Le forum libre, pour parler de tout et de rien, si aucune autre rubrique ne convient à votre message. Evitez les abus quand même !
par resO
Homme de 33 ans vierge
#235341
Everest a écrit : 18 oct. 2020, 02:39 c'est peut etre pas la maladie du siècle mais faut quand meme avouer qu'une pandémie de cette ampleur n'arrive pas si souvent hahaha.....

C'est un nouveau virus , personne n'a d'immunité......Certains ( que je vois à la télé ) n'ont pas l'air de se rendre compte de ce que peut etre une épidémie....
Si les mesures barrières étaient mieux respectées et si chacun réduirait ses contacts , on n'en serait pas là.....on remarque d'ailleurs que dans les pays les plus stricts , l'épidémie est mieux contenue......
C'est sur que pour le coté social et humain, ça devient vraiment pas drole.....
Je voulais juste rappeler qu'il y a d'autres maladies qui tuent bien plus que ce virus : le cancer, le SIDA, les AVC....
Je me demande si on a vu les mêmes personnes à la télé et à qui tu fais référence.

Par contre si je te prends aux mots et que tout le monde évitait littéralement tout contact quel qu'il soit avec quelqu'un (y compris des parents par exemple qui doivent nourrir leurs enfants), ce qui en fait est difficilement imaginable, il se passe quoi ?? Au bout de combien de temps le virus ne circulerait plus du tout ?? Il serait définitivement éradiqué ?? On fait quoi ensuite s'il revient ??
J'aimerais connaître les avis des experts.

Eh oui sur le plan social tout est remis en question. Je suis content de retrouver mes collègues mais déçu que de potentielles rencontres autres qu'amicales qui pouvaient se faire dernièrement (et me donner du baume au coeur accessoirement) soient remises en cause. Tous les futurs projets en général (déménagement, vie de couple, voyages, remise en forme...) sont annulés ou reportés et c'est dur de l'accepter.
Pasta a écrit : Le virus est d’origine naturelle.
Tu n'as pas compris. Je me rappelais juste sur ce forum qu'on parlait une fois dans le topic sur la politique de la surpopulation mondiale et du partage de ressources et ceci bien avant l'arrivée du virus. J'évoquais juste un souvenir, je ne cherche pas à faire le rapprochement entre ces 2 événements. :sweat_smile:
Que le virus soit...d'origine....naturelle (pourquoi on parle d'une part d'une chauve-souris et d'autre part d'un pangolin ??? j'aimerais comprendre ce qui s'est passé exactement)....soit
Pasta a écrit : Il te faudrait combien de morts, quel pourcentage de la population éliminé pour que tu considères le bilan suffisamment lourd lourd pour justifier ces mesures ? Et est-ce qu’il faudrait attendre qu’on atteigne ce bilan avant de prendre des mesures ou réagir avant ?

Les actes terroristes et les catastrophes naturelles sont des actes ponctuels et localisés, là on a une pandémie qui dure depuis maintenant presque un an, c’est normal qu’il y ait des répercutions à l’échelle planétaire, non ?

Et oui, cette maladie est la maladie du siècle pour l’instant, ça me semble évident.

À titre personnel je prends les précautions qui s’imposent pour éviter la propagation du virus, mais je ne dirais pas que j’ai peur.
C'est pas évident pour moi, mais ce n'est que mon avis.
Je ne dis pas qu'il ne faut rien faire (encore heureux). Je déplore juste qu'on en arrive là alors qu'on n'a pas anticipé plus tôt l'arrivée de ce virus en essayant de retarder sa progression le plus possible et qu'on s'est foutu de nous. Après tu me diras mieux vaut tard que jamais.

