Questions, conseils, pour parler librement de sexualité, c'est ici.
Avatar de l’utilisateur
par Tanky
Femme de 27 ans vierge
#255754
Salut,

Je reviens avec deux critiques, deux livres Osez, puisque ce sont deux petits livres et que ça me fera deux critiques en une.

Je vous propose donc : Osez... Les sextoys par Ovidie, et Osez... la fessée par Italo Biccardi, tout deux à 8€10, disponible sur le site de La Musardine et sous format ebook.



Osez... Les sex-toys

C'est le premier livre que j'ai acheté, étant donné que j'étais dans ma propre découverte du marché aux jouets pour adulte. J'espérais des conseils, mais aussi une grande présentation général de tous les types de jouets.

Avis Général


Bien que de faire une simple présentation d'un marché autrefois discrets et honteux aux yeux de tous, le livre explore les questions et les thématiques autour des sex-toys, le quoi, comment et où je vous le mets, en détails.
Vient ensuite les conseils d'achats et d'utilisations, avant de faire présentation générale, le livre est ponctué de nombreuses illustrations de couples ou de personnes en action avec les jouets afin de montrer les possibilités d'utilisations.
Un pont point aussi au livre qui dit qu'il compte tous les types de couples et sexualités, et au diable tous les préjugés d'un côté ou de l'autre.
Seul avis négatif, qui n'en est pas vraiment un, le livre est assez court et manque de présenter d'autres types de jouets, et son carnet d'adresse est très parisien, mais le livre datant de 2008, il est logique de nombreuses enseignes ont vu le jour bien plus tard et que des jouets ont été inventés bien après.

Avis détaillés

Une chose qui vaut le coup de lire, c'est la partie thématique. Les livres Osez prennent vraiment le temps d'expliquer, contredire et d'argumenter sur le sujet qu'il explore, balayant tous les préjugés à ce sujet et les fausses croyances.
En terme thématique, on a évidemment la question de si le sex-toys étaient destinés aux femmes et si cela est réservés uniquement aux femmes. On passe également par la question, et suite à ça, à la "rivalité" entre les hommes et les sex-toys.
Ainsi que l'utilisation des sex-toys au lit. J'ai déjà entendu et lu que des femmes ne voulaient pas pour ne pas que leur partenaire masculin se dévalorise au lit.
Et c'est pourquoi on a le droit à des listes de raisons d'utiliser une sex-toy en solo ou en couple.

On a bien sûr droit à un manuel d'instruction, notamment pour l'entretien.
Si vous ne savez pas, un jouet doit être lavé avant toute utilisation (comme on lave un vêtement avant de le mettre, c'est bien, 10 points pour Serpentard :smiley:). Je plaisante, ça vous devez le savoir, en revanche, savez-vous qu'il ne faut pas ranger de jouets en latex avec d'autres jouets car ça risque de les noircir ? Et de pas utiliser de lubrifiant en silicone sur un jouet en silicone ?
Sachez aussi, qu'on doit utiliser un préservatif sur un sex-toys, surtout si celui-ci est utilisé sur plusieurs orifices (dans le porno, on passe d'un tr*u à un autre, dans la réalité, c'est la meilleurs façon de choper des IST et pire)
Le manuel d'instruction improvisé dans ce livre parle également des matériaux, du safe sex comme j'ai expliqué, et des achats que ce soit en magasin ou sur internet, l'un offrant la possibilité de voir le produit sauf que tout le monde n'est pas à l'aise à l'idée de rentrer dans un love-shop, l'autre offrant la discrétion mais le souci qu'on se soit trompé sur le produit (je vous apprends rien, on a tous eu nos erreurs d'achats sur internet)

Et ensuite, on passe à une liste des différents sex-toys, des plus classiques, pour les différents parties du corps (prostate ou clitoris), tous les sexes, avant de passer au plus farfelues (les XXL) et aux jouets plus particuliers (comme les extendeurs de pénis), avec, pour chaque jouets ou objets présentés > Une présentation (avec une illustration parfois), une variante (si y a), leur efficacité, leurs avantages et leurs inconvénients (comme le prix ou leurs difficultés d'obtention << qui n'est plus d'actualité pour certains jouets).

