Page 2 sur 2

Re: La drogue

Publié : 29 juin 2023, 22:24
par Tanky
Gallion a écrit : 29 juin 2023, 19:33
D'ailleurs je me pose très souvent la question, si j'avais eu une vie sociale, que je sortais régulièrement avec un groupe de personnes, où dans le cas où j'aurais une copine qui elle est consommatrice, est-ce que je m'y serais pas mis ? J'ai vu pas mal d'amis et de camarades à l'époque du lycée finir par s'y mettre à cause d'une fille avec qui ils étaient en couple d'ailleurs.

Est-ce que finalement, ce n'est pas ma timidité, accompagnant une certaine "lâcheté" pour tenter certaine choses qui m'aurait épargner ça plus que par conviction personnelle ?

Je continue de méditer là dessus ^^.
Oui, l'amour rend aveugle dit-on, et j'ai vu pas mal de mes contacts se laisser tomber dedans, subissant parfois des menaces de leur être aimé qui les quitterait s'il ne faisait pas (parfois, y a même question d'être "mal vu"), ou parce qu'ils voyaient comme un moyen d'être encore plus proche de la personne qu'ils aiment, de partager quelque chose avec eux, pour ne pas avoir l'air coincé, etc.

Dans tous les cas, il faut se dire qu'en chutant dans les drogues, tabac ou alcool, on risque fort de le regretter bien des années après, surtout quand notre santé en subira les conséquences.

Donc non, ne pense que pas que tu as été "lâche" ou autre, ou t'imaginer que ça aurait été peut-être mieux, sans doute que tu aurais perdu ta virginité en étant inconscient ou défoncé, et avoir des relations avec des personnes non-consenties sans t'en rendre compte, ou faire du mal à des proches, des amis, voir mal finir ou y perdre ton argent.

Je sais qu'on peut vivre dans le regret de la nostalgie de ne pas "avoir profité de l'insouciance de sa jeunesse", moi-même, je regrette d'avoir été trop sage, même pendant mes années étudiantes, mais je ne regrette pas de m'être écartée de l'alcool et du tabac, ou autre drogue quand je le pouvais.

Re: La drogue

Publié : 29 juin 2023, 22:54
par Lereveur
Perso je me félicite de ne jamais être tombé dans l'alcool, le tabac ou les drogues. Ma santé et mon porte-monnaie me remercient pour ça ha ha.

Re: La drogue

Publié : 30 juin 2023, 06:55
par Gallion
Tanky a écrit : 29 juin 2023, 22:24 Oui, l'amour rend aveugle dit-on, et j'ai vu pas mal de mes contacts se laisser tomber dedans, subissant parfois des menaces de leur être aimé qui les quitterait s'il ne faisait pas (parfois, y a même question d'être "mal vu"), ou parce qu'ils voyaient comme un moyen d'être encore plus proche de la personne qu'ils aiment, de partager quelque chose avec eux, pour ne pas avoir l'air coincé, etc.
Je pensais que ce serait une interprétation que l'on se fait soi-même, l'idée de se faire quitter par quelqu'un parce qu'on ne se met pas à partager cela avec lui si nous ne sommes pas consommateurs. Je suis surpris que des gens menacent leur conjoit/conjointe là dessus pour qu'il prenne une habitude qui peut être très néfaste, c'est pas vraiment l'idée de ce qu'un couple doit être à mes yeux, d'emmener quelqu'un dans une spirale négative, on est plus sur du contrôle que de la véritable affection dans ce cas de figure.
Heureusement que l'inverse existe aussi en tout cas, le partenaire qui ne fume pas peut avoir une influence pour celui qui est dépendant pour qu'il puisse trouver les ressources d'arrêter.

Et je rejoins Lereveur sur le fait d'en être fier. Un classique d'ailleurs c'est quand des fumeurs me répondent que "t'as bien fait" quand je leur dit.
Bien que je m'imagine l'inverse parfois, au final je ne regrette pas du tout de m'y être jamais mis du coup :)

Re: La drogue

Publié : 30 juin 2023, 13:46
par Amaz
Je plussoie les camarades.

Tu n'as rien perdu en ne succombant pas à la drogue, alcool, tabac, le tabac est plus que nocif pour la santé et ça rend accro un truc de dingue, l'alcool (j'ai des proches alcoolodépendant) une fois que l'on tombe dedans dur dur d'en sortir !, l'addiction et le sevrage est violent. Peu de gens arrive à s'en sortir dès la première cure. Les drogues, j'ai envie de dire que les usagers réguliers se voile la face... ^^ ça n'apporte rien et avec le recul effectivement, on se dit que l'on aurait mieux fait de ne pas essayer ^^

Toutes ces substances sont souvent utilisées comme des sortes de palliatif. C'est un substitut à une prise en charge médicopsychologique plus adapté si on peut dire ^^


Re: La drogue

Publié : 30 juin 2023, 14:52
par Azrael
Image

Re: La drogue

Publié : 01 juil. 2023, 12:20
par Valsiny
Je vapote. Je prends aussi trop souvent de la coke en soirée, ou de l'ecstasy, parce que ça me permet de surmonter mon anxiété sociale.

