Le forum libre, pour parler de tout et de rien, si aucune autre rubrique ne convient à votre message. Evitez les abus quand même !
par traviata
Femme de 58 ans non vierge
#165788
A la demande générale, je crée un topic dédié aux discussions politiques.
Je ne résiste pas à la tentation de placer ce fil sous le signe d'un célèbre dessin de Caran d'Ache, certes inspiré par l'affaire Dreyfus, mais toujours d'actualité...

On lit assez mal les légendes :
en haut : "Surtout, ne parlons pas de ... "
en bas : Ils en ont parlé.
Caran-d-ache-dreyfus-supper.jpg
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
Avatar de l’utilisateur
par Pasta
Homme de 33 ans vierge
#165804
rooter a écrit :C'est très étonnant, je dois dire... La politique, ça n'est après tout que le "vivre ensemble", j'ai du mal à imaginer comment ce genre de choses pourrait être de nature privé : on attend tel chose des autres, mais surtout on garde ça pour soi ? :grinning: J'ai aussi du mal à imaginer comment une démocratie peut fonctionner si chacun garde son avis pour soi, sans s'intéresser aux autres. Vous savez, les conflits, ça fait partis de la vie, même en dehors de la politique, et même si je trouve ça très angoissant (plus que pas mal de gens, je pense). C'est pas très grave, et ça n'empêche pas la bienveillance, ou la sérénité.
Je suis complètement d’accord. Je comprends que l’argent puisse être privé, la religion à la rigueur (ça dépend de chacun), mais la politique ? Qu’est-ce qui peut être davantage publique que la politique ?

Je comprends qu’on évite d’en parler pour éviter les disputes, mais c’est parce que c’est polémique que les gens considèrent ça comme privé, pas l’inverse.

Cela dit je crois que j’ai énormément de mal à exprimer des idées potentiellement polémiques justement.
par katy81
ans
#165814
Pasta a écrit :Je comprends que l’argent puisse être privé
même ça je n'arrive pas à le comprendre pourquoi (en France ailleurs je ne sais pas) on ne peut pas en parler aussi librement.
Pasta a écrit :rooter a écrit :
C'est très étonnant, je dois dire... La politique, ça n'est après tout que le "vivre ensemble", j'ai du mal à imaginer comment ce genre de choses pourrait être de nature privé : on attend tel chose des autres, mais surtout on garde ça pour soi ? J'ai aussi du mal à imaginer comment une démocratie peut fonctionner si chacun garde son avis pour soi, sans s'intéresser aux autres. Vous savez, les conflits, ça fait partis de la vie, même en dehors de la politique, et même si je trouve ça très angoissant (plus que pas mal de gens, je pense). C'est pas très grave, et ça n'empêche pas la bienveillance, ou la sérénité.
je dirai qu'il y a des acharnés qui veulent absolument nous persuader que leur bord est meilleur etc... , je n'ai jamais caché pour qui je votai, tout comme combien je gagne etc... D'ailleurs c'est aussi mal vu de changer de côté ah bon on n'a pas le droit de réfléchir à une autre solution tenter d'autres options ?! parce que ce n'est pas cohérent ?!
et d'accord sur le fait c'est partager des opinions sans forcément se taper dessus, on peut très bien comprendre les arguments des uns et des autres.
c'est comme mettre un catégorie de métier dans une case politique etc.. les clichés ont la vie dure. "les profs sont des gauchos, les policiers des fachos" aller hop les petites cases bien remplis :disappointed: je trouve ça d'un triste

