Le forum libre, pour parler de tout et de rien, si aucune autre rubrique ne convient à votre message. Evitez les abus quand même !
Avatar de l’utilisateur
par MathSo
Homme de 27 ans vierge
#243218
deadwood a écrit :Au passage Mathso mon commentaire c'est pas une attaque à ton encontre hein , c'est juste que ta dernière remarque fait échos à beaucoup de trucs que j'ai entendu ces dernières temps dans ma guilde
Je n'ai pas pris comme une attaque personnelle rassure toi :grin: , mais perso je me suis fait ma propre opinion. En tout cas, parmi mes proches (famille, amis et collègues), aucun n'a fait le vaccin dans le but d'être protégé mais pour pouvoir continué à vivre uniquement. D'ailleurs dans mon boulot - hormis 2 collègues - plus personne ne porte le masque depuis quelques semaines. Même ma mère (qui est antivax) m'a dit que j'étais un "imbécile" d'être allé me faire vacciner.

Par ailleurs, ma sœur et ma mère - non vaccinées- n'ont strictement rien eu du tout (et moi non plus d'ailleurs). Alors que certains de mes collègues vaccinés ont attrapé par 2 fois le covid.

Alors je vais peut-être m'en prendre plein la figure, mais je reste sur mes positions : j'enlèverai le masque dès lundi dans les transports (bien que je le garde baissé, mais ne le remets que si je croise une patrouille). Je ne jugerai pas, et je ne dirai rien à ceux qui choisiront de le garder : après tout chacun fait comme il veut et fait comme il sent. Quand aux personnes à risques, je pense qu'elles prennent déjà suffisamment leurs précautions elles mêmes sans que nous ayons besoin d'en rajouter.

Il serait peut-être temps qu'ils arrêtent de nous maintenir dans la peur et les restrictions, et que l'on apprenne à définitivement vivre une bonne fois pour toutes avec ce virus : 2 ans cela suffit, cette mascarade a assez duré. Je vous rappelle que pendant ce temps, ca fait 40 ans qu'on attend un vaccin contre le sida, et qu'il n'existe toujours pas encore.
par Tyrus
Homme de 34 ans non vierge
#243221
Autant je partage ton opinion sur le choix de chacun autant le parallèle avec le traitement contre le sida me semble hasardeux.

Le vaccin contre le covid ne t'empêche pas de l'attraper (il reduit la probabilité d'une forme grave) et ne te soigne pas si tu l'as.
Il existe un traitement pour éviter l'infection contre le sida cela s'appelle la Prep.
Avatar de l’utilisateur
par deadwood
Homme de 46 ans non vierge
#243222
MathSo a écrit : 12 mai 2022, 20:28 Alors que certains de mes collègues vaccinés ont attrapé par 2 fois le covid.
Ce qui est important c'est qu'ils aient pas fait de formes graves, peut être qu'ils en auraient pas fait même sans le vaccin, c'est même assez probable, n’empêche que, la grande majorité des gens qui ont fait des formes graves n’étaient pas vaccinés, (c'est pas une opinion c'est un fait :sweat_smile: ) le fait qu'on ait pu avoir plus de 500 000 malade par jours après la vaccination sans bloquer les réas alors que lors de la première vague a 70 000 malade par jours tout était bloqué est surement du en partie au fait qu'Omicron était moins mortel, mais sans aucun doute aussi à la vaccination (CF : seulement des non vaccinés en réa).
MathSo a écrit : 12 mai 2022, 20:28 Alors je vais peut-être m'en prendre plein la figure, mais je reste sur mes positions : j'enlèverai le masque dès lundi dans les transports (bien que je le garde baissé, mais ne le remets que si je croise une patrouille). Je ne jugerai pas, et je ne dirai rien à ceux qui choisiront de le garder : après tout chacun fait comme il veut et fait comme il sent.
Bah je vois même pas pourquoi tu aurait a te soucier des patrouilles puisque ça sera plus obligatoire, ... Je crois qu'on est à environ 7000 malades par jours en ce moment, j'ai pas d'opinion sur la pertinence de garder le masque ou non dans les transports à ce stade de l’épidémie, mais chacun fait bien comme il veux.
Mais si l’épidémie reprends il faudra peut être le remettre, encore une fois ce n'est pas une question de liberté individuelle ou de confort personnel et que ce soit le gouvernement de Macron ou le pape qui le demande me parait complétement hors sujet.



MathSo a écrit : 12 mai 2022, 20:28 Je vous rappelle que pendant ce temps, ca fait 40 ans qu'on attend un vaccin contre le sida, et qu'il n'existe toujours pas encore.
https://www.sida-info-service.org/vacci ... s-humains/
Avatar de l’utilisateur
par Azrael
Homme de 36 ans non vierge
#243236
MathSo a écrit : 12 mai 2022, 20:28 Quand aux personnes à risques, je pense qu'elles prennent déjà suffisamment leurs précautions elles mêmes sans que nous ayons besoin d'en rajouter.
Suffisamment ça ne veut rien dire tant qu'il n'y aura pas de protection qui avoisine les 100%. C'est facile de décréter que quoi que l'on fasse, le risque qu'on constitue pour les fragiles est acceptable, mais ça n'a rien de très objectif.

