Le forum libre, pour parler de tout et de rien, si aucune autre rubrique ne convient à votre message. Evitez les abus quand même !
par salambo
Femme de 32 ans non vierge
#228701
J'admirais mon père plus jeune, avec l'âge je me suis rendue compte de ses défauts, ce qui ne m'empêche pas de continuer à l'admirer mais d'une manière différente.
C'est quelqu'un de très intelligent, écolo et spirituel. Lorsque j'étais jeune je trouvais qu'il ne montrait pas trop ses émotions, et une fois que j'eu quitté le nid, il a été très sentimental. Ses enfants lui manquent et ça lui fait toujours plaisir quand on revient les voir :smiley:
Et c'est le seul homme a m'avoir toujours dit que j'étais jolie, et j'ai très peu eu ce compliment étant jeune, mais à ses yeux j’étais la plus belle, le plus forte, le plus intelligente..... enfin un papa qui aime sa fille quoi :sweat_smile: (mon frère a eu le même discours, ne vous inquiétez pas, pas de préférence à ce niveau là)
Amaz, Cam95 aime ça
Avatar de l’utilisateur
par Amaz
Homme de 29 ans vierge
#228703
À vrai dire plus que simplement influencer les relations avec le sexe opposé, les relations avec les parents pendant la petite enfance influencent globalement ton mode de communication avec le monde.
Un enfant surprotégé par ses parents ou dont les choix ne sont pas respectés et sont dictés par les parents va souvent mener à un adulte un peu perdu, qui manque de confiance en lui.
Tu peux lire certains livres de Alice Miller sur le sujet "Notre Corps ne ment jamais" ou "C'est pour ton bien".
Je suis tout à fait d'accord avec toi, les parents façonnent très profondément notre être et comment nous seront une fois adulte mais forte heureusement il est possible de parvenir à s'en défaire.

Je me reconnais tout à fait dans ce que tu as écrit, l’indécision, le manque de confiance en soi, l'incapacité à exprimer ses opinions, IRL je parle, virtuellement j'y parviens sans soucis :).
Merci pour vos messages ! Et vous pensez que la relation entre vos 2 parents a influencé votre rapport aux autres ?
Je pense que l'influence que peuvent avoir les parents sur nous est ÉNORME.

Par -exemple avec mon père qui est toujours vivant notre relation père fils est inexistante. Je suis aussi froid qu'un glaçon quant il vient parfois me voir. De son côté, depuis le décès de ma mère il essaye un petit peu de se rapprocher de moi, de ses enfants, mais ça ne fonctionnera jamais, je lui en veux trop pour qu'un quelconque rapprochement puisse avoir lieu.

Je ne souhaite aucunement créer un quelconque lien. Qu'il reste loin de moi, ça me va parfaitement.
Cam95 et 1 autres aime ça
par Kyrie
Homme de 33 ans vierge
#228713
S'agissant de ma mère, elle est morte quand j'étais relativement jeune (11 ans) donc je ne sais pas comment elle a influencé mon rapport aux femmes. A mon sens pas vraiment, c'était une sainte femme, très à l'écoute, très serviable envers tout le monde, assez réfractaire à l'autorité, aux règles, elle en faisait un peu à sa tête comme elle disait.

Mon père a peut être plus modelé mon rapport aux femmes ou plutôt à moi même, je l'ai toujours beaucoup admiré car il a connu de grandes heures quand il était jeune et j'ai souvent entendu petit dans le milieu dans lequel j'évoluais que j'étais moins bien que lui. J'ai donc toujours eu ce pressentiment, qui est une vérité en réalité (mais je n'ai découvert cela que plus tard), que je n'étais ni un mec ni à la hauteur. Je ne me suis intéressé que tardivement aux relations amoureuses mais je pense qu'ado et en "jeune adulte" soit de 16 à 19 ans, ce rapport d'admiration à mon père m'a influencé dans le fait de ne jamais aller vers les filles sur le plan sentimental. J'étais illégitime à le faire. A l'époque, je ne m'étais pas interrogé sur les relations, la notion de beauté, etc. (oui j'étais un peu dans mon monde) donc ce n'était pas cette compréhension qui me permettait de comprendre que tout cela n'était pas pour moi mais plutôt l'intuition que je n'en avais pas le droit et que ça ne servait à rien au regard de ce qu'était mon père et comment j'en étais éloigné.

Peut être que dans un certain sens, je reproduis ce schéma dans mes liens d'amitiés car parmi mes amis proches au moins la moitié sont des "mecs" véritables que j'admire et envie (pas dans un sens d'une envie jalouse et méchante à leur égard mais d'une simple envie que j'aurais eu d'être comme eux ^^).
Avatar de l’utilisateur
par MathSo
Homme de 25 ans vierge
#228716
C'est pas une question bête quand on y pense.
Comme pas mal de monde sur ce topic, ma mère était elle aussi assez surprotectrice avec moi étant plus jeune : Toujours à s’inquiéter même pour une chose insignifiante, stressée de nature. Et c'est encore le cas aujourd'hui. D'ailleurs, du temps où j'étais harcelé au collège, je n'avais rien osé lui dire à cause de cela. Finalement, elle l'a appris de la bouche d'une prof, et s'en est suivi toute une série de questions du genre "pourquoi tu m'as rien dit ?".

