans non vierge
#151279
Je connaissais pas du tout le monsieur , sinon quand tu parle de coloriste ça me fait penser à cette scene de Chasing Amy
par Simbad
ans
#151307
Mince, je n'étais pas au courant ! C'est triste. :( J'aimais beaucoup "Passe-moi l'ciel" également...
Avatar de l’utilisateur
par Bonbenbof
Homme de 38 ans non vierge
#151895
Ces derniers temps, ils ont le cœur fragile les dessinateurs...

(Faut croire que 2015 est particulièrement éprouvante pour eux...)


Et encore snif...
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 7