Oublie le terrorisme et les catastrophes naturelles. Loin de moi l'idée de déclarer ce virus inoffensif (sinon je prendrais pas moi-même des précautions), mais est-ce que tu le trouves plus dangereux qu’Ebola ?? Ca a été une catastrophe mondiale ??
J'ai pas le souvenir d'un confinement généralisé ou d'une économie mondiale qui s'est effondrée quand il y a eu Ebola. A moins que j'ai pas gardé énormément de souvenirs de celui-ci. Je m'interroge sérieusement.
Pasta a écrit : À titre personnel je prends les précautions qui s’imposent pour éviter la propagation du virus, mais je ne dirais pas que j’ai peur.
Oui bah moi aussi, c'est mon état d'esprit actuel. En tout cas je suis plus remonté contre le gouvernement que préoccupé par ce virus en ce moment. Comme si je devais plus redouter le premier que le second.
Avatar de l’utilisateur
par Pasta
Homme de 33 ans vierge
#235344
resO a écrit : 18 oct. 2020, 11:51
Pasta a écrit : Il te faudrait combien de morts, quel pourcentage de la population éliminé pour que tu considères le bilan suffisamment lourd lourd pour justifier ces mesures ? Et est-ce qu’il faudrait attendre qu’on atteigne ce bilan avant de prendre des mesures ou réagir avant ?

Les actes terroristes et les catastrophes naturelles sont des actes ponctuels et localisés, là on a une pandémie qui dure depuis maintenant presque un an, c’est normal qu’il y ait des répercutions à l’échelle planétaire, non ?

Et oui, cette maladie est la maladie du siècle pour l’instant, ça me semble évident.

À titre personnel je prends les précautions qui s’imposent pour éviter la propagation du virus, mais je ne dirais pas que j’ai peur.
C'est pas évident pour moi, mais ce n'est que mon avis.
Je ne dis pas qu'il ne faut rien faire (encore heureux). Je déplore juste qu'on en arrive là alors qu'on n'a pas anticipé plus tôt l'arrivée de ce virus en essayant de retarder sa progression le plus possible et qu'on s'est foutu de nous. Après tu me diras mieux vaut tard que jamais.

Oublie le terrorisme et les catastrophes naturelles. Loin de moi l'idée de déclarer ce virus inoffensif (sinon je prendrais pas moi-même des précautions), mais est-ce que tu le trouves plus dangereux qu’Ebola ?? Ca a été une catastrophe mondiale ??
J'ai pas le souvenir d'un confinement généralisé ou d'une économie mondiale qui s'est effondrée quand il y a eu Ebola. A moins que j'ai pas gardé énormément de souvenirs de celui-ci. Je m'interroge sérieusement.
Ebola est beaucoup plus mortel mais moins contagieux que le sars-cov-2 (il se transmet au contact du sang, des selles et du vomi principalement). Il a causé de graves épidémies mais pas une pandémie. Les pays qui n’ont pas été touchés n’ont pas eu à prendre de mesures sanitaires, c’est donc un peu normal d’en avoir moins entendu parler en France.
Avatar de l’utilisateur
par VACN
Homme de 26 ans non vierge
#235347
J'allais rédiger une tirade sarcastique, mais on va faire plus simple. Mon énervement actuel tient en deux points :
  1. Le plan d'action du gouvernement (si tant est qu'il y en a un) semble changer toutes les semaines. On nage dans une espèce de flou permanent, et le déluge constant de pseudo-informations n'arrange rien. De petites "mesures sanitaires" à l'utilité douteuse sont ajoutées régulièrement - comme ce couvre-feu, qui vise à "réduire les interactions sociales" alors que la plupart des contaminations se font au travail ou dans les transports en commun. Personnellement, tout ça me donne l'impression que Monsieur le Président est en train de tester jusqu'où il peut serrer la vis avant que les gens commencent à grogner.
  2. Personne ne semble penser à ce qu'on fera si aucun vaccin ou traitement efficace n'est jamais découvert. Ce qui n'est pas improbable, vu que le monde entier bosse là-dessus depuis presque un an, sans résultat concret. Toutes ces mesures sanitaires ne peuvent pas durer éternellement, à un moment il va bien falloir revenir à un fonctionnement normal. A moins que nous soyons tous d'accord pour porter un masque en permanence, ne jamais s'approcher d'un autre être humain à moins d'un mètre, et rester enfermé chez soi en ne sortant que pour le strict nécessaire, jusqu'à la fin de nos jours. Vous trouvez ça absurde ? Moi aussi, mais techniquement c'est réalisable : on a Internet, on a la PMA.
Quand je parlais de "terreur", j'en ai encore eu un exemple dernièrement, sur BFM TV, dans le resto où je déjeunais l'autre jour : un épidémiologiste affirmait qu'il y aurait 200.000 morts en France si on laissait le virus circuler. Indépendamment de si c'est crédible ou pas, quelle émotion ce genre d'"information" inspire-t-il ? La peur.

