Vous avez un témoignage à nous faire part ? Parlez-en ici !
par Karolina
Femme de 34 ans non vierge
#240006
1,5 mois
Il partait pour son travail et je devais le rejoindre 2 semaines. Deux semaines de cohabitation dans un lieu neutre, il aura fallu à peine 2 jours pour que ça se dégrade et qu'on se sépare (même si on reste en bon terme). Il semble que j'ai été trop à l'aise, trop vite !

Et comme on est jamais content, quand ça se passait bien, j'avais envie que ça se termine et une fois que la fin était là, j'étais triste et j'avais envie de revenir en arrière.

Je crois que je regrette presque le temps béni où je pouvais fantasmer que être en couple c'était sympa et imaginer ce qu'on ferai à 2 et le bonheur de vivre à 2... En même temps je suis quand même contente d'avoir dépassé ce blocage. Éternelle ambivalence !

Voilà c'est fini :pensive: et pour le moment j'ai pas envie de retenter de si tôt (mais bon les braises sont encore chaudes)
par KaZaN
Homme de 34 ans non vierge
#240008
Karolina a écrit : 27 sept. 2021, 21:38 Il semble que j'ai été trop à l'aise, trop vite !
Qu'est-ce que tu entends par "trop à l'aise" ? Souvent c'est le contraire donc c'est un peu surprenant :wink:
Karolina a écrit : 27 sept. 2021, 21:38 Et comme on est jamais content, quand ça se passait bien, j'avais envie que ça se termine et une fois que la fin était là, j'étais triste et j'avais envie de revenir en arrière.
Ahhh... ça je crois qu'on peut tous comprendre ce que tu ressens. Il y a le côté "libération" et en même temps le sentiment de solitude revient bien vite.
Karolina a écrit : 27 sept. 2021, 21:38 Je crois que je regrette presque le temps béni où je pouvais fantasmer que être en couple c'était sympa et imaginer ce qu'on ferai à 2 et le bonheur de vivre à 2... En même temps je suis quand même contente d'avoir dépassé ce blocage.
Oui c'est un bon point, tu as quand même avancé, tu as appris des choses sur toi-même. Après nous idéalisons beaucoup le couple en société mais je pense ne pas être le seul à dire qu'il y a des concessions assez importantes.
Par exemple, je suis assez hyper-actif, je fais plein de choses à gauche à droite dans différents domaines et forcément quand je suis en couple, je me calme. Il faut que je "fasse de la place" à la personne dans ma vie, je ne peux plus enchaîner mes activités comme si j'étais tout seul.
Par exemple en ce moment, je prépare mon repas à 22h, je dîne à 23h, je lis jusqu'à 1h du mat' ou je regarde des épisodes d'Umbrella Academy sur Netflix ^^. Il est clair que c'est parce que ça ne regarde que moi.
Dans mes premières relations, j'avais très vite ressenti ça comme une restriction de ma liberté, ce qui bien sûr ne me plaisait pas trop... Après j'ai essayé et appris à voir ça autrement.
Après j'ai un bon rapport à la solitude et je sais que ça, c'est ce qui explique que contrairement à des amis, je ne cherche pas sans cesse à me mettre dans une relation. Je n'ai pas ce sentiment que si je suis célibataire c'est un échec et un vide qu'il faut combler.
Je m'interroge beaucoup sur le fait de vivre ensemble aussi (j'entends sous le même toit), j'aime mon indépendance.
Enfin bref, tout ça, tu le découvres suite à des aventures comme la tienne. C'est important pour savoir ce que tu veux et tu avances quoiqu'il arrive.
Haut les cœurs !
par Karolina
Femme de 34 ans non vierge
#243104
Bilan à distance

Je serai curieuse de savoir comment les gens ont vécu après leur 1ère expérience tardive.
Me concernant ça reste très mitigé.

J'ai eu ma 1ère histoire l'été/automne dernier et depuis le néant, j'ai bien discuté avec quelques hommes sans succès. Actuellement y a un homme (connu via un site de rencontre) qui m'a l'air super et que j'ai envie de rencontrer depuis quelques semaines mais j'ai toujours pas osé sauter le pas.

>côté positif : quand je discute avec un homme je n'ai plus à mentir quand on parle de sa précédente relation.

>côté négatif : Certes j'ai une minuscule expérience mais je ne suis pas plus à l'aise pour autant avec tous le processus de relation à autrui, rencontre, drague, calin...
-Je pensais pouvoir donner le change au lit pour ne pas que mon inexpérience se voit et il a été clair que c'était pas le cas et que j'étais nulle au lit, donc pour la confiance en soi bah c'est même pire qu'avant du coup.
-Je me sens toujours aussi anormale (peut être un peu moins car plus vierge mais quand même).

