Questions, conseils, pour parler librement de sexualité, c'est ici.
par Fibby89
Femme de 31 ans non vierge
#236201
Bonsoir,

Cela fait quelques années (5 ans) que j'ai mis fin à ma virginité tardive, pour autant ce n'est pas la fin des problèmes. J'ai toujours eu des difficultés à savoir dire non en particulier lorsque mes partenaires me demandent des rapports. Après, je regrette souvent (pas dans tout les cas) car je me sens un peu sale car ce n'était pas ma réelle envie (une fois, par contre, je me suis un peu débattue donc la personne a cessé et une autre fois, j'ai saigné abondamment apparemment j'avais un champignon je l'ai su a posteriori car j'ai été voir une gynéco après et comme j'avais très mal j'ai demandé à la personne de cesser ce qu'il a fait avec de la mauvaise volonté ne comprenant pas pourquoi je pleurais et que j'avais mal). J'ai eu le cas dans 3 relations sur 4 (ces 3 relations, je ne sais pas mais j'avais l'impression de ne pas être hyper respectée notamment pour les raisons évoquées ci-dessus et ça s'est vite terminé). Du coup, j'ai du mal et ne sais pas trop quoi faire et j'ai peur depuis toutes ces relations de me remettre en couple car j'ai une énième fois peur de ne pas être respectée. Auriez-vous des conseils? J'aimerais bien sûr apprendre à savoir dire non. Merci d'avance. :sweat:

A contrario, j'en profite néanmoins pour dire que l'autre personne avec laquelle j'ai davantage exploré la sexualité était une personne aimante et patiente alors que j'étais sans doute un peu maladroite au début de nos rapports (mais il le comprenait lui-même ayant été puceau tardif 3 ans avant de me rencontrer et il était plus âgé que moi comme quoi tout est possible). Du coup, je crois qu'il existe des personnes biens mais il faut bien tomber dessus. Du coup, j'ai envie de garder espoir.

Bonne soirée.
Avatar de l’utilisateur
par victeur
Homme de 48 ans non vierge
#236203
Le "CONSENTEMENT" est maintenant une notion importante apportée dans les nouveaux guides de la sexualité.

L'association Consentis intervient souvent dans les lieux festifs où l'ambiance, l'alcool, les drogues peuvent altérer le consentement.

Essaye de voir avec eux comment prononcer un NON et de le faire ENTENDRE, afin de te faire RESPECTER.
par Fibby89
Femme de 31 ans non vierge
#236208
Bonsoir,
Je te remercie pour cette information. J'ignorais que cette association existait. C'est intéressant.
Je vais me renseigner auprès d'eux car même si le contexte n'est pas nécessairement festif et que je ne suis pas nécessairement sous influence, ils pourront peut-être m'aiguiller.
Merci encore et bonne année 2021.
Avatar de l’utilisateur
par Pasta
Homme de 33 ans vierge
#236338
Pas vraiment de conseil pertinent à donner, mais c’est juste inacceptable ce qu’il t’est arrivé. Ce serait bien que tu saches dire non mais même si tu ne le dis pas ton partenaire doit s’apercevoir que tu n’es pas enthousiaste le cas échéant.
par Mellow
Femme de 33 ans vierge
#236345
Peut-être que tu pourrais essayer déjà de comprendre pourquoi tu ne sais pas dire non. As-tu peur de décevoir, peur de l'abandon, ou est-ce un manque de confiance en toi ou d'estime de toi ? Est-ce qu'en général tu te soucies plus des autres que de toi-même ? Es-tu souvent passive dans tes relations avec les autres ?
Attires-tu un certain type d'homme en général ?