Tu te lèves le matin, X milliers de nouveaux cas en 24h. Tu vas bosser, X centaines de nouveaux morts. Tu vas déjeuner, tant de nouvelles classes fermées. Tu retournes bosser, la deuxième vague arrive. Tu rentres chez toi, nouvelles mesures sanitaires parce que c'est trop la m*rde. Tu vas faire tes courses, ALERTE COVID-19. Tu te poses sur ton canapé, une pub choc pour te faire culpabiliser d'aller voir tes grands-parents. Tu vas te coucher, couvre-feu. Covid, Covid, Covid. Tout le temps, tout le temps, tout le temps. Même si tout le monde ne nage pas dans la terreur, on peut quand même qualifier le climat actuel d'anxiogène, et pas tellement à cause du virus lui-même. Et qu'est-ce que cette ambiance accomplit de positif ? Rien. Tout ce que ça fait, c'est déglinguer la santé mentale de tout le monde.

Certain(e)s sont peut-être d'accord pour mettre leur vie en pause jusqu'à nouvel ordre, mais pas moi. Faire un peu plus attention, oui, mais s'arrêter de vivre, non.
resO aime ça
par Tyrus
Homme de 32 ans non vierge
#235348
resO a écrit : 18 oct. 2020, 00:44 C'est curieux mais il y a plus d'un an on parlait de surpopulation et depuis, ce virus est arrivé.
C'est un peu horrible ce que tu dis là :scream:

resO a écrit : 18 oct. 2020, 00:44 Au début c'était important la communication mais au bout d'un moment ça devient redondant ou même agaçant chez certains, surtout quand on est prudent, raisonnable, et qu'on suit les consignes.
On a compris qu'on pouvait plus ou moins tous mourir et quels sont les outils (pas des remèdes) pour essayer de le contenir. C'est bon.
Sauf que justement nous sommes tous différents. Nous réagissons tous différemment aux situations et bon nombres de français n'en ont rien à faire du virus. Rabâcher encore et encore, attaquer au porte-monnaie pour ceux qui ne veulent pas se conformer aux gestes barrières oui c'est nécessaire pour ces gens justement. J'ai vu que maintenant au bout de la seconde récidive, c'est plus de 3000 € d'amende et 6 mois de prison. C'est triste d'en arriver là mais c'est le seul moyen de faire comprendre à tout le monde que non ce virus ça n'est pas rien.

resO a écrit : 18 oct. 2020, 00:44 On a bien flippé au début de l'année (on a aussi été endeuillés par ici)et il y avait de quoi, mais maintenant qu'on est mieux équipés, est-ce qu'on peut avoir quelques raisons d'aller de l'avant ? :sweat_smile:
Le gouvernement a laché du lest pendant l'été. Résultat on le connait: les français se sont bien baladés, on négligés les gestes barrières et résultats maintenant on repart pour un tour. A titre d'info quand même, j'ai annulé mes vacances, je n'ai pas bougé de Paris pour éviter d'être un facteur de transmission du virus. Alors oui ça m'ennui, oui mes vacances auraient dû être fun. Mais à un moment il faut comprendre que plus on va résister plus cette situation va durer.

