Vous avez des questions à poser concernant votre prochaine rencontre ? C'est par ici que ça se passe !
par Tyrus
Homme de 32 ans non vierge
#233643
Mais en fait tu essais de démontrer quoi j'avoue ne pas comprendre :neutral_face:
Que les héros de films / séries sont généralement des personnes qui répondent aux critères de beautés poussés par la société ? Oui effectivement.
Sinon je suis d'accord, Gilly n'est pas du tout mise en valeur dans la série, au contraire.
Avatar de l’utilisateur
par Eeyore
Femme de 31 ans vierge
#233644
Tyrus a écrit : 20 juin 2020, 20:32 Mais en fait tu essais de démontrer quoi j'avoue ne pas comprendre :neutral_face:
Que les héros de films / séries sont généralement des personnes qui répondent aux critères de beautés poussés par la société ? Oui effectivement.
Sinon je suis d'accord, Gilly n'est pas du tout mise en valeur dans la série, au contraire.
Qu'il n'y a actuellement aucune diversité des corps, ça remonte a ce qu'azrael disait sur une (possible) uniformisation du corps (obese du coup) dans le futur alors que moi je trouve que cette uniformisation elle est la, maintenant, il n'y a aucune place laissée a ceux qui n'entrent pas dans le standard de minceur.
Avatar de l’utilisateur
par ludoch
Homme de 26 ans vierge
#233645
Gilly elle est trop belle je trouve. Elle a un beau visage.
J'aimerais trop être en couple avec une fille qui lui ressemble.
Avatar de l’utilisateur
par Bonbenbof
Homme de 38 ans non vierge
#233652
Deux choses, juste que je n'ai franchement pas le temps de m'étaler...

En tant que gros, des fois moins gros, et sûrement dans un avenir pas trop lointain plus gros du tout, je me sentirai toujours mal à l'aise par rapport aux discours sur le sujet, qu'ils soient positifs ou non, tenus par ceux qui ne le sont pas...

Je le suis depuis que j'ai 9 ans (Et oui, avant, absolument tout allait bien...), et autant que je me souviens, personne ne m'a jamais aidé, parce que personne d'autre que moi n'a jamais été dans ma peau, ni en mesure de savoir ce qui était bon ou mauvais pour moi. Même un conseil bienveillant peut se transformer en véritable coup, en entrave, et empirer les choses.

La seule chose dont j'aurais eu besoin, c'est effectivement de bienveillance (Sans le conseil...), et de soutien dans ce que je voulais faire et qui aurait pu m'aider, selon moi.

L'obésité est une maladie, probablement l'une de celles dont les causes sont les plus complexes à démêler. Il n'y a pas un véritable agent pathogène qui en est à l'origine. C'est une somme d'influences, qui mènent à un dérèglement, qui va au-delà du mode de vie (Oui oui, il y a moyen de maigrir sans en changer...)...

Moi, une des clefs qui m'a permis d'avancer, c'est de poser les responsabilités de mon problème de poids. Je sais quel rôle j'ai joué, mais j'ai également dû à un moment donné, bien prendre conscience, parce qu'il est nécessaire pour une personne obèse de déculpabiliser (Sérieusement, y a-t-il une seule autre maladie où l'on gueule au patient en permanence que tout est de sa faute?), de l'influence néfaste "des autres". Mes parents, mon frère, ma famille, mes camarades de classe, absolument tous les médecins, et diététiciens que j'ai pu croiser, le monde entier de manière générale.

On devient gros parce que quelque chose ne va pas. Sans se victimiser, cette chose ne vient pas de nous, elle vient d'ailleurs, et elle est contre nous.

Un mec qui reste chez lui à mater la télé et à bouffer des chips est peut-être un gars qui aurait été sportif de haut niveau si à un moment donné, le prof de gym lui avait donné l'occasion d'être celui qui compose les équipes plutôt que de confier perpétuellement ce rôle à ceux qui sont inscrits en club de foot... Des exemple de ce genre, je peux vous en pondre des milliards tellement il y a de scénarios possibles... Encore que celui-ci est pas si mal d'un point de vue strictement illustratif tiens...

L'obésité est souvent considérée comme un problème dont l'obèse doit porter, au propre comme au figuré, tout le fardeau. La personne obèse est vue comme une personne fainéante, égoïste, qui ne pense qu'à elle-même et à bouffer. Pourtant, si elle devient strictement égoïste au point de ne penser qu'à elle-même, elle devrait maigrir sans trop de soucis.

En ce qui me concerne, il n'y a effectivement que lorsque j'ai l'occasion et les moyens de penser à moi que la balance évolue favorablement.

Ah finalement, je me suis étalé.

Deuxième chose. C'est vrai que c'est assez interpellant de considérer Vère comme étant moche. Si c'est le cas, ça veut dire que les standards et normes sont excessivement élevées, et ancrées de manière dramatique dans notre inconscient.

