Vous ĂȘtes nouveau ? Alors passage obligatoire par ici, afin de vous prĂ©senter Ă  toute la communautĂ© !
Par Ness
Homme de 24 ans vierge
#226051
J’ai 24 ans et je suis vierge de toute sorte de relation intime.
Faire l’amour, s’échanger un baiser, une caresse de la main, pour moi ce sont des fantasmes, plus ou moins idĂ©alisĂ©s, qui alimentent une morositĂ© quotidienne. Les raisons sont celles que j’ai pu lire dans vos tĂ©moignages, d’abord un manque de confiance en soi, ensuite une certaine inadaptation aux rapports sociaux : les « soirĂ©es » avec du monde me mettent mal Ă  l’aise (je ne sais pas comment me comporter, je suis tendu, je ne bois pas, je ne danse pas), tandis que j’arrive Ă  me dĂ©tendre en comitĂ© plus restreint.
J’ai des journĂ©es bien remplies, par le travail, des activitĂ©s culturelles (presque toujours solitaires) et associatives. Il me manque cette dimension affective, et l’omniprĂ©sence du thĂšme amoureux avive le sentiment de manque. Objectivement, je suis loin de me trouver dans une situation dĂ©sespĂ©rĂ©e ; j’en souffre tout de mĂȘme. J’ai dĂ©veloppĂ© une obsession autour de cette absence, qui me hante en arriĂšre-plan, et Ă  laquelle je reviens dĂšs que rien ne m’en distrait. Une relation affectueuse, mĂȘme sans amour, me semble totalement inaccessible, quelque chose comme essayer de regarder Ă  travers un mur de bĂ©ton.
Je n’ai eu le courage de faire des avances Ă  une fille que depuis 3 annĂ©es, Ă  quelques reprises (4), qui n’ont pas abouties (une ne me plaisait vraiment pas, les trois autres m’ont signifiĂ© leur dĂ©sintĂ©rĂȘt).

Je trouve du réconfort dans ce forum. Je ne sais pas si je participerai activement, je vous lirai certainement.
Avatar de l’utilisateur
Par Eeyore
Femme de 30 ans vierge
#226089
Bienvenu Ness!
DĂ©jĂ  tu as Ă©tĂ© capable de montrer ton intĂ©rĂȘt a une fille, c'est dĂ©jĂ  que tu n'es pas bloquĂ© par la peur c'est un bon point. :wink: bonnes discussions!
Par Lamperouge
Homme de 34 ans vierge
#226192
Je me reconnais dans presque tout tes mots.

Nous avons 10 ans d'Ă©cart, et si je pouvais parler Ă  mon moi du passĂ©, voici ce que je me dirais : "Tu es encore jeune. Tu es encore capable de faire beaucoup de chose, de vivre beaucoup d'expĂ©riences. Profites-en, cherche, essaie de dĂ©couvrir, n'attend pas que quelque chose arrive. Sache que des opportunitĂ©s vont se prĂ©senter, aux endroits oĂč tu t'y attendra le moins. On le dit souvent comme une parole en l'air mais c'est vrai, c'est arrivĂ©. Plusieurs fois. Tu ne seras jamais prĂȘt Ă  ce moment-lĂ , alors abandonne d'avance l'idĂ©e d'anticiper. Essaie au contraire de renouer avec la spontanĂ©itĂ©. Cultive ton quotidien pour devenir intĂ©ressant, pour devenir riche intĂ©rieurement, pour donner envie de te connaitre, d'ĂȘtre avec toi. Lis, voyages, apprends, dĂ©couvres ce qu'il y a autour de toi. Je sais que c'est dur. Je sais qu'on te renvoie toujours ta solitude intĂ©rieure au visage et que tu voudrais ne pas faire ça tout seul, mais si tu en trouve l'Ă©nergie ça ne fera que t'aider. Et quand les opportunitĂ©s se prĂ©senteront, quand ton cƓur se mettra a battre plus fort, quand tes pensĂ©es seront focalisĂ©es sur une personne, abandonne immĂ©diatement toutes tes incertitudes. Il le faut. Soit la meilleure version de toi-mĂȘme Ă  400%. Il faudra abattre toutes tes cartes, et te donner les moyens avoir la meilleure main possible. N'abandonne pas, car vraiment, mĂȘme si chaque jour Ă  l'air de ressembler au prĂ©cĂ©dent, il viendra un jour qui commencera comme les autres et qui brillera mille fois plus. Et tu devras ĂȘtre lĂ , la tĂȘte sur les Ă©paules."