On passe aussi sur une liste des sex-toys improvisés avec les objets du quotidiens qui donne le sourire sur le coup mais qui le donne moins à ceux qui ont fini aux urgences car ils se sont accidentellement assis sur un objet à la forme phallique... Et qui rappellera sans doute des souvenirs à certains d'entre vous (ne faites pas les innocents, je le vois dans vos yeux :stuck_out_tongue_winking_eye: )

La dernière partie du livre, avant le carnet d'adresses et la conclusion, est une partie de questions au sujet des sex-toys que beaucoup se posent et n'osent pas demander (sauf sur Doctissimo) et auquel le livre offre une réponse bienveillante et sérieuse (comme quoi faire en cas de jouets coincés).

Conclusion

En dehors du fait que le livre date un peu sur certains points, les questions qu'ils abordent et son avis sur les jouets sont encore d'actualité. Et il aide déculpabiliser sur bien des points.



Osez... la fessée

La curiosité. C'est la pure curiosité qui m'a fait acheté ce livre. Mais j'avais peur d'en parler de dire que j'ai lu de peur qu'un homme me mette une fessée en disant "bah si tu lis, c'est que tu aimes ?", même si en vrai, je n'irai pas le crier sur les toits, mais j'avais envie de faire part de cette découverte, d'autant que le livre dédiabolosie la pratique.

Avis général

Je ne pensais pas qu'on pouvait faire un livre sur la fessée... C'est bien drôle de voir un livre fait un mémoire limite de la fessée mais ça reste un sujet avec beaucoup de thématique et de questions néanmoins.
Le livre est en trois parties : Explication, mode d'emplois et quels jeux faire. (+ un carnet d'adresses très bien fourni)
Toujours avec ses illustrations, le livre possèdent surtout de nombreux témoignages de personnes visant à dédiaboliser la pratique et à ne pas la réserver aux pervers et aux gens qu'on diraient dégénérés ou malades, car là encore, le consentement est de mise, et comme avec le BDSM, si un des parties ne prend pas plaisir, ce n'est pas de l'amour mais de l'abus.
Le livre s'interroge bien sûr au sujet de la pratique, puis explique les règles, comme un mot de sécurité (comme avec le BDSM), et sur le fait qu'il faut que les deux parties doivent en parler énormément avant de se lancer dans l'expérience, que ce n'est pas une chose qu'on improvise dans un claquement de doigts.
Le livre insiste énormément à ce sujet.
Puis on passe à tous les scénarios possibles et le livre ne manque pas d'imaginations à ce sujet et d'inventivités.
Le lire, c'est explorer un monde inconnu, et voir que les gens qui pratiquent sont certes, incompris, mais ni fous, ni pervers, ni déshumanisés.

Avis détaillé


Le livre a son gros chapitre sur l'explication de cette pratique, le but est de faire savoir aux personnes qui aimeraient se faire fesser qu'elles n'ont aucun problème mental et ne doive pas aller se faire soigner dans une cellule psychiatrique. Il en cherche même les raisons, le plaisir de la honte, de la punition corporels, le fantasme du vilain garçon ou vilaine fille ?

