Le forum libre, pour parler de tout et de rien, si aucune autre rubrique ne convient à votre message. Evitez les abus quand même !
par salambo
Femme de 32 ans non vierge
#235402
Je ne vois pas bien comment on peut avoir un avis nuancé sur "rester chez soi et éviter au maximum les interactions sociales réduisent considérablement le risque de choper le covid19 (ouai je dis le covid, je suis une ouf) et ce faisant cela permet 1/ de réduire le risque de contaminer une autre personne, qui pourrait de surcroit être à risque et 2/de lisser la courbe du pic afin de ne pas engorger les hôpitaux".
Du coup ton opinion m'intéresse, sincèrement (en MP si tu ne souhaites pas continuer ici)
Et non je ne répète pas bêtement les dires du gouvernement, j'ai une amie qui a fait sa thèse de pharma sur les coronavirus, dans un des 2 seuls instituts qui traitent de ce sujet en france (elle m'a dit avoir revu plein de collègues à la TV ce printemps :sweat_smile: ) et c'est exactement ce qu'elle m'a dit, donc on va dire que comme elle a passé 2 ans 1/2 à bosser 70hr/semaine (non je n’exagère pas) sur le sujet, ben je vais la croire.........
Tyrus aime ça
Avatar de l’utilisateur
par VACN
Homme de 27 ans non vierge
#235404
salambo a écrit :Désolée, mais je trouve cette remarque déplacée dans le contexte actuel.
Tu en as parfaitement le droit.

Concernant ton amie, je ne remets pas en cause la validité de ses travaux, mais pour une thèse de pharmacologie, ça m'étonnerait qu'elle ait abordé le problème sous l'angle humain.

Ce à quoi je pense, et dont la plupart des gens se f0ut manifestement, c'est aux conséquences de la crise, mais aussi et surtout de sa gestion, sur le bien-être psychologique de la population. Parce que culturellement, on se moque bien de l'esprit. Tant que le corps peut continuer à se lever tous les matins pour aller bosser et consommer, tout va bien ; mais les troubles mentaux, la dépression, la solitude, l'anxiété, le stress, tout ça on s'en bat les roustons.
resO aime ça
Avatar de l’utilisateur
par ludoch
Homme de 26 ans vierge
#235406
Je suis d'accord avec beaucoup de monde qu'il est important actuellement de restreindre sa liberté pour sauver des vies temporairement.
Mais une question qui est quand même importante c'est il faudra le faire combien de temps ?
Cela ne doit pas devenir permanent c'est évident.

Mais, ne négligeons pas les conséquences indirectes de cette épidémie qui sont déjà catastrophiques, et que si on applique ces mesures trop longtemps ces conséquences indirectes pourraient devenir pires que l'épidémie elle même.
resO, Tyrus, VACN aime ça
par salambo
Femme de 32 ans non vierge
#235409
En effet mon amie n'a pas abordé le côté psy du virus, ou plutôt de l'impact de sa gestion.

J'entends et comprends les répercussions psy qui peuvent survenir dans ce contexte, vraiment. Cependant, et c'est un point de vue personnel, je pense qu'actuellement il ne faut pas le prioriser, sans pour autant l'occulter complètement, car :
- ça touche une petite partie de la population, au sens national. On a eu hier 40.000 nouveaux cas détectés, combien on sombré psychologiquement?
- Les troubles psy peuvent se soigner ou être attenués dans la plupart des cas. La mort c'est irréversible (c'est le principe)
- j'ai des potes qui ont des enfants et des parents à risque, ben ça fait 5 mois qu'ils font gaffe et vont continuer, car ils préfèrent eux être déprimé actuellement mais pouvoir les voir a noël, en vie

J'entends que pour certains c'est dur psychologiquement, mais aller dire ça a des gens qui ont perdu un proche. Ils vous répondrons qu'ils auraient préféré s'isoler 2 ans mais refaire un noël ou un anniversaire avec ces proches en question.

Donc je maintiens ma position, dans le contexte actuel (pandémie mondiale avec million de mort et dizaine de millier de nouveaux cas tout les jours) la priorité doit aller à la survie, au sens premier du terme (= ne pas mourir physiquement), même si cela veut dire arrêter de vivre un temps (= avoir une vie normale et, pour certain, un état psychologique normal).