Re: La drogue

Publié : 16 juil. 2023, 17:03
par Guiguigs
Hello,

Je me permet d’apporter ma modeste contribution à ce sujet si délicat.
Perso, j’ai touché aux trois grands types d’addictions, je me permets donc de vous donner mon point de vue/expérience vis à vis de ça, si cela ne vous dérange pas bien sûr.

La clope : je suis fumeur depuis l’âge de 16-17 ans … au début c’était pour « paraître cool » mais c’est vite devenu une réelle addiction : si je n’ai pas ma clope du matin, c’est la catastrophe. Cela coûte chère, c’est vrai (aujourd’hui bien plus que lorsque j’ai commencé) et je sens que cela détériore ma santé (souffle au ras des pâquerettes même quand je ne fais rien, toux affreuse … c’est horrible). J’ai conscience que cette addiction est nocive mais, pour être honnête, je ne me vois pas du tout arrêter maintenant … aucune motivation pour ça même si je sais qu’il faudrait que j’arrête.

L’alcool : pendant longtemps, j’ai bu plus que de raison (principalement en soirée) et cela ne m’a apporté que des mauvais souvenirs (quand ces souvenirs restent … bonjour les black-out complets avec aucun souvenir de la veille et les réveils avec un « mal aux cheveux »). J’ai eu la chance de ne pas tomber dans une réelle addiction car on m’a vite dit que, sinon, je pourrais en mourrir (hépatite C en sommeil donc foie fragile donc faut faire attention … merci au médecin de l’époque, il m’a sauvé). J’ai donc arrêté depuis pas très longtemps et je ne bois que très peu lors d’occasions spéciales (un verre tout au plus, histoire de ne pas être le seul à ne pas boire). Ici, le seul truc perturbant est qu’il est parfois difficile de s’intégrer dans un événement durant lequel tout le monde a bu/est « pompette » (on se sent un peu à l’écart, ce qui accroît la sensation de ne pas être à sa place).

La drogue : perso, je n’ai pas touché aux drogues dures mais j’ai (très) longtemps fumé la fameuse Marie-Jeanne, principalement pour apaiser mon anxiété et pour me sentir « bien », pour oublier que je n’aimais pas vie. Mais, les années passant, cela est vite devenu une addiction (impossible de dormir sans mon petit joint du soir, je fumais même au travail, etc. … j’étais quasiment tout le temps défoncé et ça se voyait), j’en avais besoin et mon corps me le faisait ressentir. Cette dépendance est vite devenu insoutenable et ma vie en société/de famille en a grandement fait les frais. Je me suis beaucoup renfermé et je ne sortais que lorsque j’étais sûr que je pouvais fumer mon pet’. Malheureusement, cela à laisser quelques séquelles psychologique (anxiété en forte hausse, côté réservé, timidité, stress, etc. … que des bonnes choses !).

Aujourd’hui, je payes les frais de ces nombreux excès (physiquement et mentalement). Ma santé physique est peu engageante pour l’avenir et mon mental n’est jamais revenu à la normale (principalement à cause de la fumette). Tout ça accentue encore plus mon mal être.

Donc, si vous voulez un petit conseil gratuit : ne touchez jamais à tout ça, prenez soin de votre corps et de votre esprit, votre vie n’en sera que meilleure ! (Votre portefeuille vous dira merci aussi :joy: ).

Ps : bien entendu, je ne porte aucun jugement à celles et ceux qui ressentent le besoin de fumer/boire/se droguer ou tout autre type d’addiction… et de toute façon, je suis très mal placé pour ça. Je comprends que la vie peu paraître difficile et qu’il y ai ce besoin profond de se sentir mieux, ne serait-ce que quelques instants.

Force à vous si vous avez une/des addiction(s). Gardez l’espoir qu’un jour, vous vous en sortirez … vous pouvez y arriver, courage !

Re: La drogue

Publié : 08 sept. 2023, 10:42
par Gallion
Ton témoignage est très intéressant, ce besoin de se sentir cool auprès des autres à 16-17ans, je l'ai bien connu moi aussi, mais comme j'étais déjà l'une des tête de turc de ma classe au Lycée, je me suis dit que même en fumant c'était peine perdue question coolitude.
Merci de me conforter sur ces convictions et j'espère que tu trouveras le plus tôt possible à trouver la volonté d'arrêter la clope.