resO a écrit : 18 oct. 2020, 00:44 C'est pareil en France, pas étonnant que les gens ne comprennent pas. Et les consignes des "experts" qui se contredisent tout le temps sans consensus (pourtant j'ai souvent entendu dire qu'on en savait de plus en plus sur ce virus) ou les mesures contradictoires ou absurdes (fermer les parcs pendant le confinement par ex), ça n'aide pas à y voir clair et ça entretient un climat anxiogène ou de défiance, d'où l'envie de se préserver des médias. Ailleurs on doit avoir un discours claire et précis, une ligne directrice. Pour moi, le gouvernement donne l'impression d'agir....pour donner l'impression qu'il agit.
Si à la fin, on ne fait pas un meilleur bilan que les Suédois avec toutes nos mesures, je ne comprends plus rien... :confused:
En fait, j'ai l'impression non pas de lutter contre un virus mais de jouer à "Jaqcues a dit".
Là dessus je ne peux qu'être d'accord. Le gouvernement a sous-estimé l'épidémie qui s'annonçait et de mon point de vue, il ne va pas encore assez loin. On devrait obliger les entreprises qui ont l'infrastructure pour à faire du télétravail. On oblige bien les bars à fermer. Pourquoi en épargne les entreprises ? Très certainement pour contenter le medef.

resO a écrit : 18 oct. 2020, 00:44 Pas plus que "dictature sanitaire" que j'ai pu lire. Enfin à ce stade, perso ça ne me choque pas tant que ça.
Les lieux de vie ferment de plus en plus, la vie sociale se résume au boulot. On est aux prémices d'une dystopie.
C'est quand même dingue de réaliser qu'un fléau comme un virus certes très contagieux dont le bilan reste encore assez bas à l'échelle de toute la population si on veut relativiser (et encore les chiffres officiels annoncés sont flous, je demanderais à voir le nombre de morts parmi les cas, ensuite les morts DU virus seulement contre ceux qui ont des comorbidités, les âges des personnes, si les chiffres sont en temps réel ou non ) a mis genou l'économie mondiale et continue de faire sa loi. Même le terrorisme ou une catastrophe naturelle (cyclone, raz-de-marée, séisme...) n'a pas eu de telles répercutions à l'échelle planétaire.
Peut-être parce que c'est la première fois que telle pandémie touche le monde entier ?
As-tu regardé les chiffres de la mortalité aux Etats-Unis par exemple ?
Le terrorisme ou les catastrophes naturelles ne touchent pas le monde entier au même moment ça n'est donc pas comparable.

resO a écrit : 18 oct. 2020, 00:44 Pour ce qui est des fermetures, on ferme les bars, mais pas les restaurants. Où est la logique dans tout ca :grin: ?
Je plussoie. D'où ce que je disais sur le fait que le gouvernement ne va pas assez loin.

resO a écrit : 18 oct. 2020, 00:44 Je comprends tout à fait ce que tu veux dire mais ceux dont tu parles doivent être une minorité.
La majorité des gens ont quand même joué le jeu et respecté le confinement et quand je sors vers chez moi ou bosse à Paris, je vois que des gens masqués dans la rue ou les transports. Des gens ont même vu leurs opérations médicales déprogrammées ou ont repoussé leurs consultations médicales au détriment de leur état afin de ne pas engorger les urgences.
Une minorité vraiment ? Pourquoi est-ce qu'on est dans le top contamination en Europe alors qu'on applique des mesures presque similaires à nos voisins ? Je ne sais pas si tu as lu les témoignages ne serait-ce que pendant le confinement. C'était fou tout à coup le nombre de gens qui se mettaient au sport pour pouvoir sortir.
Non non le français est contestataire c'est dans son ADN. Je ne dis pas que c'est une mauvaise chose mais dans des moments que celui que l'on vit, j'ai souvent honte d'être français quand je vois certains comportements. Heureusement on n'est pas au point de faire des covid parties comme aux Etats-Unis mais tout de même.

resO a écrit : 18 oct. 2020, 00:44 Mais viendra bien un jour où j'espère qu'on aura le fin mot de cette histoire, qu'on pourra s'en sortir pour de bon de cette pandémie, et qu'ils rendront des comptes et seront sanctionnés.
Ce serait beau. Malheureusement c'est peu probable. Je t'invite à regarder quelques années en arrière les scandales qu'il y a pu avoir que ce soit pour le nuage de Tchernobyl ou encore l'affaire du sang contaminé. Aucune condamnation...