Mais ce n'est que mon avis :wink:
Tyrus, Blup, Mellow et 1 autres aime ça
par Blup
Homme de 33 ans vierge
#235410
Mais une question qui est quand même importante c'est il faudra le faire combien de temps ?
Jusqu'à un vaccin éventuel, qui ne serait trouvé au mieux qu'au second semestre 2021, d'ici là on se retrouvera à vivre ce genre de période...sauf si le virus disparaît de lui-même, ce qui apparemment peut arriver mais c'est extrêmement rare.

En même temps, quand je vois le comportement de pas mal de gens depuis le 11 mai, le 2 juin et cet été, c'était prévisible, je pensais même que ça arriverait plus tôt. Ils auraient pu anticiper en renforçant le système hospitalier, en donnant vraiment les moyens pour retarder au maximum, voire éviter une seconde saturation, alors oui on a rajouté des lits en réa mais sans personnel en plus, donc c'est aussi efficace que le lit qu'on a tous chez soi, plus les soignants qui n'en peuvent plus et à qui on va encore demander de "trier" comme en tant de guerre.
Mais, ne négligeons pas les conséquences indirectes de cette épidémie qui sont déjà catastrophiques, et que si on applique ces mesures trop longtemps ces conséquences indirectes pourraient devenir pires que l'épidémie elle même.
C'est ce que certains médecins disent, finalement le confinement crée plus de précaires et donc plus éloignés des systèmes de soins et ça devient un gros problème de santé publique par la suite.
Everest aime ça
par downup
Homme de 37 ans non vierge
#235414
resO a écrit :VACN a écrit : ↑
jeu. 22 oct. 2020 07:49
Oooooh bah tiens, le couvre-feu avancé à 19h ?

Qui c'est qui va se faire reconfiner tout en douceur ? C'eeest nooouuus !

Qui c'est qui va encore rester seul un bon moment ? C'eeest nooouuus !

On en a, de la chance, hein ?
Arrête, ils ont vraiment fait ça ???
Mais ils sont vraiment de plus en plus c..s dans ce gouvernement.

J'avais prévu une rencontre et surtout, à cause du boulot je suis encore dans les transports à cette heure !!!
Ca me rends fou ce genre de commentaires. Salambo dit bien ce que je pense : "mettre en perspective les soucis que vous pouvez rencontrer vs des soucis de santé publique."


VACN a écrit : Personne ne semble penser à ce qu'on fera si aucun vaccin ou traitement efficace n'est jamais découvert. Ce qui n'est pas improbable, vu que le monde entier bosse là-dessus depuis presque un an, sans résultat concret.
C'est faux de dire qu'il n'y a pas de résultats concrets, c'est juste que c'est long de tester un vaccin.

Je pense qu'on peut quand même être pour l'instant assez optimiste quand à ce sujet :

https://metro.co.uk/2020/10/23/oxford-c ... -13467677/
https://www.pfizer.com/news/hot-topics/ ... ert_bourla


Bon par contre en regardant les courbes je ne vois mal comment on pourra éviter le reconfinement général, ou du moins un durcissement significatif des mesures, avant les premiers vaccins.

Au vu des commentaires ici ou ailleurs, je crains ce genre de choses :

https://www.express.co.uk/news/world/13 ... talian-ont

(Naples reconfine totalement -> grosses émeutes)
Tyrus aime ça
par Tyrus
Homme de 32 ans non vierge
#235415
+1 avec Downup et Salambo.

downup a écrit : 24 oct. 2020, 04:13 Ca me rends fou ce genre de commentaires. Salambo dit bien ce que je pense : "mettre en perspective les soucis que vous pouvez rencontrer vs des soucis de santé publique."
Je ne pourrais pas mieux dire.

Je pense aussi qu'on évitera pas le reconfinement.

Je reste toujours autant sidéré par tous ces gens dans les bar et les restaurants avec les tables les unes à côté des autres. Je pourrais prendre des photos chaque soir de tous ces établissements qui n'en ont rien à faire. Ils faut bien qu'ils vivent oui je comprends bien mais ça ne va pas arranger les choses de faire terrasse pleine tous les soirs.

