Venez ici pour partager vos joies et vos peines du moment.
Avatar de l’utilisateur
Par Diogene
Homme de 28 ans vierge
#227133
Honnêtement, ça commence à être difficile de voir le temps passer, la trentaine approcher dangereusement et ce goût amer de se dire que ça fait 15 ans que les choses de se sont pas améliorées d'un centimètre et que vraisemblablement ça risque de durer encore longtemps, voire toujours.
Le fossé entre moi et mon entourage se creusent, certains se marient, ont des enfants, et là où on me disant avant qu'il fallait que je sois patient, on commence à me dire qu'il faudrait peut être que je me sorte les doigts du c.., ignorant que si c'était si facile, je n'en serais pas là aujourd'hui. Les retours que je reçois sont de moins en moins encourageants aussi, j'en prends plein la tronche par mes quelques amis féminins, d'un seul coup, plus rien ne va chez moi, on me dit enfin la vérité, je suis en décalage, physiquement aux fraises, mauvais look, mauvaise façon de m'exprimer, mauvais physique, mauvais train de vie, en fait c'est mon être tout entier qui semble repoussant, ce qui fait encore plus mal à entendre mais bon, au moins j'ai une réponse.

Je passe mon temps en ce moment à osciller entre des périodes ou je me résigne, j'abandonne l'idée de rencontrer quelqu'un un jour et j'accepte de finir ma vie seul, et d'autres où je tente frénétiquement tout ce que je peux, multiplie les inscriptions sur les sites de rencontres, paye des abonnements, sort un max pour finalement constater que rien ne marche et revenir dans une période d'abandon.
C'est fatiguant Ă  force mais bon. Vous aussi avez ou avez eu cette tendance?
Avatar de l’utilisateur
Par SnapBack
Homme de 28 ans non vierge
#227135
Je ne dirais pas que je suis inadapté mais que je suis vraiment hors-standard.
Cependant, j’essaye toujours jusqu’à la fin malgré des baisses de régime.

Il y a des hommes bien plus beaux que moi, plus agréables aussi.

J’ai mes qualités, j’arrive à intéresser certaines filles qui partagent avec moi la sensibilité artistique car c’est passionnant mais chaque être est facilement remplaçable. Comme j’ai envie d’essayer la vie de couple, la seule chose qui me manque pour le moment, je vais voir ce que je peux faire.

Mais je reste fidèle à une chose, ne jamais payer pour discuter ou faire l’amour à une femme (c’est très difficile quand on est seul de résister à cette facilité).
Les profils qui marchent le mieux ne payent pas d’ailleurs.

Pour les amis, la question est réglée, j’en ai très peu :grin:
(La moitié a quitté le navire quand mon bateau coulait sur l’océan).

Quitte Ă  chercher un peu, je souhaiterais une copine qui me soutient et que je soutiendrais.
Avatar de l’utilisateur
Par Diogene
Homme de 28 ans vierge
#227137
Merci pour ta réponse :)
Rassure toi, je n'ai pas l'intention de payer pour coucher avec une femme. C'est pas une question d'ego (pour ce qui en reste) mais plus une question d'éthique. Etant donné la réalité de l'esclavage sexuel, je ne veux surtout pas risquer de payer pour commettre un viol.

Je compatis pour les amis qui ont quitté le navire, mais ce n'étaient pas des amis. Un ami ça soutient. Seul le temps fait le tri pour savoir qui est vraiment important et qui ne l'était pas (j'ai perdu mes deux "meilleurs amis", du moins ceux que je croyais l'être cette année, mais j'ai également constaté la fidélité d'autres personnes que j'aurais moins soupçonné).
godfreyho aime ça
Avatar de l’utilisateur
Par SnapBack
Homme de 28 ans non vierge
#227139
Diogene a écrit : ↑27 oct. 2019, 18:46 Merci pour ta réponse :)
Rassure toi, je n'ai pas l'intention de payer pour coucher avec une femme. C'est pas une question d'ego (pour ce qui en reste) mais plus une question d'éthique. Etant donné la réalité de l'esclavage sexuel, je ne veux surtout pas risquer de payer pour commettre un viol.

Je compatis pour les amis qui ont quitté le navire, mais ce n'étaient pas des amis. Un ami ça soutient. Seul le temps fait le tri pour savoir qui est vraiment important et qui ne l'était pas (j'ai perdu mes deux "meilleurs amis", du moins ceux que je croyais l'être cette année, mais j'ai également constaté la fidélité d'autres personnes que j'aurais moins soupçonné).
Il y a de l’égo et de l’éthique pour être sincère : ce n’est pas une femme que tu as séduite. Pour l’égo, ce n’est pas motivant quelque part... Il n’y a pas eu de jeu, de tensions, d’excitation voir de stress ou de challenge (mais en respectant le non et la défaite). C’est pour ça que c’est une solution de facilité pour moi mais nous n’avons pas les mêmes vies.