Bref, j'ai pas l'impression d'être beaucoup plus avancée que y a 1 an quand j'étais encore vierge. :confounded:
Avatar de l’utilisateur
par Bonbenbof
Homme de 39 ans non vierge
#243109
Karolina a écrit : 07 mai 2022, 20:36 >côté négatif : Certes j'ai une minuscule expérience mais je ne suis pas plus à l'aise pour autant avec tous le processus de relation à autrui, rencontre, drague, calin...
Je pense malheureusement que même avec une expérience, même plusieurs, ce processus, pour les VT, reste quelque chose d'assez compliqué à mettre en place et à gérer.

L'autre, jour, je me suis rendu compte que ça fait plus de 14 ans que j'ai eu ma première histoire. Et même si j'ai connu d'autre relations par après, aucune n'est venue simplement, et aucune ne s'est déroulée de manière "naturelle".

J'essuie encore aujourd'hui une longue période de célibat... Et... Un peu comme lorsque j'étais sans expérience et que je me retrouvais à mentir sur ma virginité, voilà qu'aujourd'hui je dois justifier pourquoi je suis "chaste" depuis quelques années, et comment je fais pour tenir le coup... :neutral_face:

Karolina a écrit : 07 mai 2022, 20:36 -Je pensais pouvoir donner le change au lit pour ne pas que mon inexpérience se voit et il a été clair que c'était pas le cas et que j'étais nulle au lit, donc pour la confiance en soi bah c'est même pire qu'avant du coup.
Ca par contre, c'est le genre de témoignage qui me rend fou.

Je ne comprends pas qu'un homme puisse laisser imaginer ça à sa nana. De mon point de vue, et sans vouloir minimiser le rôle de la femme, loin de là, je peux t'assurer qu'un homme sera toujours capable de trouver son plaisir (C'est glauque, mais c'est pas pour rien que beaucoup de gros nazes se tamponnent de la notion de consentement...). Après, si le mec à une vision déformée de la relation sexuelle, et qu'il considère que la nana doit lui donner certaines choses, où qu'il s'attend à des perfs d'actrice prono, c'est lui qui a un sévère problème. Dans tous les cas, lui faire comprendre qu'elle est nulle, où en tout cas qu'elle en arrive à le penser... Non... C'est justement ça qui est minable.

D'ailleurs, je pense que c'est un énorme soucis à l'heure actuelle, dans cette la façon dont on a fait de la sexualité un consommable comme un autre, au cœur duquel seule compte la performance. Sans dire qu'il faut sacraliser le sexe et le garder uniquement pour les relations amoureuses (bon en fait, si, à titre perso je préfère...), je considère qu'on ne doit pas non plus verser dans l'autre excès. Parce que précisément, on fini par ne plus chercher que cette foutue perf. On biaise la baise en quelque sorte. Et tu en arrives à croiser des gens, hommes ou femmes pour le coup, qui te font te sentir assez minable... Alors que ça ne devrait justement pas être le cas...

Après, j'ai aussi envie de dire que les mœurs, c'est comme les goûts et les couleurs... Ca ne se discute pas. Mais il vaut quand même mieux partager les mêmes si on veut envisager une véritable histoire qui tient la route.

Si ce gars ne prenait pas de plaisir, et qu'il ne t'en donnait pas, tu n'as clairement pas à porter une quelconque culpabilité, et encore moins à ne pas avoir confiance en toi. Parce que pour le coup, le problème, c'était peut-être bien lui.

Une relation sexuelle, plus qu'une perf, je pense que c'est surtout un moment de partage. Le classique du plan c.l qu'on te vend dans les films et qui découle d'une énorme pulsion ou attirance, et qui se fini dans le méga orgasme, je pense que ça reste un idéal survendu, et relativement rare dans les faits. Pour partager, il faut un minimum de respect, de considération pour l'autre. Du coup avoir une petite attache sentimentale, même si ce n'est par une folie amoureuse. C'est juste une minuscule empathie, réciproque, qui fait que tu vas vouloir que l'autre se sente bien avec toi. C'est ce qui va te rendre attentionné à son égard, même dans des gestes aussi banals, mais nécessaires, que de le prendre dans tes bras, à passer une soirée à discuter, avant d'imaginer autre chose,... Ca ne peut pas se résumer uniquement à une partie de jambes en l'air. Parce que justement, l'orgasme n'est pas la fin en soi...