Le livre s'attarde surtout sur son mode d'emploi. Encore une fois, on met un gros accent sur le consentement des deux parties, et sur la confiance, le respect de l'autre et le refus, d'abus gratuit sans l'accord de l'autre. Le but est d'y trouver son plaisir dans la pratique.
La pratique possède une forte notion de jeu de rôle, si les deux parties ne sont pas dans cet atmosphère et ont du mal à se déconnecter pour se laisser aller, il y aura des difficultés et un manque de plaisir.
En parlant de jeu de rôle, il y a justement un cours sur les tenues, en allant vers les déguisements à la simple lingerie, c'est ce qui donne le ton et la forme de la fessée lorsque les deux parties se lancent dans l'aventure.
Il y a évidemment les règles de sécurité, et de ce fait, on passe par la façon de donner la fessé, comment le faire avec la main (pour éviter de blesser) et sinon, avec quel objets, toujours pour éviter de blesser. On a le droit aux instruments qu'on trouve dans les love-shops, mais on a aussi le droit aux instruments de la vie domestiques (raquette, cuillère en bois, etc.) ou naturels (du genre, la branche d'ortie).
Et puis on les positions, comment exécuter les jeux de rôles... C'est sur quoi s'attarde la dernière partie du livre, avec de nombreux idées de scénarios.

Encore une fois, le livre possède énormément de témoignages, et parfois, il s'agit de personne qui le font avec une personne extérieur, avec l'accord du partenaire, dans le seul but de recevoir une fessé, et rien d'autre. Sinon, ce sont des témoignages d'un couple qui explique comment ils s'y prennent dans l'idée d'offrir un exemple sérieux aux débutants.
Et pour aider les personnes qui seraient curieux, le livre offre un carnet d'adresse et de sites de rencontre à ce sujet.

Conclusion


Quand j'ai fini le livre, je me disais que c'était un univers qui ne m'attirait pas, mais en même temps, je ne regrettais pas mon achat car j'avais vu un aperçu d'un univers qu'on associait mal à de l'amour, mais plus à de la perversion inhumaine, alors que non, chacun est libre de vivre sa sexualité comme il l'entend du moment que le consentement et le respect de l'autre est présent.


Bonne lecture à vous :blush:
Avatar de l’utilisateur
par Lux
Femme de 37 ans non vierge
#255855
Eh oui... Marlène Schiappa qui a aussi écrit Osez... l'amour des rondes, et qui quand même rappelle aux grosses qu'elles doivent prendre une douche avant le sexe.
Je pense que je n'ai jamais rien lu d'aussi bête et humiliant.
par Gilbert
Homme de 47 ans non vierge
#255857
Tanky a écrit : 20 déc. 2023, 22:09 je l'ignorais complètement :joy: on en apprend tous les jours !

Après, je ne sais si ça peut être causer par ça, c'est possible avec le certain sexisme évidemment à deviner qu'elle devait subir dans son dos.
Pourquoi est-ce qu'elle aurait subi du sexisme ?
par Elanawap09
Femme de 36 ans vierge
#256252
Boujour,
Moi, je me souviens c'été par des jeux vidéo de sexe en ligne. Vous soulignez l'absence de tabous et la bienveillance avec laquelle ces livres abordent la sexualité, ce qui vous a permis de vous sentir plus en confiance et d'explorer votre intimité. Vous mentionnez également que, selon l'âge auquel on commence à s'intéresser à sa sexualité, il est toujours possible d'apprendre et de se découvrir. Vous proposez de partager vos retours sur ces livres pour susciter l'intérêt et la curiosité chez vos interlocuteurs.

Il est en effet important de souligner que la découverte et l'exploration de la sexualité peuvent se produire à tout âge, et que chacun a le droit d'aborder ce sujet sans tabous ni jugement. Les livres et les ressources éducatives, tels que ceux que vous avez mentionnés, peuvent jouer un rôle important dans ce processus.
Avatar de l’utilisateur
par Tanky
Femme de 27 ans vierge
#256289
Salut,

Je reviens proposer une nouvelle critique, et c'est sans doute un des livres de la série des Osez... qui m'a le plus appris sur la sexualité (mais ce n'est pas le seul).

Osez... Le point G, Ovidie, 2017, La Musardine (8.50€)

Avis général

Je suis sûr que beaucoup d'entre vous ont lu mille un article sur le fameux point G et écouter de nombreux podcasts à ce sujet, ou au moins une fois dans votre vie, tant le sujet est source de légendes, de mystères et de théories pareils aux OVNIs et aux fantômes.
Est-ce qu'il existe ? Est-ce une légende urbaine ? Est-ce une invention du patriarcat ?
Est-ce qu'il existe donc des femmes "vaginales" et "clitoridiennes" ? Des "femmes fontaines" ?
Le livre offre-t-il toutes les réponses ? Oui.