Pour les amis, ma pensée a pas mal changé : tant que ça tient, ça tiendra mais tu trouves toujours mieux ailleurs, même si je tombais sur la fille la plus gentille de la Terre, j’aurais toujours ceci dans un coin de ma tête. Ça ne m’empêchera pas de chercher car j’essayerais toujours ( :grin: ) mais je reste réaliste.

Et mon côté austère malgré mes qualités n’aideront pas.
Tu avais une fille sur Fruitz qui me disait « trop sérieux » même si mon physique « à la Freddie Mercury » (je ne trouve pas mais bon) lui plaisait.
Avatar de l’utilisateur
Par Pasta
Homme de 32 ans vierge
#227160
Diogene a écrit : ↑27 oct. 2019, 18:20 Je passe mon temps en ce moment à osciller entre des périodes ou je me résigne, j'abandonne l'idée de rencontrer quelqu'un un jour et j'accepte de finir ma vie seul, et d'autres où je tente frénétiquement tout ce que je peux, multiplie les inscriptions sur les sites de rencontres, paye des abonnements, sort un max pour finalement constater que rien ne marche et revenir dans une période d'abandon.
C'est fatiguant Ă  force mais bon. Vous aussi avez ou avez eu cette tendance?
Carrément, j'oscille toujours entre « il n'y a pas de raison pour que n'y arrive pas » et « il faut bien se rendre à l'évidence ».
Avatar de l’utilisateur
Par godfreyho
Homme de 44 ans vierge
#227161
Pasta a écrit :Carrément, j'oscille toujours entre « il n'y a pas de raison pour que n'y arrive pas » et « il faut bien se rendre à l'évidence ».
Je pense que s'est normal, je ressens la même chose même si je suis 90% du temps sur « il faut bien se rendre à l'évidence », quand les faits te montrent que c'est sans espoir difficile de voir les choses autrement.
Je suis le 1er à me résigner mais je ne suis pas sur que ce soit très sain, la solitude peut ne pas être nocive si elle est choisie (et sans se mentir), c'est bien là le problème, après comment en sortir, c'est pire qu'un casse tête.
Avatar de l’utilisateur
Par Pasta
Homme de 32 ans vierge
#227162
Oui, si on on accepte sa solitude on risque de ne plus du tout vouloir chercher quelqu'un, mais si on cherche trop on risque d'être frustré de ne pas trouver.

L'idéal (après trouver l'âme sœur) serait de chercher tout en étant content quand même si on ne trouve pas, mais ça me semble très difficile à tenir sur le long terme, c'est un véritable numéro d'équilibrisme mental.
godfreyho aime ça
Avatar de l’utilisateur
Par SnapBack
Homme de 28 ans non vierge
#227165
Pasta a écrit : ↑28 oct. 2019, 12:05 Oui, si on on accepte sa solitude on risque de ne plus du tout vouloir chercher quelqu'un, mais si on cherche trop on risque d'être frustré de ne pas trouver.

L'idéal (après trouver l'âme sœur) serait de chercher tout en étant content quand même si on ne trouve pas, mais ça me semble très difficile à tenir sur le long terme, c'est un véritable numéro d'équilibrisme mental.
Les jours où j'ai envie de tout lâcher (ça arrive)... j'ai envie de réessayer une semaine plus tard.
C'est plus fort que moi.

Mon conseil, c'est de ne pas rechercher que ça mais avoir une vie variée dont la recherche d'une copine n'est qu'un projet parmi d'autres comme voyager, faire du bénévolat, essayer un sport que l'on n'a jamais fait, voir des gens, etc. On n'est pas à l'abri des déceptions mais ça permet de rebondir sur d'autres choses.
godfreyho aime ça
Avatar de l’utilisateur
Par SnapBack
Homme de 28 ans non vierge
#227167
godfreyho a écrit : ↑28 oct. 2019, 13:07 Bien vu, enfin sur le papier, à essayer.
L'erreur est de ne se focaliser que sur les femmes.
Elles font parties de nos vies mais il y a aussi d'autres choses Ă  voir ou Ă  faire.

Et ça sera pareil, une fois en couple mais je ne vois pas le couple comme une fin en soi mais plus une opportunité comme une autre. Une fois l'objectif atteint, la partie n'est pas gagnée non plus et les choses qui durent se renouvellent et s'entretiennent. D'expérience, construire des projets est souvent douloureux : on se trompe, on a des faux espoirs, ça demande des recherches assez longues avec aucune garantie de trouver et de réussir... si ce n'est l'envie de voir la fin.

Tu te plantes plus que tu ne gagnes... enfin, pour moi, c'est ainsi.
Mais ça fait partie de l'apprentissage.
Eeyore, godfreyho aime ça