Comment nous avez-vous connu ? Recherche, bouche Ă  oreille...
Par Blup
Homme de 32 ans vierge
#217490
Bien que triste la métaphore de la file d'attente est vraiment bien adaptée à la situation, malheuresement celle la je ne l'oublierai pas lors de mes périodes de déprime :pensive: mais bien trouvé quand même :wink:
Il y a aussi celle du train en marche :smile: . J'attends sur le quai que le train arrive, jusqu'Ă  ce qu'un chef de gare m'interpelle "Monsieur, le train ne va pas passer ici, il faut changer de gare" - "Ah ? Et oĂą faut-il aller ?" - "Je ne sais pas, mais il ne faut pas rester lĂ "
Par contre payer pour construire sa vie sexuelle, une chose dont l'écrasante majorité des gens n'a pas besoin de payer pour l'obtenir, ça m'est inconcevable. J'aurai l'impression de me faire entuber et de plier sous le poids de la difficulté qu'est la VT.
J'y pense aussi, mais je ne vois pas comment je pourrais y arriver avec un escort sachant que c'est prémédité, tarifé, pas naturel (en même temps si c'était naturel on ne serait plus vierge à nos âges)
C'est ce que je pense également en me disant que, si je saute le pas de cette manière, cela risque de me miner encore plus, avec la pensée que je suis si peu intéressant qu'il me faille payer pour être "aimé".

Cependant, plus l'âge avance et plus l'idée se fait séduisante...

Comme un jeu dans lequel on est bloqué depuis des semaines, on se dit qu'un petit cheat ne peut pas faire de mal et ça débloque tout pour la suite.
x00 aime ça
Par Ombrelle
Femme de 28 ans vierge
#217988
Bonjour Siana,

Je trouve ta question très intéressante :)

Je pense qu'on est plusieurs à ne pas l'avoir vu venir. On ne peut jamais vraiment prévoir l'avenir même si quelques éléments précis peuvent nous mettre sur la piste ou alors ça peut être dû à des aspirations ou à un mode de vie qu'on a choisi de défendre avec conviction. C'est le cas pour les gens qui décident de rester vierge jusqu'au mariage ou pour les gens, par exemple, qui n'ont pas envie d'avoir d'enfants. Il y'a plein d'autres exemples. Mais dans ce cas précis, ils ont une idée de ce que pourra être leur avenir. Même si là encore, rien n'est gravé dans le marbre.

Pour ma part, j'ai compris il y'a quelques années, on va dire vers l'âge de 23 ans ( ou même avant) qu'il serait plus difficile pour moi de trouver l'amour et de passer à l'acte. Pourquoi ? Parce que j'ai toujours été d'une timidité maladive et puis j'ai eu une éducation qui a favorisé la peur des autres...sans compter les nombreux rejets que j'ai essuyé sur le plan relationnel et qui m'ont amené à me replier sur moi même. Après tout s'enchaîne. Anxiété sociale, agoraphobie, méfiance à outrance, peur de l'intimité etc...c'est comme une espèce de boucle déjà bouclée et plus on avance, plus on se dit que jamais on pourra vivre ça.

Mais bon, aujourd'hui, j'accepte ma situation. Je me dis tout simplement qu'une personne spéciale est là pour moi et qu'il y'a peut être une bonne raison à cette virginité tardive. Donc j'essaye d'etre positive même si ce n'est pas toujours évident.
Avatar de l’utilisateur
Par VACN
Homme de 25 ans non vierge
#219972
Au début, j'ai eu l'impression que l'article allait parler uniquement de celles et ceux qui restent vierges par choix. D'ailleurs, il me semble percevoir un léger jugement de valeur de la part de l'auteur.

C’est une forme de résistance à la pression sociétale en faveur de mœurs débridées qui explique notamment, du côté masculin, pourquoi des hommes tardivement vierges n’ont pas recours aux prostituées qui, durant des siècles, ont assuré l’« éducation sexuelle » des jeunes garçons.
:joy:
Aux dernières nouvelles, le recours à la prostitution en France était illégal et assez mal vu socialement. Je doute que beaucoup refusent cette solution pour "résister à la pression sociétale", laquelle pousse justement dans l'autre sens, a priori.
Avatar de l’utilisateur
Par SnapBack
Homme de 28 ans non vierge
#219975
VACN a écrit :Aux dernières nouvelles, le recours à la prostitution en France était illégal et assez mal vu socialement. Je doute que beaucoup refusent cette solution pour "résister à la pression sociétale", laquelle pousse justement dans l'autre sens, a priori.
En Allemagne, en Espagne, au Luxembourg et en Belgique, contacter une escort ou une prostituée n’est pas un crime et comme les deux derniers pays sont en partie francophones... Il n’est pas rare de voir des plaques françaises sillonner les rues du quartier chaud de Bruxelles-Nord.