Après, GOT est un pur produit du patriarcat. C'est pas un hasard si le mélange c.l et sang fonctionne...

De manière générale, sur la diversité des corps, effectivement, elle est absente, de partout.
Avatar de l’utilisateur
par Eeyore
Femme de 31 ans vierge
#233654
Merci pour ce témoignage bonbenbof! Et du coup, eventuellement, pourrais-tu nous dire justement comment est vécu par les personnes concernées les innombrables blagues, memes ou statistiques très sérieuses sur la dramatique (ironie) "prise de poids post confinement?". Si tu le souhaites bien sûr.

Concernant Gilly (sérieusement, il faudrait pendre le mec qui a eu l'idée de traduire son prénom d'origine en "Vere" :expressionless: ), je dis pas qu'elle est objectivement moche (en tant qu'actrice), par contre son traitement dans la série fait qu'elle n'est jamais vraiment montrée comme une femme désirable... Je sais pas comment exprimer ça en fait, je trouve son traitement très différent de la plupart des autres femmes de la série (peut être une exception pour Yara mais celle ci étant lesbienne...)... Bref clôturons le sujet got. :grin:
Avatar de l’utilisateur
par Bonbenbof
Homme de 38 ans non vierge
#233663
Eeyore a écrit : 21 juin 2020, 12:05 Merci pour ce témoignage bonbenbof! Et du coup, eventuellement, pourrais-tu nous dire justement comment est vécu par les personnes concernées les innombrables blagues, memes ou statistiques très sérieuses sur la dramatique (ironie) "prise de poids post confinement?". Si tu le souhaites bien sûr.
Dans la mesure où je n'étais pas confiné, je n'ai pas eu le loisir de m'attarder sur les innombrables articles dont les médias nous ont inondé pour meubler le temps de ceux qui à priori n'avaient plus rien à faire du jour au-lendemain... (C'est dingue ce que ces médias se sont imposés aux gens durant le confinement, comme s'il fallait absolument passer par eux pour avoir une vie... Mais c'est un autre débat...)

Du coup bah je m'en suis un peu tamponné vu que j'avais autre chose à faire...

Honnêtement, les deux ou trois trucs que j'ai survolé à ce sujet m'ont tout simplement fait marrer... Oui, il y a sûrement des gens qui ont vu leur quotidien suffisamment bouleversé pour prendre du poids. J'ai revu un sous-directeur la semaine dernière. Il a clairement pris 10 kg (Mais je sais que chez lui il n'est ni actif, ni attentif à son alimentation, alors qu'au boulot il avale les km énergiquement...). A l'inverse, je n'ai jamais autant vu de joggeurs, marcheurs, cyclistes, sur les berges de la rivière que je longe tous les jours pour aller au boulot que durant le confinement...

Je crois quand même que le commun des mortels a traversé l'événement sans réellement souffrir d'une prise de poids... Et puis quoi? 2 kg? 3 kg? En deux mois? Quand je bossais dans le bâtiment, je pouvais avoir des différences de 6 kg sur une journée tant les entrées et les sorties étaient importantes (J'emportais tous les jours deux bouteilles de deux litres de flotte chacune...)... Du coup, j'ai bien conscience que les chiffres avancés ne sont significatifs de rien du tout.

Une variation de poids de 5 kg sur une personne en pleine santé, vers le haut ou le bas, dans une grande majorité des cas, ça n'a strictement rien d'anormal ou d'inquiétant en l'absence d'autres symptômes.

Alors oui, derrière le foin qui est fait tout autour de cette prise de poids, il y évidemment tout une mécanique commerciale à l’œuvre, la même que celle qui a fait de la solidarité un pur produit marketing (Regardez comment de très nombreuses marques s'en sont emparées... C'est la mode du moment, même si dans les faits, ça a été chacun pour soi quasi partout... Je peux vous assurer qu'en étant trois au bureau dans un bâtiment qui compte habituellement 120 personnes, le fait d'être oubliés, on le remarque très vite. Et pendant ce temps, tu as l'employeur qui balance sur l'intranet des dizaines d'articles pour montrer les visios qui resserrent tellement les liens entre les employés alors que toi, si tes collègues reviennent vers toi, c'est juste pour que tu leur rendes un service qui nécessite d'être sur site. Bref, de la poudre aux yeux pour un tas de moutons bien crédules...)...

Est-ce que cette mécanique est problématique? Oui, évidemment... Est-ce qu'elle change quelque chose pour le quotidien des personnes en surpoids? Est-ce que cet enième rappel de leur condition va changer quelque chose pour eux? Objectivement? Non... C'est comme ça tout le temps, partout. Forcément que le confinement n'allait rien changer à la donne. Que ce soit pour ça, ou pour d'autres choses d'ailleurs.

Par contre, oui, je suis plutôt mal à l'aise pour ceux qui ont cru dur comme fer à ces âneries et qui se sont mis effectivement à dramatiser autour de leur alimentation et de leur activité sportive.