VACN a écrit : 18 oct. 2020, 17:54 Certain(e)s sont peut-être d'accord pour mettre leur vie en pause jusqu'à nouvel ordre, mais pas moi. Faire un peu plus attention, oui, mais s'arrêter de vivre, non.
Ben c'est parfait puisque c'est justement ce qu'on te demande de faire. On te demande de continuer à vivre tout en faisant attention aux autres.
Ne pas pouvoir aller au bar ou à la salle de sport ou encore restreindre tes voyages pendant 6 mois- 1 an ne devrait pas te tuer vu que ça n'est pas vital.
Avatar de l’utilisateur
par Pasta
Homme de 33 ans vierge
#235349
VACN a écrit : 18 oct. 2020, 17:54 [*]Personne ne semble penser à ce qu'on fera si aucun vaccin ou traitement efficace n'est jamais découvert. Ce qui n'est pas improbable, vu que le monde entier bosse là-dessus depuis presque un an, sans résultat concret. Toutes ces mesures sanitaires ne peuvent pas durer éternellement, à un moment il va bien falloir revenir à un fonctionnement normal. A moins que nous soyons tous d'accord pour porter un masque en permanence, ne jamais s'approcher d'un autre être humain à moins d'un mètre, et rester enfermé chez soi en ne sortant que pour le strict nécessaire, jusqu'à la fin de nos jours. Vous trouvez ça absurde ? Moi aussi, mais techniquement c'est réalisable : on a Internet, on a la PMA.[/list]
Je ne comprends pas pourquoi ce point-là en particulier t’énerve. En effet, on ne sait pas si on trouvera un vaccin ou un traitement efficace, et il faudra alors s’adapter à la présence permanente du virus, mais peut-être qu’on en trouvera, donc à quoi bon se poser la question ? On ne peut pas prévoir ce qu’il va se passer, et on ne peut pas vraiment se préparer à cette éventualité dès maintenant, insister dessus ne ferait qu’augmenter le sentiment de peur contre lequel tu t’insurges par ailleurs.
VACN a écrit : 18 oct. 2020, 17:54Covid, Covid, Covid. Tout le temps, tout le temps, tout le temps.
Au moins ça change du foot.
SnapBack, salambo aime ça
par salambo
Femme de 32 ans non vierge
#235351
Fait comme moi VACN, arrête de regarder la TV et d'écouter la radio, tu verras on te "saoulera" moins avec le covid-19... (vive netflix et Amazon prime! Et les sites de presse pour les infos)
Et je rejoins tyrus, on nous demande de faire attention, pas s'arrêter de vivre, donc pourquoi tant d'énervement?
Bon il est vrai que j'habite une région pas encore touchée, les joies de la vie en campagne :wink:
Avatar de l’utilisateur
par VACN
Homme de 26 ans non vierge
#235352
Entre la radio dans les bus, les collègues qui en parlent et les parents qui regardent les infos, difficile de ne pas en entendre parler...
par salambo
Femme de 32 ans non vierge
#235354
Il y a une différence entre en entendre parler et n'entendre que ça de la journée. Si c'est juste dans le bus et entre collègues ça doit être gérable non? Sinon lance d'autres sujets de conversation avec tes collègues, pour parler d'autre chose.
par Blup
Homme de 33 ans vierge
#235355
Mais viendra bien un jour où j'espère qu'on aura le fin mot de cette histoire, qu'on pourra s'en sortir pour de bon de cette pandémie, et qu'ils rendront des comptes et seront sanctionnés.
Il faudrait remonter jusqu'aux premiers qui ont décidé qu'un hôpital devait être rentable, et acté la réduction du nombre de lits (réanimation entre autres) et ceux qui ont poursuivi cette politique au fil des gouvernements successifs...voilà où ça mène.
resO aime ça
Avatar de l’utilisateur
par Lereveur
Homme de 39 ans non vierge
#235359
Ca n'étonnera personne : en la matière, je suis surtout écoeuré par ce gouvernement de grosses m*rdes qui s'obstinent dans les faits à continuer à faire la peau à l'hôpital public tout en rivalisant d'indécence en paroles. C'est tout bonnement une trahison de ce qu'est censée être leur mission : la défense de l'intérêt général.
resO aime ça
  • 1
  • 33
  • 34
  • 35
  • 36
  • 37