L'auteur Ovidie nous offre un court livre sur le sujet où plus de la moitié est surtout consacré à détruire les mythes et croyances qui entourent le fameux point G, en décoinçant les préjugées et taboues à ce sujet, et en expliquant clairement, que ça soit du côté du patriarcat ou des militantes féministes, que tous sont allés dans de mauvaises directions au sujet du Point G [je ne fais que citer les propos du livre, ce ne sont pas les miens]. Bien évidemment, la pornographie a pas mal donné d'idées reçus, mais même lorsque le féminisme a pu libérer les mœurs, le point G était balayé par les associations féministes au profit de la libération du clitoris (bien que ce point de vue se discute, quand on sait que le clitoris a été longtemps ignoré et qu'on ne parlait que de plaisir par pénétration).

Ovidie souhaite justement prouver, toujours avec des sources, que le point G existe, qu'il serait décevant de le laisser vivre sous la forme d'une légende, mais qu'une mise à jour s'impose, et donc qu'il est temps d'exposer toutes les vérités à ce sujet.

Tout ça avant de donner des conseils pour la mise en pratique.


Avis détaillés

Vous voulez savoir où se trouve le point G ?
Après une introduction subjective visant à expliquer les raisons d'écrire ce livre, le premier chapitre commence sur une double-page d'un schéma pour indiquer où se trouve le point G (à peu près deux phalanges de l'entrée du vagin, sur la paroi supérieure). Le livre répond ainsi à une première question mais il ne vaut mieux pas refermer le livre sur ça, vous y perdrez d'autres réponses plus intéressantes.

En première partie, le livre répond à toutes les questions posées précédemment, en racontant notamment qu'aucune femme n'est prédisposé à être "vaginale" ou "clitoridienne", ni que le point G est un bouton magique qui transporte au septième ciel, et encore moins qu'il déclenche l'éjaculation féminine (sur quoi s'attarde le second chapitre du livre).
Non, le Point G existe bien, mais il n'est pas un interrupteur qui envoie toutes les femmes au septième ciel, mais bien une partie sensible de la paroi du vagin qui donnerait accès à un orgasme assez libérateur, cependant, il ne s'obtient pas d'un claquement doigt, et il exige des conditions surtout morales, comme les sentiments vis-à-vis de son partenaire.

En deuxième partie, c'est justement au sujet de ce qu'on appelle les "femmes fontaines" et l'éjaculation féminines. Qu'on se le dise, toutes les femmes sont disposées à connaitre ce genre de choses, mais il n'est pas systématique, et repose aussi des conditions plus psychiques qu'anatomiques.
Mais une chose est sûre, le sujet est encore inconnu et très tabou (bien que cela évolue de nos jours), soit pour des questions d'hygiènes ou des questions morales. L'auteur a donc épluché pas mal de ressources littéraires pour pouvoir nous en dire le plus à ce sujet mais a dû se baser sur son vécu personnel pour prouver ses dires, en se basant sur ses propres rapports. Son but étant de prouver que ce n'est pas sale ou qu'il s'agisse d'urine, et que ça peut se produire avec des partenaires et d'autres non.

En troisième partie, une fois les mythes déconstruit, on part sur la pratique. En premier lieu, le livre explore les possibilités quand il est question d'un partenaire, de doigts ou d'un jouet, en propose des positions plus subtiles d'atteinte le point G avec des illustrations détaillés.

La quatrième partie se rajoute à la précédente en proposant des exercices qu'elle appelle "la musculation de l'amour" qui vise à entrainer le périnée et les muscles vaginaux. Elle ne le présente pas comme ayant une efficacité absolue, mais il est vrai qu'avec l'âge, le corps change et cela nous donne une raison d'essayer.