Et après, tu as des livres sur l'affirmation de soi, tu pourrais en lire quelques uns, ça peut te donner le déclic pour changer, ils proposent aussi parfois des exercices à faire.
Laura aime ça
Avatar de l’utilisateur
par Valsiny
Homme de 32 ans vierge
#236357
Je ne sais pas ce qui t'interdit de dire non. Au cas où : sache que tu n'as pas à justifier ton refus. Dire "non" sans explications ne constitue pas une impolitesse, à plus forte raison dans ces situations où toute personne un minimum éduquée sait bien qu'on ne lui doit rien du tout. Tu n'as pas envie, c'est tout.
mamoruka aime ça
par Fibby89
Femme de 31 ans non vierge
#236487
Merci pour vos réponses. :blush: Dans ma vie de manière générale, j'ai des difficultés à dire non (familial, professionnel etc) mais ça s'améliore. Avec le temps dans le domaine des relations amoureuses, par contre, ça reste le plus compliqué. Mais oui je pense que c'est quelque chose que je dois apprendre. Mais je suppose que j'espérais qu'il s'arrête dès qu'il s'est aperçu que je gémissais de douleur à chaque pénétration. Il a fallu que je dise expressément à un moment donné que je préférais arrêter pour qu'il le fasse et encore, dans la salle de bains, quand je suis allée me laver, il me demandait encore des choses mais j'ai refusé. Pour ce qui est des raisons, je pense que la raison est multiple, je me reconnais dans la personnalité dite abandonnique du coup, je suis plus encline à accepter des choses alors que quelque part, je dois savoir au fond de moi que ça ne me convient pas. Je suppose au début, aussi que quand j'étais plus jeune je ne me voyais pas vivre seule ça a dû jouer dans mes premières relations. Il m'a fallu du temps pour comprendre que dans un couple, la communication est importante. Je suppose que si j'ai accepté ce type de choses, c'est que mon estime de moi n'était pas très élevée sur le moment. Je suppose que j'ai aussi peur des conséquences (ici l'homme en question est venu chez moi, je suppose que j'eusse peur qu'il abîme mon logement or je suis locataire donc bon ou autre).

Je pense qu'excepté la plus longue relation que j'ai eue, j'ai toujours attiré des hommes à tendance dominante, qui au fond, ne s'attardaient pas bcp à ma personne (personnalité) avec le recul. Un peu comme si on était juste en couple juste pour passer de bons moments mais sans véritable projet derrière dans leur tête (je croyais sans doute naïvement à ce qu'on me disait). Mais je pense que je vais lire l'un ou l'autre livre sur l'affirmation de soi en effet. Mais je comprends pour la question du non, en effet, on ne doit rien à personne en particulier dans ce domaine. Ça peut être source de frustrations je peux m'imaginer pour l'autre mais bon c'est comme ça, je suppose qu'il doit être capable de l'entendre. 
par Mellow
Femme de 33 ans vierge
#236489
Essaie de te fixer des règles... c'est juste une idée comme ça. Genre lister les situations que tu n'aimes pas et te dire: "bon ça je n'accepte plus". Et si le gars insiste, tu écris les conséquences sur votre relation : "je lui dis clairement ce que j'attends de lui lors de nos prochains rapports, à l'avance". S'il fait toujours la sourde oreille, "c'est fini entre nous".... Bon tu es libre de changer ça lol tu décides pour toi-même, tu mets tes propres limites sans rien céder. Certaines personnes sont un peu comme des enfants, si tu cèdes une fois, c'est fini. "Ah mais pourquoi on le refait pas aujourd'hui alors que t'as dit oui la semaine dernière ?" Tu vois le genre ?

Il y a plein d'autres hommes sur la planète, t'as le choix. Faut pas te limiter à des personnes qui ne te rendent pas heureuse. Sachant qu'on ne peut pas changer les gens contre leur gré... donc voilà, si c'est pour fliquer à chaque fois, autant changer de partenaire. Mais ce n'est que mon avis :)

Courage :smile:
par Thule
Homme de 22 ans vierge
#236499
Je vais répéter un peu ce qu'il a été dit.

Verbalise clairement le NON. Dit que ça ne te plait pas. Si l'homme continue même après ça il y a un gros problème.
De même il pourrait être intéressant que vous discutez entre partenaires de ce que vous aimez faire, apprécier, rejeter. Voir faire un bilan après le rapport charnel pour voir si vous l'avez chacun apprécier ou pas.