Ton obsession est lĂ©gitime, surtout dans cette sociĂ©tĂ© qui place le couple au centre de tout. Nos achats, nos dĂ©marches administratives, nos loisirs, tout notre environnement nous rappelle sans cesse que nous ne devrions pas ĂȘtre seuls. C'est trĂšs dur. Et c'est hĂ©roĂŻque de le surmonter, d'essuyer les coups et de continuer Ă  avancer. Ne lĂąche rien, tu as les bonnes bases de dĂ©part si tu arrives Ă  engager des discussion et Ă  signifier ton intĂ©rĂȘt. Accroches-toi y, fortement. Et si tu as de bons amis, arroches-toi y encore plus fort. Basculer dans l'isolement serait la pire des voies Ă  suivre, mĂȘme si ça semble parfois sĂ©duisant.

Un jour, ce mur de béton sera un peu plus friable, et il faudra alors que tu n'hésites pas à frapper fort pour passer au travers, et le faire tomber.

Le bonheur auquel tu aspires ne doit pas rester réserver aux autres, et ton tour viendra, il n'y a pas de raison que tu y échappes si tu continue d'y croire. Je te souhaite d'avoir ce courage, de t'accrocher à cet espoir, et de trouver la force de surmonter les souffrances qui pourraient s'interposer.
Par Ness
Homme de 24 ans vierge
#226202
Lamperouge, je te remercie du fond du cƓur pour ta rĂ©ponse. Elle est subtile et bienveillante.

Tu as vu juste concernant l'isolement, qui est une tendance chez moi. Parfois je n'ai plus envie de lutter contre elle, parce que je me dis ne pas me sentir si mal seul, ĂȘtre suffisamment autonome. Mais au fond ce n'est qu'une protection de l'Ă©go, un peu prĂ©tentieuse, on ne se suffit pas Ă  soi-mĂȘme. Être seul a quelque chose de rassurant, d'enfantin, mais sur le long-terme ce n'est pas porteur de bonheur. Je me sens immature de ce point de vue, par un manque de compĂ©tences sociales.
Avatar de l’utilisateur
Par MathSo
Homme de 25 ans vierge
#226233
Bienvenue Ness !!

J'ai l'impression de me reconnaĂźtre en te lisant ^^ . Tu verras en effet que l'on est pas mal sur ce forum (et peut-ĂȘtre mĂȘme en vie rĂ©elle) Ă  n'avoir strictement rien connu. Et si ça peut t'apporter du rĂ©confort, c'est dĂ©jĂ  pas mal :wink: !
Avatar de l’utilisateur
Par Diogene
Homme de 28 ans vierge
#226345
DĂ©jĂ , c'est pas mal de te dire que tu n'es pas du tout le seul, ce qui fait que tu n'es pas anormal du tout.
AprĂšs, je ne suis pas le mieux placĂ© pour te donner des conseil, car je suis comme toi, quoi qu'avec plus d'expĂ©rience sociale sans doute, mais tu verras qu'avoir plein d'amis et avoir une vie sociale active (avec le bonus musicien pour ma part) ne te donnera pas forcĂ©ment le coup de pouce nĂ©cessaire pour trouver une compagne, car ce ne sont pas les mĂȘmes qualitĂ©s sociales qui sont en jeu (ou alors c'est direction la friend-zone sans passer par la case potentiel amant, crois moi c'est du vĂ©cu).
Malheureusement la société nous vend un modÚle de masculinité toxique qui est presque devenu intrinsÚque, qui rend les hommes mal à l'aise, les femmes méfiantes et ne facilite pas les rapports sains entre les individus. Ceux qui y trouvent le plus leur compte sont les gens qui jouent avec les sentiments d'autrui sans le moindre complexe (hommes comme femmes d'ailleurs) et entretiennent ce cercle vicieux de la méfiance et du jeu malsain.
Je te conseillerais peut ĂȘtre de chercher Ă  vivre Ă©panoui en "acceptant" d'ĂȘtre seul. Peut ĂȘtre que ça viendra en son temps, mais si ça tarde il ne faut pas que ça te dĂ©truise. Le refus de la gente fĂ©minine ne doit pas t'empĂȘcher d'ĂȘtre heureux, tout le monde a droit au bonheur, pas seulement les tombeurs.
godfreyho, mamoruka aime ça