Si c'est tout ce qu'un mec cherche, sachant que c'est très facile à obtenir pour lui, alors vraiment, c'est lui le nul.
Laura aime ça
Avatar de l’utilisateur
par Azrael
Homme de 36 ans non vierge
#243112
Lorsqu'une nana te plaît vraiment, pas besoin qu'elle ait Dextérité à 100 pour que tu sois bien content de la tripoter, surtout pour une histoire d'un mois ce serait vite se lasser. Bon après tu as notamment les non libidineux/à moitié gays, ou ceux qui ont besoin de reproduire du porn, forcément que l'exigence est parfois autre.
Avatar de l’utilisateur
par MathSo
Homme de 27 ans vierge
#243162
Karolina a écrit :Je serai curieuse de savoir comment les gens ont vécu après leur 1ère expérience tardive.
Je pourrai pas répondre à cette question, étant donné que rien n'est encore arrivé pour moi :sweat_smile: .

Sinon, je suis sincèrement désolé pour toi Karolina. C'est vrai qu'on a tendance à un peu trop idéaliser la première fois, mais ton témoignage démontre que la réalité est parfois moins sexy et plus brutale.

Je te souhaite tout mon courage !!
par Mimi2020
Femme de 42 ans vierge
#243169
[/quote]
Karolina a écrit : 07 mai 2022, 20:36 -Je pensais pouvoir donner le change au lit pour ne pas que mon inexpérience se voit et il a été clair que c'était pas le cas et que j'étais nulle au lit, donc pour la confiance en soi bah c'est même pire qu'avant du coup.
Ca par contre, c'est le genre de témoignage qui me rend fou.
Je ne comprends pas qu'un homme puisse laisser imaginer ça à sa nana

[/quote]

=> Je pense qu'elle en tire un enseignement général, pas un enseignement particulier.
par Karolina
Femme de 34 ans non vierge
#243225
:
Amaz a écrit :
mais j'ai toujours pas osé sauter le pas
Tu saurais dire ce qui te fait attendre à l'idée de le rencontrer ? as tu peur ? d'être déçu ou que cela ne donne rien peut-être.
j'ai le même problème que quand j'étais vierge: timide, peur de savoir quoi dire, quoi faire, de décevoir, être mal à l'aise et maintenant presque encore plus "peur" de me retrouver au lit que quand j'avais 0 expérience.
Lors de mon tout 1er rapport mon ex (ça fait bizarre de dire ca^^) m'a clairement demandé si j'avais déjà eu des rapports, donc c'est que c'était évident. Ensuite à chaque rapport il posait des questions pour comprendre jusqu'au jour où j'ai craché qu'il était mes 1ère fois et là il a compris. Donc clairement n'importe quel homme un minimum expérimenté va s'en rendre compte et ça ajoute un stress aux élément précédemment cités.

- je me suis mal exprimée, cet homme était vraiment très bien et gentil mais le sexe c'était un truc très important pour lui et même si il essayait de me rassurer, ca se sentais qu'avec moi il était HYPER frustré sexuellement.
Il était pas du tout gay, ni tendance porno juste du sexe normal mais même si je suis d'accord que on prendre plaisir sans être au top de la dextérité, moi je suis niveau 0 (voir moins 15 de la dextérité, clairement je regarde l'heure en attendant que ça se termine !). Donc pareil je me dis que à priori je vais pas être plus compétente et pas plus satisfaisante avec un autre. Quand a ma satisfaction je verrai une fois l'antidépresseur arrêté mais j'ai jamais été hyper porté la dessus donc je m'attend pas à grand chose.
Avatar de l’utilisateur
par Amaz
Homme de 31 ans vierge
#243229
Je me doute bien qu'effectivement passer sa première fois ne résout pas tout...

C'est intéressant le fait tu indiques que tu penses qu'un homme un minimum expérimenté pourrait le remarquer qu'une personne n'a pas d'expérience, c'est d'ailleurs quelque chose qui me fait un peu peur, le fait que la fille le remarque je n'ai pas d'expérience, après tout, je risque peut-être d'être un peu anxieux le jour J (si ça arrive un jour).
clairement je regarde l'heure en attendant que ça se termine
C'est regrettable si l'un d'eux partie trouve ça chiant le sexe, après tout, l'idée c'est de prendre du plaisir avec son ou sa partenaire.

Vous n'aviez pas l'air d'avoir un niveau de libido semblable, c'est vrai que ça doit être plus agréable pour les deux parties lorsque la libido est à peu près pareille. Sinon oui il y a un risque de frustration et ça n'arrive pas que du côté des hommes, il y ait des filles qui peuvent être frustrées si leur mec n'est pas très porté sur la chose.

Oh je ne pense pas qu'il faille se forcer si ça ne te tente pas le sexe ou bien dans l'idéal il faudrait tomber sur une personne qui te correspondrait sur ce point.

Ce n'est pas bête la remarque concernant les antidépresseurs, ça se trouve ça joue sur la libido, je n'en sais rien à dire vrai.