Venez ici pour discuter de vos complexes sexuels.
par spartak
Homme de 40 ans non vierge
#232489
"Late-bloomer" est un terme anglais, qui vient du domaine de l'horticulture, et qui décrit les plantes à floraison plus tardive que la majorité des autres.

Appliqué aux humains, c'est aussi une métaphore pour une personne dont les capacités ou les talents ne deviennent visibles aux autres personnes que plus tardivement qu'habituellement. (d'où le lien évident avec la VT)


Je peux prendre 2 exemples personnels :
Pour la viande de poulet par exemple (cet exemple ne va pas plaire aux végétariens, je m'en excuse ; mais essayez de comprendre l'idée ; d'ailleurs à titre personnel je précise que je n'achète plus de nourriture animale)
La majorité des poulets que l'on peut acheter dans les commerces sont des variétés de poulets à croissance rapide. Ce choix provient de raisons économiques pour les éleveurs, qui visent de la rentabilité : ça leur revient moins cher de nourrir un poulet que l'on peut abattre après 35 à 40 jours, plutôt que d'élever un poulet rustique à croissance plus lente (81 jours minimum) comme un poulet fermier bio.
Pourtant, à l'époque où j'achetais encore de la viande, il n'y avait pas photo entre la qualité gustative du poulet à croissance rapide et celle du poulet à croissance lente : le second était largement supérieur : il avait eu le temps de développer une grande qualité, ce qui prend plus de temps (et c'est normal).


Mon deuxième exemple vient du jardinage.
Il y a quelques années, j'ai fait du jardinage dans le milieu associatif. Nous avions planté tout un tas de légumes variés. Après un certain temps, l'encadrant désespérait de voir que l'une des variétés n'avait pas l'air de donner de légumes. C'était des "courgettes rondes de Nice".
Moi je voyait ces plants de courgettes, et je les trouvais magnifiques : ils développaient une très grande surface de feuilles. Dans ma tête, je me disais : patience !
Et puis au fil du temps, ces plants de courgettes ont commencé à donner des légumes, bien après les autres légumes il est vrai, mais c'était des superbes courgettes rondes de gros volume. Et elles ont continué à produire des courgettes bien plus tard jusqu'à l'automne, alors que pour les autres légumes c'était fini depuis longtemps.
La morale est que ces variétés étaient simplement plus tardives que les autres, parce qu'elles avaient besoin, pour se développer, de construire une infrastructure élaborée de feuilles (et de racines). Cela leur permettait d'avoir une capacité inégalée pour capter l'énergie venant de la lumière solaire. C'est seulement après avoir crée cette infrastructure, que le temps était venu qu'elles produisent des légumes.

Je peux facilement voir l'analogie avec le développement humain : certains ont d'emblée des facilités pour certaines choses, alors que s'autres personnes fonctionnent avec un cycle de développement plus long. Mais, si on voulait les comparer, le résultat doit être jugé à la fin : et les personnes à maturité tardive (les "late-bloomers") n'auront probablement pas à rougir de cette comparaison. Il me semble qu'au final, ils accomplissent des résultats plus durables et plus qualitatifs. (Cela provient d'avoir pris du temps à développer une "infrastructure" en termes de développement personnel, pour apprendre à se comprendre en profondeur, et à comprendre comment fonctionnent les autres).

Une recherche Google vous montrera une multiplicité d'exemple de late-bloomers, dans tous les domaines de la vie. Je trouve cela inspirant. Et bien sur, ça s'applique en particulier à la VT. (J'ai posté ce sujet dans la rubrique "complexes" parce qu'il me semble que c'est utile pour surmonter certains complexes liés à la VT)
Aurus, MathSo, LiPo et 1 autres aime ça
Avatar de l’utilisateur
par SnapBack
Homme de 28 ans non vierge
#232494
C’est plutôt mon karma ça, tout vient très tard.
Boulot, 1ère relation sexuelle (mais toujours pas de 1ère petite amie), évolution lente dans mes hobbys...

Je ne savais pas que ça avait un nom.
par downup
Homme de 37 ans non vierge
#232496
spartak a écrit :ils accomplissent des résultats plus durables et plus qualitatifs
Dans quels domaines tu parles? :smile: Les relations de couple?
spartak a écrit : (Cela provient d'avoir pris du temps à développer une "infrastructure" en termes de développement personnel, pour apprendre à se comprendre en profondeur, et à comprendre comment fonctionnent les autres).
Je suis d'accord, mais ça dépend surement beaucoup des gens. Perso je m’intéresse au développement perso, la psychologie ou ce genre de choses, et c'est probablement lié au fait que j'ai/avais des choses à régler. Et cela contribue surement à ce que ma relation actuelle soit épanouie et stable. Et si je tiens autant à cette personne, c'est peut être aussi qu'elle a mis du temps à arriver :laughing:

