Le forum libre, pour parler de tout et de rien, si aucune autre rubrique ne convient à votre message. Evitez les abus quand même !
Avatar de l’utilisateur
par Valsiny
Homme de 33 ans vierge
#237148
Tyrus a écrit : 22 mars 2021, 20:15
Valsiny a écrit : Tu constates. Mais l'explication que tu donnes est tout à fait gratuite.
L'explication de quoi ? Quelqu'un qui ne porte pas de masque là où c'est obligatoire, quelqu'un qui ne respecte pas les gestes barrières (genre sur les files d'attente c'est flagrant), c'est qu'il ou elle estime ne pas être concerné.
Le constat est en gras, l'explication est soulignée. Elle est gratuite parce que tu ne dis pas ce qui te permets d'affirmer que c'est pour cela que les gens se comportent ainsi. Aussi peut-on remplacer ton explication par n'importe quelle autre :

...c'est qu'il n'en peut plus.
...c'est qu'il ne croit pas cela utile.
...c'est qu'il croit cela carrément nuisible, pour lui et/ou pour les autres.
... etc.

Tu vois ?
VACN aime ça
par Tyrus
Homme de 33 ans non vierge
#237150
Ok je vois mieux où tu veux en venir.
Je vais donc faire plus factuel:

Une personne qui ne porte pas le masque où c'est obligatoire est hors la loi.

Une personne qui ne porte pas le masque ou ne respecte pas les gestes barrières dans un lieu public est potentiellement un vecteur contaminant / de contamination, bien plus qu'une personne qui les applique et porte le masque.
Avatar de l’utilisateur
par deadwood
Homme de 45 ans non vierge
#237153
2 post/billet d’humeurs d'un toubib , c'est long et dense mais ça à le mérite de faire le tour et c'est plutôt carré.

Ou on parle notamment du vaccin contre l’hépatite et de son lien avec la SEP.

ImageImageImage


Le deuxièmes (ou on parle notamment de qui "croit cela carrément nuisible, pour lui et/ou pour les autres." (j'ai bien compris que tu te fait l'avocat du diable et que c'est pas forcément ta position, mais en ayant lu ces deux "billet" hier c'est cette phrase qui m'a donné envie de partager ça ici)

ImageImageImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
par Lux
Femme de 34 ans non vierge
#237197
downup a écrit : 22 mars 2021, 19:21
Lux a écrit :Ca fait un an qu'on sait que le masque en extérieur ne sert à rien, parce qu'il n'y a pas de contamination dehors.
Ben non, on sait que c'est plus safe d'être dehors, mais que ça ne l'est pas totalement non plus. En tout cas c'est difficile à mesurer.
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33249484/

Oui, il n'y a semble t il pas de risques à croiser des passant. Mais quand est-il de rester plusieurs 10enes de minutes à côté d'autres personnes, à parler, sans masques?

"However, a paper by the Aerosols Association — signed by Wehner and others — states that infections still cannot be ruled out when individuals gather in large groups without keeping a sufficient distance. This means keeping a safe distance of 1.5 to 2 meters (about 5 to 6.5 feet) from others remains essential, even outdoors. "If we do not keep this distance, looking at each other face-to-face to talk, sing, scream and spit, then we are at risk not of aerogene [airborne] infections, but of droplet infection,""
https://www.dw.com/en/fact-check-the-ri ... a-56792936
On nous serine depuis un an que, dans les lieux clos, il faut aérer pour limiter la diffusion du virus. Cela signifie donc que l'air de l'extérieur permet d'éviter, dans une certaine mesure, les contaminations.
Je ne dis pas qu'il y a un risque 0, je dis simplement qu'il est largement préférable que les gens se retrouvent à parler sans masque dehors plutôt qu'à l'intérieur. Et ne nous leurrons pas : les gens qui se retrouvent dehors se seraient retrouvés en intérieur où ils auraient discuté également sans masque. N'est-il donc pas préférable qu'ils le fassent dehors, surtout que, contrairement à ce qui est avancé dans certains messages, personne ne se met collé-serré pour discuter avec ses amis ? Et que le masque étant obligatoire en extérieur, en général on le remet quand on a fini de manger ou boire — ce qui n'est pas le cas quand on se retrouve chez quelqu'un en intérieur où bien généralement on ne garde pas le masque du tout ?