Après une cinquième partie pleine de documentations détaillées, la dernière partie du livre repose sur des témoignages de couple qu'Ovidie à aidé lors de stages et rencontres, en présentant plusieurs cas de figures différents à chaque fois. Problèmes souvent causés par une méconnaissance du corps, des préjugés et taboues autour du corps féminin ou de propos qui leur ont fait perdre confiance dans leur corps et empêchés de s'épanouir dans leur sexualité, ou bien c'est la naissance d'un enfant qui a enfermé la femme dans son rôle de mère.


Conclusion

Ovidie revient sur son passage à la télé en 2002, où elle se souvenait avoir subi des moqueries assez sexiste à ce sujet, et se pose la question de savoir ce que ça donnerait aujourd'hui. Le livre est en effet une réédition, dix ans se sont écoulés entre sa réédition et la première publication, et il est logique de se demander où en est-on aujourd'hui ?
Il est certain que le sujet se décoince peu à peu et qu'on commence à libérer la parole et déconstruire les préjugés, et ce livre peut rejoindre ce combat contre les taboues sur corps féminins en aidant les femmes à s'épanouir en leur rappelant que le but est d'aimer son corps et de découvrir de nouveaux plaisirs, pas de chercher la performance ou de se laisser croire qu'il faut faire ce que la société demande, bien au contraire, se laisser aller à curiosité et découvrir de nouveaux chemins.
Avatar de l’utilisateur
par Tanky
Femme de 27 ans vierge
#258074
Salut, je reviens avec une nouvelle critique d'un livre Osez...

Cela faisait longtemps, d'autres livres devaient avoir une critique mais le jour où j'ai voulu les écrire, je n'étais jamais satisfaite de mon travail et ça a fini par me rendre folle, alors j'ai laissé tomber jusqu'à ce que l'envie me revienne.
Celui que je vous propose aujourd'hui, c'est Osez... les conseils d'une lesbienne pour faire l'amour à une femme, de Marie Candoe, La Musardine, 8€.

Je l'avais acheté parce que, bien sûr, aimant les femmes, je voulais savoir comment faire avec elles moi aussi, parce qu’être une femme ne veut pas dire qu'on les connait forcément, surtout quand vous êtes de l'autre côté de la barrière avec les hétéros, et que vous aimerez, vous aussi, savoir comment les séduire (et je n'ai aucune connaissance en drague).
Quand je l'ai eu en main, je me suis dit "je crois qu'une fois l'avoir lu, j'en parlerai sur le forum", et puis une fois fini, c’était "JE DOIS ABSOLUMENT EN PARLER SUR LE FORUM !! :heart_eyes: "

D'ailleurs, sachez que vu que c'est un petit livre, je le prends avec moi au boulot, je cache son existence à mes collègues et je lis dans les vestiaires pour femme à midi, en attendant le départ pour aller sur le chantier ou bien quand il n'est pas encore l'heure de quitter le boulot :joy:


51JGfY4lqYL.jpg


Critique général


Qu'attendre de ce livre ? Sans doute avez-vous déjà lu un livre type coaching de drague, moi c'était la première fois que j'allais chercher conseil pour de la drague féminine.
Mais le livre n'est pas dans cette idée, l'autrice, ayant connu beaucoup de relations féminines, pense, avec beaucoup de modestie, qu'elle connait bien le genre féminin et pourrait donc aider les hommes à éviter bon nombre d'erreurs classiques, souvent dû à l'éducation hétéronormative de la société.
Son but n'est pas d'écrire pour que les hommes maladroits deviennent des Dom Juan qui enchainent les relations, mais pour qu'ils comprennent qu'on peut séduire une femme sans être un macho sexiste et stupide qui ne pense qu'avec sa b*te, ce qui fait que ce livre n'est pas un livre de coaching love, mais un vrai livre de conseils tout en rappelant à l'ordre certains principes de respects envers le sexe féminin.