Avec les collègues nous avons drastiquement réduit nos passages au restaurant. Certains ont quitté l'entreprise et nous n'avons pas fait de pot de départ pour ne pas prendre de risque. Ça a été difficile mais ça nous semblait nécessaire.
Everest aime ça
par Everest
Homme de 45 ans non vierge
#235419
La question est : Quand est ce que l'on sera confiné ? A mon humble avis , c'est pour bientot !!! C'est malheureux de confiner le pays pour peut etre 20 % des gens qui ne respectent pas les recommandations mais puisqu'il n'y a que ça qui marche.....
D'après un médecin : 40 000 cas de covid par jour , c'est 2000 hospitalisations , 200 à 250 réanimations et parmi ces derniers 15 % environ décèderont.....autant dire qu'il est déjà presque trop tard ,
La météo ne va pas nous aider ( froid , humidité , vent , brouillard ) et l'automne ne fait que commencer :sweat:
Lilas aime ça
par resO
Homme de 34 ans vierge
#235428
salambo a écrit : Je ne vois pas bien comment on peut avoir un avis nuancé sur "rester chez soi et éviter au maximum les interactions sociales réduisent considérablement le risque de choper le covid19 (ouai je dis le covid, je suis une ouf) et ce faisant cela permet 1/ de réduire le risque de contaminer une autre personne, qui pourrait de surcroit être à risque et 2/de lisser la courbe du pic afin de ne pas engorger les hôpitaux".
Du coup ton opinion m'intéresse, sincèrement (en MP si tu ne souhaites pas continuer ici)
Et non je ne répète pas bêtement les dires du gouvernement, j'ai une amie qui a fait sa thèse de pharma sur les coronavirus, dans un des 2 seuls instituts qui traitent de ce sujet en france (elle m'a dit avoir revu plein de collègues à la TV ce printemps :sweat_smile: ) et c'est exactement ce qu'elle m'a dit, donc on va dire que comme elle a passé 2 ans 1/2 à bosser 70hr/semaine (non je n’exagère pas) sur le sujet, ben je vais la croire.........
Ce n'est pas de ça dont il s'agit.
Je repensais juste ce que tu disais part rapport aux personnes touchés par la mort/maladie d'un proche et des autres impacts (économiques, sociaux, personnels....)du coronavirus sur la vie des gens.

Bon on sait déjà tout les deux que tout le monde ne réagit pas de la même façon.

Pour ce que ce soit clair et dit (ou recontextualisé), j'ai été endeuillé par la perte d'un proche
et je sais maintenant que cette personne ne reviendra pas. Quelle idée d'avoir maintenu les élections municipales et incité d'aller voter juste avant le confinement :rage: ...

Pour autant si par exemple, je tombais sur quelqu'un qui me racontait qu'il a "juste perdu son emploi" et qu'il a des créanciers (assurance, loyers, charges....), ou qu'il n'a pas conclu une opportunité en or à l'étranger et qu'il devait rentrer en France, ou encore concrétisé une embauche en alternance ....je serais quelque peu embêté pour cette personne sans forcément lui faire relativiser sa situation par rapport à la mienne d'un "Au moins tu n'as perdu quelqu'un :unamused: " qui ne peut pas dans l'immédiat régler son problème.

Déjà, mon interlocuteur ne doit pas être au courant de la situation et n'y est pour rien (et vice-versa). Ensuite, chacun voit sa paroisse donc les conséquences peuvent varier d'une personne à l'autre et sont plus ou moins graves.

J'ai conscience que tous les soucis ne se valent pas, pourtant ça me gêne en général de comparer/hiérarchiser les malheurs des gens, on trouvera toujours meilleure ou pire situation que la sonne. Mais ça n'est que mon avis. :sweat_smile:

Le temps du deuil commence à peine faire son oeuvre , ou du moins j'essaye de faire en sorte de gérer tout ça comme je peux. Pour ça j'ai besoin d'être occupé un maximum et faut que je maîtrise la situation sans faillir. J'ai pas droit à l'erreur dans tout ce que je fais, je dois assurer dans mes projets pour garder la tête hors de l'eau, ne pas cogiter, ne pas m'effondrer. C'est autant un moteur qu'une sorte de béquille.

