Venez ici pour discuter de vos complexes sexuels.

A combien de personne avez-vous parlé de votre virginité tardive ?

0
107
44%
1
28
12%
2
28
12%
3
19
8%
4
10
4%
5
8
3%
6
1
0%
7
5
2%
8
5
2%
+ de 8
30
12%
par Karolina
Femme de 33 ans vierge
#230264
Aurus a écrit : 27 déc. 2019, 20:12 J'ai répondu "0".

Mais il ne faut pas se voiler la face non plus : si vous êtes assez timide et que vous n'avez jamais eut "officiellement" de copains/copines, les personnes qui vous connaissent s'en doute un peu.
Ca dépend tu peux te faire passer pour quelqu'un de très privé, où libéré du genre plan Q plutôt que histoires sérieuse et souvent tu passe pour homosexuel qui le cache. Donc je pense pas que les gens se doutent qu'on est vierge, c'est tellement inhabituel/anormal qu'ils ne peuvent même pas l'imaginer si ca se trouve!
par Aurus
Homme de 32 ans non vierge
#230443
Karolina a écrit : 30 janv. 2020, 01:07
Aurus a écrit : 27 déc. 2019, 20:12 J'ai répondu "0".

Mais il ne faut pas se voiler la face non plus : si vous êtes assez timide et que vous n'avez jamais eut "officiellement" de copains/copines, les personnes qui vous connaissent s'en doute un peu.
Ca dépend tu peux te faire passer pour quelqu'un de très privé, où libéré du genre plan Q plutôt que histoires sérieuse et souvent tu passe pour homosexuel qui le cache. Donc je pense pas que les gens se doutent qu'on est vierge, c'est tellement inhabituel/anormal qu'ils ne peuvent même pas l'imaginer si ca se trouve!
Je pense que le "VT moyen" aura difficilement du mal à se faire passer pour quelqu'un de libéré qui enchaîne les plans d'un soir.

Peu importe ce que pensent les autres, mais avec les traits de caractères classiques d'un VT et aucune relation sentimentale connue, les personnes qui te sont proches depuis longtemps auront de très gros doutes.

Ce qui est important c'est de l'assumer si cette situation nous convient ou d'agir pour que ça change dans le cas contraire.
Tyrus aime ça
par fopaldir
Homme de 59 ans vierge
#238272
Dans la "vraie vie", je n'ai jamais parlé à qui que ce soit de ma virginité.
Généralement, c'est le genre de discussion qui n'arrive pas dans les conversions courantes même avec des proches.
Je n'ai donc jamais dit : "Tiens, j'ai oublié de te dire que je suis toujours puceau" !
Je n'en ai même jamais parlé avec mes potes de lycée alors que cela aurait très facile puisque nous étions tacitement tous vierges et qu'il n'y avait donc aucune raison d'avoir honte de notre totale inexpérience amoureuse et sexuelle.
En prenant de l'âge, parler de sa propre virginité n'est plus envisageable : sentiment de honte ? pas envie que cela se sache et surtout que la chose soit colportée ? pas envie d'être considérée comme une anomalie ?
Lorsque j'ai été en relation amoureuse (de manière très tardive), c'est un secret qui aurait pu être dévoilé à mes partenaires... mais ne l'a pas été.
Même si aujourd'hui, à l'âge de 59 ans, je suis OK avec ma virginité, cela restera malgré tout mon domaine secret et je n'en parlerai donc jamais en direct avec qui que ce soit... qui de toute manière ne me croirait absolument pas !
  • 1
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28