Et pour peu, l'autrice rappelle plusieurs fois que si un homme pense beaucoup trop à fourrer son engin, il n'obtiendrait rien, car les femmes sentent rapidement ce genre de choses (et c'est assez vrai, on le voit dans vos yeux et vos comportements), et que même si ça semble être une torture pour les impatients qui ont envie de sauter les étapes pour arriver vite à celui de "je te b**se", l'attente vaut le coup.
On se rend compte à la fin du livre qu'on a appris que la sexualité est très fortement restreinte par la société, qui après tout, vise la procréation chez la femme et le plaisir de l'homme, et que les possibilités sont infinies.
Et du côté de la drague, que ça rend la relation plus intense, voir qu'elle perdure, qu'en sachant faire, on n'évite de rester sur le premier échec d’un râteau ou d’une soirée vite terminée.

Comme dit dans ce livre, toutes les femmes sont différentes, y aller de la même manière, où comme selon la pornographie, c'est manquer des occasions de trouver une bonne partenaire, c'est pourquoi il faut que les hommes doivent avoir la patience d'apprendre mais le livre leur tend leur main après ça, "maintenant que tu acceptes de prendre le temps de savoir comment faire, je vais donc t'expliquer en douceur".
Ce livre n'a pas pour but d'insulter les hommes, plutôt de les aider mais pour cela, il faut qu'ils laissent leur fierté de côté.
Si le livre est avant tout pour eux, l'autrice dit qu'il peut s'adresser également aux femmes qui aiment les femmes. Après l'avoir lu, je peux dire que les conseils peuvent également aider les lesbiennes, mais puisque les hommes sont plus ciblés, il est plus intéressant pour une femme d'aller jeter un œil sur les livres dédiés à l'amour lesbiens.

(J'ai deux livres en cours de lecture à ce sujet, déjà Spoiler Alert, vous êtes lesbienne de Marine Maiorano Delmas et Kama-sutra Lesbien de Maryssa Rachel (qui ne contient pas que des images de positions), et je pense qu'une fois finis, j'en parlerai dans le topic des livres.)



Critique détaillé


Par où on commence ?

D'abord, le livre donne de nombreuses pistes sur la question de, où peut-on rencontrer une femme ? Internet est abordé, bien sûr, mais il n'y a pas que ça, comme on en avait déjà parler sur le forum, les clubs, les sorties entre amis, les balades, .... Une chose est certaine, même si ça peut fonctionner avec internet, on ne fait aucune rencontre si on reste toujours chez soi.
Mention spéciale que j'apprécie beaucoup, le livre rappelle aux hétéros d'arrêter d'aller envahir les sites de rencontres et forums lesbiennes en se faisant passer pour une femme, ou bien en y allant dans le but de trouver une partenaire lesbienne à sa copine (j'ai beaucoup le tour sur le forum Entre-L) ou même encore, en se disant qu’il y aura plus de chances là-bas, c’est idiot, y a des sites libertins pour les couples et souvent, on devine le coup fourrée (et ça repose sur le principe de « une femme est lesbienne parce qu’elle n’a pas trouvé le bon homme »)

On passe à la question qui terrifie les timides et asociaux, comment on aborde une femme ? L'autrice le sait, il est difficile d'aborder une femme dans la rue à cause des idiots qui ont intimidés les femmes avant vous, mais ce n’est pas impossible.
C'est cette partie du livre (vu que c'est le problème de beaucoup de mes camarades masculins sur ce forum) qui m'a fait dire "je dois parler du livre sur le forum" car même si le livre n’est pas énorme à lire, cela pourrez-vous aider (et le fait qui soit court devrait encourager même ceux qui n’aiment pas trop lire)
Pour ne pas vous laissez dans le flou et le suspense, le livre conseille d'abord de se concentrer sur soi avant d'aller vers l'autre, travailler sur sa timidité, sa confiance en soi, s'aimer et aimer son corps également.
Faire du théâtre, du sport... bref, c’est trouver des solutions pour se sentir mieux (non, ce n'est pas la question d'être beau selon les standards, c'est de ne pas attendre l'autre pour prendre soin de soi)
Il faut aussi savoir ce qu'on veut, certains n'ont pas de préférence en termes de partenaire mais on ne peut pas toujours aimer tous les contraires. Si vous n'êtes pas exigent niveau physique, peut-être le serez-vous niveau style de vie ou passions ?
Il faut aussi apprendre à faire la paix avec son passée et ses mauvaises expériences.
Et enfin, vous devez décider si vous chercher un plan d'un soir ou quelque chose de plus sérieux, il faut définir le type de relation assez vite, car il est vrai que si une femme attend le prince charmant et vous, que vous ne souhaitez pas vous installez mais connaitre un rancard, soyez clair dès le début (sur internet déjà si ça se fait en ligne).

