Le forum libre, pour parler de tout et de rien, si aucune autre rubrique ne convient à votre message. Evitez les abus quand même !
Avatar de l’utilisateur
par Diogene
Homme de 29 ans vierge
#232321
Tyrus a écrit : 05 mai 2020, 13:26 Soyons clair, sans les SDR, mes rencontres de ces dernières années seraient purement et simplement réduites à 0. Je ne sais pas où se font les rencontres IRL vu que c'est pas dans la rue ni dans les bar de ce qu'on a pu lire au travers de divers topics.
Etant introverti je ne fréquente pas les lieux de rencontres.

Maintenant oui c'est clair que les SDR c'est pas simple non plus ça je ne dis pas.
Dans les bars c'est possible, simplement il ne faut pas pratiquer la drague lourde, en fait ça se fait en général tout seul et d'un accord mutuel tacite, de ce que j'ai vu ou vécu.
par CasseCraie
ans
#232325
Pour l'instant je le vis bien de mon côté.
Il faut dire que je ne suis pas dans la ville où je vis et travaille habituellement pendant ce confinement. Le changement d'ambiance me permet de prendre du recul. En un sens, cela me fait du bien, ces temps-ci j'avais très peu de succès (dernier rendez-vous en septembre), et il n'y a rien de plus dur que rester motiver et souriant quand la «réussite» ne vient jamais.

Parfois je me dis que je vais complètement abandonner et mener ma vie sociale sans ambition amoureuse à force, et ce confinement me prouve que finalement ce serait peut-être un bon choix pour mon bonheur. Je ferai un petit bilan en fin d'année pour voir.

Je suis plus inquiété par la reprise en fait, quand la motivation, la pression et la vie quotidienne vont revenir. Essayer de faire connaissance avec des inconnues n'est pas toujours bien vu à notre époque (même en étant poli et respectueux). La question sanitaire ne va certainement pas aranger les choses.
Avatar de l’utilisateur
par Lux
Femme de 33 ans non vierge
#232331
A part prendre son mal en patience, effectivement, je ne vois pas bien quoi faire...
Il y aura forcément un après, mais il sera différent, ça c'est sûr. En revanche je doute qu'on puisse imaginer un monde sans bars ou cinémas ; même dans les pays asiatiques confrontés à plusieurs épidémies par le passé, ces lieux de sociabilisation n'ont pas disparu. Il faudra juste s'attendre à ne pas pouvoir les fréquenter tout le temps...
Avatar de l’utilisateur
par Lereveur
Homme de 39 ans non vierge
#232341
@ Diogene : Elle était tout à fait partante pour apparemment (ce qui ajoute au côté rageant). Je croise les doigts pour que ce soit toujours le cas.

Sinon, " comment faire pour faire connaissance avec d'autres femmes ", en-dehors des pis-aller comme les SDR, ça reste une vaste question à laquelle je n'arrive toujours pas à répondre, tout comme vous.
Tyrus, Azara, Amaz aime ça
Avatar de l’utilisateur
par Diogene
Homme de 29 ans vierge
#232345
Pour moi le confinement arrive au plus mauvais moment, j'étais sur une pente ascendante, je commencer à regagner confiance, ma musique commençait à marcher et tout s'est effondré d'un coup.
J'arrive à sauver les meubles côté musique en organisant des soirées concert virtuels, permettant de former une communauté pour ne pas perdre nos publics, mais pour les problèmes sentimentaux, c'est foutu, j'ai l'impression d'avoir fait tout ça pour rien et de devoir (encore....) repartir de zero une fois que la vie reprendre, si elle reprend (car c'est pas certain qu'on soit encore en vie)
par Tyrus
Homme de 32 ans non vierge
#232346
Essai de te détendre :wink:
Ça va être un long moment à passer mais garde la foi. On est tous dans le même bateau, tu n'es pas seul à voir des projets ralentir. Tu ne repartiras pas de zéro, ce que tu as accompli n'est à mon sens pas perdu. Juste retardé.

Courage !
Avatar de l’utilisateur
par MathSo
Homme de 25 ans vierge
#232414
Je comprends ce que tu ressens. Avec le confinement, on est nombreux à se poser des questions sur beaucoup de choses. Et je conçois également que en cette période, niveau rencontres, on peut dire que c'est quasi mort. Je pense que si l'un de souhaits pour 2020 était de trouver l'amour, je pense que l'on peut oublier. :expressionless:
De toutes manières, pendant au moins quelques mois après le 11 mai, il faudra encore réaliser les gestes barrière, ne pas être à moins de 1 m de chaque personne ... Incompatible avec une rencontre donc.

Je ressens également cette forme de regret du genre :"pourquoi je ne me suis pas bougé avant ?" . Mais d'un autre côté, je me dis "pourquoi me plaindre ?" alors que je n'ai strictement rien vécu C'est paradoxal quand même.
On en est tous au même point, et j'en conviens que ce n'est une situation facile pour personne. Et l'après corona va être long je le sens :no_mouth: .
Amaz, Azara aime ça
par velib
Homme de 40 ans vierge
#232420
Idem je ressens aussi ce sentiment de regret de ne pas avoir agit avant.

Avec cette épidémie et ce confinement, j'ai perdu quelque chose que j'imaginais acquis quoi qu'il arrive.

Je m'explique.

Voyons la vie sentimentale/sexuelle comme une "salle de jeu". Cette salle de jeu est fréquentée par la grande majorité des gens. Avant le covid, je n'ai pas pu (ou osé) aller dans cette salle (ou alors juste y mettre un doigt de pied).
Et bien il me semblait acquis que cette salle serait toujours ouverte et que je pouvais y aller quand je le voulais (quitte à être perdant au jeu).
Maintenant c'est comme si on me disait "La salle de jeu est fermée. Elle ne rouvrira pas avant un certain temps. Et même lors de la réouverture les règles du jeu vont être très très compliquées. Bien fait pour ta gueule. Fallait venir jouer quant il était encore temps."

Mais il faut aussi relativiser car ce covid fait de nombreuses victimes. Et niveau taf, pour ma part, ça va pour l'instant car je peux télétravailler.
MathSo aime ça
Avatar de l’utilisateur
par Pasta
Homme de 33 ans vierge
#232444
Perso j’avais déjà l’impression qu’il m’était impossible de rentrer dans la salle de jeu (aka la pâtisserie), bien que les autres y arrivaient. Alors que la salle de jeu soit fermée ça me fait une belle jambe.
Azara aime ça
par CasseCraie
ans
#232462
Un peu comme Pasta. C'est un peu comme si un gars de la sécurité me mettait dehors à chaque fois que j'essaie d'entrer (par toutes les portes possibles). Que ce soit fermé est plutôt une bonne nouvelle, ça évite le déplaisir de se faire mettre dehors et la jalousie de voir les autres entrer.

Je me suis rarement autant senti comme les autres ! :sweat_smile:
Amaz, Diogene aime ça