Divers motifs sont des justifications pour éviter la case « maison close » : fierté, sens moral envers la condition des femmes, motifs financiers, peur également...
C’est fort varié...
Par mike62
Homme de 34 ans non vierge
#219976
La fin du premier paragraphe sonne un peu comme une sorte d'avertissement d'un apocalypse imminent : l'extension de la situation japonaise à, je cite "d'autres parties du globe". C'est une possibilité qui ne relève pas de la science fiction mais bon la situation japonaise est vraiment " extrême" quand même .

Néanmoins, ça peut toucher l'occident par exemple. Quand on voit que le phénomène des hikkikomori, c'est à dire les personnes qui ne sont pas sorties de leur chambre depuis des mois existe effectivement en europe (et la france n'y échappe pas avec une estimation de plusieurs dizaines de milliers de ces personnes plutôt jeunes qui parfois ne sortent même pas de leur chambre pour aller au toilette )on est tenté de se dire que le chemin qu'à emprunté le Japon peut se produire ici aussi va savoir ?
Avatar de l’utilisateur
Par Azrael
Homme de 33 ans non vierge
#219977
VACN a écrit :Aux dernières nouvelles, le recours à la prostitution en France était illégal et assez mal vu socialement. Je doute que beaucoup refusent cette solution pour "résister à la pression sociétale", laquelle pousse justement dans l'autre sens, a priori.
Je ne sais trop à quel point la prostitution était illégale et mal vue socialement (il y avait notamment les maisons closes), mais à l'époque et dans les faits c'était courant qu'un homme amène son fils, son neveu ou autre chez une prostituée afin qu'il ait sa première fois, et c'est vrai le nombre de jeunes initiés par une prostituée était tout autre.

Mais j'imagine que tu parles d'aujourd'hui, il y a bien une pression qui pousse à avoir honte de la virginité, et qui pousse vers le sexe (notamment les pubs), et le recours à la prostitution est mal vu, mais pas si mal vu et déconseillé par tous (les mecs) loin de là... Surtout quand tu es vierge ("bon ok pas très cool d'aller voir une prostituée, mais toi depuis le temps que t'es vierge y a prescription").
Avatar de l’utilisateur
Par VACN
Homme de 25 ans non vierge
#219979
SnapBack a écrit :Divers motifs sont des justifications pour éviter la case « maison close » : fierté, sens moral envers la condition des femmes, motifs financiers, peur également...
C’est fort varié...
Je n'ai pas dit le contraire.

Azrael a écrit :Mais j'imagine que tu parles d'aujourd'hui
Je pensais que l'expression "aux dernières nouvelles" montrait clairement que je parlais de la situation actuelle, en 2019.

Azrael a écrit :il y a bien une pression qui pousse à avoir honte de la virginité
Je suis au courant.

Azrael a écrit :le recours à la prostitution est mal vu, mais pas si mal vu et déconseillé par tous
Plusieurs points de vue coexistent, mais mon impression est que le recours Ă  la prostitution est mal vu par plus de monde.
Avatar de l’utilisateur
Par Mattia43
Homme de 39 ans vierge
#219983
L'immense majorité des clients de prostituées sont des hommes mariés, c'est cette infidélité qui est mal vue socialement. En ce qui concerne les VT, j'ai plutôt l'impression que la plupart des gens seront plus "compréhensifs" ("t'as tellement galéré que tu mérites bien de prendre un peu de bon temps", ou "ça te permettra de te décoincer"...). Je mets "compréhensifs" entre guillemets parce que dans mon cas, je sais très bien que le recours à une prostituée n'arrangera rien...
Par YomisterYo
Homme de 26 ans vierge
#221546
Bon je vais aussi répondre brièvement au sujet initial. En ce qui me concerne je dirai que oui la VT je l'ai vu venir. Au collège et au lycée j'étais très timide. J'ai subit quelques moqueries qui ont renforcé ce sentiment de timidité à mon sens. Je crois que j'ai eu d'ailleurs à l'époque la palme du gars le moins beau de la classe de la part d'une fille (merci merci ^^).
Par après la timidité dans les domaines autres que le domaine sentimental s'est peu à peu estompée grâce aux autres à mon métier qui m'oblige à prendre la parole de manière régulière.
Au delà de tout cela je n'ai jamais réellement osé draguer et j'ai toujours eu peur de ne pas être à la hauteur. J'ai pris en tout et pour tout 1 seul râteau car je n'ai tenté qu'une seule fois. J'ai mis beaucoup de temps à digérer cet échec (7 ans environ) et je vois toujours cette fille avec qui j'aimerai pouvoir discuter amicalement de manière plus simple aujourd'hui. Donc oui la VT je l'ai vu venir et je me suis toujours dit au fond de moi que ce serait dur de trouver quelqu'un.

Pour ce qui est de "plan cul" j'y ai bien sur pensé mais ça me bloque in fine et je trouve ça un brun triste !