On continue l'approche, comment abordez, et comment approcher aussi...
L'humour reste une bonne arme, être décontracté et être sûr de soi.
Il faut rester soi-même aussi, c'est vrai que comme nous avez dit un camarade sur son topic perso, quand on est au naturel, on montre notre vrai nous, et non une façade pour le cacher.
Ça avait été aussi un débat sur un topic, comment on se présent à un rendez-vous, en vrai, en faire trop, ça peut impressionner mais si c’est vraiment contraire à vous, ça peut vitre détruire (en vrai, ce « retour à la réalité » peut pousser à une femme à faire demi-tour)
Il faut surveiller les signes, c'est un classique sur ce forum ici, mais l'un des signes les plus importants, c'est le regard. Ne pas le fuir, c’est avoir confiance en l’autre.

Puis les étapes se suivent, les mains qui s'effleurent, les premiers baisers...
Il faut savoir aussi comment demander pour aller plus loin, le livre rappelle une chose que j'avais déjà cité dans mon topic de ménage, si votre chez vous est dégueulasse, ne comptez pas sur madame pour rester :wink:

J'abrège un peu, c’est un peu fouillis tout ce que j’ai dit déjà mais vous découvrirez tout ça pas vous même dans le livre.
On passe ensuite à l'acte. Les préliminaires doivent se faire lentement, surtout pour nous VT c'est évident, mais parce que c'est le moment où la confiance avec le partenaire se construit, il faut prendre le temps d'explorer le corps de l’autre et écouter les envies de chacun pour que tout le monde soit à l’aise.
Le livre explique aussi aux hommes comment décrocher le soutien-gorge :joy: sans moquerie, c'est vrai que ça peut être la panique à bord quand vous ne trouvez pas le système de ce truc lol, mais pas d'inquiétude, le livre vous donne quelques conseils, ça va allez :wink:

Nous voilà alors plongés dans la sexualité féminine. Je vais aller un peu vite, c'est assez simple à résumer, le livre explique bien sûr l'anatomie féminine, et donne des conseils sur la stimulation, que ce soit le clitoris ou le point G (en rappelant les conseils du livre Osez... Le point G d'Ovidie), tout en proposant des positions qui pourraient aider à les stimuler.
Il y également des conseils sur le sexe oral, mais le livre donne également des conseils sur la pénétration. Rien de compliqué me direz-vous, mais en réalité, le faire comme le bourrin de la pornographie peut conduire à des douleurs chez la femme, ou bien une éjaculation rapide ou une rupture du frein, aie ! En plus de rendre l'acte très court, dont on ne profite qu'à peine, surtout quand on sait qu’éjaculation = fin chez les hommes en général.
Il ne faut pas oublier que les préliminaires ne sont pas des amuses-bouches, la pénétration peut aussi se faire avec les doigts. Le livre rappelle ainsi que la pénétration n’est pas le bouquet final d’un rapport.
En fait, l'autrice donne des conseils dans le but de faire prendre conscience aux hommes que l'acte, ce n'est pas qu'une pénétration rapide mais de profiter de l’instant avec sa partenaire, que ce soit un plan d’un soir ou non, et que les deux y prennent du plaisir tout en apprenant à s’aventurer un peu plus loin dans le domaine de la sexualité.