downup a écrit : 22 mars 2021, 19:21Par contre ça me gène quand je lis des "y'en a que j'aurais pas aimé connaître à d'autres époques", "quel manque d'empathie et d'humanité" en tant que réponse à un positionnement plus prudent qui verrait une injustice à ce que certains fasse des efforts et d'autres moins. Mais je ne dois pas avoir la même notion du mot "empathie".
Oui, on peut parler de point Godwin pour essayer d'éviter de réfléchir, néanmoins je persiste et signe : cela fait un an que le confinement, les privations de liberté ont fait ressortir le pire chez certaines personnes.
Combien d'appels à la police pour dénoncer des voisins qui sortaient pendant le confinement ? Je me souviens d'avoir lu un message émanant de la préfecture de police, indiquant qu'ils avaient d'autres chats à fouetter que de régler les aigreurs de voisinage... Combien d'appels à la police pour port du masque non respecté ? Combien d'agressions dans les transports ou dans la rue à cause d'un masque mal ou pas mis ?
Je ne dis pas que je trouve ça normal, quelqu'un qui met mal son masque dans la rue. Mais de là à lui crier dessus ? J'ai vu une vidéo passer sur tiktok d'une fille qui se fait littéralement insulter, traiter de débile, et genre tous les commentaires disaient : "ah ah bien fait pour elle".
Je suis désolée mais je crois bel et bien que cette pandémie a rendu pas mal de gens hystériques et prêts à dénoncer n'importe qui pour n'importe quoi, sans doute parce qu'ils sont eux aussi frustrés de la situation, mais ce n'est pas une raison pour s'en prendre aux autres. Surtout que les autres subissent autant cette situation toute pourrie.
Perso, comme je l'ai dit plus haut, j'ai absolument tout respecté depuis le début ; il n'empêche : si j'entends un voisin faire la fête, et ça m'est arrivé dans ces dernières semaines, non je n'appelle pas les policiers. Je préfère que certains relâchent la pression plutôt que de finir aux urgences psychiatriques à force de ne voir personne.
Et je crois que ce n'est pas en pointant sans cesse du doigt les "erreurs" de nos concitoyens qu'on va s'en sortir. La solidarité passe aussi par là, je crois, par essayer de ne pas toujours se flageller les uns les autres.

Tyrus a écrit : 22 mars 2021, 20:15 Est-ce que tu pourrais une seule fois dans ta vie cesser les attaques personnelles dès que tu manques d'arguments dans un échange ? Surtout que là c'est totalement ridicule. Il me semble que ma présence et ce que je poste ici sur ma vie (de plus en plus rarement vu que certaines personnes l'utilisent contre moi) prouve que non seulement je ne suis pas parfait mais qu'en plus j'ai moi aussi mon lot de problèmes. Oui je me prive, comme tout le monde. Et il me semble que cela ne soit pas un effort incommensurable que d'éviter les attroupements. Paris est suffisamment grand pour ne pas tous s'entasser les uns sur les autres.
1/ Ce n'est pas une attaque personnelle, je rebondis sur ton message où tu soulignes que toi, tu as fait ce qu'il fallait. Tu te mets donc en avant en disant que tu te comportes comme il faut et tu blâmes ceux qui ne font pas comme toi.
2/ Je ne suis pas à court d'arguments. J'en ai donné plein, des arguments, notamment le fait que j'y étais, et que non, nous n'étions pas les uns sur les autres. Et ce n'est pas un article de BFM ou de tout autre média qui n'a rien à raconter et qui fait du sensationnel en disant : "OMG LES GENS SONT SORTIS DEHORS A CAUSE DU SOLEIL" qui pourrait passer pour un argument valable ou valide.
Les endroits où tu peux te poser dans Paris ne sont pas si nombreux que ça ; les parcs et jardins sont généralement eux aussi pris d'assaut, et à moins d'avoir envie de s'asseoir par terre dans la rue (ce qui est je crois interdit, même si certains le font), effectivement on va se retrouver aux Buttes Chaumont ou sur les quais de Seine ou de la Villette.