Pour en revenir aux réformes ... et bien je prends conscience depuis que j'ai 20 ans (à peu près donc 14 ans) il n'y en n'a pas eu de véritable qui auraient peut être changé les choses parce que oui toujours des grévistes dont certains qui ne souhaitent pas changer leurs petits conforts pépères qu'on leur donne depuis des années (Et j'en ai aussi dans ma famille Opus :)
mais surtout par des politiques ultras frileux qui préfèrent tempérer à outrance ménager le chèvre et le chou
Avatar de l’utilisateur
par Lux
Femme de 33 ans non vierge
#165820
traviata a écrit :Faut dire que le FN utilise des ressorts "simplistes" qui peuvent convaincre certains électeurs, même s'ils ne mesurent pas ce qu'il y a derrière, notamment en matière de préférence nationale, et dans certains quartiers, on peut comprendre que ça fonctionne (Ce sont bien plus des gens de l'ancien électorat d'extrême gauche que des gens de droite qui votent FN) Et même quand tu es archi-contre le FN, quand tu sors de la Défense où le vigile a fouillé ton sac à main et laissé passer une femme en jilbab en t'expliquant qu'elle, il ne peut pas la palper parce que c'est une femme, ou de Carrouf où un autre vigile a laissé entrer une femme en burqa et te refuse l'accès de ton chien-guide, quand tu vois l'affiche "Choisissez votre banlieue", t'as presque envie de prendre ton bulletin bleu marine. Mais personne n'ose l'avouer.
Bah tiens, c'est marrant, la semaine dernière j'ai passé le portique du centre Georges Pompidou, et j'ai sonné. J'avais pourtant tout retiré de mes poches donc je m'approche du vigile pour qu'il me dise de repasser ou me demande d'ouvrir mon manteau, que sais-je. Il me dit "c'est bon, c'est bon, allez-y". Le mec juste derrière moi fait pareil : il passe, ça sonne, directement le vigile lui bloque la route et lui demande d'ouvrir son manteau, d'écarter les bras, etc. Ai-je vraiment besoin de vous préciser que le mec derrière moi était noir ?

La réalité, c'est que la discrimination est bien subie par les minorités. Non, on n'a pas de passe-droit quand on porte un foulard : on peut se faire virer de l'école, virer de son travail, se voir refuser un logement, se faire agresser dans la rue.
Tous les politiques passent leur temps à "comprendre et écouter" les électeurs du FN. Tu as tort quand tu dis que "personne n'ose l'avouer". On ne fait QUE CA. Qu'il s'agisse des intellectuels ou des politiques, leur seul désir est de grignoter les terres du FN pour gagner des voix. Alors on parle immigration, déchéance de nationalité, état d'urgence à rallonge (jusqu'à ce que Daech soit écrasé : la bonne blague !), insécurité, on hurle aux droits de la femme dès qu'il s'agit d'un mec un peu basané qui se comporte mal (en revanche toute la classe dominante était en rang pour soutenir DSK dans toutes les affaires qu'il traîne, là, pas de problème, même le supposée féministe Elisabeth Badinter qui, sous prétexte de défendre les femmes, déclare être fière de se faire traiter d'islamophobe — mais a défendu becs et ongles un mec accusé de je ne sais combien de crimes sexuels, tout ça parce qu'il est son ami, qu'il est riche et qu'il est blanc)...
J'ai lu une interview dans Télérama d'une femme très intelligente, qui vient de Sciences Po et qui a sorti (avec d'autres) un livre nommé les Faux semblants du FN. Et elle conclut son interview par cette réalité qu'il va falloir se mettre dans le crâne : ce n'est pas en faisant la course aux idées du FN (qui n'élèvent pas le débat et ne permettent nullement de permettre l'amélioration des conditions de vie des citoyens) qu'on s'en sortira, mais bien au contraire en montrant qu'aujourd'hui, les questions qu'on a à se poser ne reposent pas forcément sur le levier de l'immigration et de l'insécurité.
http://www.telerama.fr/idees/nonna-maye ... 135755.php
par traviata
Femme de 58 ans non vierge
#165824
Tu ne m'as pas bien lue.

J'ai dit que pas mal de gens votent FN sans oser l'avouer, pas que les politiques n'osent pas avouer qu'ils écoutent les électeurs du FN pour trouver la meilleure méthode pour chasser sur leurs terres...

Pour le reste, je n'ai pas envie d'en discuter ici, j'ai ouvert le fil au titre de modo, pour répondre à une demande de sortir ce débat d'Etat d'esprit du moment.
Avatar de l’utilisateur
par Florent
Homme de 37 ans vierge
#165860
Lux a écrit : Alors on parle immigration, déchéance de nationalité, état d'urgence à rallonge (jusqu'à ce que Daech soit écrasé : la bonne blague !), insécurité, on hurle aux droits de la femme dès qu'il s'agit d'un mec un peu basané qui se comporte mal (en revanche toute la classe dominante était en rang pour soutenir DSK dans toutes les affaires qu'il traîne, là, pas de problème, même le supposée féministe Elisabeth Badinter qui, sous prétexte de défendre les femmes, déclare être fière de se faire traiter d'islamophobe — mais a défendu becs et ongles un mec accusé de je ne sais combien de crimes sexuels, tout ça parce qu'il est son ami, qu'il est riche et qu'il est blanc)...
Y'a eu aussi Polanski dans le même genre.
Les grands puissants/poliniques/chanteurs/acteurs/whatever de la jet-set qui l'ont protégé parce que c'est un grand cinéaste et tout ça.
Je reconnais son talent (son "Rosemary's Baby" fait partie de mon top 5 ciné tous genres et toutes époques confondues), mais talentueux ou pas, riche ou pas, blanc ou pas, cela ne le dédouane pas des accusations de pédophilie et de viol...