La pandémie était déjà en elle-même suffisamment génératrice de stress pour que l'on vienne littéralement s'encombrer de c.nneries du genre "Ouh mon Dieu, je ne vais plus savoir fermer ma chemise!"...

Après du reste... La grossophobie, c'est évidemment un problème dont j'ai conscience depuis gamin, ayant très vite été confronté à un médecin de famille qui me foutait une frousse pas possible au moindre rhume parce qu'il m'engueulait et m'humiliait à chaque consultation. T'as la grippe? Oui mais t'es gros! T'as les végétations? Oui mais t'es gros! On va te retirer l'appendice? Oui mais t'es gros! Donc oui, je peux me réjouir du fait que le phénomène soit reconnu et ait un nom.

Par contre, ben... Pas de bol... J'ai un peu l'impression qu'il devient au même titre qu'un tas d'autres cause, un problème de SJW avant tout, et que ceux qui en font leur cause soit oublient tout le reste, soit le noient dans le reste. Dans un article, l'auteur, ou la personne qui témoignait, disait que le surpoids est l'une des dernière choses dont on peut se moquer impunément (C'est vrai qu'on en est arrivé à un stade ou il faut bien faire gaffe à ce que l'on dit à une personne, ou ce que l'on dit d'elle en fonction de ses origines, de sa relation, de sa situation. Et n'interprétez pas mal ce que je viens de dire...)...

Ah? Bon... Je suis roux.

Si de manière générale, la société me rappelle constamment que je suis gros, dans la rue par exemple, je subis bien plus de moqueries pour la couleur de mes cheveux, et ça vient de TOUT le monde, hommes, femmes, enfants, personnes âgées, blancs, blacks, asiatiques... Le pire étant un combo, gros/roux, lors d'un souper dans le noir (Cette incohérence...), venant d'un handicapé moteur sévère, oui oui...

Je vais aller créer mon hashtag tiens...

Les moqueries en raison de différence sont légions, et sont quasi inscrites dans l'ADN de notre société. Toute, cause, mouvement, couleur, religion, appartenance politique, ou que sais-je encore est potentiellement stigmatisante, avec des conséquences variables, qui peuvent aller de la simple taquinerie, jusqu'au génocide... Ce qui serait bien, c'est que la société parvienne à établir un seuil, qui ferait qu'au-delà de la taquinerie, la limite est atteinte, et les gens doiven se rappeler qu'il se pourrait qu'un jour, eux aussi, on se moque d'eux.

Bref.
Avatar de l’utilisateur
par VACN
Homme de 26 ans non vierge
#233665
Ce n'est pas "notre société", c'est la nature humaine.
Avatar de l’utilisateur
par Bonbenbof
Homme de 38 ans non vierge
#233668
VACN a écrit : 21 juin 2020, 14:58 Ce n'est pas "notre société", c'est la nature humaine.
Il a bien fallu effectivement qu'un être humain se fiche de la pomme de son voisin pour en corrompre un autre, et puis un autre, et puis tout le monde... Mais je ne suis franchement pas sûr que de base, on soit tous strictement enclin à pointer du doigt la différence de l'autre.

J'ai déjà croisé, rarement, des gens d'une très grande tolérance par rapport aux différences, et d'autres d'une très grande innocence par rapport à la moquerie...
Avatar de l’utilisateur
par Eeyore
Femme de 31 ans vierge
#233669
Je suis totalement d'accord sur le fait que ça soit la société et non la nature humaine... Sur 7 milliards de gens , je suis sûre qu'on peut trouver au moins une société (même si c'est une société de chasseurs cueilleurs papous!) Où les gens ne se moquent pas des différents de leurs co-villageois... Y a bien des sociétés sans viols (après tout ce topic est féministe, de base :smile: ), donc on peut en trouver des tolérantes.
Parce que du coup si c'est dans la nature humaine et que tu es un humain, toi aussi tu te moques de ton voisin gros ou roux ou manchot? Vous allez sûrement me prendre pour une vaniteuse mais moi, non. :confused:
Avatar de l’utilisateur
par Amaz
Homme de 29 ans vierge
#233670
Non plus je ne me moque pas de mes voisins. Je pars du principe qu'on ne choisi pas son physique.

La tolérance ça ne fait pas partie de la nature humaine. C'est une question en grande partie d'éducation.

J'aime à penser que l'on ne naît pas méchant on le devient

Ajouté 3 minutes 43 secondes après :
Heuuu seigneur des anneaux, le personnage principal (fin celui que je considère comme étant le personnage principal) et qui accompagnent frodon c'est un acteur en surpoids. Si si il y a des acteurs qui n'ont pas de plastique de rêve et qui sont à l'affiche.

Bah mariage story également. L'acteur principal ce n'est pas un canon de beauté
  • 1
  • 56
  • 57
  • 58
  • 59
  • 60
  • 61