Trop de temps perdu dans cette vie "de loser", quelques améliorations ont eu lieu sur le plan pro et côté vie perso il y a(vait) peut-être récemment de quoi écrire du positif ici (pour une fois que ça me concerne !!!). Mais cette pandémie est train de tout remettre en question et j'ai pas envie que mes efforts soient réduits à néant, je n'ai plus beaucoup de temps pour faire d'autres sacrifices et je ne sais pas encore si j'aurai de l'énergie. C'est aussi pour ça qu'il faut que ça bouge vite, vite encore plus vite....pour aller mieux, atteindre des objectifs et reprendre le contrôle sur ma vie.

Ce n'est probablement pas la meilleure façon de faire son deuil mais c'est tout ce que j'ai pour l'instant.

Ton amie a fait sa thèse seulement sur d'autres coronavirus ? Pas sur celui auquel on est confronté ??
Quels collègues sont passés à la TV ?? Tellement d'experts sont passés à la TV et d'avis se contredisent qu'on s'y perd.
Et à chaque que le fameux "conseil scientifique" a été mentionné, pour moi c'était comme l'arlésienne.

Si elle a étudié le Covid-19, j'aurais bien quelque questions en tête (à voir ici ou en MP) si elle a des infos autres que celles qu'on peut suivre aux infos.
VACN a écrit : Ce à quoi je pense, et dont la plupart des gens se f0ut manifestement, c'est aux conséquences de la crise, mais aussi et surtout de sa gestion, sur le bien-être psychologique de la population. Parce que culturellement, on se moque bien de l'esprit. Tant que le corps peut continuer à se lever tous les matins pour aller bosser et consommer, tout va bien ; mais les troubles mentaux, la dépression, la solitude, l'anxiété, le stress, tout ça on s'en bat les roustons.
Oui tant que le corps va bien c'est super mais faut effectivement que le mental suive.
On a parlé des soignants qui sont débordés pour gérer les malades, ensuite des laboratoires qui doivent s'occuper d'afflux de patients pour les tests et manquent de réactifs. Je ne serai pas étonné si par la suite les psychologues connaissent aussi une forte hausse des consultations suite au "traumatisme" qui résultera chez certains.

Les prochaines générations post-covid auront déjà fort à faire face à des problèmes existants (chômage, précarité, changement climatique, terrorisme...) mais aussi sur les plans psychique et psychologique (stress, dépression, isolement, baisse de l'estime de soi....) qui peuvent se répercuter sur leur développement personnel et sur le relationnel (peut-être de futurs VTs ??). Je n'envie pas leurs situations futures. :confused:

downup a écrit :
Ca me rends fou ce genre de commentaires. Salambo dit bien ce que je pense : "mettre en perspective les soucis que vous pouvez rencontrer vs des soucis de santé publique."
Mettons de côté l'aspect perso...
Tyrus, Salambo et toi avez oublié ce qui s'est passé dans les transports il y a plus de 6 mois (tu étais même inquiet pour Jun). Juste en guise de rappel :

https://youtu.be/wehcxazxtg0
https://youtu.be/eDrLh4JtOhA

Est-ce que le virus ne circulait déjà pas à cette époque ?? :fearful: :scream: :cold_sweat:

Mon inquiétude est légitime. Si on avance le couvre-feu à 19 h (même si ça part d'une bonne intention), on va réduire les heures de pointe du fait que tout le monde va s'entasser dans les bus/trains/RER/métros aux même heures pour rentrer chez soi à temps (les travailleurs qui sont obligés de se déplacer, ceux qui auraient pu faire du télétravail mais qu'on oblige à faire venir, ceux qui veulent partir en vacances ou profiter d'une sortie).
Perso je rentre en temps normal vers 20 h (c'est ça d'habiter en banlieue et d'avoir 3 heurs de transports :sweat_smile: ) mais il suffit d'un retard par ci, d'une panne ou d'un incident voyageur par là pour que je rentre au plus tard vers 21 h30.

Est-ce raisonnable de revivre ça alors que le virus circule encore ???

Raison de plus pour massifier le télétravail afin de désengorger l'afflux de voyageurs et limiter les contaminations non ??
Faut que les patrons et managers mettent leurs egos de côté pour le proposer aux salariés sans tarder.

downup a écrit :
C'est faux de dire qu'il n'y a pas de résultats concrets, c'est juste que c'est long de tester un vaccin.