Par ailleurs, la suite du livre est d’expliquer des pratiques sexuels allant au-delà du rapport classique. D’abord, un chapitre sur la sodomie et l’anulingus, qui n’est pas réservé aux homosexuels et n’est pas sale ou douloureux (tant qu’on y va avec douceur). Puis des chapitres sur le SM, le bondage, et d'autres pratiques sexuels.

Le livre se termine sur deux choses importantes :
Un rappel des MST et de la prévention, mais aussi, un chapitre sur la vision qu'ont les hommes des lesbiennes. Enfin quelques astuces de femmes pour femmes à travers des témoignages.
De quoi rappeler que la conquête féminine, ce n’est pas qu’une victoire personnel, c’est un apprentissage de soi et une révélation sur la manipulation dont fait preuve la société sur les hommes, la pression sur leurs performances et leur virilité, qui au final, n'a fait que détruire leur vision de la femme, et leur a fait perdre beaucoup d'occasions et de découvertes dans leur vie, et de partenaire.


Conclusion

Peut-être en lisant le titre, il y a des idiots qui se sont dit "c'est pas une homosexuelle qui va m'apprendre à lécher des minous !" et pourtant, le livre est bien loin de se montrer insultant avec les hommes hétéros, expliquant même pourquoi des lesbiennes s’y connaissent mieux que les femmes et pas forcément pour les raisons qu’on croient.
Néanmoins, elle doit faire comprendre que la société est patriarcale, et par ce fait, c'est finalement cette vision hétéronormé et très macho qui a fait que les hommes voient la séduction comme quelque chose de compliqué, ou d'inutile, et ne voit la femme que comme un trou. Et fait qu'ainsi, les relations entre les sexes opposés sont devenues compliqués.
En vérité, on peut enchainer les histoires d'un soir et ne pas être un conn*rd pour autant !

Bref, pour mes camarades du forum, je vous conseille vraiment ce livre, c'est des conseils de A à Z. Si vous allez en apprendre plus sur un sujet, je vous renvoie aux livres de la série qui traite de chacun des sujets du livre. Celui-ci est court mais complet néanmoins, offrant des réponses, et c’est à vous ensuite si vous voulez creuser le sujet sur certaines choses.


Bonne lecture :blush:
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
fopaldir aime ça
Avatar de l’utilisateur
par Lereveur
Homme de 43 ans non vierge
#258336
@ Tanky : J'avoue avoir été intrigué par ta critique, du coup je me suis procuré ce bouquin ; mais sa lecture achevée, mon impression est mitigée.

Certes, il y a de bonnes informations générales, et des " cela va sans dire mais ça va mieux en le disant ", comme le fait que tout type d'interaction sociale peut donner lieu à rencontre, ne pas chercher à " convertir " des lesbiennes, l'importance de la communication, prendre soin de soi, la prévention sur les MST, etc. etc.

Mais je trouve que l'autrice passe un peu vite sur l'aspect rencontre, comme si la chose était d'une simplicité enfantine (rien n'est dit sur les défauts des SDR par exemple), et certains passages m'ont semblé un peu réducteurs (" les filles sont des fleurs capricieuses et délicates "), ou en décalage / hors de portée par rapport au type de gars que je pense être (comme le combo musique + champagne : " il faut que tu sois James Bond ").

Si je me souviens bien, l'autrice note bien qu'actuellement pour bon nombre de mecs, la drague apparaît fastidieuse, mais personnellement elle n'est pas vraiment arrivée à me rassurer sur ce point.

Une bonne partie des conseils généraux restent d'actualité (le titre date de 2009), mais je me demande si le regard de l'autrice serait exactement le même de nos jours.

Bref, je trouve intéressante l'idée d'entendre le point de vue d'une lesbienne sur le sujet, mais je suis resté sur ma faim. J'aurais aimé plus de profondeur sur la confiance en soi, les attentes des unes et des autres, déceler de signes d'intérêt...