Par contre, je pense qu'il ne faut pas sous estimer les lacunes associées aux relations tardives. Le fait qu'une personne ait eu beaucoup de relations plus jeune, peut aussi l'aider à se connaître, connaître se qu'elle veut, ce dont elle a besoin pour être heureuse sur le long terme. C'est potentiellement plus compliqué pour le/la VT, qui n'a pas pu se faire ces expériences. Et il y a un risque que ce manque d'expérience entraîne des questionnements. (est ce que c'est la bonne personne? Je n'en sais rien car je manque de repère etc...)
Pasta, LiPo aime ça
Avatar de l’utilisateur
par VACN
Homme de 26 ans non vierge
#232504
downup a écrit :Le fait qu'une personne ait eu beaucoup de relations plus jeune, peut aussi l'aider à se connaître, connaître se qu'elle veut, ce dont elle a besoin pour être heureuse sur le long terme.
C'est plutôt l'inverse : les gens qui commencent plus tard ont tendance à avoir une vie amoureuse plus stable et épanouie au bout du compte, parce que ceux qui commencent plus jeune intègrent des schémas de fonctionnement pas toujours adaptés et qui se rigidifient avec l'âge.
par CasseCraie
ans
#232507
downup a écrit :Par contre, je pense qu'il ne faut pas sous estimer les lacunes associées aux relations tardives. Le fait qu'une personne ait eu beaucoup de relations plus jeune, peut aussi l'aider à se connaître, connaître se qu'elle veut, ce dont elle a besoin pour être heureuse sur le long terme. C'est potentiellement plus compliqué pour le/la VT, qui n'a pas pu se faire ces expériences. Et il y a un risque que ce manque d'expérience entraîne des questionnements. (est ce que c'est la bonne personne? Je n'en sais rien car je manque de repère etc...)
Oui et non. Avoir ses premières expériences n'est pas forcément contradictoire avec le fait de se laisser le temps d'avoir plusieurs expériences avant de se lancer dans une histoire sérieuse. Bon c'est vrai que c'est plus difficile d'avoir des flirts sans prises de tête et avec prise d'expérience à 30 ans qu'à 17 ans, mais pourquoi pas après tout.


J'aime bien ce concept de late-bloomer. Souvent je me dis qu'il faut du temps pour devenir quelqu'un qui a de la valeur.
Si on regarde l'inverse, les gens qui font tout très vite (early bloomers ?), combien sont presque finis à 30 ans ? Les gens qui vont très vite dans la vie sont parfois mariés à 22 ans, avec 2 enfants à 26 pour être divorcés à 29. Parfois ils sortent énormément en étant jeunes, et cela se paie sur leur santé quelques années plus tard. Beaucoup négligent également leurs études et leur carrière professionnelle, et pourtant sur ce point les années de 18 à 25 ans sont décisives. Il n'est pas facile de les rattraper ensuite, voire pratiquement impossible s'il y a plusieurs enfants.

On vit à une époque où il faut toujours que tout aille très vite, mais ralentir et adopter un rythme plus en accord avec notre humanité n'est-il pas le vrai bon choix ?
Avatar de l’utilisateur
par Pasta
Homme de 33 ans vierge
#232510
Et il y a aussi des animaux comme l’Axolotl, qui peuvent ne jamais atteindre leur maturité. Des never-bloomers.

Par contre, contrairement à moi ils peuvent se reproduire à l’état larvaire :grimacing:
Amaz aime ça
Avatar de l’utilisateur
par Chihiro1
Femme de 33 ans non vierge
#232527
Je me retrouve pas mal dans ce concept de “late bloomer”, j’ai perdu ma virginité tardivement, j’étais jusqu’à pas si longtemps étudiante vivotant de petits boulots dans des “coloc”

J’ai l’impression que mon parcours tardif me permet de considérer avec plus d’empathie les parcours non linéaires hors type “copain, carrière, maison et enfant”.

Dans ma relation actuelle, je sais qui je suis et ça me permet de ne pas me “perdre” dans l’autre...j’ai eu le temps de travailler sur moi et je constate que ça contribue justement à rendre ma première relation très satisfaisante (j’ai eu aussi de la chance de tomber sur une personne prête à faire cet essai avec moi)
Amaz, LiPo aime ça
Avatar de l’utilisateur
par Dod
Femme de 28 ans vierge
#232589
Je me retrouve totalement dans ce terme que je ne connaissais pas! C’est assez poétique en plus et très bien imagé !

Mais je crois avoir enfin commencé ma floraison 😅 diplôme, boulot stable, un projet d’appart, quelques avancées significatives niveau relation, maturité d’opinion aussi !
J’ai l’impression que ça bouge ! Ça fait un bien fou !

Mais je ne pense pas pour autant à une floraison spontanée 😂, je crois pouvoir dire que tout a commencé quand enfin j’ai arrêter de pédaler dans la semoule et que j’ai changé de cap pour mes études ! Le cercle vertueux, depuis tout s’enchaîne je me sens pousser des ailes et j’ai l’impression d’avancer même à petits pas !

J’ai surtout l’impression d’être moins paumée que mes potes pas VT, qui finalement ne savent pas trop où ils vont !

Donc vive les late bloomers :kissing_heart:
Amaz, MathSo aime ça
Avatar de l’utilisateur
par Amaz
Homme de 29 ans vierge
#232592
Par contre, contrairement à moi ils peuvent se reproduire à l’état larvaire
Ce ne sont pas des VT tardif dit donc, ce sont même des précoces, en tout cas tu m'aura fait rire avec ta petite remarque :sweat_smile: Elle était bien trouver.

D'ailleurs je m'en fait la remarque mais à moins d'une erreur, il n'y que chez les humains que VT tardive existe, je n'ai jamais entendu parler d'animaux sexué VT :sweat_smile: Ils se reproduisent ou il ''couche'' à volontiers dès qu'il en on occasion
Avatar de l’utilisateur
par Valsiny
Homme de 32 ans vierge
#232594
Floraison tardive, quoi. Je ne vois pas bien ce que cela apporte... Il y a bien longtemps que nous connaissons cela à propos des choses comme des êtres humains, au-delà du domaine horticole. Certains vins ont besoin de temps pour être bons, certains violons pour être d'excellents instruments. Bien des artistes n'ont trouvé leur art qu'assez tard dans leur vie, bien des élèves ne s'épanouissent scolairement qu'à partir d'un certain niveau.

Quitte à passer pour plus rabat-joie encore, je trouve que ce serait cette idée de "tardif", "late", qui serait à évacuer. Cette métaphore répète l'idée qu'il y aurait un décalage par rapport à une norme, même si elle veut en faire quelque chose de positif, et cependant elle maintient cette norme.