MathSo a écrit : 12 mai 2022, 20:28 Il serait peut-être temps qu'ils arrêtent de nous maintenir dans la peur et les restrictions, et que l'on apprenne à définitivement vivre une bonne fois pour toutes avec ce virus : 2 ans cela suffit, cette mascarade a assez duré. Je vous rappelle que pendant ce temps, ca fait 40 ans qu'on attend un vaccin contre le sida, et qu'il n'existe toujours pas encore.
Mais ça n'a rien à voir, pour commencer le sida n'amène pas à un comparable débordement des hôpitaux, qui en cas d'inaction t'oblige juste à laisser crever des marées de gens sur le trottoir sans les soigner.
Avatar de l’utilisateur
par ludoch
Homme de 28 ans vierge
#243239
Quand on parle des personnes fragiles, on parle souvent des immunodéprimés. Pourtant ces personnes peuvent mourir
en ayant contracté un simple rhume et le rhume est aussi contagieux que la covid, alors qu'il n'y avait jamais
de restrictions à l'époque sans covid.

Ajouté 2 minutes 41 secondes après :
Azrael a écrit : 13 mai 2022, 21:58 Suffisamment ça ne veut rien dire tant qu'il n'y aura pas de protection qui avoisine les 100%. C'est facile de décréter que quoi que l'on fasse, le risque qu'on constitue pour les fragiles est acceptable, mais ça n'a rien de très objectif.
Le risque 0 n'existe pas. On peut toujours trouver n'importe quel prétexte d'insécurité pour restreindre les libertés.
Avatar de l’utilisateur
par Pasta
Homme de 35 ans vierge
#243240
MathSo a écrit : 12 mai 2022, 20:28 Il serait peut-être temps qu'ils arrêtent de nous maintenir dans la peur et les restrictions, et que l'on apprenne à définitivement vivre une bonne fois pour toutes avec ce virus : 2 ans cela suffit, cette mascarade a assez duré. Je vous rappelle que pendant ce temps, ca fait 40 ans qu'on attend un vaccin contre le sida, et qu'il n'existe toujours pas encore.
Je te garantis que si les gens ne pouvaient pas s’empêcher de s’$%@#!*r dans les transports en commun, le port de la capote y serais obligatoire même encore aujourd’hui.
Avatar de l’utilisateur
par deadwood
Homme de 46 ans non vierge
#243241
ludoch a écrit : 14 mai 2022, 12:46 Quand on parle des personnes fragiles, on parle souvent des immunodéprimés. Pourtant ces personnes peuvent mourir
en ayant contracté un simple rhume et le rhume est aussi contagieux que la covid, alors qu'il n'y avait jamais
de restrictions à l'époque sans covid.
Oui enfin encore une fois tout ça c'est aussi des arbitrages sur qu'est ce que tu fait pour éviter de remplir les réas, lors du pics de la précédente vague je crois que mes frangines me disaient qu'en réa' tu avait environs 2 immunodéprimés pour 8 non vaccinés ... Les restriction ne sont pas la pour asservir le peuple et permettre a Macron de se masturber avec son gros pouvoir, ça c'est du fantasme, elle sont la pour eviter de bloquer le système hospitalier. Je te renvois à Boris Jonhson qui a voulu la jouer "sans restriction" au début de l’épidémie et qui s'est pris un gros coup de principe de réalité dans les dents.
ludoch a écrit : 14 mai 2022, 12:46
Azrael a écrit : 13 mai 2022, 21:58 Suffisamment ça ne veut rien dire tant qu'il n'y aura pas de protection qui avoisine les 100%. C'est facile de décréter que quoi que l'on fasse, le risque qu'on constitue pour les fragiles est acceptable, mais ça n'a rien de très objectif.
Le risque 0 n'existe pas. On peut toujours trouver n'importe quel prétexte d'insécurité pour restreindre les libertés.
Le risque zéro n'existe pas le vaccin à un pourcentage d’efficacités plus ou moins précis (selon le variant, selon quand tu a été vacciné etc), si tu te contente de ça tu te retrouve avec des gens qui bien que vaccinés choppent plusieurs fois le virus et continuent de le faire circuler, alors tu rajoute un masque de chirurgiens sur une des deux personnes et tu réduis encore de 20% le risque de le chopper pour elle, si les deux sont masqués encore 20% de plus, si tu ferme les bars et /ou les restaurant/et ou les concerts tu fait baisser encore un peu ... Tu garde les transports pour que les gens travaillent, mais tu n'ouvre pas les boites de nuits, tu ouvre les boites de nuit mais tu garde les masques dans les transports et tu n’envoies les élèves en cours que trois jours par semaines etc...
Effectivement les gens qui ont les oreilles et le nez sensible vont couiner que le masque c'est une atteinte à leur libertés, pareil pour les anti vaccins et/ou anti pass, les patrons de discothèque, les intermittents qui bossent dans le spectacle vivant, ceux qui peuvent pas garder leurs mômes à la maison etc... Si tout le monde a une bonne raison de trouver que ce qu'on lui demande pour protéger le collectif est une restriction de ses libertés tu peut juste rien faire et tu laisse les gens crever.
Avatar de l’utilisateur
par ludoch
Homme de 28 ans vierge
#243243
Après, il faut réussir à trouver un équilibre entre intérêt collectif et intérêt individuel. Vouloir que tous les individus sacrifient toute leur liberté individuelle pour le collectif, c'est très communiste comme en URSS ou en Chine. L'individu n'existe plus et il n'y a que le groupe qui compte.
  • 1
  • 95
  • 96
  • 97
  • 98
  • 99