C'est normal, elle s'inquiète pour moi. Mais parfois, c'est un peu maladroit : Par exemple, elle voulait tout savoir du nom de mes fréquentations, des mes éventuelles petites amies (je ne lui ait pourtant jamais présenté aucune fille). Et aujourd'hui, elle me dit des choses du genre "c'est quand que tu vas rencontrer quelqu'un, c'est quand que je vais devenir grand-mère, c'est quand que tu vas enfin retrouver un travail ?" . Et lorsqu'il y a quelque-chose qui ne va pas, elle peut sortir des phrases parfois "toxiques", pensant m'aider encore plus.
Après, comme je suis l'aîné, disons que j'ai un peu essuyé les plâtres. Ma sœur a eu quand à elle une éducation plus "permissive" :smiley: . Enfin, malgré tout c'est ma mère. Elle s'est toujours inquiétée pour moi, je l'aime et elle a ses qualités quand même :blush: .
Cam95 a écrit :Merci pour vos messages ! Et vous pensez que la relation entre vos 2 parents a influencé votre rapport aux autres ?
Ça je n'en sais rien. En revanche, peut-être sur la vision que l'on a du couple. Mon père n'est pas très présent car la plupart du temps en déplacement. Mon père et ma mère ont tous 2 une personnalité et des points de vue différents. Et les 3/4 du temps, cela conduit invariablement à des disputes. Il arrivent à s'énerver facilement alors que ce n'est pas du tout mon cas : J'ai toujours été très calme, et les rares fois où je m'énerve, c'est vraiment pas crédible ^^.

Oui, un couple doit se disputer pour exister. Mais quand ça arrive les 3/4 du temps, tu te poses des questions. Enfin, comment pourrais-je le savoir, étant donné que je n'ai jamais été en couple moi-même.
Amaz aime ça
Avatar de l’utilisateur
par MathSo
Homme de 25 ans vierge
#228765
Ippo a écrit :j'avais un peu la même relation avec ma mère. Tellement protectrice que j'en venais à lui cacher énormément de choses parce qu'elle me stressait plus que ce que je lui cachais. Et je trouvais ça dommage quelque part parce qu'elle était comme ça par amour et qu'à cause de ça on avait pas une relation très authentique.
C'est fou ça, tu as mis des mots sur ce à quoi je pensais exactement :grinning: !! Moi non plus je n'osais rien lui dire ou lui demander par peur de la déranger, ou qu'elle me juge. Mais aujourd'hui, on a maintenant plus une relation d'adulte à adulte.
par Cam95
Femme de 24 ans vierge
#228789
@Ippo, @MathSo, C'est pareil pour moi, c'est d'ailleurs pour ça que je lui cache ma VT. T'as peut être raison, peut être qu'en discutant de ça, en lui disant que je me sens étouffée par moment et elle lâchera prise un peu. Je sais qu'elle est comme ça parce qu'elle m'aime beaucoup mais c'est dommage que l'amour vienne à créer une distance entre nous...
MathSo aime ça
par Everest
Homme de 44 ans non vierge
#228825
Comme VACN , j'ai appris à mettre de la distance avec le temps car elle est trop tétue , trop étouffante , trop fermée d'esprit......Par contre , dans mon enfance et mon adolescence , j'ai toujours été de son coté ( meme si ce n'est pas une situation normale de devoir prendre parti ), notamment lors des disputes parentales. J'ai meme du m'interposer une fois pour ne pas que mon père ( qui n'est pourtant pas méchant ) donne une claque à ma mère( ça doit etre mon coté féministe :unamused: ). Ma mère avait la facheuse tendance de nous prendre à témoins lors des disputes et ça c'est vraiment pas intelligent.....ça ne m'a pas donné une belle image du couple ni l'envie d'en créer un moi meme ......
Cam95 aime ça
par Aurus
Homme de 31 ans non vierge
#228955
Pour ma part ma mère était aimante , mais surprotectrice. Elle projetait ses angoisses sur moi et en quelque sorte me bridait.
Je pense que c'est peut-être une des causes de ma timidité.

A l'âge adulte j'ai décidé de mettre de la distance avec elle afin qu'elle n'interfère plus dans ma vie.

Récemment lors des séances de psy, je me suis rendu compte que je n'étais pas du tout proche de ma famille qu'on ne partageait pas grand chose ensemble. Et que j'avais besoin de me rapprocher d'eux pour être mieux dans ma vie.

C'est donc une des choses sur lesquelles je travaille actuellement.
par CasseCraie
ans
#231978
De mon côté ils ne sont pas franchement bons. Enfin en soit je reste très proche de ma famille, mais ma mère a des problèmes d'ordres psychiatriques (ni diagnostiqués ni traités, mais indéniables pour qui la connaît bien et complètement tabous).
Voir mon père soumis à elle, voir agressé pendant de nombreuses années joue sans doute sur le fait que mes relations avec les femmes ont toujours été compliquées. En outre je ne supporte pas les discours manichéens sur les relations hommes-femmes avec toujours le mauvais rôle pour l'homme, ayant vécu l'inverse.