Un viol reste un viol et doit être considéré comme grave, peu importent la couleur, l'origine ou la classe sociale des victimes et des agresseurs.
resO aime ça
Avatar de l’utilisateur
par SnapBack
Homme de 28 ans non vierge
#165874
J'aurais bien aimé discuter de mes idéaux, mais la politique telle que je la vois ressemble à un cirque. Je suis désabusé.
Les politiciens se comportent tels des barons, vivent dans un monde à part avec leurs petits privilèges de bourgeois. On vote pour l'homme, moins pour ses idées.

Je suis trop idiot pour être sur le fauteuil d'accord et on ne sait pas ce qui passe en coulisses mais l'image qu'on renvoie aux jeunes et aux jeunes adultes comme moi n'a rien de sexy. Surtout qu'on a fait de la politique, non pas une cause mais une carrière avec les mêmes pions qui rejouent à chaque fois et même des filières universitaires. Un choix de planqué.

Il faut être passionné pour s'intéresser encore à ce truc :disappointed:
par traviata
Femme de 58 ans non vierge
#165876
Et répétons le : comme on s'est posé la question du pourquoi les gens votent FN, on cherche comment expliquer ce vote, pas à le justifier ... ni à le cautionner.
Quant au rapport entre le vote FN, DSK et le viol en général, j'ai du mal à le discerner.
Avatar de l’utilisateur
par Lux
Femme de 33 ans non vierge
#165883
traviata a écrit :Et répétons le : comme on s'est posé la question du pourquoi les gens votent FN, on cherche comment expliquer ce vote, pas à le justifier ... ni à le cautionner.
Quant au rapport entre le vote FN, DSK et le viol en général, j'ai du mal à le discerner.
Bah le fait est que la politique française qui n'arrête pas de se droitiser en courant après les thèmes du FN (on n'a plus que l'immigration et la sécurité dans la bouche des politiques) joue peut-être dans le fait que les gens votent FN... non ? A force de dire aux gens que c'est normal de considérer que le problème de l'économie française c'est l'immigration, en rappelant tout le temps que oui, l'immigration est un "problème" à traiter, qu'il faut la limiter, les gens se sentent légitimes à penser que c'est ça la réponse.
La politique devrait éclairer les esprits, élever le niveau du débat. Là, pour des raisons électoralistes (récupérer les voix du FN), on court après des idées qui rabaissent complètement le niveau des idées échangées. On ne parle pas des vraies questions, on ne rappelle jamais que le bilan économique de l'immigration est un bilan positif, etc. Donc oui, les gens votent FN parce que leurs thèmes sont les seuls qui sont débattus et que tous les politiques reprennent à leur compte...

Quant à DSK, l'idée c'est simplement d'arrêter de parler des droits de la femme pour justifier la xénophobie. Le FN et les islamophobes de tout poil n'en ont rien à faire des droits des femmes, et quand ce sont des puissants (l'exemple de Polanski est effectivement tout aussi valable) qui se rendent coupables de crimes sexistes, cela n'émeut absolument pas tous ceux qui pourtant se prétendent des défenseurs de la condition féminine dès lors qu'ils aperçoivent un voile ou une barbe.
Avatar de l’utilisateur
par Pasta
Homme de 33 ans vierge
#165887
Si je comprends bien ce que tu dis, être pour davantage d’immigration c’est élever le débat et être pour moins d’immigration c’est l’abaisser. Sans me prononcer sur la question, je trouve que c’est une conception quelque peu biaisée du débat.

Par ailleurs ce n’est pas du tout une bonne chose que de crier à la xénophobie à la moindre critique de l’islam. Cela peut en effet pousser les gens à se tourner vers les partis pour lesquels une telle critique n’est pas tabou, comme le FN, alors que comme tu le dis ces partis ont d’autres idées derrière la tête. (Le mot « islamophobie » lui-même a été conçu spécifiquement pour faire l’amalgame entre critique de la religion et intolérance religieuse.)
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 315