Si j'ai été un peu vive je m'en excuse, mais personnellement je trouve les restrictions imposées inhumaines, et j'en ai assez qu'on en rajoute pour dire que les gens sont inconscients ou que sais-je, quand je crois qu'on essaie juste de survivre, surtout en ville où c'est quand même là que les confinements ont été les plus durs. Vraiment, je trouve violent de reprocher aux gens d'avoir envie de retrouver une vie sociale, même si ça veut dire être nombreux sur les quais de Seine, quand on sait que Paris est l'endroit où les logements sont les plus chers, donc les plus petits...
Avatar de l’utilisateur
par Valsiny
Homme de 33 ans vierge
#237203
Je serais curieux de connaître les bons plans parisiens pour ne pas s'entasser. C'est une ville très dense où les espaces verts et lumineux sont rares. Parmi les parcs disponibles, certains sont grands et beaux mais peu agréables.
Avatar de l’utilisateur
par VACN
Homme de 27 ans non vierge
#237204
Je suis d'accord avec Lux et Valsiny, à un moment donné il faut se rappeler que nous ne sommes pas que des corps.

Je n'ai jamais eu peur du covid 19. Par contre, j'ai peur des restrictions sanitaires. J'ai peur qu'elles s'installent dans la durée. Ça fait un an qu'on joue à Jacques A Dit, impossible de se projeter, et on n'a aucune perspective d'amélioration. Des gens font faillite et vont se retrouver à la rue.

Peut-être que ça durerait moins longtemps si tout le monde respectait les consignes à la lettre. Mais les gens deviendraient fous (c'est déjà le cas). D'autre part, on nous demande de continuer à travailler, donc pour beaucoup à prendre les transports en commun et à passer la journée au bureau - c'est encore nécessaire pour travailler dans beaucoup de métiers.

C'est cool, si un jour cette crise finit, on aura des gens en vie, mais pauvres et au bord du suicide. J'exagère, mais vous voyez l'esprit.
Amaz aime ça
par downup
Homme de 38 ans non vierge
#237205
VACN a écrit :impossible de se projeter, et on n'a aucune perspective d'amélioration.
Mais si! Les vaccins sont là. On a juste qq semaines de retard par rapport à l'UK. Regarde les courbes de l'UK!

Aller dans 2 mois on se fait une IRL (sur les quais tiens) où on s'engueule tous, comme içi, mais cette fois en se regardant dans le blanc des yeux! :flushed:

Courage!
Amaz aime ça
Avatar de l’utilisateur
par VACN
Homme de 27 ans non vierge
#237206
L'épidémie est une chose, les mesures sanitaires et les atteintes aux libertés en sont une autre. M'est avis que ces couvre-feu et ces confinements risquent de s'inviter dans le droit commun. Déjà qu'on s'est habitués au Plan Vigipirate, aux états d'urgence, aux alertes attentats et aux militaires patrouillant dans les rues des grandes villes...
Amaz aime ça
par Tyrus
Homme de 33 ans non vierge
#237207
Bien sûr que non. C'est juste une question de bon sens. L'état a besoin que tu consommes. C'est pas dans son intérêt de te bloquer. Ils ont autant envie que toi que la situation revienne à la normale.
Il pourrait à la rigueur légiférer sur les masques ça ne lui coûterait pas grand chose.
Avatar de l’utilisateur
par SnapBack
Homme de 29 ans non vierge
#237208
C'est surtout un constat : les soins de santé ont été bradés par les politiciens.

Ils se retrouvent "contraints" de bloquer tout le monde, victime de leurs propres plans (certains pays payent les vaccins au prix forts, bloquant les autres aussi). En Belgique, certains politiciens voudraient que le gouvernement passe par le parlement pour faire valider les mesures de manière démocratique jugeant que la concertation des gouvernements (avec un s car ici, c'est une lasagne de régions et de communautés qui se concertent avec l'État fédéral) et des experts, qui dictent la cadence, est autoritaire.

Ce scénario est inédit dans notre histoire actuelle, un an est passé depuis la première vague et l'état d'urgence n'y est plus.
Les politiciens sont victimes d'avoir laissés les soins de santé dans l'état dans lesquels ils se trouvent mais il faut légiférer la situation actuelle démocratiquement (des lois "COVID-19" qui se concluraient une fois la pandémie passée).

Qu'ils n'oublient pas, les PME et les indépendants lésés (et qui ont investi pour être aux normes) sont des électeurs...
Les gouvernements en payeront le prix tôt ou tard d'avoir joué à éteindre et rebrancher la prise : à force, ça explose.
  • 1
  • 49
  • 50
  • 51
  • 52
  • 53