Je pense qu'on peut quand même être pour l'instant assez optimiste quand à ce sujet :

https://metro.co.uk/2020/10/23/oxford-c ... -13467677/
https://www.pfizer.com/news/hot-topics/ ... ert_bourla


Bon par contre en regardant les courbes je ne vois mal comment on pourra éviter le reconfinement général, ou du moins un durcissement significatif des mesures, avant les premiers vaccins.

Au vu des commentaires ici ou ailleurs, je crains ce genre de choses :

https://www.express.co.uk/news/world/13 ... talian-ont

(Naples reconfine totalement -> grosses émeutes)
On communique peu à la TV pour faire le point sur la "course au vaccin" j'ai l'impression, heureusement toutefois qu'il y a les infos en ligne. Il me semble avoir entendu parler d'essais à Lille mais ça n'a fait grand bruit.

L'hypothèse qu'on ne trouve aucune solution est difficilement envisageable (ça voudrait dire qu'on aurait tout fait pour "rien" ?)) mais n'est pas à exclure. Ce n'est pas ce que je ne souhaite, bien au contraire car on a assez morflé comme ça.
Gageons que ces vaccins soient fiables et que ce virus n'a(ura) pas muté.

Le confinement sera inéluctable.
Je n'ai plus le souvenir d'un hiver sans épidémie de grippe ou de gastro mais avec ce virus en plus, on ne voudra prendre aucun risque supplémentaire (si les trois coexistent ça va créer de la confusion lors d'une consultation médicale).
J'ai entendu dire que les vaccins anti-grippe se sont vendus en seulement quelques jours. :neutral_face:
Ce couvre-feu peut s'apparenter à un pré-confinement, peut-être pour nous y préparer en douceur. Ca reste une hypothèse.

Pour ce qui est des émeutes, il faudra vraiment que la situation évolue positivement car ça arrivera peut-être trop ou tard si financièrement on ne s'en sort plus.
Everest a écrit :La question est : Quand est ce que l'on sera confiné ? A mon humble avis , c'est pour bientot !!! C'est malheureux de confiner le pays pour peut etre 20 % des gens qui ne respectent pas les recommandations mais puisqu'il n'y a que ça qui marche.....
D'après un médecin : 40 000 cas de covid par jour , c'est 2000 hospitalisations , 200 à 250 réanimations et parmi ces derniers 15 % environ décèderont.....autant dire qu'il est déjà presque trop tard ,
La météo ne va pas nous aider ( froid , humidité , vent , brouillard ) et l'automne ne fait que commencer :sweat:
Idem que ma réponse juste ci-dessus.
L'automne-hiver, ce n'est pas une période propice au moral du à l'absence de luminosité.
Une fois qu'on sera confinés, on se demandera quand on sera déconfinés et ainsi de suite si on remet ça plusieurs fois dans l'année. Je ne sais si vous pourrez tenir mais certaines personnes auront du mal à supporter ce rythme.

Moi je me demande vraiment à partir de quand tout ça (les gestes barrières, le virus) sera définitivement derrière nous, qu'on pourra s'approcher, se toucher sans crainte et qu'on reprenne enfin le cours de nos vies. Sans date butoire, on est toujours dans l'expectative et ça crée de l'angoisse. Difficile de se projeter et de reprendre espoir et goût et à la vie si on ne sait pas combien de temps ça va durer.
Cet été n'avait rien de joyeux contrairement à d'habitude alors j'ose pas imaginer la fin de l'année et l'hiver à venir.
par Everest
Homme de 45 ans non vierge
#235430
Personne ne sait combien de temps ça va durer.....A mon avis , on sera quasiment tous amené à avoir ce covid 19....Le problème , c'est de contenir l'épidémie le temps que l'immunité collective progresse et que l'on trouve un vaccin efficace pour les personnes les plus fragiles , ou un traitement qui évite au minima d'aller en réanimation.

Malheureusement , le gouvernement va très vite etre rattrappé par l'implacable réalité des chiffres. Déjà 2000 personnes en réanimation , au moins 4000 ou 5000 personnes de plus d'ici 3 semaines meme si on confine le pays.......on va bientot etre à plus de 50 000 cas par jour ......Le taux de positivité ne fait qu'augmenter .....Je ne sais pas ce qu'ils attendent en fait :fearful:
  • 1
  • 35
  • 36
  • 37
  • 38
  • 39
  • 41